Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 février 2015 1 23 /02 /février /2015 13:16
Les Acteurs de Cannes  « Faire connaître, faire aimer, faire agir. »
Les Acteurs de Cannes  « Faire connaître, faire aimer, faire agir. »

Les Acteurs de Cannes

« Faire connaître, faire aimer, faire agir. »

Les Acteurs de Cannes est un collectif de comédiens domiciliés à Cannes. Soutenu par Le Bureau des Tournages, La Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Cannes et La Commission du Film des Alpes-Maritimes, son objectif est de valoriser ses talents et aussi d’inciter le développement des productions audiovisuelles à Cannes.

Les membres :

Ludivine Denane, Ann Long, Valérie Drevon, Maud Clavier, Amel Karraï, Robbin Rodas, Arsène Jiroyan et Yann Lerat.

Ils conjuguent leurs talents et leurs formations issues de :

Cours Florent, Cours Viriot, Cours Périmony, Conservatoire de Cannes, de Strasbourg, Montpellier, Lyon, Actor’s Studio, Bob McAndrew’s Studio et Atlantic Acting School de New York, Canberra Academy of Australia, Drama School of London…

Faire connaitre : sur le net

Sur la toile, outil de référence pour les institutionnels et professionnels :

http://www.lesacteursdecannes.com

Sur les réseaux sociaux :

https://www.facebook.com/pages/Les-Acteurs-de-Cannes/1591108504468220

https://plus.google.com/117433625770069334008/posts

https://www.youtube.com/channel/UCdjaND6Ck3c7iA9mFQ434cQ

http://instagram.com/les_acteurs_de_cannes/

Faire aimer : les projets

Les Acteurs de Cannes d’ici peu auront constitué une sélection de courts-métrages dans lesquels ils jouent.

Cette sélection est déjà programmée aux évènements Cinéma de la Jeune Chambre Economique de Cannes qui auront lieu le 16 et 24 mai 2015 à l’Hôtel Eden rue d’Antibes (pendant le Festival International du Film).

Sont prévues d’autres projections (date à définir) de cette sélection de films à l’Alliance Francophone de Palm Beach en Floride et au Centre Culturel Français de Karlsruhe en Allemagne.

Nous envisageons de faire voyager dans le Monde cette sélection dans diverses manifestations culturelles et cinématographiques.

Des projets de réalisations ou de co-productions audiovisuelles sont en cours pour compléter cette sélection.

Les Acteurs de Cannes participent activement aux projets pédagogiques de La Quinzaine des Réalisateurs à Cannes La Bocca, du Lycée Bristol et du Lycée Carnot.

Faire agir : les services

En étroite collaboration avec l’administration municipale cannoise, cette association (loi 1901) propose aux productions audiovisuelles qui souhaiteraient tourner dans la Ville de Cannes ses talents dès les repérages et crée ainsi un avantage double aussi bien pour les cannois que pour les productions :

  • les comédiens pourraient avoir accès à des auditions (sans avoir à passer par « la case Paris ») qui seraient organisées pendant les repérages
  • les productions pourraient faire des économies substantielles en ce qui concerne les frais d’hébergements et de transport si elles choisissent de travailler avec les comédiens cannois.

Les membres du collectif, demeurants à Cannes et engagés dans sa vie associative (culturelle, sportive, etc…) peuvent également, si les productions le souhaitent, leur indiquer les meilleurs endroits pour les repérages.

Egalement engagés dans la vie professionnelle locale, ils peuvent mettre en relation les productions avec des techniciens audiovisuels de la région.

Fort d’une base de données conséquente sur le secteur, le collectif propose également un service de « chef de file » aux productions audiovisuelles. Une centaine de personnes domiciliées à Cannes sont ainsi répertoriées et disposées à être figurants sur les plateaux de tournage. Ce qui peut représenter aux producteurs un argument avantageux pour obtenir une aide institutionnelle, et permettre à la Municipalité de Cannes de donner du travail à ses administrés.

Les Acteurs de Cannes  « Faire connaître, faire aimer, faire agir. »
Les Acteurs de Cannes  « Faire connaître, faire aimer, faire agir. »

Partager cet article

Repost0
20 février 2015 5 20 /02 /février /2015 16:54
®denis brihat-luciano melis

®denis brihat-luciano melis

MUSEE JEAN COCTEAU COLLECTION SEVERIN WUNDERMAN

EXPOSITION ANDRE VERDET « COSMOGONIES »

Du 21 Février au 25 Mai 2015

Quand on regarde les Cosmogonies d’André Verdet on est instantanément émerveillé par le jaillissement flamboyant des couleurs. Puis on ne résiste pas à l’invite d’une promenade dans ses planètes et étoiles en giration.

Pour sa nouvelle exposition temporaire, le musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman de Menton nous plonge, comme autrefois lorsqu’ils se retrouvaient à la villa Santo Sospir, au cœur de l’amitié entre Jean Cocteau et André Verdet. Avec le soutien de la Ville et des services culturels, l’exposition qui se tiendra du 21 février au 25 mai 2015, permet en effet de découvrir et de contempler une extraordinaire série de peintures et de céramiques sur le thème des Cosmogonies, œuvres issues de la Donation André Verdet de 2001 à la Ville de Saint‐Paul de Vence. Cette série rappelle l’histoire commune des deux artistes en faisant directement écho à l’exposition permanente, dédiée aux « Univers » du Prince des poètes, visible jusqu’en novembre 2015.

André Verdet s’initie dès l’enfance à l’étude des étoiles, avec son oncle Joséphin. Grâce à lui, le futur artiste fait l’apprentissage d’un monde qui le suivra toute sa vie.

Verdet commence la création des Cosmogonies en 1970, qu’il poursuivra jusque dans les années 1990. Auparavant, il a fait la rencontre de Jean Cocteau avec lequel une amitié vraie s’est nouée ; enchanté par les Paysages de Provence de Verdet, Cocteau lui dira : « Quand je regarde tes paysages, j’ai l’impression qu’ils me voient, qu’ils ont quelque secret à me dire. »

Entre ces deux périodes de peinture, Verdet se consacre à l’écriture. Il côtoiera ainsi, dans son cher sud de la France, des artistes tels que Picasso, Léger, Braque, Matisse, Miró ou Chagall.

Ancien résistant, initié aux arts dans toutes leurs formes par Jean Giono, Jacques Prévert ou Picasso, il s’illustrera également en poésie (certaines de ses œuvres seront chantées par Mouloudji ou Yves Montand) et en musique.

Sa série des Cosmogonies est cependant l’une de ses collections les plus abouties, les plus encensées par la critique :

« André Verdet est en communion permanente avec le cosmos et les étoiles, ses compagnes d’une vie entière.

Elles sont omniprésentes dans sa peinture et dans ses poèmes. Les espaces cosmiques de Verdet sont constellés d’entités inconnues aux confins des Univers de Cocteau : Espace, Temps, Espace‐temps. Ses Cosmogonies sont faites de force et de plénitude.

Le peintre est resté poète, André Verdet a saisi la palette de couleurs offerte par le cosmos et a laissé son imaginaire s’y promener. Ses tableaux nous donnent à voir la lumière d’infinies transparences qui nous font rentrer dans l’espace, appréhender les distances et imaginer des voyages dans le temps. » (Philippe DELACHE, ancien Directeur de l’Observatoire de Nice).

Informations pratiques

Musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman

2 quai de Monléon

06500 MENTON

® eric melis

® eric melis

Partager cet article

Repost0
18 février 2015 3 18 /02 /février /2015 15:27
 ANTIBES ART FAIR : Du 18 avril au 4 mai 2015  43ème Salon d’Antiquités, d'Art Moderne et d'Art Contemporain d'Antibes
 ANTIBES ART FAIR : Du 18 avril au 4 mai 2015  43ème Salon d’Antiquités, d'Art Moderne et d'Art Contemporain d'Antibes

ANTIBES ART FAIR

Du 18 avril au 4 mai 2015

43ème Salon d’Antiquités,

d'Art Moderne et d'Art Contemporain d'Antibes

Une magnifique édition pour le retour du salon

sur la nouvelle esplanade du Pré des Pêcheurs !

Plus que jamais, la prochaine édition du célèbre Salon d'Antibes sera le rendez-vous international du printemps pour tous les amateurs, passionnés et collectionneurs d’antiquités, de design, d’art moderne et d'art contemporain !

Créé il y a plus de 40 ans, Antibes Art Fair est l'un des plus importants salons français et un événement majeur en Europe, par sa fréquentation et par la qualité des œuvres présentées.

Le Salon d’Antibes est unique à plus d’un titre : par la présence d'exposants prestigieux, par l’exposition de chefs-d’œuvre exceptionnels de tous les styles et de toutes les époques, et par sa situation géographique privilégiée au bord de la méditerranée qui lui confère son atmosphère à nulle autre pareille.

Le profil de ses visiteurs est également unique : les plus grosses fortunes, les têtes couronnées et les grands collectionneurs français et étrangers qui y résident ou qui possèdent une villa ou un yacht sur la Côte d’Azur y côtoient, en toute discrétion mais aussi en toute convivialité, les amateurs.

Pour le plaisir des yeux, pour décorer leurs résidences ou pour enrichir leurs collections, tous savent que c’est ici qu’ils découvriront quelques-unes des plus belles pièces actuellement sur le marché, et cela à tous les prix.

Et, bien sûr, venir au Salon d'Antibes c'est également renouer avec un art de vivre unique, « this side of paradise » comme disait F.S. Fitzgerald lors de ses séjours à Antibes. Car le Salon est à la fois composé de deux superbes chapiteaux (à l'intérieur duquel sont repartis des stands construits, aménagés et décorés comme de véritables galeries) et d'un espace plein-air, face au port d'Antibes et à la méditerranée.

Enfin, le Salon propose à ses visiteurs, au cours de leur visite, de faire la plus magique des pauses, en profitant des terrasses ensoleillées des cafés et restaurants du Vieil Antibes, situés face à l'une des entrées du Salon.

C’est la raison pour laquelle, chaque année, au printemps, près de 25 000 amateurs, passionnés et collectionneurs d’antiquités, de bijoux anciens, de design, d'art moderne et d'art contemporain, se donnent rendez-vous sur le port d’Antibes.

Du 18 avril au 4 mai 2015, le Salon d'Antibes accueillera plus d'une centaine d'exposants français et étrangers.

Au programme : Antiquités, art moderne et art contemporain. Dans chacun de ces secteurs, les organisateurs ont sélectionné des marchands, antiquaires et galeristes parmi les meilleurs. La plupart d'entre eux sont des références internationales dans leurs domaines d’activité. Les superbes meubles estampillés y côtoient notamment les grands maîtres de la peinture moderne et les créations d'avant-garde.

