Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 12:49
RoyalMonaco_testata.jpg 

  ROYAL MONACO  WEB MAGAZINE

  IL PRIMO WEB MAGAZINE AL MONDO DI MONACO DIVENUTO CARTACEO. UNA CONTROTENDENZA CHE FA PROSELITI.    

 

PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES SUR "ROYAL MONACO JOURNAL" BIMENSUEL DE IL FOGLIO ITALIANO   
AVRIL BLOG 75 

 

STEPHANE BLANCHARD


22mars-1738A.jpg

Né à Poitiers en 1967, il intègre l’académie de Poitiers avant de se rendre à Paris puis à Londres.

En 1992, après un bref séjour au Canada, il arrive à San Francisco, ville aux multiples facettes où s’exprime un melting pot de cultures différentes mais convergentes, la plus européenne des villes des Etats-Unis. A San Francisco, la composante asiatique et latine devient pour l’artiste, une source d’inspiration d’un point de vue professionnel mais aussi personnel.

22mars-1726A.jpg

Cependant, sa première influence est celle des fresques de la renaissance italienne ; des années de perfectionnement à la technique minutieuse et à la couleur élaborée presque métaphysique créent la première plateforme du peintre qui, dans la fusion avec le nouveau monde, trouve son inspiration en créant ce que sera la technique qui le démarquera en le libérant des lignes formelles de la figuration aux lignes atemporelles de l’abstraction.

L’abstrait : Sa fenêtre sur l’infini


22mars-1735A.jpg

Matière, forme, couleur, dimension, profondeur…

L’abstrait pour Stéphane Blanchard est un parcours de recherche.

La technique de l’hyperréalisme devient une métaphore d’évasion vers des formes à la fois légères et compactes, harmonieuses et pénétrantes placées sur une matière de base qui semble sortir de la terre même. Cette recherche stratifiée de volumes qui s’absorbent les uns sur les autres et de formes qui, même contrastées, s’harmonisent, est le noyau central de l’œuvre de l’artiste.

22mars-1727A.jpg

La lumière vient de loin, de l’hypersensibilité à la couleur, à sa connaissance intime, comme une seconde peau qui l’enveloppe.

Un travail minutieux, un crescendo naturel qui part de notes crues voire cruelles, à celles presque imperceptibles d’une aube reflétée où les rayons du soleil filtrent à travers mille fissures, créé un jeu d’ombres et de lumières changeant selon le rythme du jour. C’est le concept de la matérialisation temporelle.

22mars-1741A-copie-1.jpg

Marie Laure Pastorelli, Direttrice du Comité National Monégasque et Stéphane Blanchard

Le temps est un des sujets de recherche de l’artiste, comme matérialiser l’invisible, comme répondre avec des formes, couleurs et images hors des sentiers appartenant au domaine du « connu », à l’évolution de l’homme ? Blanchard a sa propre vision, elle est faite d’harmonie, de distance, d’élégance. Aucune touche de couleur, de lumière et de matière n’est posée par hasard sur la toile.

Aucune restriction ; au contraire, son travail évoque les grands espaces, l’infini, l’audace.

A vous de trouver une interprétation à l’œuvre de Blanchard  dont l’espace laisse libre cours à l’imagination.

Blanchard-1.jpg


Partager cet article

Repost0
16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 14:24

 

 

RoyalMonaco_testata.jpg 

  ROYAL MONACO  WEB MAGAZINE

  IL PRIMO WEB MAGAZINE AL MONDO DI MONACO DIVENUTO CARTACEO. UNA CONTROTENDENZA CHE FA PROSELITI.    

 

PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES SUR "ROYAL MONACO JOURNAL" BIMENSUEL DE IL FOGLIO ITALIANO   
AVRIL BLOG 75 

    

Omote Senke Chanoyu

 

Cérémonie de Thé 

 monaco-japon.jpg

Organisée par l’Association Monaco-Japon

Avec l’aimable participation de Maître Yumi TOMITA

 

Jardin Japonais de Monaco

Maison de Thé

Samedi 28 avril 2012, de 15h00 à 17h00 

 

 

 

 

 


 

« Le Thé Vert a une dimension humaine permettant de rassembler les êtres »

Calligraphie réalisée par maître Jimyosai de l’Ecole Omote Senke 

 

 

L’organisation de cette Cérémonie de Thé, proposée par Maître Yumi TOMITA de l’Ecole Omote Senke de Tokyo, a pour but de resserrer les liens amicaux déjà existant entre le Japon et la Principauté de Monaco, de même que permettre de mieux appréhender l’essence et la nature profonde de la culture japonaise, démarche amplement favorisée par le magnifique écrin naturel que représente le Jardin Japonais de Monaco.

           

 

Programme

 

15:00 – 15:30 Groupe 1

 

15:30 – 16:00  Groupe 2

 

16:00 – 16:30  Groupe 3

 

16:30 – 17 :00 Groupe 4

 

Chaque session peut accueillir 4 personnes au maximum

Tarifs :

 

-          Gratuit pour les membres de l’Association Monaco-Japon

-          5 € pour les non-adhérents

 

Réservation obligatoire : 

 

Association Monaco-Japon

"L'Estoril" - 31, Avenue Princesse Grace
98000 MONACO
Tel : (+377) 97.97.52.17 / Fax : (+377) 97.98.47.78

contact@monacojapon.asso.mc
www.monacojapon.asso.mc
 

 

Quelques généralités sur la Cérémonie de Thé

 

De nos jours, la Cérémonie de Thé a pour coutume d’être organisée dans une Maison de Thé ou un Jardin Japonais. L’organisateur, en japonais “Teishu” signifiant “l’hôte” décide des modalités de sa mise en place.  A l’aube du printemps, l’hôte désigné convie un nombre défini d’invités à participer à cette célébration, coïncidant le plus souvent avec la période de floraison des cerisiers, profitant ainsi de l’exubérance d’une nature en pleine renaissance en dégustant une tasse de thé vert.

Des circonstances de la vie courante, comme un anniversaire, se prêtent également à cette pratique qui aura alors lieu en comité restreint dans une Maison de thé.

 

CHASITSU (Maison de Thé de petite taille)

Généralement de petite taille, la Maison de Thé ou “Chasitsu” peut présenter différentes configurations, la charpente, le nombre de tatami peuvent varier mais la lumière naturelle est toujours favorisée.

Voici le cadre type permettant d’accueillir 4 à 5 convives. Le célèbre Maître de Cérémonie de Thé, Sen-no Rikyu pratiquait cet usage pour le Daimyo (Seigneur) Toyotomi Hideyoshi dans un espace dédié, composé seulement de deux tatami. Cette pièce s’appelle “Tai An” et a été élevée au rang de Trésor National. Du Japon


 

“RYU-REI” (en plein-air lors de la floraison des cerisiers)    “RYU-REI” (à l’intérieur)

 

“HATSU GAMA” (célébration du Nouvel An))

 

 

Cette Cérémonie de Thé prend place dans un espace plus important avec un nombre d’invités supérieur. Sur cette photo, on peut également observer les éléments de décoration figurant à l’arrière de l’hôte. Dans ce cas cette cérémonie est destinée à célébrer le Nouvel An. A la droite de l’officiant se trouve son assistant, aide indispensable au vu du nombre de participants.

 

 

L’âme du thé vert et des Japonais 

 

“ICHIGO ICHIE” (une seule fois pour une seule rencontre)

 

L’adage du Maître de Cérémonie de Thé Sen-no Rikyu était “une seule fois pour une seule rencontre”. Cela signifie que nous devons toujours nous employer à faire de notre mieux dans chaque circonstance car aucune situation ne se reproduit jamais deux fois.

 

Même si chaque anniversaire se répète d’année en année, les conversations, les mets consommés, la place occupée par les personnes varient.  Par conséquent, Sen-no Rikyu apportait un soin tout particulier à chaque Cérémonie de Thé qu’il organisait. Il s’attachait à préparer le meilleur thé qui soit, réservant à ses hôtes un accueil invariablement chaleureux.

 

Omote Senke est l’une des associations de cérémonie de thé qui dispense un enseignement traditionnel dans la plus pure tradition japonaise reposant sur “ l’estime réciproque”.  L’hôte éprouve une immense considération pour son invité et inversement, Vous aurez l’occasion unique d’en faire l’expérience en participant vous-même à cette Cérémonie de Thé

 

 

Partager cet article

Repost0
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 12:37

 

RoyalMonaco_testata.jpg 

  ROYAL MONACO  WEB MAGAZINE

  IL PRIMO WEB MAGAZINE AL MONDO DI MONACO DIVENUTO CARTACEO. UNA CONTROTENDENZA CHE FA PROSELITI.    

 

PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES SUR "ROYAL MONACO JOURNAL" BIMENSUEL DE IL FOGLIO ITALIANO   
MARS BLOG RANK  75 
FORUM NFC WIMA MONACO
Le Forum NFC est un consortium international créé pour promouvoir la technologie NFC par Sony et Philips (aujourd'hui NXP Semiconductors) en 20043. Il a été rejoint notamment par Nokia, Samsung, Panasonic, et compte fin 2010 14  membres3,4.

Sony et Philips-NXP travaillent ensemble sur cette technologie depuis 2002, et ont chacun développé leur propre carte NFC : FeliCa (en) et Mifare5.

 


La communication en champ proche (Near Field Communication), habituellement appelée NFC , est une technologie de communication sans-fil à courte portée et haute fréquence, permettant l'échange d'informations entre des périphériques jusqu'à une distance d'environ 10 cm. Cette technologie est une extension de la norme ISO/CEI 14443 standardisant les cartes de proximité utilisant la RFID (Radio Frequency IDentification), qui combinent l'interface d'une carte à puce et un lecteur au sein d'un seul périphérique.

22mars-1482.JPG

Un périphérique NFC est capable de communiquer avec le matériel ISO/CEI 14443 existant, avec un autre périphérique NFC ou avec certaines infrastructures sans-contact existantes comme les valideurs des transports en commun ou les terminaux de paiement chez les commerçants. La NFC équipe aujourd’hui des cartes utilisées dans les transports, dans le commerce ou pour l’accès à certains services publics et de plus plus de terminaux mobiles. La NFC équipait en effet en 2011 50 millions de tablettes tactile (voir tablette tactile) ou téléphones mobiles, chiffre qui pourrait atteindre 300 millions en 20131. Dotés d’un écran, d’un clavier et d’une connexion internet, ces terminaux NFC ont un fort potentiel d’usages en favorisant les interactions entre les machines, les objets et un contexte (voir internet des objets).

  22mars-1475.JPG

Au contraire d'autres techniques de radio-identification ou du bluetooth dont la portée est d'une dizaine de mètres, la technique NFC n'est utilisable que sur de très courtes distances (quelques centimètres). Elle suppose une démarche volontaire de l'utilisateur et normalement ne peut pas être utilisée à son insu. Mais cela n'exclut pas la collecte des données NFC par le système lui-même, qui reste capable d'historiser les usages de l'utilisateur avec cette technique de communication. En mai 2010,à l'occasion d'une visite des services sans contacts déployés à Nice, la Commission nationale informatique et liberté a du reste énoncé 2 les grands principes pour que les services sans contact respectent les règles françaises en matière de protection des données personnelles.

22mars-1479.JPG
Usages 

La NFC autorise de nombreux usages, certains se situent directement dans la continuité des cartes sans contact (billetique, paiement, accès...), d'autres sont fondés sur l'interaction de l'individu avec son environnement : objets, personnes...

Les trois modes de fonctionnement du NFC[modifier]

Le mode émulation de carte
Dans le mode émulation de carte, dit passif, le terminal mobile se comporte comme une carte à puce sans-contact. Dans le cas où le terminal mobile est un téléphone mobile compatible , la carte SIM de l'opérateur peut être utilisée comme élément de sécurité en stockant des informations cryptées. Les usages sont multiples: paiement, billettique spectacle ou transport (ex. : Navigo), couponing, contrôle d'accès... Le mobile, par ses fonctionnalités étendues (IHM, connexion réseau, capacité de traitement), enrichit considérablement les services basés sur des cartes.
Le mode lecteur
Le terminal mobile devient un lecteur de cartes sans-contacts (mode actif) ou de « tags » (étiquettes électroniques). Ce mode permet de lire des informations en approchant son mobile devant des étiquettes électroniques disposées dans la rue, sur des abris bus, des monuments, des affiches... ou sur des colis, des produits ou sur sa carte de visite (vCard)...
Le mode peer to peer
Ce mode permet à deux terminaux mobiles d'échanger de l'information, par exemple des vCard, des photos, des vidéos, de l'argent, des tickets, etc.Un appareil doté de la technologie NFC est capable d'échanger des informations avec des cartes à puces sans contact mais également avec d'autres appareils dotés de cette technologie.

