Les avocats de Virginia Giuffre sont tombés d’accord sur une date pour recueillir les témoignages du prince Andrew, duc d’York, à Londres. Les avocats américains de la plaignante poseront toutes les questions qu’ils désireront au deuxième fils de la reine Elizabeth II, le 10 mars prochain. Les déclarations faites sous serment serviront ensuite de preuve lors du procès qui se déroulera plus tard dans l’année à New York.

 

Lire aussi : Le prince Andrew demande à être jugé par un jury

Les avocats américains se déplaceront à Londres pour recueillir la déposition sous serment du duc d’York

Selon les informations du Telegraph, ce sera la 10 mars 2022 que le prince Andrew devra se soumettre à une déposition sous serment. Les avocats du duc d’York et les avocats de Virginia Giuffre Roberts sont tombés d’accord sur la date et sur un lieu « neutre » où sera mené l’interrogatoire.

La déposition sous serment est très importante puisqu’il s’agit du moment où l’accusé racontera sa version des faits et c’est cette version qui sera utilisée pour le procès à venir. La plaignante, Virginia Giuffre, une Américaine résidant en Australie, doit elle aussi passer par la même déposition mais il se pourrait qu’elle ait lieu par vidéoconférence, en raison des difficultés actuelles de voyager en Australie.

La plaignante affirme avoir été victime du réseau de prostitution mis en place par le milliardaire Jeffrey Epstein et sa complice, Ghislaine Maxwell, qui elle vient d’être reconnue coupable des faits, il y a quelques semaines. Virginia Giuffre attaque au civil et non au pénal le prince Andrew, ami de Jeffrey Epstein. Elle prétend que le deuxième fils de la reine Elizabeth II a eu trois rapports sexuels avec elle lorsqu’elle était mineure.