D’ores et déjà, la 43ème édition du Salon d’Antibes s’annonce magnifique, avec la présence de pièces exceptionnelles. Aux côtés de sublimes antiquités seront exposées des œuvres signées par quelques-uns des plus importants artistes du XXe siècle ou contemporains,

Retour sur la superbe esplanade du Pré des Pêcheurs

Après plusieurs années de travaux de construction d'un parking souterrain et de réaménagement d'un vaste parvis en surface, le Salon retrouve son site originel : l'esplanade du Pré des Pêcheurs. Sur ce nouvel écrin, idéalement situé contre les remparts du Vieil Antibes, seront installés les chapiteaux et l'espace plein air du Salon. Il a été conçu par l'architecte Jean Foussat (Cabinet ADC) qui a su préserver et sublimer l'atmosphère unique qu'il y régnait, à l'ombre des grands pins parasols, face au plus grand port de plaisance en Europe, avec un accès direct aux ruelles d'Antibes. Un parking de 600 places est désormais en sous-sol.

Il était une fois le Salon d’Antibes...

Le Salon d’Antiquités-Brocante du Vieil Antibes a été initié il y a plus de quarante ans par Claude Ammirati et Jean Gismondi, qui nous a quitté cet été.

Depuis sa création, le Salon d’Antibes est géré par une association à but non lucratif, l’ACAAFVA (Association des Commerçants, Artisans, Artistes et Forains du Vieil Antibes), désormais présidée par Gérard Fantino. Cela garantit l’indépendance et l’intégrité de ses organisateurs qui ont un seul objectif : réunir professionnels, amateurs et collectionneurs pour partager ensemble une même passion. Et cela tout en contribuant à faire du site d’Antibes un lieu unique qui célèbre l’art de vivre au bord de la méditerranée, en conjuguant antiquités et modernité !

Dès sa première édition, le Salon d’Antibes s’est déroulé au pied des remparts d’Antibes, là-même où les Phocéens fondèrent l’antique cité d’Antipolis, plusieurs siècles avant Jésus-Christ. Face au port et à deux pas des ruelles, du marché et des terrasses des restaurants et cafés qui confèrent au Vieil Antibes tout son charme et son authenticité. Sur cette terre bénie des dieux, véritable jardin d’Eden au bord de la méditerranée où les artistes ne cesseront jamais de venir pour profiter du climat de la Côte d’Azur, de sa douceur de vivre, de ses paysages et de sa lumière unique au monde. Ces mêmes artistes dont on peut admirer et acquérir quelques chefs-d’œuvre exceptionnels, chaque année, durant le Salon d’Antibes : Claude Monet (qui résida à Antibes en 1888 et fit de nombreuses vues des plages de La Salis et de La Garoupe), Picasso et De Staël (qui s’installèrent à quelques années d’intervalle au château Grimaldi, qui deviendra le musée Picasso d'Antibes), mais aussi Léger, Renoir, Matisse, Dufy, Chagall...Un peu plus tard, ce sera Arman, César, Hartung, Klein, Niki de Saint-Phalle … et, de nos jours, Jaume Plensa, par exemple (dont le superbe Nomade trône désormais face à la mer, à quelques mètres du Salon) ou bien encore Bernar Venet.

Le rendez-vous international des amateurs, passionnés et collectionneurs d’antiquités, de brocante, d’art moderne et contemporain

Au fil du temps, le Salon d’Antibes est devenu une référence en Europe parmi les professionnels, mais également le rendez-vous de tous les amateurs et collectionneurs d’antiquités, et plus généralement de mobilier, d’œuvres et d’objets d’art, qui savent que c’est ici qu’ils découvriront certaines des plus belles pièces actuellement sur le marché de l’art. En effet, sur la Côte d’Azur sont présents de très grands collectionneurs, mais aussi des amateurs fortunés, qui cherchent toujours à enrichir leurs collections ou à redécorer leurs demeures ou yachts. De nombreux marchands, antiquaires et galeristes réservent donc pour le Salon d’Antibes leurs plus beaux meubles, tableaux, bijoux, tapis, photographies... acquis durant l’année à travers le monde. Nombre d’entre eux sont d’ailleurs des chefs d’œuvre exceptionnels et dignes d’être accrochés sur les cimaises des plus grands musées.

La visite du Salon d’Antibes permet ainsi de découvrir ces trésors avant qu’ils entrent dans une nouvelle collection privée.

Plus d’une centaine d’exposants prestigieux

Antiquités et brocante, mais aussi mobilier et objets d’art des XXe et XXIe siècles, voilà les grands domaines de prédilection du Salon d’Antibes. Depuis sa création, les organisateurs du Salon ont toujours sélectionné dans chacun de ces secteurs des exposants spécialisés et de qualité. La plupart de ces marchands, antiquaires et galeristes sont d’ailleurs des références internationales dans leurs domaines d’activité : mobilier, œuvres d’art, objets de décoration, luminaires, orfèvrerie, tapis, bijoux anciens, arts de la table... Grâce à la présence de ces spécialistes hors pair, ce Salon propose un choix complet et diversifié d’œuvres uniques et rares, avec les meilleures conditions et garanties de vente.

C’est notamment grâce à cette sélection rigoureuse des exposants réunis pour chacune de ses éditions que le Salon d’Antibes a obtenu ses lettres de noblesse, sa notoriété et sa réputation.

Au total, la prochaine édition du Salon accueillera plus d’une centaine d’exposants repartis dans le grand chapiteau (près de 4 000 m²).

À l’intérieur du chapiteau seront réunis les grands noms du secteur des antiquités, de l'art moderne et contemporain qui font la réputation internationale du salon.

Du côté des antiquités, citons notamment les Galerie Gismondi, Galerie Fred, Galerie Pellat de Villedon, Galerie Scalabrino, …

Parmi les exposants des œuvres des grands maîtres de l’Art Moderne et de l'Art Contemporain, la galerie Paul Janssen, venue l'an passé pour la première fois, exposera un choix exceptionnel d’œuvres du mouvement CoBrA, du Pop-Art et des plus grands noms de la photographie moderne. Bien sûr, il y aura aussi les fidèles galeries Hurtebize, Michel Estades (grand spécialiste de Bernard Buffet), Alexis Pentcheff (également spécialisé dans la peinture provençale)…

Les arts anciens d’Asie seront représentés par la Galerie 41, Mille ans d’Orient, Michel Douris et la Galerie Catier. Plusieurs d’entre eux présenteront également les créations d'importants artistes emblématiques de l’art contemporain en Asie (Cai ZHISONG, SHEN HONG BIAO ...).Des spécialistes exposeront de somptueux services de vaisselle d’époque.

L’Art Déco sera au rendez-vous avec les grands spécialistes du genre : Richard Duflot et Martin du Louvre.

Le mobilier design sera représenté, entre autres par Pascal Joarkin…

Manuscripta proposera une sélection de photographies anciennes, de lettres manuscrites et autographes.

À ceux-là s’ajouteront les bijoutiers avec la Galerie Montaigne de Monaco présente depuis l’année dernière et la Galerie Pautot, Bernard Bouisset, Francine Joaillerie, Fayolle Laurence… qui rivaliseront de tout l’éclat de leurs somptueux joyaux.

A l’extérieur, l'espace plein-air avec sa vingtaine d'exposants fera une nouvelle fois le bonheur des visiteurs avec son atmosphère unique sous les grands pins et au bord du port.

Des pièces uniques réalisées par les plus grands artisans et artistes, des Arts Premiers à l’Art Moderne et contemporain, en passant par les grands styles français et européens

Visiter le Salon d’Antibes, c’est effectuer un merveilleux voyage dans le temps, de l’Antiquité jusqu’au XXIe siècle. C’est partir à la découverte des différentes périodes de l’histoire de l’art et des différents styles de la décoration intérieure, au fil de stands proposant des pièces uniques, rares et exceptionnelles.

C’est effectuer une odyssée jalonnée des plus beaux meubles, objets et œuvres d’art créés au cours des siècles passés par les meilleurs artistes (peintres, sculpteurs...) ou artisans d’art (ébénistes, marqueteurs, bronziers, céramistes, joailliers, doreurs..), célèbres comme les Boulle ou Hache, ou restés anonymes.

Les antiquaires sélectionnés sur ce Salon sont les gardiens de ce patrimoine artistique et culturel. Ils cherchent, sauvent et font restaurer dans les règles de l’art les meubles, objets et tableaux les plus anciens et les plus rares pour les proposer dans un parfait état de conservation qui en exhale toute la somptuosité.

Quant aux galeristes et marchands spécialistes de l'art moderne et de l'art contemporain, ils proposeront une sélection d'œuvres des grands maîtres du XXe siècle et les créations les plus emblématiques de l’art contemporain.

Visiter le Salon d’Antibes, c’est également embarquer pour un superbe voyage à travers le monde, à la découverte des chefs-d’œuvre des grandes civilisations, en Europe, en Asie, en Océanie, en Afrique... C’est aussi le moyen de renouer avec une grande tradition française, celle de la célébration d’un art de vivre qui transforme votre intérieur en véritable écrin d’élégance et de raffinement. Le public composé de fidèles collectionneurs et amateurs, français et étrangers, ne s’y trompe pas. Il revient chaque année en nombre pour visiter le salon et rêver, pour le plaisir des yeux et de la découverte, ou pour s’offrir, parmi les milles et une merveilles proposées sur ses stands, la plus fastueuse ou celle qui correspondra simplement à ses envies !

Antiquités, Art Moderne et Contemporain: L’éclectisme au goût du jour

Bien avant que cette tendance soit entrée dans les mœurs et dans l’air du temps, le Salon d’Antibes a été l’un des premiers salons à proposer au public des objets d’art et du mobilier du XXe siècle aux côtés de somptueuses pièces anciennes. Cette juxtaposition iconoclaste de styles et de genres anachroniques, pourtant promue il y a plusieurs décades par la célèbre architecte d’intérieur et designer Andrée Putman, est restée jusqu’à récemment un choix audacieux qui allait et restait à l’encontre des canons en vigueur en matière d’antiquités et de décoration. Désormais, cette tendance est devenue très en vogue en matière de décoration intérieure et de collection.