22mars-1478.JPG

Quelques exemples d'usages Les services NFC commencent à voir le jour un peu partout dans le monde et notamment en Corée6, en France 7 et en Turquie. Voici quelques exemples d'usages :

 

  • Paiement en utilisant une carte bancaire sans contact, ou un appareil mobile (téléphone portable, smartphone, ordinateur portable, tablette numérique…) sur un terminal de paiement sans contact;
  • Paiement du parking à une borne acceptant le paiement sans contact à l'aide de son terminal mobile NFC;
  • Achat et validation sans contact d'un titre de transport ou d'un billet d'entrée à un spectacle avec son mobile;
  • Gestion de coupons de réduction dans un magasin, gestion de points de fidélité chez les commerçants (couponing)
  • Accès et démarrage d'un véhicule à l'aide de son téléphone mobile;
  • Lecture d'informations produits (prix, composition, allergie...) dans un magasin;
  • Contrôle d'accès à des locaux en accès réservé (salle de réunion, entreprise, salle de cours...)
  • Echange de profils entre deux utilisateurs d'un réseau social ou de niveaux de jeux en rapprochant ("tapant") les deux téléphones (mode pair à pair);
  • Lecture d'une carte de visite électronique avec un PDA ;
  • Synchronisation de signets Internet et de contacts entre un PDA et un téléphone portable ;
  • Récupération de la clef WiFi d'un point d'accès en approchant son « périphérique NFC » de la borne de diffusion.

(c) Wilkipedia

Partager cet article

Repost0
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 11:54

 

 

RoyalMonaco_testata.jpg 

  ROYAL MONACO  WEB MAGAZINE

  IL PRIMO WEB MAGAZINE AL MONDO DI MONACO DIVENUTO CARTACEO. UNA CONTROTENDENZA CHE FA PROSELITI.    

 

PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES SUR "ROYAL MONACO JOURNAL" BIMENSUEL DE IL FOGLIO ITALIANO   
MARS BLOG RANK  75 
EXTRA LARGE AU GRIMALDI FORUM EN

Description : Description : cid:image002.jpg@01CD0DC0.71E44680

 

Cet été, pour sa grande exposition estivale, le Grimaldi Forum Monaco renoue avec l’art contemporain et invite le Centre Pompidou à exposer une sélection de sa collection « en grand format », du 13 juillet au 9 septembre.

 

L’exposition « Extra Large » se propose d’opérer une traversée des collections modernes et contemporaines du Centre Pompidou avec une cinquantaine de ses œuvres les plus monumentales, dont certaines sont de récentes acquisitions ou qui n’ont jamais été exposées en Europe. Objectif : entrainer le visiteur dans un vertige empathique et lui faire découvrir des grands noms de l’art du XXème siècle.

 

Ce parcours spectaculaire, parfois « vertigineux », jalonné des grands noms de l’art du XXe et du XXIe siècle, éclaire la notion de monumentalité. Il présente des œuvres de très grands formats de Joan Miró, Jean Dubuffet, Matta, Pierre Soulages, Frank Stella, Sam Francis ou encore Yan Pei-Ming, mais aussi des sculptures, installations et environnements de Joseph Beuys, Christian Boltanski, Daniel Buren en passant par Sol LeWitt, Anish Kapoor ou Bill Viola : des chefs-d’œuvre de la création moderne et contemporaine réunis dans une proposition délibérément « hors normes ».

 

Ce projet est le fruit d’une étroite collaboration entre le Centre Pompidou et le Grimaldi Forum Monaco, qui trouve ici l’occasion rêvée de mettre en valeur son écrin de l’Espace Ravel et ses 4000 m2. C’est presque un comble d’évoquer cette approche monumentale de l’art dans un pays étiqueté comme « le second plus petit Etat du monde » ! Le public n’est donc pas au bout de ses surprises…

 

 

Hervé ZORGNIOTTI

Directeur de la Communication/Communication Director 

GRIMALDI FORUM MONACO 

10 avenue Princesse Grace

98 000 MONACO

Tel +377 99 99 2502

Fax +377 99 99 2501

Email hzorgniotti@grimaldiforum.mc

Website http://www.grimaldiforum.com

 

Description : Description : Description : Signature Chicago

 

Partager cet article

Repost0
10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 12:30
RoyalMonaco_testata.jpg 

                                       ROYAL MONACO  WEB MAGAZINE

  IL PRIMO WEB MAGAZINE DI MONACO AL MONDO DIVENUTO CARTACEO - UNA TENDENZA CHE FA PROSELITI

  

PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES SUR "ROYAL MONACO JOURNAL" BIMENSUEL DE IL FOGLIO ITALIANO
MARS BLOG RANK  75
WIMA NFC MONACO – 6th Global NFC Applications Products & Services Congress. 
22mars-1482.JPG

9:00
WELCOME & INTRODUCTION

Laurent Puons, Managing Director
Joanna Merchie, Executive Director
22mars-1478.JPG

 

 

 

 

 

 

 

9:15 - 11:00
NFC RESEARCH TRACK
Moderator: Tuomo Tuikka, Principal Scientist, VTT Technical Research Centre of Finland

 Antonio Lotito, Researcher, ISMB (Istituto Superiore Mario Boella)
"OPEN-NPP: an open source library to enable P2P over NFC"
 Esko Strömmer, Senior Research Scientist, VTT Technical Research Centre of Finland
"NFC- Enabled Wireless Charging"
 Qirfiraz Siddiqui, CEO, CellSoul, Inc.
"Usage of NFC technology to teach Behavioral, Linguistic, Logical & Computational skills"
 Michael Roland, Research Associate, NFC Research Lab Hagenberg
"Secure Element APIs and Practical Attacks on Secure Element-enabled Mobile Devices"
 Vincent Alimi, PhD Student / Mobile Payment Software Architect, GREYC Laboratory / INSIDE Secure
"An ontology-based framework to model a GlobalPlatform Secure Element"


BREAK 11:00 – 11:30
- OPEN SESSION - FREE ACCESS
Vincent Berge, CEO, Think&Go NFC with
Max Henri Léon, chargé de mission, Direction de l'Innovation, Groupe Casino
22mars-1476.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

11:30 - 13:00
RESEARCH

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

11:30 - 13:00
BUSINESS
Applications & Services for Transport, Ticketing...
Moderator: Tuomo Tuikka, Principal Scientist, VTT Technical Research Centre of Finland
Moderator: Peter Preuss, Senior Manager, NOKIA
 Avinash Nandwani, PhD Student, Lancaster University
"Contactless Check-ins Using Implied Locations: Improving the Business to Consumer (B2C) interaction in Location Based Services"
 Stefan Cecil, Engineer, Seibersdorf Laboratories
"Measurement of blood glucose by Near Field Communication"
 Francisco Javier Velasco Arjona, Researcher, University of Córdoba
"An NFC-Based Solution for Discount and Loyalty Mobile Coupons"
 Kyoung Jun Lee, CEO & Professor, LoveisTouch Inc. & Kyung Hee University
"Serendipity Paradigm in NFC-Based Service"
 Christian Lackner, NXP Semiconductors
"Mobile Ticketing with MIFARE4Mobile"
 Dominique Descolas, Digital Systems Director, Veolia Transdev
"Simplifying the passenger experience with NFC technology: Veolia’s BPASS solution – In operation in Nice, soon in Paris and elsewhere"
 Lena Erneling, Manager on Ground Products, Scandinavian Airlines
"SAS Smart Pass – A New concept for air travelers"
 Damien Legrand, Business Developer NFC, Orange
"NFC in air transportation, use cases with SITA and Orange"

22mars-1474.JPG

14:00 – 16:15
PLENARY KEYNOTES
Moderator: Mark Selby, Independent
Joint Presentation
 Ilari Nurmi,
Vice President, Product Marketing, Smart Devices, NOKIA +
Didier Durand,
Mobile Contactless Services Director, Orange

"Building the NFC Ecosystem"

 Mikko Nikkanen, Business Development Director, SMARTRAC
"NFC for App developers and marketing industry"
 Jeff Miles, VP of Mobile Transactions, NXP Semiconductors
"What's in YOUR secure element?"
 Frank Maduri, Senior Director - Mobile Wallet & Payments, Research In Motion Limited
"A Smartphone Maker's Perspective"
 Didier Durand, Mobile Contactless Services Director, Orange
"Key factors to accelerate the rollout of services"
 Koichi Tagawa,General Manager, Global Standards and Industry Relations FeliCa Business Division, Sony Corporation

"Driving NFC Products with Commitment"


 22mars-1475.JPG

 

 

 

 

 

 

16:40 - 18:30
NORDIC FOCUS
Moderator: Mark Selby, Independent

 Pekka Nivala, Project Coordinator SmartUrbanSpaces, City of Oulu
with Arto Lamber
, Director of Early Education, City of Oulu

"NFC at -20C – Public sector user experiences from Finland"
 Kari Kivisto, CEO, While On the Move

"Bringing NFC Enabled Mobile Services to Everyday Life"
 Soren Richard Hedegaard Kwapien- Kragh, NFC Market Leader DK, NFC Danmark
"Cash less festival"
 Pauli Tossavainen, CEO, NFC Netstore
"NFC NETSTORE - one stop for NFC goods"
 Niko Pesonen, CEO, Kovalo Ltd.
"Improving the way consumers, brands and merchants interact"
 Ville Sointu, Director, TIETO

"Tales from the arctic circle: What does NFC mean in the Nordics?"

22mars-1480.JPG
 
22mars-1479.JPG

 

Partager cet article

Repost0
10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 11:55
RoyalMonaco_testata.jpg 

                                       ROYAL MONACO  WEB MAGAZINE

  IL PRIMO WEB MAGAZINE DI MONACO AL MONDO DIVENUTO CARTACEO - UNA TENDENZA CHE FA PROSELITI

  

PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES SUR "ROYAL MONACO JOURNAL" BIMENSUEL DE IL FOGLIO ITALIANO
MARS BLOG RANK  75 

 

 

NUCLE-ART

 

HAPPENING EXPLOSIF

 

Samedi 21 Avril : début 16h – fin 18h 

22, rue de Millo

 

 

entrepotdownload.jpg

 

Nuclé-Art - l'Art est une explosion

Pièce fortement anticipative, «X for Henry Flynt» de La Monte Young (aussi connue sous le nom: Arabic Numeral (Any Integer) to H.F) composée en 1960 dans le sillage du mouvement Fluxus. Pièce extrême, elle consiste en la répétition uniforme d'un son bruyant au piano, à intervalles réguliers d'une à deux secondes, ou le nombre d'occurrences répétées s'élève au-delà du millier. Œuvre avant-gardiste (considérée comme la première œuvre de musique répétitive américaine) qui, du fait d'un mode opératoire astreignant tant pour l'auditeur que pour le musiciens, ouvre des portes autant acoustiques de psycho-acoustique. Le point clef n'étant plus la compréhension d'une narrativité mais au contraire l'ensemble des micros-évènements (partiels harmoniques, combinaisons tonales...) émanant de l'impossibilité humaine à reproduire avec précision et exactitude, lors de fortes itérations, un ensemble de notes complexes.

En suivant le sillage du mouvement Fluxus, l'œuvre de La Monte Young interprétée par Nicolas Horvath sera entourée d'une performance monumentale de l'artiste Andréa Clanetti Santarosa autour de la thématique de la Destruction-créatrice. Contrepoint violent à une pièce musicale tout aussi violente et extrême, l'ensemble s'inscrivant dans l'idéal moderniste de la redéfinition de l'Art par la destruction.

 

PREVIEW : 

Nuclé-Art - l'Art è un’esplosione

Composizione fortemente in anticipo sui tempi, «X for Henry Flynt» di La Monte Young (anche conosciuta come « Arabic Numeral (Any Integer) to H.F ») fu composta nel 1960 nel segno del movimento Fluxus. Opera estrema, essa consiste nella ripetizione uniforme, a intervalli regolari di uno o due secondi, di un suono rumoroso prodotto al pianoforte, ove il numero di occorrenze ripetute si elevano al di sopra del migliaio. Composizione avanguardista, questa viene considerata come la prima opera di musica ripetitiva americana, che per il modo operativo costrittivo sia per l’ascoltatore che per l’esecutore/il musicista, apre le porte alla percezione sia acustica che psico-acustica. La chiave di volta non risiede più nella comprensione di una narrativa, ma nell’insieme di micro-avvenimenti (parziali armoniche, combinazioni tonali, ecc.) che emanano dall’impossibilità umana, in presenza di forti iterazioni, di riprodurre con precisione ed esattezza un insieme di note complesse.

