Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 octobre 2021 3 27 /10 /octobre /2021 11:44
OREILLES: Tout doux, mais dangereux (attention à ne pas l’enfoncer trop loin)

Au Japon, il existe des salons où les hommes viennent se faire récurer les oreilles par de jolies femmes [1].

Là-bas, le nettoyage d’oreille est une affaire bien plus sensuelle et complexe qu’un simple coton-tige.

Initialement, c’était un rite pratiqué par la mère à son enfant : le mimikaki.

Puis, cette pratique a envahi les salons à hôtesses. A Tokyo, vous pouvez voir des hommes d’affaire attendre en fil dans le seul but de se faire récurer les oreilles.

 

Bizarre ? Pas tant que ça…

Le docteur Yunsan Meas, spécialiste de l’auriculothérapie, explique que l’oreille serait une zone potentiellement érogène parce qu’on y trouve plusieurs nerfs crâniens [2] :

  • le nerf trijumeau (via le nerf auriculo-temporal)
  • le nerf vague
  • le nerf facial intermédiaire
  • Et un petit bout de la racine d’un nerf cervical.

Or sachez que la stimulation de ces nerfs peut libérer la production d’hormones du plaisir !

Une grande partie de la population adore la sensation que procure le coton-tige dans l’oreille.

Sans éprouver de plaisir sensoriel démesuré, certaines personnes sont accros au bâtonnet ouaté parce qu’il leur procure une « sensation de propreté » extrêmement satisfaisante.

C’est vrai aussi qu’avoir du cérumen dans le coin de l’oreille peut être vite mal vu… ça fait « sale ».

Pourtant, les médecins ORL nous alertent sur les dangers des cotons-tiges depuis des années.

J’ai à ce propos une anecdote ahurissante.

Une australienne frôle la mort en se lavant les oreilles

L’histoire se déroule en Australie, en mai 2019. Une jeune femme manque de mourir…en se lavant les oreilles !

Elle utilise des cotons-tiges tous les jours. Jusqu’au jour où elle commence à moins bien entendre d’une oreille, elle a très mal à l’oreille. C’est une infection.

Quelques jours plus tard, la situation s’aggrave : des traces de sang apparaissent sur la paroi externe de l’oreille. Son médecin ORL lui annonce qu’elle est atteinte de surdité modérée à l’oreille gauche. L’infection a rongée une partie de l’os situé derrière l’oreille.

Elle est hospitalisée en urgence et, après une opération qui dure plusieurs heures, les chirurgiens découvrent que l’infection était causée par des fibres de coton enfoncés très loin dans le conduit auditif.

Si elle avait attendu un peu plus longtemps, elle aurait pu mourir.

Les cotons-tiges : responsables de rupture du tympan et de perte d’audition

Sans aller aussi loin que cette jeune femme, et même en ayant une utilisation plus modérée du coton-tige (une fois par semaine), vous pouvez avoir des problèmes [3] :

  • des bouchons de cire: vous voulez retirer le cérumen, pour avoir l’oreille propre, mais le coton tige n’en élimine qu’une partie. L’autre partie est repoussée au fond de l’oreille. A terme, ça entraîne la formation de bouchons de cire, difficile à déloger sans l’aide d’un spécialiste ;
  • des démangeaisons: le cérumen est un hydratant naturel de l’oreille. En l’enlevant avec le coton-tige, vous risquez d’assécher votre oreille, ce qui peut provoquer des démangeaisons ou de l’eczéma dans le conduit auditif ;
  • des douleurs, des otites et à la longue une perte d’audition, voire la surdité : lorsque le coton-tige est enfoncé de manière trop profonde dans l’oreille, en plus de causer une très vives douleurs, vous pouvez déchirez votre tympan et provoquer à terme une perte d’audition, parfois irréversible.

Selon le Dr Tardy, médecin ORL, le mieux serait tout simplement de les bannir de vos placards [4].

Il peut être tentant de se rabattre sur les cotons-tiges pour bébé mais même s’ils sont plus épais, si vous les enfoncez complètement, ils vont déjà trop loin.

La preuve : chez les enfants, qui ont des oreilles plus petites que les nôtres, ces cotons tiges pour bébé seraient responsables de 35 hospitalisations par jour pour rupture du tympan. C’est la conclusion d’une grande étude menée sur plus de 20 000 enfants et publiée dans The Journal of Pediatrics [5].

Il existe pourtant pléthores d’études documentant des solutions efficaces et beaucoup moins invasives pour :

  • avoir les oreilles propres et saines ;
  • préserver votre ouïe. ;
  • lutter contre les bouchons d’oreille, les douleurs, les otites.

Vous seriez étonnés de la simplicité de certaines !

Oriculi, curettes, bougies… Par quoi remplacer le coton-tige ?

Vous avez peut-être entendu parler de solutions alternatives au coton tige.

Voici les plus souvent citées :

  • l’oriculi ou curette d’oreille: c’est un petit ustensile avec un bout incurvé pour déloger le cérumen dans la partie externe de l’oreille ;
  • les bougies d’oreilles ou hopi : elles sont censées éliminer le cérumen produit par l’oreille en créant une dépression à l’intérieur du conduit auditif, et en ramollissant un éventuel bouchon ;
  • votre petit doigt (le bien nomme auriculaire) : très pratique pour éliminer l’excès de cérumen à l’entrée de l’oreille ;
  • le coin d’une serviette mouillé.