Le Salon d’Antibes propose plus que jamais un choix diversifié et de la plus grande qualité parmi les créations des différentes époques. Aux cotés des plus grands styles classiques européens sont exposées les créations les plus modernes. Les grands antiquaires français seront là, notamment avec la quintessence du mobilier français, estampillé Hache ou Boulle. Les spécialistes de l'Art Déco proposeront des pièces uniques signées Adnet, Dunant. Leleu, Eames, Gray... Le mobilier design vintage sera aussi présent avec les créations de Jacobsen, Ponti, Sottsass. Colombo...La peinture moderne avec les grands maîtres Bonnard, De Staël, Picasso, Dufy, Tapiès, Zadkine, Buffet… L'art contemporain avec les Américains Jim Dine et Tom wesselman, le Grec Alecos Fassianos, les Italiens Mauro Benetti et Mauro Peruchetti, les Français Yves Klein et Niki de Saint-Phalle, et les Belges Jan Fabre et Wim Delvoye… qu’il n’est plus rare de retrouver désormais en surplomb d’une exceptionnelle commode Boulle de l’époque Louis XIV ou à côté d’un somptueux cabinet vénitien du XVIIe siècle.

En proposant une telle diversité de choix, le Salon d’Antibes avait pressenti la montée en puissance de la valeur esthétique et financière des pièces de mobilier du XXe siècle, mais également l’entrée du design et de l’art moderne et contemporain dans les grandes collections privées aux côtés des antiquités classiques. Daniel Buren fut l’un des précurseurs en la matière, en proposant l’installation de ses colonnes dans la Cour du Palais Royal. Plus récemment, la présentation d’œuvres de Jeff Koons, Xavier Veilhan, Murakami, Bernar Venet, Joana Vasconcelos, puis de Giuseppe Penone, au Château de Versailles ou bien encore le voile de métal doré conçu par Mario Bellini et Rudy Ricciotti pour le musée du Louvre, constitue le point d’orgue et la consécration de cette association de styles et d’époques, plus que jamais d’actualité !

La célébration de la beauté et de l’art de vivre sur la Côte d’Azur !

Dès sa création, le Salon d’Antibes s’est inscrit dans une tradition séculaire qui se perpétue depuis la Belle Epoque : un certain art de vivre au bord de la méditerranée qui célèbre la beauté et l’esthétisme.

Ce furent tout d’abord les grandes familles de l’aristocratie européenne qui vinrent sur la Riviera française pour passer l’hiver dans de majestueuses demeures décorées d’œuvres d’art et de mobilier précieux. À partir du 20ème siècle, ce sont les nouvelles fortunes issues de la révolution industrielle qui acquièrent une résidence secondaire dans la région. À l’image de Gerald et Sara Murphy, héritiers américains qui arrivent à Antibes au début des années 1920 pour passer l’été au bord de la méditerranée et succomber à tous ses plaisirs. C’est avec eux que naîtra véritablement la Côte d’Azur. Au gré de leurs séjours estivaux à Antibes durant lesquels ils reçoivent notamment leurs amis artistes (Dos Passos, Picasso, Léger, Hemingway, Ernst…). Ensemble, ils partagent à la fois les plaisirs simples de la baignade, de la lecture, des sorties au marché, des balades au bord de mer et ceux, plus fastueux, des grandes fêtes élégantes organisées au rythme du jazz dans les plus somptueuses demeures du cap d’Antibes. Sans le savoir, ils lancent ainsi la vogue des vacances d’été au bord de la méditerranée et un nouveau style de vie que décrira leur ami Scott Fitzgerald dans Tendre est la nuit, en 1934.

En matière de décoration aussi, les Murphy seront des précurseurs dès les années 20. Tandis que, traditionnellement, les maisons de la région étaient jusqu’alors aménagées pour se protéger du soleil, les Murphy commandèrent toute une série de travaux pour leur Villa America du Cap d’Antibes afin de profiter pleinement du soleil. Ils firent notamment décapiter le toit de leur demeure pour y aménager l’une des premières terrasses de la Côte d’Azur. Ils élargirent les fenêtres pour installer des baies vitrées et laisser entrer le soleil et, bien sûr, ils accrochèrent sur les murs les œuvres de leurs meilleurs amis artistes.

Sur les remparts d'Antibes, rien n'a changé, l'atmosphère est intacte, la magie opère comme au 19ème siècle, lorsque Maupassant fut ébloui et écrivit : "Je n'avais rien vu d'aussi surprenant et d'aussi beau. La petite ville (...) s'avançait en pleine mer, au milieu de l'immense golfe de Nice. La haute vague du large venait se briser à son pied, l'entourant d'une fleur d'écume; et on voyait au-dessus des remparts les maisons grimper les unes sur les autres jusqu'aux deux tours dressées dans le ciel comme les deux cornes d'un casque antique".

Informations pratiques

43ème Antibes Art Fair

Salon d’Antiquités, Art Moderne et Art Contemporain d'Antibes

Ouverture tous les jours du 18 avril au 4 mai 2015 de 10h30 à 19h30

(Journées marchands les 16 et 17 avril, réservées aux professionnels, accessibles à la presse sur inscription préalable)

Adresse :

• Esplanade du Pré des Pêcheurs - Port Vauban - À l’entrée du Vieil Antibes

Entrée :

• 10 euros (Tarif réduit : 5 euros, pour les moins de 18 ans et pour les étudiants).

• Entrée gratuite pour les personnes à mobilité réduite et leur accompagnateur.

• Entrée libre à l'espace plein air.

Renseignements :

T. 04 93 34 65 65

www.salon-antiquaires-antibes.com

• Accueil Touristique du Vieil Antibes : 32, bd d’Aguillon - 06600 Antibes.

Facebook:facebook.com/antibesartfair

Accès :

• À 15 minutes en voiture de l’aéroport Nice Côte d’Azur ou de l’autoroute A8 (Sortie 44 : Antibes).

• À 10 minutes à pied de la gare SNCF d’Antibes.

Parkings :

• Nouveau : Parking public sécurisé de près de 600 places sur trois niveaux sous le Salon : Parking du Pré des Pêcheurs (sur le port, contre les remparts).

• Parking gratuit à l’entrée d’Antibes

• Places réservées pour les personnes à mobilité réduite devant le Salon.

• Service voiturier mis à la disposition des automobilistes à l’entrée du Salon, accès par le boulevard d’Aguillon.

Exposants : 120 participants.

Spécialités : Mobilier (de la Haute-Epoque au XXIe siècle), sculptures, tableaux et objets anciens, modernes et contemporains, design vintage, verres et céramiques, faïences et porcelaines, autographes et manuscrits, photographies, tapis et textiles, vêtements et accessoires haute-couture, tapisseries, livres anciens et modernes, archéologie classique, art précolombien, art tribal, art asiatique, argenterie, bijoux et belle brocante dans la partie plein air.

Fréquentation : Près de 25.000 visiteurs ont été accueillis en 2014

Organisateurs :

• A.C.A.A.F.V.A. : 32, bd d’Aguillon - 06600 Antibes - Président : Gérard Fantino

• Contact : Sandrine Barale (T. 04 93 34 65 65, barale.sandrine@wanadoo.fr )

Des conditions d’achat sécurisées

Pour proposer aux visiteurs les meilleures garanties d’achat, l’organisation du Salon fait appel à deux experts agréés par la Chambre Nationale des Experts et par la Confédération Européenne des Œuvres d’Art. Ces experts spécialisés interviennent avant l’ouverture au public pour vérifier sur chaque stand que tous les objets proposés sont conformes au niveau de qualité du Salon. Ces experts sont également mis à la disposition des visiteurs pour apporter leur avis sur l’authenticité (époque, style, restauration...) d’un bijou, d’un meuble ou d’un objet rare proposé sur le Salon. L’expert en bijoux, joaillerie et gemmologie présent sur le Salon est membre de l’Union Française des Experts (UFE) et Gemmologue diplômée d’état.

 ANTIBES ART FAIR : Du 18 avril au 4 mai 2015  43ème Salon d’Antiquités, d'Art Moderne et d'Art Contemporain d'Antibes

Partager cet article

Repost0
17 février 2015 2 17 /02 /février /2015 05:59
MENTON: 82e FÊTE DU CITRON - VOYAGE EN CHINE
MENTON: 82e FÊTE DU CITRON - VOYAGE EN CHINE

FÊTE DU CITRON 2015 – VOYAGE EN CHINE –du 14 février au 4 Mars 2015.

(c) Photo Pascale Digeaux

Cette année La 82 ème Fête du Citron® à Menton  a décidé de s’offrir un périple en Chine sous la plume de Jules Verne avec « Les Tribulations d’un Citron en Chine » ! Un clin d'oeil du célèbre film "Les Tribulations d'un Chinois en Chine", du cinéaste français, Philippe de Broca, ainsi que le roman de Jules Verne.

Roi de la ville, la Fête du Citron de Menton est choyée tout au long de l'année, par des agrumiculteurs passionnés. Il faut des milliers d’heures, pour réaliser ces sculptures géantes d’agrumes qui émerveillent des milliers de spectateurs. L'une des plus grandes manifestations hivernales de la Côte d'Azur, en parallèle avec le Carnaval de Nice. Les Jardins Biovès s’habillent depuis 1936 aux couleurs du soleil, dans des teintes jaunes et oranges éblouissantes. Des décors incroyables dont certains nécessitent près de quinze tonnes d’agrumes...là nous  découvrons l'un des Palais de la Cité Interdite, demeure des dynasties Ming et Qing. Plus loin se dresse le Temple du Ciel. Du haut de ses 12 mètres, le Dragon Céleste protège les cieux, mais on avait de la pluie pour la journée de l’inauguration et ses nombreuses personnalités, dont le Député Maire de Menton Jean-Claude Guibal, Mme Jingsong Yu, Consul général de Chine à Marseille,Mme Hadelin de la Tour du Pin, Ambassadeur de France à Monaco, S.E. Jacques Boisson, Secrétaire d’État de la Principauté de Monaco et Mme. A la fin du parcours, visite au Festival International d’orchidées et le salon de l’artisanat du Pays Mentonnais, comme chaque année au Palais de l’Europe.