All’insegna del movimento Flexus, l’opera di La Monte Young interpretata da Nicolas Horvath sarà accompagnata da una performance monumentale dell’artista Andrea Clanetti Santarosa sul tema della Distruzione-creatrice. Contrappunto violento a un’opera musicale altrettanto violenta ed estrema, l’insieme s’iscrive nell’ideale modernista della ridefinizione dell’Arte attraverso la distruzione.

                                http://www.youtube.com/watch?v=I4VmsS4MljY

 

Partager cet article

Repost0
10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 10:59
RoyalMonaco_testata.jpg 

                                       ROYAL MONACO  WEB MAGAZINE

  IL PRIMO WEB MAGAZINE DI MONACO AL MONDO DIVENUTO CARTACEO - UNA TENDENZA CHE FA PROSELITI

  

PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES SUR "ROYAL MONACO JOURNAL" BIMENSUEL DE IL FOGLIO ITALIANO
MARS BLOG RANK  75

Randi STRAND
W O R D S

Me-Tambourineman.jpg
Words, l’artiste Randi Strand de formation et d’expérience graphiste, aime la musique, et utilise souvent des parties de textes de chansons connues et d’artistes comme source d'inspiration. Encore une artiste scandinave au 5 rue du Lycée, après le suédois Peter Sherman, cette fois la musique après la danse, cette fois c’est la norvégienne de Oslo Randi Strand, aux peintures variées et expérimentales qui utilise le texte de mélodies célèbres pour réaliser à l’acrylique et avec des techniques mixtes et digitales des toiles où les paroles - justement les WORDS - des mélodies sont souvent un point de référence fort de chaque œuvre.
« Je tiens à exprimer des mélodies connues et appréciées dans une forme visuelle » nous raconte l’artiste, « beaucoup de mes clients me demandent à réaliser des peintures basées sur des chansons qui signifient pour eux quelque chose de personnel. J'ai visité récemment New York, et le merveilleux melting-pot qui s’y trouve m’a fasciné. Depuis lors, j'ai réalisé des oeuvres influencées par les paroles et les chansons sur cette ville. »

Techniques graphiques, formes fluides et chargées d’expression, les œuvres de Randi Strand pénètrent profondément dans nos expériences psychologiques contemporaines. L'artiste puise ses matériaux et ses thèmes dans la culture populaire, les artistes, les auteurs-compositeurs, et transpose ces éléments dans des compositions fraîches extraordinaires. Les peintures de Strand nous offrent une myriade de significations et de poésie, conduisant à une richesse qui permet au spectateur de trouver sa signification personnelle dans les couleurs vives et les coups de pinceau délicats de l’acrylique. Polyvalente, l’artiste utilise supports et techniques divers, et trouve son inspiration dans la musique. « J'aime la musique et je suis inspirée par les paroles des chansons que j’aime à traduire en un langage visuel», explique t-elle.
Strand souligne également que certaines villes comme New York, où récemment plusieurs toiles ont été achetées par des collectionneurs newyorkais, ont profondément influencé son travail et infusé effervescence et émotion à ses oeuvres.

Vernissage vendredi 13 avril à 18h00 en présence de l'artiste

Partager cet article

Repost0
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 09:32

 

RoyalMonaco_testata.jpg 

  ROYAL MONACO  WEB MAGAZINE

  IL PRIMO WEB MAGAZINE AL MONDO DI MONACO DIVENUTO CARTACEO. UNA    CONTROTENDENZA CHE FA PROSELITI.    

PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES SUR "ROYAL MONACO JOURNAL" BIMENSUEL DE IL FOGLIO ITALIANO   
MARS BLOG RANK  75   

 

MONACO, esposizione all'AIAP UNESCO di Monaco : Gianni Della Rossa
 
22mars-1163A.jpg
La pittura di Gianni Della Rossa pone al centro la figura umana, talora data per assenza in paesaggi dove l’occhio coglie situazioni transitorie, sospese nell’aura dello sguardo. Dipinge seguendo un’attenta figurazione, che nell’intento realistico sa valicare i limiti della rappresentazione per raccontare tensioni incontenibili nel perimetro chiuso dell’opera.
Si accosta adulto alla ricerca artistica, che si precisa nella dedizione alla pittura quando, poco più che quarantenne, inizia a frequentare lo studio di Aldo Ghirardello. Ma il ricordo primo dell’agire pittorico rimanda all’infanzia  dell’artista che ha memoria del suo disegnare e disegnare ancora, in un procedere fatto di attenzione, emozione, necessità. E’ l’infanzia forse il luogo di una tensione prima che si tramuta oggi in una decifrazione del reale che parte dallo sguardo e che, nell’amore per la realtà, il dettaglio, le simmetrie, conduce a   brani ove  precisione dal dato naturale opera scarti, offre smottamenti improvvisi, introduce a situazioni impreviste e imprevedibili, dettate da una precarietà densa di sospensione.
22mars-1166A.jpg
E’ il difetto fisionomico nel ritratto, suggerito appena, è l’imperfezione della simmetria o ancora il lieve stridere cromatico a dire l’incerto cui la pittura di G.D.R. si rivolge.
In questo gioco dolce e duro la tecnica diviene questione affatto secondaria catalizzando le possibilità sottili di un dire bene-educato, ma per alcuni versi inquieto e tagliente. Della Rossa pone il disegno quale fondamento di un operare lento e preciso, che costruisce con occhio fotografico immagini nette. Interviene allora il colore che steso con pazienti velature dichiara l’identità pittorica dei singoli brani.
22mars-1169A.jpg
Nel tempo l’assunto iper-realistico viene ricercato con toni più morbidi.
“L’ossessione per l’illusionismo realistico dei primi lavori si stempera in questa fase della mia pittura a favore di un tratto più sciolto e interpretativo; per come la vedo io, è l'espressione di una maggiore sicurezza e padronanza della tecnica nel mettere su tela l'elaborazione poetica dell'immagine.” Così dice l’artista che oggi, a 53 anni di età, riflette sulla sua pittura, intravedendo nel suo procedere il valore della padronanza tecnica congiunto ad una libertà nuova.
22mars-1176A.jpg
Questo raccontano i brani presenti nella personale di Montecarlo, ove Gianni Della Rossa espone dopo esperienze che lo hanno messo in luce nella sua terra friulana. Si alternano ritratti e vedute che compongono quell’universo che l’artista stesso così descrive: “Quando affronto il ritratto di una persona cara o la composizione di uno scorcio baciato dalla luce - la mia materia prima sul piano poetico - il tentativo è di elaborare, trattenere, salvare dall'effimero qualcosa di irripetibile. Quando ricreo uno sguardo, cerco letteralmente di far rivivere l'insondabile profondità emotiva interiore che vi sta oltre, quella del soggetto visto attraverso i miei occhi. Se ciò accade, oltre che per me anche per lo spettatore, ho raggiunto lo scopo”.

Francesca Agostinelli

 

Partager cet article

Repost0
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 17:11

 

RoyalMonaco_testata.jpg 

  ROYAL MONACO  WEB MAGAZINE

  IL PRIMO WEB MAGAZINE AL MONDO DI MONACO DIVENUTO CARTACEO. UNA    CONTROTENDENZA CHE FA PROSELITI.    

PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES SUR "ROYAL MONACO JOURNAL" BIMENSUEL DE IL FOGLIO ITALIANO   
MARS BLOG RANK  75   

MENTON SAISON THEÂTREALE ET MUSICALE 2011 – 2012

LE NOUVEAU TESTAMENT de Sacha Guitry

 guitryvignette-droite.jpg

Samedi 14 avril 2012 à 21h00

 

Palais de l’Europe – théâtre Francis Palmero

 

Distribution : Olivier Lejeune, Corinne Le Poulain, Patrick Raynal, Wilfred Benaïche, Benjamin Brenière, Alexia Degremont et Nicole Gueden.

 

Mise en scène : Isabelle Rattier, assistée de jérôme Foucher

Production : Artemis Diffusion

Décors : Stéphanie Jarre

Costumes : Jean-François Castaing

Illustration sonore : James Sanderson

Création d’éclairage : Marc Vuan Xung

 

Un testament égaré que Jean, médecin réputé, a laissé traîner dans son gilet, va, par un concours de circonstances, être lu par son entourage.  

Cet incident va provoquer un électrochoc au sein de celui-ci.

Dans un style impeccable et un phrasé tellement inimitable, nous plongeons dans le rire du vaudeville, mais un rire fin et délicat où l’esprit domine et où la plume de Sacha Guitry fustige la bêtise et défait les idées reçues.

guitryLe-nouveau-testament.jpg 

Note de mise en scène

 

Jean, médecin réputé, a surpris sa femme avec le fils de son meilleur ami.

Il écrit un nouveau testament qui malencontreusement tombe entre les mains de sa femme, du fils de son meilleur ami et de la femme de celui-ci.

Le croyant mort, ils l’ouvrent. La vérité jaillit du puits. Chacun est éclaboussé. Tout bascule !

Jean revient, il n’est pas mort.

Tout ce petit monde précipite à nouveau la vérité dans le puits qu’ils referment d’un couvercle d’hypocrisie.

Jean, magnanime, la fera ressurgir pour quelques minutes inoubliables et nous livrera la conclusion visionnaire de Sacha Guitry sur le couple.

 

« Ce nouveau testament est mené au petit galop par Olivier Lejeune ». Le Canard Enchaîné

 

« Sacha Guitry fait pétiller la langue et certaines de ses pièces sont de purs joyaux. C’est le cas de celle-ci ! ». Télérama

 

« Ceux qui connaissent d’abord l’humoriste découvriront un acteur parfaitement à l’aise dans le costume d’un homme trompé… A travers lui, on jubile, on se frotte les mains, on se sent tout à coup une âme diabolique ». Le Figaro

 

Tarifs : 35 € - 25 € - 16 € - 13 €

Tarifs réduits : 31 € - 21 € - 12 € - 10 €

 

(Ou abonnement saison pleine : 112 € - 80 €)

 

Gratuité pour un enfant de moins de 14 ans accompagné d’un adulte

Gratuité pour les élèves du conservatoire en 4e série uniquement

 

Réservations & Billetterie

Palais de l’Europe / 04 92 41 76 95

 

Partager cet article

Repost0
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 06:23

 

RoyalMonaco_testata.jpg 

  ROYAL MONACO  WEB MAGAZINE

  IL PRIMO WEB MAGAZINE AL MONDO DI MONACO DIVENUTO CARTACEO. UNA    CONTROTENDENZA CHE FA PROSELITI.    

PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES SUR "ROYAL MONACO JOURNAL" BIMENSUEL DE IL FOGLIO ITALIANO   
MARS BLOG RANK  75   

LA COMPAGNIE DES BALLETS DE MONTE CARLO EN AVRIL

 

Programme  de la Compagnie des Ballets de Monte-Carlo du 19 au 22 avril 2012 :

Altro Canto 1, chorégraphie de Jean-Christophe Maillot

 

 

 

BALLETBody-remix---photo-Marie-Chouinard.jpg 

bODY_rEMIX/les_vARIATIONS_gOLDBERG – Acte 1, chorégraphie de Marie Chouinard
 

BALLKill-Bambi---On-aura-tout-vu.jpg

Kill Bambi, création de Jeroen Verbruggen

Les 19, 20 et 21 avril à 20h30
Le 22 avril à 16h
Salle des Princes – Grimaldi Forum

 

Dans le cadre de ces spectacles, le Monaco Dance Forum proposent des workshops et des ateliers afin de découvrir le travail de Jean-Christophe Maillot et de Marie Chouinard

 

balletworkshopviewer.png

 

La Compagnie des Ballets de Monte-Carlo nous donne à voir au mois d’avril une performance qui se distingue à nouveau par la diversité des approches chorégraphiques proposées et sa qualité d’interprétation.