Didier Boucara, ORL à l’hôpital George Pompidou à Paris, déconseille les curettes et les oriculi [6].

Selon lui, elles comportent trop de risques de blessure du tympan. C’est sûr que si vous avez tendance à enfoncer trop loin vos cotons tiges, il vaut mieux les éviter, en particulier ceux en inox et en bois, très rigide.

Mais si vous êtes agile de vos doigts, et que vous savez vous arrêtez avant d’aller trop loin, l’oriculi est une excellente option, écologique, qui plus est !

Pour ma part, j’utilise un oriculi en bambou, que je fais bouillir dans de l’eau entre chaque utilisation pour le stériliser.

Quant aux bougies d’oreille, elle procure une sensation agréable ; et si aucune étude n’a démontré qu’elles avaient une quelconque efficacité pour déloger le surplus de cérumen…. C’est que c’est à vous d’essayer ! Chez moi ça marche.

Votre oreille a un système d’autorégulation autonome !

Après avoir parcouru une cinquantaine d’études, j’ai trouvé que finalement, le mieux à faire pour le lavage d’oreille était de… ne rien faire.

Vous ne le savez peut-être pas, mais le cérumen dans l’oreille est un signe de bonne santé ! C’est une barrière de protection contre les bactéries [7].

Vous n’avez pas non plus à craindre que le cérumen crée un bouchon si vous ne faites rien, car l’oreille possède un système d’autorégulation : il existe des petits poils dans le conduit auditif, chargés de piéger le cérumen et d’en expulser l’excédent.

C’est ce que vous retrouvez à l’extérieur de l’oreille, et qui fait mauvais genre. Pour le retirer sans vous abimer l’oreille, il suffit de se passer un peu d’eau tiède sur l’oreille avec le pommeau de la douche à faible pression, puis d’essuyer la partie externe de l’oreille avec une serviette ou un tissu propre.

Douleur à l’oreille : le geste intuitif à ne surtout pas faire (et ce qu’il faut faire à la place)

Si vous avez mal à l’oreille, une otite ou un bouchon, un réflexe bien humain est de vouloir soulager la douleur et libérer son oreille.

Vous pouvez alors être tenté d’utiliser un liquide, du collyre ou du sérum physiologique, ou même de l’eau, mais c’est une très mauvaise idée. Si vous avez mal, c’est possible que votre tympan soit percé.

Le liquide peut alors traverser le tympan, ce qui va aggraver les choses :  ça peut détruire des cellules de l’oreille interne et vous faire perdre une partie de vos capacités auditives.

Si vous soupçonnez une infection ou une otite, vous pouvez appliquer deux gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé ou thym à linalol, diluées dans un peu d’huile végétale, sur le pourtour externe de l’oreille (n’allez surtout pas à l’intérieur). Des études sur l’homme ont démontré qu’elles permettaient de faire baisser l’inflammation et réduisait le temps de guérison de moitié [8].

Plusieurs plantes, prises en tisanes, peuvent également aider à traiter les otites, grâce à leurs vertus anti-inflammatoires et antimicrobiennes [9] :

  • l’anis 
  • la camomille 
  • le fenouil 
  • le romarin 
  • la sariette.

Vous pouvez mélanger 1 cuillère à café de chacune de ces plantes dans une théière d’eau bouillante et en boire tout au long de la journée pendant une semaine.

Si votre mal d’oreille persiste, allez voir un spécialiste sans tarder.

L’eau « magique » qui stimule votre audition

Vous pensez qu’il n’y a rien à faire en prévention pour préserver vos oreilles ? Détrompez-vous !

Une des toutes premières étapes dans la préservation de nos capacités auditives est de boire régulièrement plus d’eau.

Les résultats d’une expérience japonaise sont convaincants : les patients atteints de la maladie de Ménière, caractérisée par des vertiges, des bourdonnements, des acouphènes, une perte d’auditions, qui ont bu plus d’eau ont considérablement amélioré leur audition, celle de l’autre groupe a empiré au cours de l’étude [10].

Pour améliorer la circulation sanguine dans l’oreille interne, essayez de boire 2,5 litres d’eau par jour.

Une eau, en particulier, a montré des résultats impressionnants : l’eau enrichie en hydrogène.

En effet, l’hydrogène neutralise la plupart des excès de radicaux libres qui sont produits dans le système auditif par le bruit agressif [11].

Vous pouvez trouver des appareils qui vous aideront à produire votre propre eau enrichie en hydrogène sur internet, par exemple sur ce site : https://www.josmose.fr/.

Vous pouvez également prendre des suppléments d’antioxydants tels que la coenzyme Q10, les vitamines A et E, également efficaces pour lutter contre les radicaux libres.

Je vous conseille également de nettoyer régulièrement avec un coton humide vos écouteurs, et vos appareils auditifs si vous en avez. C’est un moyen simple d’éviter les infections !

Bien à vous,

Rodolphe.

 


Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : ROYAL MONACO RIVIERA ISSN 2057-5076
  •  ROYAL MONACO RIVIERA      ISSN 2057-5076
  • : Royal Monaco Riviera web magazine fondé par Luigi MATTERA est le PREMIER site online de Monaco en presse écrite . Royal Monaco Riviera, il primo sito online del Principato divenuto cartaceo.ARTE, CULTURA, SOCIETA' della Riviera Ligure e Costa Azzurra!
  • Contact

Recherche