Extrait par Mediapress

MENTON: 82e FÊTE DU CITRON - VOYAGE EN CHINE
MENTON: 82e FÊTE DU CITRON - VOYAGE EN CHINE
MENTON: 82e FÊTE DU CITRON - VOYAGE EN CHINE
MENTON: 82e FÊTE DU CITRON - VOYAGE EN CHINE

MENTONE: 82e FESTA DEL LIMONE - VIAGGGIO IN CINA

 

Quest'anno il 82 ° Festival del limone a Mentone ha deciso di presentare il viaggio in Cina negli scritti di Jules Verne "Le tribolazioni di un imone in Cina"! Un occhiolino al celebre film omonimo del regista francese Philippe de Broca..
Regina della città, la Festa del Limone è coccolata per tutto l'anno dai coltivatori di agrumi appassionati. Occorrono migliaia di ore per fare queste sculture giganti di agrumi che stupiscono migliaia di spettatori. E' senza alcun dubbio uno dei più grandi eventi invernali della Costa Azzurra, in parallelo con il Carnevale di Nizza. Les Jardins Biovès si vestono già dal 1936 coi colori del sole in colori giallo e con arance abbaglianti. Scenari incredibili, alcuni dei quali richiedono quasi quindici tonnellate di agrumi ... qui troviamo uno raffigurante il Palazzo della Città Proibita, sede delle dinastie Ming e Qing. Poco lontano  la ricostruzione in agrumi del Tempio del Cielo. Dai suoi 12 metri, il drago celeste protegge i cieli, ma abbiamo avuto pioggia per il giorno dell'inaugurazione e molte persone, tra cui il Sindaco deputato di Menton Jean-Claude Guibal, la signora Yu Jingsong, Console Generale di Cina a Marsiglia, la signora Hadelin de la Tour du Pin - Ambasciatore di Francia a Monaco, SE Jacques Boisson - Segretario di Stato del Principato di Monaco e consorte . Tutti uniti al termine del percorso per andarea visitare il Festival Internazionale delle Orchidee Festival ed il Salone artigianato del paese Mentonese, come ogni anno al Palazzo d'Europa.

Estratti e traduzione da Sorties-Media-Presse

Partager cet article

Repost0
15 février 2015 7 15 /02 /février /2015 21:17
EZE: Galina Kuklevskaya  Energy protraction coach and specialist in age correction.

Galina Kuklevskaya

Energy protraction coach and specialist in age correction.

Founder and mentor of "Symphony of Youth". Studied, practiced and gathered experience in the field of beauty for over 30 years. Here are just some of the studies in the university of Beauty and Health she majored in:

• Académie internationale de la Beauté française, Paris
• Energy massage of professor Gean Galian (Laboratoires Phyto Aromatique Grasse), Paris
• Spanish School of Chiromassage "Inmaster" Enrique Castells Garcia
• The Moscow School of Massage of Helena Zemskova
• The Japanese system of maintaining the health of Professor Nishi
• Siberian bone-energy massage
• Aerobics, Moscow, Ilse Liepa School
• The system of Joseph Pilates, English Institute " Pilates ", Professor Michal A. King
• Tibetan breathing - yoga school Lana Paley
• Rhythmic gymnastics EHP Tartu - Professor Linda Mathis-Jaanson

CLICK ON THE SYMPHONY - CLICCA - CLIQUER

EZE: Galina Kuklevskaya  Energy protraction coach and specialist in age correction.

 

Address

2415C Avenue Raymond Poincaré

06360 Èze Bord-de-mer France

galakukla@gmail.com
Mobile: +33 (0)6 01 19 47 51
Work: +33 (0)4 83 39 18 79

Address

2415C Avenue Raymond Poincaré

06360 Èze Bord-de-mer France

galakukla@gmail.com
Mobile: +33 (0)6 01 19 47 51
Work: +33 (0)4 83 39 18 
79

Partager cet article

Repost0
14 février 2015 6 14 /02 /février /2015 07:21
CARNAVAL DE NICE – ELECTION DE LA REINE DU CARNAVAL 2015 by Brigitte & Jean Jacques Rolland - © photos Brigitte Lachaud

CARNAVAL DE NICE – ELECTION DE LA REINE DU CARNAVAL 2015 by Brigitte & Jean Jacques Rolland - © photos Brigitte Lachaud

C'est l'orchestre le plus baroque, le plus démesuré, qui fera l'ouverture vendredi soir, place Masséna du Carnaval de NiceRoi de la Musique qui aura lieu du 13 février au 1er mars 2015. (06) Alpes-Maritimes.La reine du Carnaval et ses dauphines, ont été présentées à la presse, ce mercredi 11 février 2015, en présence de Christian Estrosi, député-maire de Nice et Denis Zanon, Directeur général de l'Office du Tourisme et des Congrès.

Christian Estrosi, a annoncé, que certains sont inquiets, pour aller au Carnaval, dû aux événements qui ont touché Paris. Puis, l'agression de trois militaires agressés à Nice. Aussi, le département des Alpes-Maritimes a été placé" en "alerte attentat ".

"Faites comme le maire, allez tranquillement et librement au milieu de tout le monde. Si cela peut rassurer, j’y serai également, sans protection particulière", a annoncé Christian Estrosi.

 

 

"Comme tous les ans, les normes seront strictes. Des physionomistes seront présents à l’entrée, les sacs seront fouillés pour s’assurer qu’aucun métaux ne puisse pénétrer dans l'enceinte. Enfin, des palpations aléatoires, auront aussi lieu afin de garantir une meilleure sécurité" a-t-il ajouté.

 

Une immense pensée pour Tignous. dessinateur de Charlie Hebdo, décédé lors de l'attentat contre le journal satirique le 9 janvier. Le dessinateur a participé à six reprises à l’événement, en réalisant des maquettes de chars et des affiches.

Son irrévérence trouvait dans le Carnaval, une belle façon de s’exprimer. Un hommage lui sera bien entendu rendu.

 

Elles étaient neuf candidates à se présenter. Et la reine du Carnaval de Nice 2015, est Cindy Marbac, 19 ans, étudiante en médecine. Elle sera l'ambassadrice de Nice et de son Carnaval pendant un an. Ses dauphinesAthéna Groslambert, 19 ans, également étudiante en médecine et Esther Meallet, 25 ans, géométre topographe, accompagneront la reine, dans ses nouvelles fonctions carnavalesques, chars des batailles de fleurs. 

Que la Fête commence !

 

Partager cet article

Repost0
13 février 2015 5 13 /02 /février /2015 14:29
Stéphane Diby, alias "Amos"

Stéphane Diby, alias "Amos"

Avec le maire de Beausoleil, M. Gérard Spinelli
Avec le maire de Beausoleil, M. Gérard Spinelli

Un autre événement, un autre succès, le vernissage de l'artiste Stéphane Diby alias «Amos», organisé par Monaco Artist Connection hier soir dans l'espace culturel de la ville de Beausoleil...

L'artiste Stéphane Diby, "Amos", expose à Beausoleil

...

Une grande affluence d'amateurs d’art qui ont énormément apprécié le talent de l’artiste, la chaleur de ses couleurs qui nous rappellent ses origines africaines, en Côte d’Ivoire.
L’artiste étais très honoré de la présence d'hommes politiques régionaux, des invités du maire M.Gérard Spinelli et de son adjointe Mme Sarah Barrier, et de la très belle surprise faite par le maire : une médaille de la ville de Beausoleil !
Les œuvres seront exposées jusqu'au 6 Mars au 34, Boulevard de la République de 8:30 à 12:30 et de 13h30 à 16h45.

Les tableaux acrylique, au pinceau et/ou couteau, d'Amos, nous transportent en une ensemble flamboyante de couleurs et de touches délicates. Cet artiste attachant au talent extraordinaire a remporté un vif succès! Un grand coup de chapeau à Suzana Linhares qui nous a permis de découvrir cet artiste et son grand talent!

L'artiste Stéphane Diby, "Amos", expose à Beausoleil
L'artiste Stéphane Diby, "Amos", expose à Beausoleil
L'artiste Stéphane Diby, "Amos", expose à Beausoleil
L'artiste Stéphane Diby, "Amos", expose à Beausoleil
L'artiste Stéphane Diby, "Amos", expose à Beausoleil

Partager cet article

Repost0
12 février 2015 4 12 /02 /février /2015 17:19
Presentato a Casa Sanremo il libro “Ti racconto Lucio Dalla”
Presentato a Casa Sanremo il libro “Ti racconto Lucio Dalla”

Presentato a Casa Sanremo, in occasione della 65^ edizione del Festival della Canzone Italiana, il libro “Ti racconto Lucio Dalla” da Bologna a Manfredonia viaggio inedito nella sua infanzia” firmato da Angelo Riccardi.

L’attuale sindaco di Manfredonia, comune pugliese che è stato uno “dei luoghi dell’anima, del grande cantautore scomparso nel 2012, ha presentato il suo libro d’esordio nel Gardenia Theatre all’interno dello spazio del Palafiori di San Remo che in occasione del 65° Festival della Canzone Italiana, animato anche quest’anno con eventi dedicati al mondo della musica ed ai suoi protagonisti.

Location ideale, quindi, per rendere omaggio a uno dei massimi protagonisti della canzone d’autore italiana, a cui Riccardi ha dedicato questo ritratto inedito, proposto con un reading musicale affidato alla voce di Antonella Carone ( brillante attrice di teatro e cinema) e al piano di Gianni Martini (che vanta un’intensa attività concertistica come solista e con diverse formazioni orchestrali in Italia ed in Francia).

Un evento speciale per raccontare quest’originale esperienza narrativa, nata da un impulso autentico ispirato dalla personale amicizia che, negli ultimi anni di vita, ha legato il cantautore bolognese all’autore, appassionato della musica del poeta Dalla e affascinato dalla personalità bizzarra dell’amico Lucio. Un libro ispirato, in sintesi, dalla voglia di approfondire prima, e condividere poi, le poco conosciute e a tratti “misteriose” ragioni del legame affettivo di Dalla con Manfredonia, che lo accompagnò dalla più tenera età e che lo portò a dichiarare, pochi mesi prima dalla sua scomparsa: “Mi sento profondamente manfredoniano”.

Il libro, la cui prefazione è stata curata da Paolo Limiti, è ricco di notizie e di particolari sconosciuti, oltre che di una rassegna di foto e documenti inediti sull’infanzia e l’adolescenza di uno dei più grandi artisti italiani e poeti del Novecento. E che le pagine di questa biografia esclusiva restituiscono con ricchezza di avvenimenti e aneddoti, raccolti dalla viva voce di testimoni ( tra cui Ron, la violinista Her, il grafico Francesco Logoluso) e arricchito da episodi narrati dai familiari o dai vecchi amici d’infanzia.