Le public pourra ainsi découvrir:

bODY_rEMIX/les_vARIATIONS_gOLDBERG – Acte 1,

pièce emblématique de la chorégraphe canadienne Marie Chouinard, qui pour la première fois propose cette oeuvre mondialement célèbre à une autre compagnie que la sienne. Les Ballets de Monte-Carlo exécuteront une succession de variations sur l’exercice de la liberté. Les danseurs apparaissent, souvent sur pointes en s’appropriant différents supports - béquilles, cordes, prothèses, barres horizontales, harnais... – qui parfois libèrent le mouvement, parfois l’entravent, parfois le créent.

À la demande de Jean-Christophe Maillot, Jeroen Verbruggen, jeune danseur chorégraphe des Ballets de Monte-Carlo, s’est mis en relation avec l’agence de stylistes parisiens « On aura tout vu », découverte à Monaco pour avoir signé la muséographie de la récente exposition de poupées de la collection Galéa à la Villa Sauber.

Kill-Bambi-photo-A.-Blangero.jpg

                                      (c)A. Blangero

De cette collaboration est née Kill Bambi une œuvre « pour grandir » qui déborde d’énergie et dans laquelle les univers de ces différents artistes au caractère bien trempé fusionnent à merveille.
ALTRO---photo-de-ML-Briane.jpg

ALTRO - photo de ML Briane
Enfin Jean-Christophe Maillot nous donnera l’occasion de revoir à Monaco une œuvre qui a fait le tour du monde : Altro Canto I, un ballet captivant qui entre en résonance visuelle avec la musique puissante de Monteverdi. Une voûte de bougies servant d’écrin à l’architecture des corps et à leurs frémissements éclaire d’une lumière douce, presque liturgique, les courbes des mouvements. L’art des cathédrales se fait charnel et les statues d’églises deviennent matière vivante. 

INFORMATIONS PRATIQUES
Spectacles à Monaco :
Les 19, 20 et 21 avril 2011 à 20h30
Le 22 avril 2011 à 16h00

GRIMALDI FORUM
Salle des Princes

Tarifs : de 10 à 33€
Renseignements – Réservations :  00377 99 99 30 00
www.balletsdemontecarlo.com

Communications : j.pinal@balletsdemontecarlo.com

Partager cet article

Repost0
2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 21:55
RoyalMonaco_testata.jpg 

                                       ROYAL MONACO  WEB MAGAZINE

  IL PRIMO WEB MAGAZINE DI MONACO AL MONDO DIVENUTO CARTACEO - UNA TENDENZA CHE FA PROSELITI

  

PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES SUR "ROYAL MONACO JOURNAL" BIMENSUEL DE IL FOGLIO ITALIANO
FEVRIER BLOG RANK  78 

MAURIZIO DE GIOVANNI INCANTA GLI ITALIANI DI MONACO

 

22mars-1109.JPG

Maurizio De Giovanni ci ha lasciato perplessi e stupiti! Perplessi perché non si è capito se per finta modestia o per la maliziosa ed accattivante dizione napoletana si definisce uno che si è messo a scrivere ed a continuare a farlo per "caso" , incamerando libri uno appresso l'altro con "non chalance", quasi seguendo un destino da scribo del proprio animo o di quello di un qualsiasi bancario che un bel di' decide di prendere carta e penna per narrare di argomenti lontani da quello di bilanci contabili, bensi' storie che, casualmente, nascono dopo aver interagito con un concorso letterario prima e con un editore sagace che ne rivela il  talento poi!

 

Stupiti perché, a dispetto di tutto quanto si possa immaginare dalla lettura della soprastante descrizione, è tutto vero: Maurizio De giovanni e' un genio! Ed è anche simpatico! cosa estremamente rara nell'ambito letterario italiano, fatta eccezione, per es, con l'altro napoletano doc, Luciano De Crescenzo . Credo, come quest'ultimo, che possa anche dedicarsi alla finzione cinematografica, magari riprendendo la caratteristica comica di Massimo Troisi (visto che all'autore piace parlare di defunti) ma sotto una veste di dotto personaggio napoletano, narrando, magari, episodi come l'aspetto lugubre-simbolico del presepe napoletano del '600.  

22mars-1113.JPG 

Luisella Berrino lo presenta, con lo stile dotto e wilkipedico che la caratterizza,  agli italiani "normali" ed a quelli autorevoli di Monaco, in uno dei saloni del lussuoso Monte Carlo Bay, catalogandolo quale  giallista, scoperto solo pochi anni fa grazie ad un concorso per scrittori esordienti indetto da L'Europeo. In giuria sedevano Carofiglio, Lucarelli ed Evangelisti che intuìrono il talento di questo bancario con la fissazione della scrittura. De Giovanni scrisse un racconto breve ambientato nella Napoli fascista degli anni Trenta e imperniato sulla figura del commissario Ricciardi, capace di risolvere ogni caso con tale abilità e precisione da sconcertare colleghi e istituzioni. Una capacità che si dice sia innaturale, dettata dal demonio e che piace a pochi. Perchè Ricciardi vede i morti e ne coglie l'ultimo pensiero, interrotto a metà da una morte violenta.

Vincitore di numerosi premi, De Giovanni è pubblicato con successo in Spagna,Germania,Gran Bretagna e Francia

22mars-1117.JPG

Partager cet article

Repost0
2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 20:24

 

 

RoyalMonaco_testata.jpg 

  ROYAL MONACO  WEB MAGAZINE

 

  

PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES SUR "ROYAL MONACO JOURNAL" BIMENSUEL DE IL FOGLIO ITALIANO
MARS BLOG RANK  75
Du 7 au 23 avril 2012 :
40ème
Salon d'Antiquités, Brocante et Art Moderne du Vieil-Antibes
- Antibes Art Fair -
- Port Vauban -
Antiquités - Art Moderne - Mobilier Design – Bijoux - Brocante...
antiquitantibesintro.jpg
Voilà le printemps ! Une nouvelle fois, collectionneurs, passionnés et amateurs d'art se retrouveront bientôt à Antibes pour découvrir les chefs d'œuvre réunis par les 100 exposants sélectionnés cette année.
Un salon international au bord de la méditerranée
Le Salon d'Antibes est devenu et reste l'un des plus importants salons d'antiquaires français. C'est également un rendez-vous majeur en Europe. Chaque année, il accueille une centaine d'exposants et reçoit près de 25 000 visiteurs.
Pour célébrer son 40ème anniversaire, la prochaine édition du Salon d'Antibes sera plus belle que jamais. Du 7 au 23 avril 2012, le grand chapiteau, spécialement dressé pour cet événement sur le quai du port, deviendra un espace-écrin seront repartis des stands construits, aménagés et décorés comme de véritables galeries. Plus vaste et plus spacieux que l'an passé, il accueillera également davantage d'exposants pour compléter l'offre proposée par les fidèles antiquaires et galeristes de l'an passé. D'ores et déjà, la présence de pièces exceptionnelles est annoncée pour cet anniversaire. Et, bien sûr, à l'extérieur, la brocante, du boulevard d'Aguillon et du jeu de boules, contribuera une nouvelle fois à apporter au Salon son atmosphère unique.
Des Arts Premiers à l'Art Moderne, en passant par les grands styles français
Antiquités, brocante et art moderne, voilà les trois grands domaines de prédilection du Salon d'Antibes. Dans chacun de ces secteurs, le public découvrira un choix unique et éclectique de pièces rares, de l'Antiquité jusqu'au 21ème siècle. Meubles, objets d'art, bijoux, peintures, tapis, luminaires..., tous uniques, de tous les styles et de toutes les époques, présentés par des spécialistes qui sont également des références internationales. Visiter le Salon d'Antibes, c'est également embarquer pour un superbe voyage à travers le monde, à la découverte des chefs d'œuvre des grandes civilisations, en Europe, en Asie, en Océanie, en Afrique... Enfin, la Brocante du boulevard d'Aguillon et celle du Jeu de Boules complèteront l'éventail de choix.
Le Salon d'Antibes propose plus que jamais un choix diversifié et de la plus grande qualité parmi les créations des différentes époques. Des plus grands styles classiques européens aux plus modernes : Art Décomais aussi le mobilier design vintage des plus grands créateurs du XXe sièclecomme Dixon, Evans, Le Corbusier, Eamesou bien encore les peintures de grands maîtres signées De Staël, Picasso, Dufy, Tapiès, Zadkineet les créations contemporaines des Américains Blade, Crash, Jonone, du Grec Alecos Fassianos, de l'Italien Mauro Benetti et du Français Pierre Peyrollequ'il n'est plus rare de retrouver désormais en surplomb d'une exceptionnelle commode Boulle de l'époque Louis XIV ou à côté d'un somptueux cabinet vénitien du XVIIe siècle.
Des exposants prestigieux
A l'intérieur du chapiteau seront réunis les grands noms du secteur des antiquités qui font la réputation internationale du salon : Jean Gismondi, Giorgio Salvaï, Atelier DL, Galerie Scalabrino, Antiquités 1900-1930… Les arts anciens d'Asie seront représentés par la Galerie 41, Mille ans d'Orient, Michel Douris et le retour de la Galerie Iram d’Annie Minet. Antic Déco exposera ses exceptionnels services de vaisselle d'époque. L'Art Déco sera également au rendez-vous avec l'un des grands spécialistes du genre : Richard Duflot. L'univers nautique chez A & A Luxury Milano. La peinture russe chez MC Fine Arts. Le mobilier design sera représenté, entre autres, par Roberta e Basta (Milan)… Enfin les œuvres des grands maîtres de l'Art Moderne seront exposées par les galeries Fleury, Studio Giovanna Simonetta, Hurtebize, Jean-François Cazeau, Michel Estades...sans oublier les grands noms de la scène contemporaine internationale. A ceux- s'ajouteront les bijoutiers qui rivaliseront de tout l'éclat de leurs somptueux joyaux.
Cette année, le Salon a également sélectionné de nouveaux exposants qui viendront enrichir la qualité et la diversité du Salon, parmi lesquels les galeries Bel Air Fine Art (Genève), MC Fine Arts, Martin du Louvre, les Antiquités Rabelaisiennes, les Artistes du futur, FB Arts, Antiquita Fiorillo, Aknin, Saint-James, Marty, A & A Luxury Milano, Ho Hui...
A l'extérieur, pour le plus grand plaisir des visiteurs, les brocanteurs accueilleront le public sur le boulevard d'Aguillon et au jeu de boules.
En avant-première, je suis heureux de vous annoncer que vous découvrirez notamment du côté des grands maîtres de la peinture du 20ème siècle des tableaux exceptionnels de Camoin, Van Dongen, Marquet, Dufy, Combas, Fassianos, Monticelli ...et du côté des antiquités :
- Galerie Jean Scalabrino : Rare et exceptionnel centre de table en argent massif exécuté par Fannière frères: François-Auguste et François-Joseph. Paris, milieu du XIXe siècle, poids approximatif : 8 kg. Hauteur approx. 34 cm.
Neveux de l'orfèvre Fauconnier, Auguste et Joseph Fannière illustrent un rare cas de fratrie artistique dans le domaine des arts. Le cadet Joseph est un des plus illustres orfèvres et ciseleurs de son époque.Certaines pièces de ces orfèvres sont au musée d'Orsay.
- Galerie Giorgio Salvaï : Console en marbre, Gênes, Italie, Circa 1810 
Marbre blanc statuaire de Carrare, marbre vert de Tinos, bronze et bronze doré. Le plateau rectangulaire est de forme moulurée, la frise est ornée au centre du visage de Diane entouré par le serpent de l’éternité que l’on retrouve  également à chaque extrémité, espacé  de lions ailés à queue enroulée en bronze doré, l’ensemble est supporté par les couronnes en bronze doré de deux griffons assis, en bronze patiné à l’antique. H. 109 cm, L. 222 cm, P. 65 cm
Cette monumentale console est est à rapprochée du mobilier produit pour la cour de Weimar par l’architecte allemand Nikolaus Thouret (1766-1845). Après dix années de formation passées à Rome et Paris, Thouret retourne à Stuttgart en 1797, où, fort de ses influences néoclassiques de l'émergent style Empire, il travaillera pour Friedrich von Wûrrtemburg puis Friedrich I.
- Atelier DL : Paire de Jardinières Néo-Pompéiennes en émaux champlevés et bronze doré. Paris, ca 1880. Modèle du dessinateur-ornemaniste Louis-Constant Sevin (1821-1888) et fabriqué par la Maison Ferdinand Barbedienne (1810-1892). (copyright : photo : Christian Arial)
- Galerie Gismondi : André-Charles Boulle, Cabinet unique au monde réalisé par l'ébéniste favori du roi Louis XIV au Louvre, marqueterie de fleurs polychromes dite en bois de rapport et d'étain, authentifié et reconnu par les experts et musées, Epoque Louis XIV, vers 1680.
- Galerie Gilbert Mouret : Coffre de mariage en bois sculpté et laqué, technique Kamakura-Bori, Epoque 19e siècle, Japon
- Galerie Richard Duflot : Rare bureau de Pierre Jeanneret à double caisson en teck et placage de teck circa 1955.
- Antiquités Billard : Vierge en bois polychrome, XVIIIe
- Galerie Bel Air Fine Art :
. Mauro Perucchetti, « Heart Attack red », sculpture en résine, laiton et granit, 50x28x20 cm
. Mauro Corda, « Contorsionniste», sculpture en bronze blanc, 85 x 35 x 25 cm,
- Antiquités Alric : Cartel en bois et stuc doré. Epoque Napoleon III .
- Antiquités La Légende : Importante garniture en bronze à patine brune. Sculpteur L.V.E.Robert, 1821/1874. Fondeur Ferdinand Barbedienne 1810/1892. Époque mi-19ème siècle. Comprenant une pendule de forme rectangulaire en marbre griotte rouge à décor de fresque en bronze doré représentant des personnages d'après l'antique. Elle est surmontée d'une figure en bronze à patine brune représentant une femme allongée: Cléopâtre endormie. Cette pendule est accompagnée d'une paire de candélabres à six bras de lumières retenus par une femme drapée à l'antique.
- Galerie Roberta e Basta : Paul Evans (1931-1987). Table basse série «Cityscapes», signé. Acier chromé et  bronze. États-Unis, environ 1970.Dimensions: 122 cm x 153 cm, hauteur  40 cm.Bibliographie: modèle similaire publié dans «Modern Americana", Rizzoli, p. 109.
- Galerie 41 : Buddha en marbre blanc H.52cm Dynastie des Qi du Nord VI° siècle.
- Galerie Roberta e Basta : “Pylon chair” , chaise en fibre de carbone, produit par Cappellini. Italie, 1992. Designer Tom Dixon. Couleur bleu. Dimensions: cm 70 x 50 x H 130 cm.
- Galerie Giorgio Salvaï : Pendule aux sphinges, Rome, Fin XVIIIme. L.46 cm   P.16 cm , H. 70  cm. Important pendule reposant sur un socle en bois, richement sculpté et doré. Cet objet illustre notamment cette période de retour au classicisme à Rome, capitale de cette mode dont toute l'Europe s'inspirera. On peut par exemple identifier les sphinges ailées comme inspirées par le trône d'Antonio Franzioni de Rome, conservé au Louvre.
- Galerie Gilbert Mouret : Coffre de mariage du Japon, bois sculté et laqué,  Technique Kamakura-Bori, Epoque 19e siècle.
- Galerie Michel Douris : Joueuses de polo Tang
- Galerie Autrefois : Poteries de Savoie Sispa début XXe s.
parmi de nombreuses autres œuvres et créations d'exception.
Des visites guidées sur simple réservation
Le Salon d'Antibes propose au public des visites guidées du Salon accompagnées et commentées par un guide professionnel. Elles sont organisées en petit groupe tous les jours à 15 heures. Elles sont accessibles à tous les visiteurs munis d'un ticket d'entrée sur simple inscription préalable à l'accueil du Salon ou par téléphone (Contact : Audrey Cavalié T : 04 93 34 80 82 ). Elles permettront aux participants de se familiariser avec les différents styles et de bénéficier d'une description détaillée de quelques-unes des pièces les plus remarquables exposées durant le Salon.

Informations pratiques
40ème Salon d'Antiquités, Brocante et Art Moderne du Vieil Antibes
- Antibes Art Fair -
Ouverture tous les jours du 7 au 23 avril 2012 de 10h30 à 19h30
Adresse :
Port Vauban - À l'entrée du Vieil-Antibes
Entrée :
• 9 euros (Tarif réduit : 5 euros, pour les moins de 18 ans et pour les étudiants),
• Entrée gratuite pour les personnes à mobilité réduite et leur accompagnateur
Renseignements :
T. 04 93 34 65 65
• Accueil Touristique du Vieil Antibes : 32, bd d’Aguillon - 06600 Antibes
Accès :
• À 15 minutes en voiture de l'aéroport Nice Côte d'Azur ou de l'autoroute A8 (Sortie 44 : Antibes).
• À 10 minutes à pied de la gare SNCF d' Antibes.
Parkings :
• Parking du salon gratuit à l’entrée d'Antibes avec service régulier de navette gratuite jusqu'au Salon d'Antiquités-Brocante-Art Moderne.
• Places réservées pour les personnes à mobilité réduite à l'entrée du salon.
• Service voiturier mis à la disposition des automobilistes à l'entrée du Salon.
Organisateurs :
• A.C.A.A.F.V.A. : 32, bd d'Aguillon - 06600 Antibes - Président : Gérard Fantino
• Contact : Sandrine Barale (T. 04 93 34 65 65, barale.sandrine@wanadoo.fr )
Des experts seront présents durant la manifestation.






Partager cet article

Repost0
2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 16:37

 

RoyalMonaco_testata.jpg 

  ROYAL MONACO  WEB MAGAZINE

 

  

PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES SUR "ROYAL MONACO JOURNAL" BIMENSUEL DE IL FOGLIO ITALIANO
MARS BLOG RANK  75

"Obsession figurative :

No Way Out " du 3 au 27 avril à L’Entrepôt

22mars-1099.JPG 

Andrea Clanetti Santarossa- Benoit Piret

 

«Une fois entré dans l'univers de notre tandem,... on ne peut plus en sortir.

La Bande Dessinée tranquille de l'un se transpose dans le monde obsessionnel de l'autre, ou..... le contraire !

Andrea Clanetti Santarossa venu de Venise et Benoît Piret lui, venu de Bruxelles, travaillent à quatre mains pour stigmatiser le culte de l'image, dont le quotidien, même le plus banal n'arrive pas à s'affranchir.

Ici, l'image glamour de la femme et les personnages joviaux et populaires semblent par contraste lancer des clins d'oeil aux femmes celluloïds sortant tout droit de films de série B

Il s'agit d'une exposition joyeuse et espiègle.»


Daniel Boeri

 

22mars-1098A.jpg 

`

Samedi 21 avril une vidéo performance inédite : NuCLe Art de 16h à 18h avec la participation exceptionnelle de Nicolas HORVATH et Andrea Clanetti Santarossa

 

 

Extrait d’une rencontre de notre duo d’artistes :

22mars-1097.JPG

Daniel BOERI entre Clanetti SANTAROSSA et Benoit PIRET, à droite de l'image durant l'interview presse

 

«Rien n’est jamais par hasard» disait toujours un moine franciscain.

Alors, pourquoi être surpris,

Une rencontre inhabituelle... deux peintres se rencontrent dans le même vernissage….Tous les deux exposaient…. Puis ils commencent à bavarder, à boire  un verre, commencent à se connaitre et à se vouer une admiration reciproque.

Donc, pour le plaisir, nous avons décidé de faire une peinture à quatre mains ....

Piret préfère peindre des femmes fatales , des maisons solitaires, des voitures, timbres ...

Clanetti Santarossa préfère peindre les personnages de bande dessinée, du cinéma

populaire ...

Le temps passe mais la plaisanterie devient réalité, il s’avère que ces deux mondes, si différents, se fondent bien ensemble.

La première collaboration est née, et comme deux «troubadours» nous racontons nos histoires ....

Ces deux univers « tuent Superman », en effet la première peinture est née et s’appelle «KILL SUPERMAN» …l’alchimie explose à partir de là!

22mars-1100.JPG

Partager cet article

Repost0
2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 15:44

 

 

RoyalMonaco_testata.jpg 

  ROYAL MONACO  WEB MAGAZINE

 

  

PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES SUR "ROYAL MONACO JOURNAL" BIMENSUEL DE IL FOGLIO ITALIANO
MARS BLOG RANK  75

Cartographier / Documenter / Déplacer – Cycle #3
Joana HADJITHOMAS & Khalil JOREIGE

En présence des cinéastes - plasticiens
 Villa Conseil artistique : Philippe AZOURY

Du 3 au 5 avril 2012
Villa Arson – Nice
Entrée libre



Ce que l’on sait, ce que l’on croit savoir, aujourd’hui des cinémas arabes pourrait tenir en une liste de mots clés qui s’entrechoquent, quand ils ne vont pas jusqu’à se contredire : Paysage vs. Pensée, Peuple + Colère, Sommeil vs. Fantômes, Guerre(s) et Dépôt. D’un coté les corps (meurtris, tétanisés, guerriers, hystériques), de l’autre l’imposition à imaginer ce qui n’est pas là, ou à régler ce qui ne l’est pas (encore). Ces mots sont tous liés à l’histoire. Ces mots sont tous liés à la géographie. On a bien souvent rangés les films arabes (question embarrassante : le cinéma arabe existe-t-il, en dehors d’une appellation contrôlée propre à faciliter les programmations – celle-là, par exemple) sous la double bannière écrasante (cinématographiquement parlant) du Témoignage et de la Mémoire.
Quand, pour mieux y échapper, certains cinéastes (paranoïaques, forcément paranoïaques : par rapport à ces pièges, par rapport à ce que les uns et les autres – à l’intérieur, à l’extérieur-, attendent de leurs films avant même que ceux là réussissent à exister) ont su faire avancer leurs films à travers des interstices bien plus fins, bien moins palpables. Souvent en jouant à coups de déplacements et de réinventions, le jeu de la connaissance et du souvenir, mais en cassant cette métrique à coups d’invention (y compris jusqu’au sens délirant du terme), ou ne s’intéressant à la mémoire que du coté de ses lacunes.
Ce à quoi on a assisté devant les films du palestinien Elia Suleiman ou des libanais Khalil Joreige et Joana Hadjithomas, c’est précisément à la mise en joug des attentes et à la mise en jeu des thématiques devenues trop évidentes. On a assisté au pouvoir du cinéma, de faire et défaire ce manque d’imagination qu’imposent les situations politiques quand elles sont graves.
Un écrivain français goncourtisé nous a récemment rappelé qu’un territoire (aimé, rêvé, revendiqué) inclut forcément une carte. Les films présentés lors de ce cycle nous disent à leur tour que s’il y a carte, il y a forcément déplacement, réinvention. Que s’il y a des frontières, il y a forcément du jeu.
Les frontières (entre les territoires, entre les genres) sont là aussi pour être franchies. Peut-on passer plusieurs frontières à la fois et en même temps ? A eux de nous le dire.”

Philippe Azoury


>> Les invités : Joana Hadjithomas et Khalil Joreige, Philippe Azoury, Jean-Yves Jouannais

PS : en pièce jointe, le programme des journées d’études organisées les mardi 3 et mercredi 4 avril, dans le cadre de cette programmation, sur le thème “Indice de guerre / modernité du cinéma”


////////// PROGRAMME //////////

Mardi 3 avril >> Journée d'étude "Indices de guerre/modernité du cinéma", ouvert à tous

18h00 >> Lecture-performance

Aïda sauve-moi par Joana Hadjithomas et Khalil Joreige
Confrontation du visible et de l’invisible, des faits et du récit, de la logique et du hasard, le texte interroge les processus ą l’oeuvre dans toute construction en images d’un réel qui se dérobe. Au moment de la sortie au Liban de leur nouveau film A Perfect day, les cinéastes découvrent que leur fiction a pris des allures de documents.

20h30 >> Programme de courts-métrages de J. Hadjithomas et K. Joreige, en présence des cinéastes

Le Film perdu / Le film al Mafkoud de Joana Hadjithomas et Khalil Joreige (Liban/France, 2003, 42 min, vostf)
La copie de notre premier long métrage Autour de la maison rose a disparu au Yémen, le jour du dixiŹme anniversaire de la réunification du Sud et du Nord du pays. Un an aprŹs, nous partons sur les traces du film perdu. Une enquźte entre Sana'a et Aden, une recherche personnelle autour de l'image et de notre statut de cinéastes dans cette partie du monde. Khalil Joreige, Joana Hadjithomas

Cendres / Ramad de Joana Hadjithomas et Khalil Joreige (Liban/France, 2003, 26 min, vostf)
Nabil revient ą Beyrouth après le décès de son père, mort et incinéré en France, pour accomplir sa dernière volonté : disperser ses cendres dans la mer, ą côté du grand rocher de la Raouché. Il se heurte alors au refus de sa famille, qui tient ą enterrer, selon les rites et les coutumes, un corps qui n’existe plus...