Gli eventi narrati partono dalla fine degli anni ’40 , quando era atteso l’arrivo in treno del piccolo amico bolognese (chiamato affettuosamente “Sbrendolo”: Briciola) al seguito della madre, la modista Iole Melotti, che ogni estate arrivava nella città del Golfo con il suo stuolo di sarte e il carico di abiti per le signore benestanti. Un’abitudine nata a seguito del trasferimento di parte della sua famiglia, i fratelli Corrado, Mario ed Ezio e il padre, Ettore Melotti, da Bologna a Manfredonia per motivi di lavoro nel 1933.E moltissimi sono gli aneddoti che ricordano episodi teneri dell’infanzia di questo bambino generoso ed eccentrico, piccolo di statura ma già dotato di grandissimo talento, che ricostruiscono, non solo la sua rete sua affettiva e il simbiotico rapporto con la madre ma anche i primi approcci con la musica, che lo avrebbero portato da autodidatta a diventare prestissimo un polistrumentista eccellente e un raffinatissimo musicista jazz .

Una storia che continua con i vari episodi degli innumerevoli ritorni di Dalla a Manfredonia: per i concerti, per battezzare i figli degli amici, per un semplice pranzo o per fare lunghe camminate al crepuscolo vicino al mare di quella città di cui conosceva a perfezione anche il dialetto e in cui spesso amava esprimersi. E il racconto della sua vita personale e artistica, nel racconto di Riccardi, si dirama via via in molteplici direzioni che si intersecano e sovrappongono, fino a spingersi oltre la cronaca e trovare ipotesi ( rigorosamente documentate) su dubbi che trovano eco nella leggenda personale del cantautore. Da interrogativi tramandati da sempre dalla “voce del popolo”: Era davvero Giuseppe Dalla, scomparso quando Lucio aveva solo sette anni, il padre? O Lucio in realtà fu il frutto dell’amore clandestino di Iole per un uomo incontrato a Manfredonia? A domande legate anche alla sua storia musicale “ Cosa indica quella freccia sulla cartolina di Manfredonia che è sulla copertina del disco 4/3/43?” .E nelle trame che compongono il fitto tessuto narrativo del racconto, Riccardi, guida il lettore in un viaggio inedito nei territori meno conosciuti della sua storia personale e nei territori più conosciuti della sua carriera d’artista, ma da una diversa prospettiva, che alla fine restituiscono un Lucio Dalla ancora più intenso. L’evento rientra le iniziative dell’agenzia Parole e Musica di Mimmo Rollo presentate a CasaSanremo2015.

Info:

Official web: http://www.tiraccontoluciodalla.it

FaceBook page: https://www.facebook.com/tiraccontoluciodalla

Partager cet article

Repost0
12 février 2015 4 12 /02 /février /2015 08:23
Menton: Une nouvelle œuvre entre au Musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman

Une nouvelle œuvre entre au Musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman
Félicien Tordo connaît bien Menton. Le succès remporté par son exposition « Mémoire de photographe » au musée des Beaux-Arts en 2012 l’a intégré parmi les artistes de notre cité.
Aujourd’hui, il revient en donateur.
Une photographie qu’il a prise en 1961 de Jean Cocteau, Louis Armstrong et le clarinettiste Barney Bigard, à l’occasion d’une soirée de jazz animée par Louis Armstrong et son orchestre, sur la scène du Casino Municipal de Nice, vient compléter la collection du musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman.
Félicien Tordo aime à raconter que c’est au hasard de ses rencontres qu’il doit sa carrière de photographe de célébrités. Pendant des années, sur les plateaux de cinéma, au music-hall, au théâtre, il rencontre et photographie Piaf, Cocteau, Lartigue, Armstrong, Jean Renoir et tant d’autres.

Partager cet article

Repost0
10 février 2015 2 10 /02 /février /2015 14:01
LES ARCHIVES MUNICIPALES / EXPOSITION «Menton 1914-1918, chronique locale d’une guerre mondiale »
LES ARCHIVES MUNICIPALES / EXPOSITION «Menton 1914-1918, chronique locale d’une guerre mondiale »

LES ARCHIVES MUNICIPALES / EXPOSITION

«Menton 1914-1918, chronique locale d’une guerre mondiale »

A partir du 10 février 2015*

*(Jusqu’au 30 juin 2015, dans un premier temps)

Locaux des Archives Municipales

Couloir et salle de lecture – 2, rue Saint-Charles

La Ville de Menton et les archives municipales commémorent le centenaire du début de la première guerre mondiale à travers d’une exposition qui plonge le visiteur au cœur de la vie de l’époque.

A cette occasion, le public aura accès à des documents d’archives : documents privés, cédés par des familles mentonnaises, correspondances, photographies, documents officiels.

Horaires d’ouverture / Du mardi au vendredi : De 9h à 12h et de 14h à 17h et le lundi : de 14h à 17h
Entrée libre

Un livre-almanach illustré

Troisième ouvrage publié par les archives municipales, « 1914-1918, chronique locale d’une guerre mondiale » se présente comme un almanach d’époque. Richement illustré, ce livre dépeint le quotidien des Mentonnais pendant ce premier grand conflit mondial, si loin d’eux mais dont la violence a pourtant frappé notre ville frontalière de plein fouet.

Photos, témoignages, correspondances, documents officiels et coupures de presse, c’est une histoire locale, tantôt drôle, tantôt terrifiante, que nous retrace cet ouvrage émouvant.

Livre « 1914-1918, chronique locale d’une guerre mondiale »
140 pages
Prix de vente : 12€
Lieux de vente : Archives municipales de Menton (rue St Charles), Hôtel d’Adhémar de Lantagnac (rue Saint-Michel), librairies et Maison de la Presse de Menton.

Contact :

Christelle Accary – service des Archives Municipales

04 92 10 50 28

Partager cet article

Repost0
9 février 2015 1 09 /02 /février /2015 15:41
Bordighera: Accademia delle Muse in "Ambarabà Ciccì Coccò"
Bordighera: Accademia delle Muse in "Ambarabà Ciccì Coccò"

Ambarabà Ciccì Coccò Tre civette sul sofà

Alla Chiesa Anglicana di Bordighera l’ 11 gennaio 2015 l’Accademia Delle Muse ha ottenuto un ampio successo di pubblico , che al termine dello spettacolo “Tre civette sul sofà”, ha elargito calorosissimi applausi e consensi. Spettacolo divertente che ha visto protagoniste le tre civette, tre sorelle e poi una madre , una figlia ed un badante, due atti unici complementari interpretati dalle brave attrici dell’Accademia Delle Muse, gruppo teatrale di Bordighera. La drammaturgia affronta nodi esistenziali da cui nascono incontri e scontri tra le protagoniste, la convivenza famigliare a volte risulta difficile e a volte irriverente , ma poi tutto si risolve . Così è in questo teatro , non sempre nella vita . Un po’ di umorismo ci vuole per aiutarci ad avere qualche speranza e allora è necessario far sorridere il pubblico, che attento si aspetta un sano divertimento. Il linguaggio è attuale e moderno, intelligente ed adatto a tutte le età. Interpreti Elena Abate , Marta Collu, Monica Ferrai, Liana Iacchi, Emanuel Rumè, Doriana Valesini. Audio- video Stefano di Luca. Regia a cura di Mariagrazia Bugnella e Marta Collu.

Tabita Espinoza Plejo

(c) foto -Accademia delle Muse

Bordighera: Accademia delle Muse in "Ambarabà Ciccì Coccò"

Partager cet article

Repost0
8 février 2015 7 08 /02 /février /2015 09:21
Da sin. Loretta Marchi, Carla Vacchino, Vincenzo Mollica e Walter Vacchino

Da sin. Loretta Marchi, Carla Vacchino, Vincenzo Mollica e Walter Vacchino

SANREMO: IL QUADERNO N°29 DELL'ARISTON STORY

L’Ariston srl ha presentato il quaderno n° 29 dell’Ariston Story 3 con l’introduzione di Vincenzo Mollica, seguita dalle esposizioni di Walter, Carla e Andrea Vacchino, sabato 7 febbraio presso il Museo Civico Borea D’Olmo di Sanremo, dietto da Loretta Marchi.

Oltre ad essere una raccolta di testimonianze fotografiche, interviste, racconti visivi degli eventi dal 1987 al 1994, il testo - quaderno N°29, è una preziosa documentazione di 200 pagine lussuose che permettono di condividere con il lettore immagini anche di momenti particolari non riservati al pubblico, che fanno parte non solo della storia del Teatro Ariston, ma dell’intera struttura. In questo ambito son riportate alla luce le interessanti testimonianze di:

Carla Fracci, Franco Zanetti, Roberto Diego Pesaola, Massimo Ranieri, Roberto Coggiola, Andrea Brambilla, Ron, Compagnia Stabile di Sanremo, Carlo Poletti, Pepi Morgia, Freddy Colt, Marinella Venegoni, Mario Maffucci, Beppe Carletti, Gino Paoli e tanti altri…

SANREMO: IL QUADERNO N°29 DELL'ARISTON STORY
SANREMO: IL QUADERNO N°29 DELL'ARISTON STORY
SANREMO: IL QUADERNO N°29 DELL'ARISTON STORY
SANREMO: IL QUADERNO N°29 DELL'ARISTON STORY

Partager cet article

Repost0
6 février 2015 5 06 /02 /février /2015 12:40

L’Ariston srl ha il piacere di presentare il quaderno n° 29 dell’Ariston Story 3 con l’introduzione di Vincenzo Mollica che avrà luogo il giorno sabato 7 febbraio alle ore 11.00 Presso il Museo Civico Borea D’Olmo - Via Matteotti

Oltre ad essere una raccolta di testimonianze fotografiche, interviste, racconti visivi degli eventi dal 1987 al 1994, permette di condividere con Voi immagini anche di momenti particolari non riservati al pubblico, che fanno parte non solo della storia del Teatro Ariston, ma dell’intera struttura.

Testimonianze di:

Carla Fracci, Franco Zanetti, Roberto Diego Pesaola, Massimo Ranieri, Roberto Coggiola, Andrea Brambilla, Ron, Compagnia Stabile di Sanremo, Carlo Poletti, Pepi Morgia, Freddy Colt, Marinella Venegoni, Mario Maffucci, Beppe Carletti, Gino Paoli e tanti altri…

Partager cet article

Repost0
5 février 2015 4 05 /02 /février /2015 13:34
Royal Monaco – Interview with Magdalena Gabriel.

Royal Monaco – Interview with Magdalena Gabriel.

Hotshot Lawyer turned Art-Preneur pinpoints Monaco as the new art market Mecca.

As the cliché goes, there is no time quite like the present. The older and the wiser we become, clichés oft ring true….With the art world currently at tipping point, the time to spin the global art world on its head, is in fact right now.