Mercredi 4 avril

20h30 >> Projection animée par Philippe Azoury, en présence des cinéastes

Khiam 2000-2007 de Joana Hadjithomas et Khalil Joreige (Liban, 2007, 1h44, vostf)
Prix Georges de Beauregard du Festival International du Documentaire de Marseille 2008
Créée en 1985, dans la zone de sécurité occupée par Israël depuis 1978 et administrée par sa milice supplétive, l’Armée du Liban-Sud, Khiam était un lieu de non-droit, où régnaient l’arbitraire, la torture, l’humiliation et la privation. Sonia, Afif, Soha, Rajaé, Kifah, Neeman qui ont passé dix ans dans cet enfer. Ils témoignent de la vie quotidienne au camp et disent comment ils ont pu trouver la force d’exister dans cet univers concentrationnaire.
« Libéré en mai 2000, le camp est transformé en musée, puis, lors de la guerre de Juillet 2006, entièrement détruit sous les bombardements. Il est envisagé aujourd’hui de le reconstruire à l’identique. Huit ans après le premier tournage, les cinéastes retrouvent les six détenus. Ils évoquent cette fois avec eux la libération, puis la destruction du camp, et enfin sa reconstitution. La mémoire, l’Histoire, la commémoration et le pouvoir de l’image, tels sont les clefs de ce film en deux volets. » Jean-Pierre Rehm

Jeudi 5 avril

18h00 >> Programme de courts-métrages et vidéos libanais présenté par Philippe Azoury

La rose de personne
de Ghassan Salhab (Liban, 2000, 12 min)
Le film parcourt à Beyrouth une rue chargée d'histoire, de fiction, mais aussi une rue comme toutes les autres en prise avec le réel. Une automobile dans laquelle un homme et une femme hors-cadre dialoguent à travers les bruits de la rue.

(posthume) de Ghassan Salhab (Liban, 2007, 28 min)
Réalisé quelques temps après l'agression israélienne de l'été 2006, un essai doublement hanté par l'absence présente de toute fiction et l'omniprésence du réel.

Le candidat d'Akram Zaatari (Liban, 1995, 10 min)
"C'est une critique sur la promotion des politiciens à la télévision. Un candidat se présentant à la présidence parle de son programme dans un discours général et léger sur des problèmes tels que la résistance et l'éducation". Heure exquise

Lebanon/war de Rania Stephan (Liban, 2006, 47 min)
"Tourné en juillet et août 2006, ce film est une succession de scènes de rue et de portraits montrant les habitants de Beyrouth qui tentent de vivre malgré les bombardements... L'urgence du tournage et ses conditions de réalisation dessinent les contours d'un pays en guerre." Festival Paris Cinéma

20h00 >> Projections présentées par Philippe Azoury

A Perfect day de Joana Hadjithomas et Khalil Joreige (Liban/France/Allemagne, 2006, 1h26, vostf)
Vingt-quatre heures dans la vie de Malek, jeune Beyrouthin victime du syndrome de l’apnée du sommeil. Ce jour-là, il convainc sa mère, avec qui il vit, de se rendre chez un avocat pour déclarer officiellement la mort de son père, disparu quinze ans plus tôt et décide aussi de partir à la recherche de Zeina, la femme qu’il aime mais qui refuse de le revoir. Et si aujourd’hui était « le jour parfait » pour échapper à ses fantômes et retrouver ceux que l’on a perdus ?
« Multi primé, A Perfect Day s’inspire d’une histoire vraie : l’oncle de Khalil Joreige fait partie des dix-sept mille personnes qui ont disparu à Beyrouth durant la guerre. Il décrit l’attente du retour, la difficulté pour la famille à déclarer la mort et à commencer un deuil sans corps. Mais c’est Beyrouth qui est avant tout au cœur du sujet. On découvre une ville en effervescence, marquée par la guerre et à l’avenir incertain. Les auteurs définissent A Perfect Day comme « un film politique qui tente de battre en brèche les représentations dominantes autour du monde arabe », qui parle du présent et des tentatives de vivre là-bas et maintenant. »
Festival Paris Cinéma

Je veux voir de Joana Hadjithomas et Khalil Joreige (France/Liban, 2008, 1h15, vostf)
« Juillet 2006. Une guerre éclate au Liban. Une nouvelle guerre mais pas une de plus, une guerre qui vient briser les espoirs de paix et l’élan de notre génération. 
Nous ne savons plus quoi écrire, quelles histoires raconter, quelles images montrer. Nous nous demandons : « Que peut le cinéma ? ».
Cette question, nous décidons de la poser vraiment. Nous partons à Beyrouth avec une « icône », une comédienne qui représente pour nous le cinéma, Catherine Deneuve. Elle va rencontrer notre acteur fétiche, Rabih Mroué. Ensemble, ils parcourent les régions touchées par le conflit.
A travers leurs présences, leur rencontre, nous espérons retrouver une beauté que nos yeux ne parviennent plus à voir. 
Une aventure imprévisible, inattendue commence alors… » Khalil Joreige, Joana Hadjithomas
« [...] Le film aura rendu perceptibles la véritable singularité et la véritable puissance du « voir » cinématographique : pas un savoir ni une maîtrise esthétique, mais un agencement des regards, l’organisation sensible d’une assemblée de regardeurs, dont aucun ne peut être à la place de l’autre, et dont aucun, seul, ne pourrait voir, ni donner à voir quoique ce soit, mais dont la communauté fragile rend possible un autre accès au monde. » Jean-Michel Frodon – Les Cahiers du cinéma.


:: Les invités ::

Joana Hadjithomas et Khalil Joreige
. Ce couple de cinéma construit, depuis les années quatre-vingt-dix, un travail, entre fiction et document, autour des conflits qui ont marqué l'histoire contemporaine du Liban. La confrontation du visible et de l'invisible, des faits et du récit, de la logique et du hasard, leur cinéma interroge les processus à l'oeuvre dans toute construction en image d'un réel qui se dérobe.

Philippe Azoury. Critique de cinéma à Libération, collaborateur régulier aux Inrockuptibles et aux Cahiers du cinéma. Il a aussi co-fondé un blog consacré aux livres (Discipline in Disorder) et écrit régulièrement sur la musique électronique (Alainfinkiel-kraustrock). Il a publié plusieurs ouvrages de cinéma : Fantômas..., Jean Cocteau et le cinéma...et A. Werner Schroeter... Il est aujourd'hui reporter pour le Nouvel Observateur.

Jean-Yves Jouannais. Cela fera bientôt trois ans que Jean-Yves Jouannais s'est lancé, au Centre Pompidou, dans la construction de A à Z d'une Encyclopédie des guerres, courant des origines à 1945. Proche de la performance, chaque entrée est commentée en direct, critiquée, réécrite au fur et à mesure et durant la lecture, sont projetés tous types d'illustrations: cartes, photographies, tableaux, extraits de films, actualités d'époque, dessins animés, vidéos d'artistes, etc.


////////////////////////////////////////

Programmation complète et espace presse sur http://www.leclat.org

L’ECLAT Une expérience du cinéma
Lieu d’Expériences pour le Cinéma, les Lettres, Arts et technologies, L’ECLAT assure une circulation entre la diffusion, la formation et la création dans le domaine des arts visuels et sonores, notamment à travers ses missions de Pôle Régional d’Education Artistique et de Formation au Cinéma PACA.
S’adressant au public le plus large, L’ECLAT favorise la rencontre des arts en plaçant le cinéma dans un débat avec les différents champs artistiques, autant qu’elle recherche de « nouvelles situations » pour les films et les cinéastes.
Son implantation au sein de la Villa Arson fait de cette structure associative un lieu d’observation et d’expérience. Chaque année, L’ECLAT propose, en plus de ses programmations mensuelles, une contribution pédagogique destinée aux étudiants avec le concours d’enseignants de l’Ecole Nationale Supérieure d’Art – workshops, conférences, cartes blanches des enseignants, etc. – dans l’objectif d’établir un lien cohérent et fertile avec l’établissement public.

 


Lieu d'Expériences pour le Cinéma et les Lettres, Arts et Technologies
Villa Arson - 20 avenue Stephen Liégeard, 06100 Nice
04 97 03 01 15 / 19http://www.leclat.org
Accès : tram Ligne 1 - Arrêt Le Ray / bus Ligne 7 - Arrêt 2 avenues

Partager cet article

Repost0
31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 08:34
RoyalMonaco_testata.jpg 

                                       ROYAL MONACO  WEB MAGAZINE

  IL PRIMO WEB MAGAZINE DI MONACO AL MONDO DIVENUTO CARTACEO - UNA TENDENZA CHE FA PROSELITI

  

PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES SUR "ROYAL MONACO JOURNAL" BIMENSUEL DE IL FOGLIO ITALIANO
FEVRIER BLOG RANK  78 

SAISON THEÂTRALE ET MUSICALE 2011 /2012


QUINTETTE VOCAL CINQ DE CŒUR – « CHASSEURS DE SONS »

mentonCinq-de-coeur.jpg 

Mardi 17 avril 2012 à 20h30 

Palais de l’Europe - théâtre Francis Palmero à 

Avec : Pascale Costes, Sandrine Mont-Coudiol, Karine Sérafin, Patrick Laviosa et Xavier Margueritat. 

Mise en scène : Marc Locci, assisté de Christophe Grundmann

Lumières : James Angot

Directeur musical : Didier Louis  

Trois filles et deux garçons, tous issus d’ensembles vocaux les plus réputés, chantent avec une verve forte malicieuse un répertoire allant des grands classiques au rock, croisant hymnes disco, tubes de variété française incontournables délibérément détournés, musiques de films… Ils utilisent leur voix en véritables athlètes, jonglent du plus grave au plus aigu sur des arrangements originaux taillés sur mesure. Ils vous feraient oublier que l’art du chant a capella est un exercice de haute voltige, sans filet, et ils vous offrent le bonheur rare de l’exceptionnelle conciliation entre l’humour et la virtuosité .Leur univers rigoureux comme le classique, débridé comme le music-hall, ne ressemble à aucun autre et se veut, avant tout, drôle.

  Cinq étranges « chasseurs » arrivent sur terre afin de collecter un échantillon de notes, rythmes, paroles et bruits…De la forêt de Rambouillet aux plaines arides du Mexique, en passant par la grande galerie du Musée du Louvre (et une rencontre avec Mona Lisa), nos voyageurs, du temps et du son, Traversent cinq siècles de musiques et font d’étranges découvertes…Une quête qui les mène de Bach à Offenbach en passant par Prince, les Rolling Stones, Brel et Gainsbourg… sans oublier un décapant pot-pourri de génériques de films.

Un savoureux mélange entre performance vocale, comédie et totale fantaisie.

  Tarifs : 18 € - 15 €

Tarifs réduits : 15 € - 13 € - 11 € - 9 €

  (Ou abonnement saison pleine : 112 € - 80 €)Gratuité pour un enfant de moins de 14 ans accompagné d’un adulte. Gratuité pour les élèves du conservatoire

  Réservations & Billetterie

Palais de l’Europe / 04 92 41 76 95 (du lundi au samedi)

 

 

 

Partager cet article

Repost0
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 17:04
RoyalMonaco_testata.jpg 

                                       ROYAL MONACO  WEB MAGAZINE

  IL PRIMO WEB MAGAZINE DI MONACO AL MONDO DIVENUTO CARTACEO - UNA TENDENZA CHE FA PROSELITI

  

PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES SUR "ROYAL MONACO JOURNAL" BIMENSUEL DE IL FOGLIO ITALIANO
FEVRIER BLOG RANK  78 

Monaco: Maurizio De Giovanni (2 aprile) ed Erri De Luca (16 aprile) a 'Incontro con l'Autore"

 Maurizio-de-Giovanni-300x199.jpg

Cos'hanno in comune Maurizio De Giovanni ed Erri De Luca ? Il cognome, magari, con quella particella che condividono, oppure l'origine napoletana o l'essere tutti e due scrittori di successo che hanno esordito nella narrativa tardi, a quarant'anni .... la risposta è semplice:  sono i protagonisti di un mese di aprile speciale per chi ama la letteratura italiana e vive nel principato di Monaco. 

Maurizio De Giovanni è un giallista, scoperto solo pochi anni fa grazie ad un concorso per scrittori esordienti indetto da L'Europeo. In giuria sedevano Carofiglio, Lucarelli ed Evangelisti che intuìrono il talento di questo bancario con la fissazione della scrittura. De Giovanni scrisse un racconto breve ambientato nella Napoli fascista degli anni Trenta e imperniato sulla figura del commissario Ricciardi, capace di risolvere ogni caso con tale abilità e precisione da sconcertare colleghi e istituzioni. Una capacità che si dice sia innaturale, dettata dal demonio e che piace a pochi. Perchè Ricciardi vede i morti e ne coglie l'ultimo pensiero, interrotto a metà da una morte violenta.

Vincitore di numerosi premi, De Giovanni è pubblicato con successo in Spagna,Germania,Gran Bretagna e Francia

Maurizio De Giovanni incontrerà il pubblico de "Incontri con l'Autore" lunedi 2 aprile alle 18h30 al Monte Carlo Bay.
Ingresso libero.
 
 
Erri De Luca è considerato uno dei migliori scrittori italiani dell'ultimo decennio.
Narratore, ma anche poeta, autore di teatro,traduttore.
Ha quasi quarant'anni quando pubblica il suo libro d'esordio " Non ora, non qui" cui seguono tra gli altri: "Una nuvola come il tappeto", "Aceto, arcobaleno", "In nome della madre", "Il peso della farfalla", " I pesci non chiudono gli occhi".
Regolarmente tradotto in francese, spagnolo, inglese, riceve numerosi premi tra cui il premio France Culture per “Aceto, arcobaleno”, il Premio Laure Bataillon per “Tre Cavalli” e il Femina Etranger per “Montedidio”.
 
L'appuntamento con Erri De Luca è lunedi 16 aprile alle 18h30 nella sala Debussy all’Hotel de Paris.
Ingresso libero
 
Lo scrittore sarà introdotto dal Prof. Giovanni Tesio
 
Di lui, di Erri De Luca, vorrei semplicemente offrirvi una poesia:
 
Considero valore ogni forma di vita, la neve, la fragola, la mosca.
Considero valore il regno minerale, l'assemblea delle stelle.
Considero valore il vino finché dura il pasto, un sorriso involontario,
la stanchezza di chi non si è risparmiato, due vecchi che si amano.
Considero valore quello che domani non varrà più niente e quello
che oggi vale ancora poco.
Considero valore tutte le ferite.
Considero valore risparmiare acqua, riparare un paio di scarpe,
tacere in tempo, accorrere a un grido, chiedere permesso prima di sedersi,
provare gratitudine senza ricordare di che.
Considero valore sapere in una stanza dov'è il nord,
qual è il nome del vento che sta asciugando il bucato.
Considero valore il viaggio del vagabondo, la clausura della monaca,
la pazienza del condannato, qualunque colpa sia.

Partager cet article

Repost0
27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 07:50

 

 

RoyalMonaco_testata.jpg 

 

 

                                       ROYAL MONACO  WEB MAGAZINE

  IL PRIMO WEB MAGAZINE DI MONACO AL MONDO DIVENUTO CARTACEO - UNA TENDENZA CHE FA PROSELITI

  

PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES SUR "ROYAL MONACO JOURNAL" BIMENSUEL DE IL FOGLIO ITALIANO
Du 7 au 23 avril 2012 :

40ème

Salon d'Antiquités, Brocante et Art Moderne du Vieil-Antibes

- Antibes Art Fair -

- Port Vauban -

 

antibes-21.jpg

Antiquités - Art Moderne - Mobilier Design – Bijoux - Brocante...

 

Voilà le printemps ! Une nouvelle fois, collectionneurs, passionnés et amateurs d'art se retrouveront bientôt à Antibes pour découvrir les chefs d'œuvre réunis par les 100 exposants sélectionnés cette année.

 

Un salon international au bord de la méditerranée

Le Salon d'Antibes est devenu et reste l'un des plus importants salons d'antiquaires français. C'est également un rendez-vous majeur en Europe. Chaque année, il accueille une centaine d'exposants et reçoit près de 25 000 visiteurs.

antibes-3.jpg

Pour célébrer son 40ème anniversaire, la prochaine édition du Salon d'Antibes sera plus belle que jamais. Du 7 au 23 avril 2012, le grand chapiteau, spécialement dressé pour cet événement sur le quai du port, deviendra un espace-écrin où seront repartis des stands construits, aménagés et décorés comme de véritables galeries. Plus vaste et plus spacieux que l'an passé, il accueillera également davantage d'exposants pour compléter l'offre proposée par les fidèles antiquaires et galeristes de l'an passé. D'ores et déjà, la présence de pièces exceptionnelles est annoncée pour cet anniversaire. Et, bien sûr, à l'extérieur, la brocante, du boulevard d'Aguillon et du jeu de boules, contribuera une nouvelle fois à apporter au Salon son atmosphère unique.

Des Arts Premiers à l'Art Moderne, en passant par les grands styles français

Antiquités, brocante et art moderne, voilà les trois grands domaines de prédilection du Salon d'Antibes. Dans chacun de ces secteurs, le public découvrira un choix unique et éclectique de pièces rares, de l'Antiquité jusqu'au 21ème siècle. Meubles, objets d'art, bijoux, peintures, tapis, luminaires..., tous uniques, de tous les styles et de toutes les époques, présentés par des spécialistes qui sont également des références internationales. Visiter le Salon d'Antibes, c'est également embarquer pour un superbe voyage à travers le monde, à la découverte des chefs d'œuvre des grandes civilisations, en Europe, en Asie, en Océanie, en Afrique... Enfin, la Brocante du boulevard d'Aguillon et celle du Jeu de Boules complèteront l'éventail de choix.

Le Salon d'Antibes propose plus que jamais un choix diversifié et de la plus grande qualité parmi les créations des différentes époques. Des plus grands styles classiques européens aux plus modernes : Art Déco… mais aussi le mobilier design vintage des plus grands créateurs du XXe siècle – comme Dixon, Evans, Le Corbusier, Eames – ou bien encore les peintures de grands maîtres signées De Staël, Picasso, Dufy, Tapiès, Zadkine… et les créations contemporaines des Américains Blade, Crash, Jonone, du Grec Alecos Fassianos, de l'Italien Mauro Benetti et du Français Pierre Peyrolle… qu'il n'est plus rare de retrouver désormais en surplomb d'une exceptionnelle commode Boulle de l'époque Louis XIV ou à côté d'un somptueux cabinet vénitien du XVIIe siècle.

 

Des exposants prestigieux

A l'intérieur du chapiteau seront réunis les grands noms du secteur des antiquités qui font la réputation internationale du salon : Jean Gismondi, Giorgio Salvaï, Atelier DL, Galerie Scalabrino, Antiquités 1900-1930… Les arts anciens d'Asie seront représentés par la Galerie 41, Mille ans d'Orient, Michel Douris et le retour de la Galerie Iram d’Annie Minet. Antic Déco exposera ses exceptionnels services de vaisselle d'époque. L'Art Déco sera également au rendez-vous avec l'un des grands spécialistes du genre : Richard Duflot. L'univers nautique chez A & A Luxury Milano. La peinture russe chez MC Fine Arts. Le mobilier design sera représenté, entre autres, par Roberta e Basta (Milan)… Enfin les œuvres des grands maîtres de l'Art Moderne seront exposées par les galeries Fleury, Studio Giovanna Simonetta, Hurtebize, Jean-François Cazeau, Michel Estades...sans oublier les grands noms de la scène contemporaine internationale. A ceux-là s'ajouteront les bijoutiers qui rivaliseront de tout l'éclat de leurs somptueux joyaux.

Cette année, le Salon a également sélectionné de nouveaux exposants qui viendront enrichir la qualité et la diversité du Salon, parmi lesquels les galeries Bel Air Fine Art (Genève), MC Fine Arts, Martin du Louvre, les Antiquités Rabelaisiennes, les Artistes du futur, FB Arts, Antiquita Fiorillo, Aknin, Saint-James, Marty, A & A Luxury Milano, Ho Hui...

A l'extérieur, pour le plus grand plaisir des visiteurs, les brocanteurs accueilleront le public sur le boulevard d'Aguillon et au jeu de boules.

En avant-première, je suis heureux de vous annoncer que vous découvrirez notamment du côté des grands maîtres de la peinture du 20ème siècle des tableaux exceptionnels de Camoin, Van Dongen, Marquet, Dufy, Combas, Fassianos, Monticelli ...et du côté des antiquités :

- Galerie Jean Scalabrino : Rare et exceptionnel centre de table en argent massif exécuté par Fannière frères: François-Auguste et François-Joseph. Paris, milieu du XIXe siècle, poids approximatif : 8 kg. Hauteur approx. 34 cm.
Neveux de l'orfèvre Fauconnier, Auguste et Joseph Fannière illustrent un rare cas de fratrie artistique dans le domaine des arts. Le cadet Joseph est un des plus illustres orfèvres et ciseleurs de son époque.Certaines pièces de ces orfèvres sont au musée d'Orsay.

- Galerie Giorgio Salvaï : Console en marbre, Gênes, Italie, Circa 1810 

Marbre blanc statuaire de Carrare, marbre vert de Tinos, bronze et bronze doré. Le plateau rectangulaire est de forme moulurée, la frise est ornée au centre du visage de Diane entouré par le serpent de l’éternité que l’on retrouve  également à chaque extrémité, espacé  de lions ailés à queue enroulée en bronze doré, l’ensemble est supporté par les couronnes en bronze doré de deux griffons assis, en bronze patiné à l’antique. H. 109 cm, L. 222 cm, P. 65 cm

Cette monumentale console est est à rapprochée du mobilier produit pour la cour de Weimar par l’architecte allemand Nikolaus Thouret (1766-1845). Après dix années de formation passées à Rome et Paris, Thouret retourne à Stuttgart en 1797, où, fort de ses influences néoclassiques de l'émergent style Empire, il travaillera pour Friedrich von Wûrrtemburg puis Friedrich I.

- Atelier DL : Paire de Jardinières Néo-Pompéiennes en émaux champlevés et bronze doré. Paris, ca 1880. Modèle du dessinateur-ornemaniste Louis-Constant Sevin (1821-1888) et fabriqué par la Maison Ferdinand Barbedienne (1810-1892). (copyright : photo : Christian Arial)

- Galerie Gismondi : André-Charles Boulle, Cabinet unique au monde réalisé par l'ébéniste favori du roi Louis XIV au Louvre, marqueterie de fleurs polychromes dite en bois de rapport et d'étain, authentifié et reconnu par les experts et musées, Epoque Louis XIV, vers 1680.

- Galerie Gilbert Mouret : Coffre de mariage en bois sculpté et laqué, technique Kamakura-Bori, Epoque 19e siècle, Japon

- Galerie Richard Duflot : Rare bureau de Pierre Jeanneret à double caisson en teck et placage de teck circa 1955.

- Antiquités Billard : Vierge en bois polychrome, XVIIIe

- Galerie Bel Air Fine Art :

. Mauro Perucchetti, « Heart Attack red », sculpture en résine, laiton et granit, 50x28x20 cm

. Mauro Corda, « Contorsionniste», sculpture en bronze blanc, 85 x 35 x 25 cm,

- Antiquités Alric : Cartel en bois et stuc doré. Epoque Napoleon III .

- Antiquités La Légende : Importante garniture en bronze à patine brune. Sculpteur L.V.E.Robert, 1821/1874. Fondeur Ferdinand Barbedienne 1810/1892. Époque mi-19ème siècle. Comprenant une pendule de forme rectangulaire en marbre griotte rouge à décor de fresque en bronze doré représentant des personnages d'après l'antique. Elle est surmontée d'une figure en bronze à patine brune représentant une femme allongée: Cléopâtre endormie. Cette pendule est accompagnée d'une paire de candélabres à six bras de lumières retenus par une femme drapée à l'antique.

- Galerie Roberta e Basta : Paul Evans (1931-1987). Table basse série «Cityscapes», signé. Acier chromé et  bronze. États-Unis, environ 1970.Dimensions: 122 cm x 153 cm, hauteur  40 cm.Bibliographie: modèle similaire publié dans «Modern Americana", Rizzoli, p. 109.

- Galerie 41 : Buddha en marbre blanc H.52cm Dynastie des Qi du Nord VI° siècle.