This month, we have had the privilege of meeting a fascinating resident of Monaco to discuss recent projects she has been working on. With extraordinary connections, our guest is a lawyer turned art consultant, curator and philanthropist who was in fact recently nominated to be an Ambassador for the Woman of the Year Monaco. At just 32, Magdalena Gabriel, is a prominent fixture on the global art scene. With an education that spans the globe, including The London School of Economics and the University of Beijing, Gabriel’s infectious dynamism and innate passion for modern art have propelled her career and lifestyle beyond her wildest dreams. Often travelling across continents for her private clients, Ms Gabriel is loyal, devoted and diligent with a palpable curiosity for that life throws her way. Her relentless strive for perfection - while maintaining the utmost discretion in all of her endeavours - is something to be admired. Now at the pinnacle of her career with some of the worlds biggest names in art on speed dial, Gabriel who splits her time between Monaco and London is a face to watch.

A supporter of the Monaco Charity Film Festival, Magdalena organised the Gilbert Chagoury couture show in 2012 held at the Villa and Jardins Ephruss de Rothschild in Saint Jean Cap Ferrat. Chagoury is one of the worlds most respected fashion designers and the show was greatly received. Effortlessly level-headed with a fabulous sense of style and glamour, Gabriel is a notable art aficionada in her own right.

Succeeding in the art world is notoriously tricky to circumnavigate and her successes to date, are admirable. Anything but easily impressionable and always stepping with caution, she is trusted by some of the world’s elite, including Damien Hirst, Stephen Hung, AiWeiWei, Ira von Furstenberg, Tamara Beckwith, and Hollywood royalty, international sports players and worldwide collectors who wish to be anonymous.

Magdalena is blessed with an almost spiritual talent for placing herself at the pulse of the art world, spotting emerging mid-career artists. However, it is her self-taught, inherently creative skill of discretion, which has secured her as a powerful fixture in the often fickle world of contemporary fine art. It is this confidence of knowledge and mindfulness that gives her the space to realise where the gaps in the market might lie. Monaco according to Gabriel has become too comfortable in its position as the hub for the secondary art market; she feels passionate in the knowledge and awareness that the time has now arrived for manoeuvring Monaco out of this position and up a gear, moving it to primary role, strong in its stance amidst the current art kings of London, New York and Hong Kong.

Early on in her art career, she worked with the eminent Damien Hirst at his studio in the UK where she fully immersed herself in the process of creating “Spin Paintings”, an hands-on privilege with the most influential name in art this century. She swiftly changed the course of her law training and art ultimately took precedence, pushing her to take the “Art Business Course” at Christie’s in London. Gabriel is an active member and patron in the contemporary arts, holding non-profit memberships and positions on the committees of highly influential galleries. These include London’s world famous Serpentine Gallery and the Tate Modern where she is a member.

Magdalena Gabriel

Magdalena Gabriel

Partager cet article

Repost0
3 février 2015 2 03 /02 /février /2015 17:34
La ville de Menton classée zone d’intérêt touristique

MENTON, le 02/02/2015 – La Ville de Menton, après en avoir fait la demande auprès de l’Etat, vient de se voir accorder le statut de « commune d’intérêt touristique ». Ce classement, sur arrêté préfectoral faisant suite à l’examen d’un dossier justificatif complet fourni par la mairie à l’appui de sa demande, reconnaît au plus haut niveau « les caractéristiques patrimoniales et culturelles » de Menton, ainsi que « l’importance de son parc hôtelier ». Il confirme également « le tourisme de loisirs comme une activité majeure de la ville » et « l’existence d’un intérêt touristique au sein d’une ville à forte capacité d’accueil ».
Parmi les conséquences de ce nouveau statut, les commerces installés dans la commune d’intérêt touristique peuvent, s’ils le souhaitent, bénéficier d’un régime dérogatoire en matière d’ouverture le dimanche. Concrètement, tout commerce de vente au détail (autre que ceux de vente en gros et alimentaires, qui restent soumis à des dispositions particulières) pourra désormais exercer une activité dominicale sans avoir à solliciter de dérogation auprès de la préfecture ou de la mairie. Attention toutefois, les commerces concernés devront se conformer préalablement aux dispositions du Code du travail relatives au repos hebdomadaire et dominical, notamment vis-à-vis de leurs salariés.
Le Député-Maire Jean-Claude Guibal, qui a porté la demande de classement avec les services municipaux, se réjouit de la décision : « Ce classement confirme que notre ville est une destination touristique de premier plan, avec une forte activité économique et évènementielle toute l’année. Il s’inscrit plus largement dans notre projet de relancer les deux piliers historiques du développement économique de Menton : la culture du citron et le tourisme Riviera, auxquels nous en rajouterons un troisième pour le XXIe siècle, l’économie numérique ». Quant à l’ouverture des commerces de proximité le dimanche, le premier magistrat y voit « la possibilité donnée à chaque commerçant, sur la base du volontariat et du respect des droits des salariés, de développer son activité comme il l’entend pour répondre aux enjeux modernes d’une ville touristique. On ne peut que s’en réjouir. Bien évidemment, nous serons aux côtés des commerçants et de leurs représentants dans les jours à venir pour les renseigner, s’ils veulent bénéficier de cette nouvelle disposition ».

Partager cet article

Repost0
2 février 2015 1 02 /02 /février /2015 12:20
VECCHIO SARA LEI! GIOVANNI OLIVARES UN GIOVANE 104enne A MONACO

VECCHIO SARA LEI!

GIOVANNI OLIVARES UN GIOVANE 104ENNE A MONACO

di Luigi Mattera

Il mensile di una nota cooperativa commerciale italiana è uscito in dicembre 2014 con il titolo “Vecchio a chi?” dando una serie di consigli utili per invecchiare bene. Il cappello dell’articolo, firmato da Silvia Fabbri, inizia affermando che gli over 65 del 21°secolo sono attivi nella società, sportivi e in forma, ancorché presenti nelle professioni. Per invecchiare cosi’ bisogna seguire alcune regole precise che riguardano l’attività fisica, il cibo ed anche la mente, evitando alcuni rischi tra i quali il più pericoloso è la solitudine!

VECCHIO SARA LEI! GIOVANNI OLIVARES UN GIOVANE 104enne A MONACO

Ho riportato alla memoria l’intervista che circa quattro anni addietro avevo pubblicato sul web Royal Monaco Riviera e su un mensile con cui collaboravo. La persona intervistata era un concittadino italiano centenne residente nel Principato di Monaco con un passato di cinquanta anni nella professione di notaio in Milano e con un nipote dirigente della FERRERO. Ricordo di avergli chiesto se l’elisir di lunga vita fosse dovuto anche a scorpacciate dei gustosi cioccolattini! Mi rispose:- Magari(sorridendo)! Potrei continuare, allora fino a 150 anni! I cioccolattini sono eccellenti come ogni prodotto di qualità ma contengono una speciale sostanza che arriva al cervello e ne eccita il desiderio di mangiarne in successione...all’infinito (altra risata) e cio’ è in contrasto con le mie convinzioni sul raggiungimento della longevità che mi sta chiedendo di rivelarLe.

Queste ultime parole sul raggiungimento della longevità le ho collegate al mio stile di vita di allora che, maalauguratamente, ritengo ancor oggi non avere raggiunto la maturità necessari per potermi adeguare alla saggezza del Commendatore Dr. Giovanni Olivares.

Occorre che ritorni a fargli visita – mi son detto – e poi chissà se mi sorprenderà ancora con le sue formule sull’elisir di lunga giovinezza, a 104 anni!!

Ho spedito una letterina all’indirizzo dell’abitazione dove gli trasmetto ogni copia dell’edizione del Royal Monaco a cui si era abbonato. Mi ha chiamato il giorno successivo rispondendo affermativamente alla mia richiesta di un nuovo incontro e sono stato accolto da lui e dalla consorte Jusy, 94 anni, arzilla come una ragazzina, che ci ha anche assistiti in qualità di fotografa.

VECCHIO SARA LEI! GIOVANNI OLIVARES UN GIOVANE 104enne A MONACO
VECCHIO SARA LEI! GIOVANNI OLIVARES UN GIOVANE 104enne A MONACO

Gli ho chiesto cosa fosse cambiato dall’ultimo incontro e mi ha portato alla finestra mostrandomi la Torre Odeon, che mi dice: “Ho visto nascere e crescere, a vista d’occhio e senza il disturbo dei rumori della costruzione perché ci sento poco, sa? Inoltre, osservando ho imparato molto del sistema di costruzione nell’edilizia, che è molto diverso rispetto al passato: Il mattone non è più usato! Oggi il ferro ed il cemento sono gli elementi essenziali

E come va con la salute?Ha forza nelle gambe e nelle braccia? – “ Venga! Accomodiamoci al tavolo e proviamo un braccio di ferro

La simpatia e lo sguardo sveglio di un fanciullo mi hanno commosso e l’ho fatto vincere una volta messi in posa fotografica!

Mi ha parlato della necessità di mantenere il cervello sempre in attività e del suo studio sulla natura umana. “Per sopravvivere dobbiamo alimentarci. Siamo come il serbatoio di un automobile. L’alimentazione è la benzina. Se mettiamo troppa benzina nel serbatoio, questa esce fuori. Se non ne mettiamo affatto, allora la macchina non parte e si arruginisce oppur si rompe il motore se lo si spinge sempre al massimo. Vogliamo tenere in uso il veicolo il più a lungo possibile? Controlli vari, acqua, olio, cinghie etc.ma soprattuto manenere un regime medio senza portarla fuori giri.”

Insomma, vivere senza spingere al massimo?

Bravo! Vivere con moderazione ed il mio motto è: “Est Modus in rebus”, ovvero un carpe diem moderato. Se si è anche fortunati, allora si puo’ anche approfittare di tutto cio’ che la vita ci offre in ogni ambito, purché lo si mantenga con moderazione...un bicchiere, piccolo, di buon vino...un ciocolattino, come Lei dice, una bistecchina e...cosi’ via.

La moglie aggiunge: “Una coppa di champagne non ce la facciamo mancare! La convinzione e l’abnegazione di mantenere ferreo questo proposito di moderazione è la chiave per una grande longevità”

Mi pare di ricordare che il commendatore dà anche un contributo divulgativo di questi principi con le proprie produzioni letterarie?

“Certo”- Afferma Olivares presentandomi l’ultimo lavoro, Il sesto pozzo, su cui mi scrive la dedica. “Libero da impegni lavorativi occupo il tempo nello scrivere episodi della mia vita professionale e frequento i frati dell’Ordine dei Carmelitani, qui in Monaco rappresentati da Padre Jesus Lopez de Lacalle, nella cui chiesa sono esposti quarantadue miei dipinti! “

Questo non me l’aveva riferito nel precedente incontro!