- Galerie Roberta e Basta : “Pylon chair” , chaise en fibre de carbone, produit par Cappellini. Italie, 1992. Designer Tom Dixon. Couleur bleu. Dimensions: cm 70 x 50 x H 130 cm.

- Galerie Giorgio Salvaï : Pendule aux sphinges, Rome, Fin XVIIIme. L.46 cm   P.16 cm , H. 70  cm. Important pendule reposant sur un socle en bois, richement sculpté et doré. Cet objet illustre notamment cette période de retour au classicisme à Rome, capitale de cette mode dont toute l'Europe s'inspirera. On peut par exemple identifier les sphinges ailées comme inspirées par le trône d'Antonio Franzioni de Rome, conservé au Louvre.

- Galerie Gilbert Mouret : Coffre de mariage du Japon, bois sculté et laqué,  Technique Kamakura-Bori, Epoque 19e siècle.

- Galerie Michel Douris : Joueuses de polo Tang
- Galerie Autrefois : Poteries de Savoie Sispa début XXe s.

parmi de nombreuses autres œuvres et créations d'exception.

Des visites guidées sur simple réservation

Le Salon d'Antibes propose au public des visites guidées du Salon accompagnées et commentées par un guide professionnel. Elles sont organisées en petit groupe tous les jours à 15 heures. Elles sont accessibles à tous les visiteurs munis d'un ticket d'entrée sur simple inscription préalable à l'accueil du Salon ou par téléphone (Contact : Audrey Cavalié T : 04 93 34 80 82 ). Elles permettront aux participants de se familiariser avec les différents styles et de bénéficier d'une description détaillée de quelques-unes des pièces les plus remarquables exposées durant le Salon.


Informations pratiques

40ème Salon d'Antiquités, Brocante et Art Moderne du Vieil Antibes

- Antibes Art Fair -

Ouverture tous les jours du 7 au 23 avril 2012 de 10h30 à 19h30

Adresse :

Port Vauban - À l'entrée du Vieil-Antibes

 

Entrée :

• 9 euros (Tarif réduit : 5 euros, pour les moins de 18 ans et pour les étudiants),

• Entrée gratuite pour les personnes à mobilité réduite et leur accompagnateur

 

Renseignements :

T. 04 93 34 65 65

www.salon-antiquaires-antibes.com

• Accueil Touristique du Vieil Antibes : 32, bd d’Aguillon - 06600 Antibes

 

Accès :

• À 15 minutes en voiture de l'aéroport Nice Côte d'Azur ou de l'autoroute A8 (Sortie 44 : Antibes).

• À 10 minutes à pied de la gare SNCF d' Antibes.

 

Parkings :

• Parking du salon gratuit à l’entrée d'Antibes avec service régulier de navette gratuite jusqu'au Salon d'Antiquités-Brocante-Art Moderne.

• Places réservées pour les personnes à mobilité réduite à l'entrée du salon.

• Service voiturier mis à la disposition des automobilistes à l'entrée du Salon.

 

Organisateurs :

• A.C.A.A.F.V.A. : 32, bd d'Aguillon - 06600 Antibes - Président : Gérard Fantino

• Contact : Sandrine Barale (T. 04 93 34 65 65, barale.sandrine@wanadoo.fr )

Des experts seront présents durant la manifestation.

 

Partager cet article

Repost0
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 14:44
RoyalMonaco_testata.jpg 

  ROYAL MONACO  WEB MAGAZINE

 

  

PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES SUR "ROYAL MONACO JOURNAL" BIMENSUEL DE IL FOGLIO ITALIANO
FEVRIER BLOG RANK  78

 

JULIEN HAYOT: LE TRAIT ET LE GRAPHISME

 15juillet-1017A.jpg
Artiste d'origine belge, c'est à son retour de Londres (2000) qu'il commence a montrer ses travaux.
C'est à partir de 2004 qu'il arrête la couleur pour se concentrer essentiellement sur le trait et le graphisme en noir et blanc.

15juillet-1016.JPG

De gauche: M. Christian GIORDAN, Mme Marie-Aimée TIROLE Présidente du Comité National Monégasque des Arts Plastiques, M. Roland MARQUET, representant le Conseil National de Monaco, Mme Marie-Laure Pastorelli et l'artiste Julien Hayot

Dans une influence street BD, des panoramas ouverts sur un monde imaginaire futuriste. Des sortes de minis séquences englobées dans un tout, où robots, chiens et autres personnages étranges s'affairent ensembles autour de silhouettes féminines. Ils sont là pour représenter toute la créativité et la profondeur de la femme moderne.
15juillet-1001.JPG
Lorsque le trait s'épaissit, c'est pour laisser place a des graphismes simples aux influences tribales et chamaniques pouvant rappeler les totems. Un équilibre graphique simple et harmonieux, dans une figuration libre.
15juillet-0993.JPGL'artiste Tuula HIRVONEN
Un art graphique entre terre et béton, tribal et street, emprunt d'onirisme, sollicitant la perception au travers de l'imaginaire intérieur de chacun, où le sens de lecture est laissé ouvert et propose ainsi de nouvelles ré-interprétations possibles.



Partager cet article

Repost0
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 09:57

 

RoyalMonaco_testata.jpg 

  ROYAL MONACO  WEB MAGAZINE

  IL PRIMO WEB MAGAZINE AL MONDO DI MONACO DIVENUTO CARTACEO. UNA    CONTROTENDENZA CHE FA PROSELITI.    

PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES SUR "ROYAL MONACO JOURNAL" BIMENSUEL DE IL FOGLIO ITALIANO   
FEVRIER BLOG RANK  78   

LA COMPAGNIE DES BALLETS DE MONTE CARLO EN AVRIL

 

Programme  de la Compagnie des Ballets de Monte-Carlo du 19 au 22 avril 2012 :

Altro Canto 1, chorégraphie de Jean-Christophe Maillot
 

BALLETBody-remix---photo-Marie-Chouinard.jpg

bODY_rEMIX/les_vARIATIONS_gOLDBERG – Acte 1, chorégraphie de Marie Chouinard
 

 

BALLKill-Bambi---On-aura-tout-vu.jpg

Kill Bambi, création de Jeroen Verbruggen


Les 19, 20 et 21 avril à 20h30
Le 22 avril à 16h
Salle des Princes – Grimaldi Forum

 

La Compagnie des Ballets de Monte-Carlo nous donne à voir au mois d’avril une performance qui se distingue à nouveau par la diversité des approches chorégraphiques proposées et sa qualité d’interprétation.

Le public pourra ainsi découvrir bODY_rEMIX/les_vARIATIONS_gOLDBERG – Acte 1, pièce emblématique de la chorégraphe canadienne Marie Chouinard, qui pour la première fois propose cette oeuvre mondialement célèbre à une autre compagnie que la sienne. Les Ballets de Monte-Carlo exécuteront une succession de variations sur l’exercice de la liberté. Les danseurs apparaissent, souvent sur pointes en s’appropriant différents supports - béquilles, cordes, prothèses, barres horizontales, harnais... – qui parfois libèrent le mouvement, parfois l’entravent, parfois le créent.

À la demande de Jean-Christophe Maillot, Jeroen Verbruggen, jeune danseur chorégraphe des Ballets de Monte-Carlo, s’est mis en relation avec l’agence de stylistes parisiens « On aura tout vu », découverte à Monaco pour avoir signé la muséographie de la récente exposition de poupées de la collection Galéa à la Villa Sauber. De cette collaboration est née Kill Bambi une œuvre « pour grandir » qui déborde d’énergie et dans laquelle les univers de ces différents artistes au caractère bien trempé fusionnent à merveille.

Enfin Jean-Christophe Maillot nous donnera l’occasion de revoir à Monaco une œuvre qui a fait le tour du monde : Altro Canto I, un ballet captivant qui entre en résonance visuelle avec la musique puissante de Monteverdi. Une voûte de bougies servant d’écrin à l’architecture des corps et à leurs frémissements éclaire d’une lumière douce, presque liturgique, les courbes des mouvements. L’art des cathédrales se fait charnel et les statues d’églises deviennent matière vivante. 



INFORMATIONS PRATIQUES

Spectacles à Monaco :
Les 19, 20 et 21 avril 2011 à 20h30
Le 22 avril 2011 à 16h00

GRIMALDI FORUM
Salle des Princes

Tarifs : de 10 à 33€
Renseignements – Réservations :  00377 99 99 30 00
www.balletsdemontecarlo.com

Communications : j.pinal@balletsdemontecarlo.com



Partager cet article

Repost0
18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 08:56

 

RoyalMonaco_testata.jpg 

  ROYAL MONACO  WEB MAGAZINE

  IL PRIMO WEB MAGAZINE AL MONDO DI MONACO DIVENUTO CARTACEO. UNA    CONTROTENDENZA CHE FA PROSELITI.    

PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES SUR "ROYAL MONACO JOURNAL" BIMENSUEL DE IL FOGLIO ITALIANO   
FEVRIER BLOG RANK  78  

Lancement en Principauté du  nouveau magazine  ART MONACO MAGAZINE
15juillet-0789A.jpg
Sylvie Ruau Detaille, Directrice d’Art Monaco Magazine

 

  Pour sa 3e édition, le salon Art Monaco’12  qui se déroulera au Grimaldi Forum du 5 au 8 avril 2012, se dote d’Art Monaco Magazine, un magazine novateur, à l’esprit critique et libre.

  Entièrement bilingue, le magazine porte un regard pertinent sur l’art d’aujourd’hui à travers un contenu rédactionnel original où interviennent artistes de renom, critiques d’art et acteurs majeurs de la création contemporaine.

15juillet-0796A.jpg

  Pour prolonger le plaisir de ces instants d’art,  S.A.S le Prince Albert II, en exclusivité pour Art Monaco Magazine, donne sa vision de l'art, l'immense Fernando Botero ouvre les portes de son atelier monégasque et Philippe Pastor, le révolté, celles de son œuvre durable. Amanda Lear, muse parmi les muses, se confie, l’insaisissable Pierre Cornette de Saint-Cyr et le visionnaire Antoine Van de Beuque initient les lecteurs aux arcanes du marché de l'art contemporain. 

JohnesscoDSC 0127A 

Jhonessco Rodriguez, Fondateur d’Art Monaco

 


 

 

  Des rencontres, en somme, toujours des rencontres… C’est le souhait de Jhonessco Rodriguez, Fondateur d’Art Monaco et  de Sylvie Ruau Detaille, Directrice d’Art Monaco Magazine pour le lancement de ce nouveau magazine. Parce que c'est ce que l'art partage avec la vie… et parce que la vie est aussi un art!

 

ArtRM.jpg 


IN ITALIANO

 

Per la sua 3a edizione , il salone Art Monaco '12, che si svolgerà al Grimaldi Forum, Espace Diaghilev, dal 5 al 8 aprile 2012, si arricchisce con Art Monaco Magazine, un periodico innovatore dallo spirito critico e libero.

Totalmente bilingue, la rivista getta uno sguardo pertinente sull'arte di oggigiorno per mezzo di un contenuto redazionale originale in cui intervengono artisti rinomati, critici d'arte ed attori maggiori della creazione contemporanea.

Per prolungare gli istanti artistici di delizia, SAS il Principe Alberto II, in esclusiva per Art Monaco MAgazine, dà la propria interpretazione dell'arte. L'immenso Fernando Botero apre le porte del suo atelier monegasco e Philippe Pastor, definito "le révolté", quelle della sua opera perpetua. Amanda Lear, musa tra le muse, si confida, mentre lo sfuggente Pierre Cornette de Saint-Cyr ed il visionario Antoine Van de Beuque iniziano i lettori agli arcani del mercato dell'arte contemporanea.

Incontri, insomma, sempre incontri... E' questo l'augurio di Jhonessco RODRIGUEZ, Fondatore d'Art Monaco Magazine per il lancio di questo nuovo periodico. Perché è con l'arte che ci si confronta con la vita... e perché la vita è anche un'arte!
 



Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : ROYAL MONACO RIVIERA ISSN 2057-5076
  •  ROYAL MONACO RIVIERA      ISSN 2057-5076
  • : Royal Monaco Riviera web magazine fondé par Luigi MATTERA est le PREMIER site online de Monaco en presse écrite . Royal Monaco Riviera, il primo sito online del Principato divenuto cartaceo.ARTE, CULTURA, SOCIETA' della Riviera Ligure e Costa Azzurra!
  • Contact

Recherche