Vi racconto episodi del mio vissuto, incontri con personalità e scambi di opinioni su larga scala filosofica . Parlo anche della mia collezione di quadri. Posseggo pure un disegno di Leonardo da Vinci del quale sono molto fiero. Per me è importante scrivere e ritengo la lettura un eccellente mezzo per allenare la memoria ed allontanare l’Alzheimer.

VECCHIO SARA LEI! GIOVANNI OLIVARES UN GIOVANE 104enne A MONACO

Mi esponga una sintesi di sé, della Sua famiglia, qualche episodio storico che l’ha segnata.

“Sono nato a Milano il 28 agosto del 1911 e risiedo a Monte Carlo da un quarto di secolo. Mi sono laureato in Giurisprudenza all'Università Cattolica del Sacro Cuore ed ho esercitato la professione di Notaio nella stessa Milano per ben50 anni, durante i quali ho intervallato cariche istituzionali, da Sindaco di Corbetta (Mi) per tre legislature a Consigliere d'Amministrazione del Civico Ospedale di Magenta (Mi). Inoltre, sono stato nominato Commendatore dell'Ordine della Repubblica Italiana e Commendatore dell'Ordine del Santo Sepolcro.

Durante la Seconda Guerra Mondiale sono stato Ufficiale di Cavalleria nel Reggimento "Savoia". Ho tre figli, ben undici nipoti e tre pronipoti. Mia moglie, Jusy, inglese, segue i miei principi di vita morigerata.Con lei ho trascorso più di settant'anni di matrimonio avendola sposata ventenne ed ancora minorenne, perché ero innamorato e timoroso che le venissero sequestrati i beni in quanto era di origine ebraica! Appena giunto nel Principato, da "pensionato" oltre alla stesura di libri mi dedico con piacere ed entusiasmo ai viaggi crocieristici perché per scoprire tutto il mondo ocorrerebbe vivere trecento anni!”

Arrivederci al prossimo lustro!

VECCHIO SARA LEI! GIOVANNI OLIVARES UN GIOVANE 104enne A MONACO
VECCHIO SARA LEI! GIOVANNI OLIVARES UN GIOVANE 104enne A MONACO

Partager cet article

Repost0
29 janvier 2015 4 29 /01 /janvier /2015 07:35
Marchesa Roberta Gilardi
Marchesa Roberta Gilardi

In occasione della visita ufficiale a Mosca,l'anno scorso,da parte di SAS il Sovrano di Monaco Albert II e in accordo con il Presidente della Federazione Russa Vladimir Vladimirovic' Putin e' stato dichiarato il 2015 "Anno della Russia a Monaco".

Questa grande operazione culturale sul territorio monegasco intende valorizzare le diverse relazioni esistenti tra il Principato e la Russia in diversi ambiti:culturale,storico,gastronomico,economico,scientifico,permettendo cosi una migliore conoscenza della cultura e delle tradizioni russe,passando dalla danza con il Balletto del Bolsho'j Teatre (il cui grandioso nome porta ineluttabilmente a pensare a Rudolf Nureyev il piu' grande ballerino che il mondo abbia mai conosciuto), alla pittura,alla musica, all'opera, al cinema,ecc.

Chi di noi non ha sognato guardando i meravigliosi panorami innevati del film Doctor Zhivago? O ascoltando la musica di Piotr Ilic' Tchaikovsky,Rachmaninov,Stravinsky,Shostakovic',Prokoviev?

Chi di noi non ha immaginato questo grande immenso meraviglioso paese leggendo Puskin, Lev Tolstoj?

Tra gli eventi mondano-culturali di maggiore spicco la serata del 19 dicembre 2014 che ha inaugurato l'Annee de la Russie a Monaco con il Balletto del Bolsho'je Teatr(il piu' importante a livello mondiale) nella rappresentazione della Bisbetica Domata,il Winter Ball correlato alla tre giorni di "Maslenitza"(vero e proprio villaggio russo costruito al Port Hercule),la serata di Gala del Gran Premio di Formula 1 di Monaco con la performance del Coro dell'Armata Russa,il torneo di polo organizzato dal Montecarlo Polo Club alla presenza di cavalieri russi,la mostra "da Chagall a Malevich" al Grimaldi Forum,il Concerto dell'Orchestra Filarmonica di Montecarlo diretta dal grande Maestro Valery Gergiev nella corte del Palais Princier a luglio.ecc

Personalita' di spicco russe e non parteciperanno a questi e tanti altri importanti eventi previsti.

MONACO: ANNEE DE LA RUSSIE 2015

Tra le personalita' presenti nel Principato anche la Marchesa Roberta Gilardi il cui glorioso casato vanta un legame profondo con la Russia Imperiale.

Infatti,tra gli illustri antenati della Marchesa,il piu' importante Domenico Gilardi (Dementij Ivanovic' Zhilijardi 1785-1819) e' considerato dagli studiosi mondiali "il grande ricostruttore di Mosca" dopo l'incendio del 1812(Gilardi Il Grande),colui che ha ridisegnato il nuovo volto di Mosca.

Infatti la sua idea progettuale e l'elaborazione compositiva dei suoi edifici si distinguono chiaramente nel panorama architettonico della capitale elevandolo a maestro del cosiddetto "Stile Impero" moscovita.

In proposito di rilievo e' lo scritto del Conte Tomasov al Principe Golitsyn a proposito di Gilardi del 26 ottobre 1816:"Mosca che fino a poco tempo fa era un mucchio di rovine e dovunque si vedeva solo distruzione,oggi con successo si rinnova in tutte le direzioni ammantandosi di magnificenza superiore perfino a quella che aveva prima della sua sciagura".

Per il suo apporto e le sue opere,Dementij Ivanovic' Zhilijardi divenne Consigliere Titolare dello Zar Alessandro I che gli conferi il titolo di Marchese,lo fece inscrivere nell'albero genealogico dei nobili di Mosca e lo decoro' con gli Ordini di St.Anna,S.Stanislao,S.Vladimir.

Egli acquisi inoltre anche la nazionalita' russa,divenendo a tutti gli effetti nobile di Russia.

Casa di Lunin" sulla Nikitsky Prospekt(Boulevard) a Mosca
Casa di Lunin" sulla Nikitsky Prospekt(Boulevard) a Mosca

Oggi se si passeggia per Mosca si vede ancora l'impronta di Domenico Gilardi nei grandi Palazzi lungo la Moscova,l'Universita' di Mosca(da lui interamente progettata)i grandi Boulevard(Prospekt),la Casa di A.M. Lunin (tutore d'onore della Casa di Educazione)sulla Nikitsky Prospekt,l'Istituto Ekaterinskij,la Casa del Consiglio di Tutela,il campanile di Ivan il Grande al Cremlino (da lui restaurato nel 1813)e tantissimi altri importanti edifici nonche' le residenze fuori Mosca dei Principi Gagarin,le Scuderie di Khrenovoe,la Tenuta dei Conti Golitsyn,il Mausoleo dei Conti Orlov ad Otrada,ecc.

Il legame della Marchesa Gilardi con la Russia Imperiale e' pertanto molto profondo,fatto di orgoglio per il suo prestigioso casato e al contempo di devozione e infinita gratitudine nei confronti della Dinastia dei Romanov che regnarono sulla Russia per piu' di 300 anni ed il cui Impero fu il piu' grande al mondo.

MONACO: ANNEE DE LA RUSSIE 2015

MONACO: ANNEE DE LA RUSSIE 2015

2015 - ГОД РОССИИ В МОНАКО

По случаю официального визита в прошлом году в Москву Его Светлейшего Высочества Правящего Князя Монако Альберта II и по согласованию с президентом Российской Федерации Владимиром Владимировичем Путиным 2015 год был провозглашен «Годом России в Монако»

Это важнейшее культурное событие на территории Монако предназначено показать многогранные отношения между Россией и княжеством Монако в различных областях: культурной, исторической, гастрономической, научной и, таким образом, позволить лучше понять русскую культуру и русские традиции: от балета Большого Театра (громкое название которого неизбежно связано с именем Рудольфа Нуриева, самого великого танцовщика, которого видел мир) до живописи, музыки, оперы , кинематографии и т.д.

Кто из нас не мечтал , просматривая незабываемые кадры фильма "Доктор Живаго"? Или слушая музыку Петра Ильича Чайковского, Рахманинова, Стравинского, Шостаковича, Прокофьева?

Кто из нас не представлял в своем воображении эту огромную и чудесную страну, читая произведения Пушкина и Толстого?

Наиболее важными среди многочисленных мероприятий, посвященных году России в Монако , являются: открытие года России 19 декабря спектаклем балета Большого Театра «Укрощение строптивой», Зимний бал в Монако , проведение которого связано с тремя днями масленицы (будет построена настоящая русская деревня в центральном Порту Монако Port Hercule), Гала вечер во время Гран-при Формулы 1 в Монако с участием военного хора Российской Федерации, турнир поло, организованный клубом Поло Монтекарло с участием российских наездников, выставка русской живописи «От Шагала до Малевича» в конгресс-центре Гримальди Форум, июльский концерт Филармонического оркестра Монте Карло под управлением великого маэстро Валерия Гергиева в Княжеском дворце и т.д.

Среди известных личностей в Монако, биография которых непосредственно связана с историей царской России – маркиза Роберта Альбертовна Жилярди, известнейшим предком которой является Доменико Жилярди (Domenico Gilardi, на русский лад Дементий Иванович Жилярди; 1785—1845) — архитектор и «Великий реконструктор Москвы» , который создал новый лик российской столицы после пожара 1812 года

Его оригинальные проекты и композиционная расстановка зданий выделяются в архитектурной панораме города и являются образцом, так называемого, московского ампира великого мастера.

Как писал генерал-губернатор Москвы граф Тормасов в своем письме князю Голицыну 26 октября 1816 года « Москва, которая до недавнего времени была грудой руин ,и везде можно было видеть только разрушение , сейчас обновляется и восстанавливается с еще более заметным великолепием, чем ранее»

За свой вклад в градостроительство Дементий Иванович Жилярди был назначен Статским Советником Императора Александра I, который удостоил его титула маркиза, вписал в генеологическое древо дворянских семей Москвы и наградил орденами Святой Анны, Святого Станислава и Святого Владимира.

Также известный мастер получает российское гражданство и по праву считается русским дворянином.

Сегодня ,прогуливаясь по улицам Москвы, вы можете любоваться бессмернтыми архитектурными шедеврами Доменико Жилярди, такими как: прекрасные дворцы по берегу Москвы реки ,здание Московского Университета на Моховой, построенное по его проекту, живописные проспекты, Дом А.М.Лунина(Председателя Опекунского Совета Москвы) на Никитском бульваре, Екатерининский институт, здание Опекунского совета Воспитательного дома, колокольня Ивана Великого, отреставрированная им в 1813 году, и многие другие исторические здания, среди которых усадьбы князей Гагариных в Подмосковье, конный двор в Хреновом, основанный в 1776 году сподвижником Екатерины II графом Алексеем Григорьевичем Орловым, усадьба князей Голицыных в Кузьминках , мавзолей-усыпальница в усадьбе графа Орлова в Отрадном и т.д.

Маркизу Жилярди связывают очень тесные отношения с историей царской России, основанные на прошлом её великой семьи и в то же время на бесконечной благодарности династии Романовых, которые правили в России на протяжении более 300 лет и которые создали самую великую империю в мире.

Partager cet article

Repost0
27 janvier 2015 2 27 /01 /janvier /2015 08:41

In occasione della Giornata della Memoria (27 gennaio) arriva in libreria “La bicicletta di Bartali” un libro per bambini e ragazzi sull’incredibile storia del campione di ciclismo Gino Bartali, che nel pieno della seconda guerra mondiale utilizzò la sua bici per trasportare in segreto documenti falsi per far espatriare un migliaio di cittadini ebrei. Oggi è un "Giusto tra le nazioni". L’autore del libro è Simone Dini Gandin, le illustrazioni sono di Roberto Lauciello.

Franco Abruzzo

26.1.2015. In occasione della Giornata della Memoria (27 gennaio) arriverà in libreria “La bicicletta di Bartali” un libro per bambini e ragazzi sull’incredibile storia del campione di ciclismo Gino Bartali che nel pieno della seconda guerra mondiale utilizzò la sua bici per trasportare in segreto documenti falsi per far espatriare un migliaio di cittadini ebrei. Azioni che gli fecero rischiare la fucilazione e che lo portarono nel 2013 a essere proclamato “Giusto fra le Nazioni”. Una storia vera che è restata a lungo sconosciuta, perché come diceva Bartali «Il bene si fa ma non si dice» e che ora rappresenta un’ occasione diversa per parlare ai ragazzi – e non solo a loro - di guerra e Shoah attraverso una storia di sport, coraggio, eroismo, temerarietà giovanile, eventi tragici, momenti di vita si mescolano in un racconto breve, ricco di verve, ironia e colpi di scena. La bicicletta di Bartali non è solo un racconto legato alla Giornata della Memoria ma è un libro che può essere molto gradito anche ai tanti appassionati di sport e di ciclismo, che troveranno un ritratto inedito di un grande e indimenticabile campione, completato dalla testimonianza del figlio Andrea, proposta in appendice.

Firenze, 1943-1944. Gino Bartali, giovane e famoso campione, decise di rischiare la propria vita pur di salvare quella di altre persone. E così si prestò a nascondere nella canna della sua bicicletta verde i documenti falsi che servivano a far espatriare cittadini ebrei. Venne arrestato, rischiò la fucilazione ma alla fine riuscì a farcela! Sport, coraggio, eroismo, temerarietà giovanile, eventi tragici, momenti di vita si mescolano in un racconto breve, ricco di verve, ironia e colpi di scena. Per queste imprese Gino Bartali nel 2013 è stato proclamato Giusto fra le Nazioni. Una scrittura piena di ritmo che, pur narrando fatti drammatici, riesce a catturare l’immaginazione, anche grazie alle illustrazioni di Lauciello. In appendice la testimonianza di ANDREA BARTALI, figlio di Gino, che narra in prima persona questo e altri momenti di vita del padre e della famiglia. «Il bene si fa ma non si dice» era una frase ricorrente del campione, che non volle essere un eroe e raccontò solo al figlio il suo segreto. Questo libro, come tutti i volumi di Notes, è AMICO DELLE FORESTE: stampato in Italia su carta ecocompatibile certificata FSC.

Simone DINI GANDINI è nato a Viareggio nel 1986. Dopo la laurea in Lettere ha collaborato con la Fondazione Carnevale di Viareggio e la Fondazione Festival Pucciniano di Torre del Lago Puccini. È autore di versi, racconti, testi teatrali e libretti d’opera dedicati ai più giovani. Nel 2014 è stato tra i vincitori del Premio Letteratura Ragazzi di Cento.

Roberto LAUCIELLO è nato nel 1971. Vive e lavora in provincia di Genova, dove si occupa di illustrazione e fumetto. Ha disegnato per Topolino e collabora come illustratore con i maggiori editori italiani.

Simone DINI GANDINI

LA BICICLETTA DI BARTALI

Illustrazioni di Roberto Lauciello

Lettori: dagli 11 ai 99 anni

Collana Nuvole raccontano

pagine 64 - € 9,50

Uscita: gennaio 2015

Partager cet article

Repost0
25 janvier 2015 7 25 /01 /janvier /2015 09:15
Simonetta Agnello Hornby e Luisella Berrino

Simonetta Agnello Hornby e Luisella Berrino

CAST MONACO : SIMONETTA AGNELLO HORNBY

CAST MONACO : SIMONETTA AGNELLO HORNBY

Luisella Berrino, la voce femminile per antonomasia di Radio Monte Carlo e creatrice di Cast Monaco, aggiunge alla lista degli intervistati una scrittrice, Simonetta Agnello, della quale afferma subito alla platea dei residenti italiani aver cercato lungamente di organizzarne la presenza nel Principato di Monaco. La scrittrice, in effetti, anche per l’attività giuridica che esplica è spesso in viaggio ed essendo naturalizzata britannica dopo aver sposato Mr. Hornby, vive in Londra dal 1972 dove presiede un tribunale speciale per i bisogni dei bimbi andicappati. Nel 1997 aveva pubblicato un saggio “The Caribbean Children’s Law Project”, risultato di una ricerca sui diritti dei minori e sulle strutture per minori: un lavoro unico nel genere al mondo.

CAST MONACO : SIMONETTA AGNELLO HORNBY
La Berrino tra i Cavalieri Awanagana e Domizio Cipriani
La Berrino tra i Cavalieri Awanagana e Domizio Cipriani

Simonetta Agnello Hornby, di origine aristocratica sicula, inizia l’attività di scrittrice ritrattando l’immagine, negli anni sessanta, di di una sua domestica delle cui doti era rimasta particolarmente impressionata. L’editore Feltrinelli crede in lei ed è il primo a pubblicare il suo libro nel 2002 – La Mennulara -, quindi “La zia marchesa” nel 2004, “Boccamurata” nel 2007, “Vento scomposto” nel 2009 e..cosi’ via fino a “Slow Food” nel 2012. Non poteva mancare “La mia Londra” (Ed.Giunti) uscito nel maggio del 2014 ed un testo sulla cucina, l’ultimo “Il pranzo di Mosé” con le sue ricette.Tutti libri best sellers tradotti in molte lingue. Simonetta Agnello ha anche trattato l’emancipazione femminile ed i casi di violenza all’interno della famiglia.

Luigi Mattera

CAST MONACO : SIMONETTA AGNELLO HORNBY
CAST MONACO : SIMONETTA AGNELLO HORNBY
CAST MONACO : SIMONETTA AGNELLO HORNBY

Partager cet article

Repost0
23 janvier 2015 5 23 /01 /janvier /2015 15:55
Et 9 pour la Compagnie Monégasque de Banque qui a renouvelé son partenariat avec le Grimaldi Forum
Et 9 pour la Compagnie Monégasque de Banque qui a renouvelé son partenariat avec le Grimaldi Forum

La Compagnie Monégasque de Banque reste fidèle au Grimaldi Forum

Pour la 9ème fois depuis 2005, la Compagnie Monégasque de Banque a renouvelé son partenariat avec le Grimaldi Forum, apportant ainsi son précieux soutien à l'élaboration d'une programmation de qualité tout au long de l'année.

Cet accord de partenariat a été officiellement signé entre Sylvie Biancheri, Directeur Général du Grimaldi Forum, Etienne Franzi, Président de la CMB et Werner Peyer, Administrateur délégué de la Compagnie Monégasque de Banque.

Une saison 2015 estampillée « Remarquable »

 

La première partie de l'Agenda 2015 a été dévoilée, sous la forme d'un magazine "Events" new look. Nouveau format, nouvelle maquette, contenus enrichis... Il n'en fallait pas moins pour valoriser une saison 2015 prometteuse, de nature à combler tous les publics.

 

Ce premier semestre 2015 réserve bien des surprises... Au rayon nouveautés, citons le rendez-vous pop culture MAGIC et le nouveau salon Like Bike dédié à tous les vélos. Aux côtés des entités culturelles emblématiques de la Principauté, le Printemps des Arts et les Ballets de Monte-Carlo, le public aura à cœur de retrouver ses rendez-vous fidèles : les Sérénissimes de l'Humour qui fêtent leurs 10 ans, le Festival de Télévision prolongé d'un jour pour cause de 55ème anniversaire, les salons Ever et Top Marques.

Désireux de vous offrir des productions toujours plus époustouflantes, le Grimaldi Forum s'est associé d'une part avec l'Opéra de Monte-Carlo pour accueillir pour la première fois sur une scène monégasque la diva Anna Netrebko, et d'autre part avec le Monaco Dance Forum pour vous présenter le Béjart Ballet Lausanne et le Tokyo Ballet ensemble pour danser sur la IXè Symphonie Beethoven.

Enfin, année de la Russie à Monaco oblige, notre exposition-événement de l'été transportera les visiteurs dans la Russie des année 1905-1930, de Chagall à Malévitch, à la découverte de la révolution des avant-gardes.

Hervé Zorgniotti
Et 9 pour la Compagnie Monégasque de Banque qui a renouvelé son partenariat avec le Grimaldi ForumEt 9 pour la Compagnie Monégasque de Banque qui a renouvelé son partenariat avec le Grimaldi Forum
Et 9 pour la Compagnie Monégasque de Banque qui a renouvelé son partenariat avec le Grimaldi ForumEt 9 pour la Compagnie Monégasque de Banque qui a renouvelé son partenariat avec le Grimaldi Forum

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : ROYAL MONACO RIVIERA ISSN 2057-5076
  •  ROYAL MONACO RIVIERA      ISSN 2057-5076
  • : Royal Monaco Riviera web magazine fondé par Luigi MATTERA est le PREMIER site online de Monaco en presse écrite . Royal Monaco Riviera, il primo sito online del Principato divenuto cartaceo.ARTE, CULTURA, SOCIETA' della Riviera Ligure e Costa Azzurra!
  • Contact

Recherche