Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mai 2017 1 08 /05 /mai /2017 07:30
Raphael Rebibo, Invité d’honneur au 3ième Festival du film Israélien Ciné Croisette Cannes  du 26 au 30 avril 2017

 

Raphael Rebibo, Invité d’honneur au 3ième Festival du film Israélien Ciné Croisette Cannes  du 26 au 30 avril 2017

Partager cet article

Repost0
6 mai 2017 6 06 /05 /mai /2017 10:09
Piper-Heidsieck est le fournisseur officiel du Festival de Cannes

Partager cet article

Repost0
6 mai 2017 6 06 /05 /mai /2017 08:47
DOMINIQUE & PHILIPPE GRATON -S.E. PATRICE CELLARIO - S.E. JEAN PASTORELLI

DOMINIQUE & PHILIPPE GRATON -S.E. PATRICE CELLARIO - S.E. JEAN PASTORELLI

MICHEL VAILLANT A MONACO
Du 4 au 9 mai 2017

Photos (c) Claudia ALBUQUERQUE

En bas: Philippe GRATON


Cette exposition a eu pour but de rendre hommage aux deux plus grands mythes de l’histoire automobile que sont Monaco et Michel Vaillant. En effet, au même titre que l’oeuvre de Jean Graton, Monaco est devenu un symbole mythique de la course auto.

En bas: Karen et David Coulthard

Le Grand Prix de Monaco ou le Rallye Monte-Carlo ont apporté au sport automobile des lieux-culte, associés à d’inoubliables exploits humains. Ces théâtres de la dramaturgie de la compétition automobile ont été représentés par Jean Graton tout au long de son oeuvre Michel Vaillant, devenue en soixante ans, la bande dessinée culte de l’aventure automobile. Monaco fut représentée maintes fois par Jean Graton dans les aventures de Michel Vaillant. On peut observer, au fil des 70 albums des exploits du plus célèbre pilote de la BD, l’évolution du circuit le plus célèbre du monde.

En bas: Mme LOUISE ZUFFEREY - M. LAURENT PUONS - Mme NANCY DOTTA 

Le voyage est fantastique, car ce regard croisé entre un lieu et une oeuvre offre une vision originale, créative, artistique et technologique d’une aventure sportive et artistique.
L’exposition présentait dans l’Espace Indigo : 20 planches originales et 20 Art Strips, dans une scénographie originale.

MICHEL VAILLANT A MONACO
L`esposizione al Grimaldi Forum  dal 4 al 9 maggio 2017 ha avuto un grande successo.
Questa mostra è stato allestita per rendere omaggio a due grandi miti della storia automobilistica che sono il Principato di Monaco e Michel Vaillant. In effetti, proprio grazie all'opera di Jean Graton, Monaco è diventato un simbolo leggendario della corsa automobilistica.

En bas: M. HERVE ZORGNIOTTI

Il Gran Premio di Monaco e il Rally di Monte Carlo hanno apportato allo sport automobilistico dei "luoghi culto" associati a realizzazioni umane indimenticabili. Questi teatri di drammaturgia della competizione  automobilistica sono stati rappresentati da Jean Graton in tutta la sua opera Michel Vaillant, divenuta in sessanta anni, il culto in fumetto dell'avventura automobilistica.

Monaco è stato rappresentato ancora una volta da Jean Graton nelle avventure di Michel Vaillant. Si può osservare, nel corso dei 70 album delle gesta del più famoso pilota di fumetti, l'evoluzione del più famoso circuito del mondo. Il viaggio è fantastico, perché questo croce sguardo incrociato tra un luogo e di un lavoro offre una visione originale, creativa, artistica e tecnologica di una avventura sportiva e artistica. 


La mostra ha presentato nello spazio Indigo 20 disegni originali e 20 "Art Strips" in una scenografia originale.

Partager cet article

Repost0
4 mai 2017 4 04 /05 /mai /2017 20:25
LE  LIONS CLUB CELEBRE UN SIECLE AU SERVICE D`AUTRUI

Partager cet article

Repost0
4 mai 2017 4 04 /05 /mai /2017 07:42
OGC NiceEnRougeEtNoir

NiceEnRougeEtNoir

Dévoilement d’une immense toile rouge et noire sur la façade principale du Théâtre National de Nice pour saluer la réussite de l’OGC Nice en championnat !

 

Par Christian Estrosi,

Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur

 

Irina Brook, Directrice du Théâtre National de Nice

 

Jean-Pierre Rivère, Président de l’OGC Nice

 

& Paul Baysse, Capitaine de l’OGC Nice

 

Jeudi 4 mai 2017 à 18 heures

Place du Vœu

Rendez-vous aux pieds de l’entrée des Artistes du TNN

 

 

Afin de célébrer les excellents résultats du club et son parcours triomphant en championnat, sans oublier l’exceptionnelle victoire dans l'affiche qui opposait Les Aiglons aux Parisiens le week-end dernier, la Ville de Nice et le club s’associent pour faire briller les couleurs rouge et noire !

 

Après la façade de la Mairie, c’est au tour de la façade principale du Théâtre National de Nice d’arborer désormais un impressionnant drapeau aux couleurs du club.

 

Rendez-vous ce jeudi 4 mai 2017, à 18 heures, pour un photocall en présence de Christian Estrosi, Irina Brook, Jean-Pierre Rivère et Paul Baysse.

 

La Ville de Nice est fière d’apporter son soutien indéfectible au Gym, assuré d’être sur le podium du championnat - ce qui n’est pas arrivé depuis 40 ans ! -, et d'être qualifié pour le tour préliminaire de la Ligue des Champions, compétition qui regroupe les meilleurs clubs européens... !

 

ISSA NISSA !

Partager cet article

Repost0
3 mai 2017 3 03 /05 /mai /2017 18:29
THIERRY FREMAUX

THIERRY FREMAUX

Mai à la Cinémathèque de Nice

Le 70ème Festival de Cannes à l’honneur !

 

Événement > Rencontre avec Thierry Frémaux Grands Prix et Palmes d’Or Séances spéciales et rendez-vous

 

Acropolis

3, esplanade Kennedy – Nice

Carte d’abonnement: 2,50 €

Séance : 3 €

!! Attention, la Cinémathèque se met à l’heure d’été !

Avec le retour des beaux jours, la Cinémathèque modifie l’horaire de ses séances et propose une projection en fin de journée et une autre en début de soirée. !!

 

 

 

 

En mai, la Cinémathèque de Nice se met au diapason du 70ème anniversaire du plus grand festival de cinéma ! Ne manquez pas la rencontre exceptionnelle avec Thierry Frémaux qui présentera son film Lumière ! L’aventure commence. La Cinémathèque revisite également l’histoire du plus célèbre festival de cinéma en proposant de découvrir les Grands Prix de 1946 à 1954, la première Palme d’Or en 1955 et la dernière en 2016, ainsi que 7 Palmes d’Or françaises. Enfin, deux séances spéciales mettront à l’honneur Claudia Cardinale, à l’affiche de cette 70ème édition, et Pedro Almodóvar, Président du jury.

 

Rencontre avec Thierry Frémaux !! ÉVÉNEMENT !!

Mardi 9 mai 2017 à 19h30

 

§ Projection du film Lumière ! L’aventure commence de Thierry Frémaux

« Ce montage, composé et commenté par Thierry Frémaux, d'une centaine de films sur les quinze mille tournés entre 1898 et 1905 par les Lumière et leurs opérateurs est un ravissement. » Télérama

 

« C’est captivant, passionnant, électrisant, profondément vrai et, pourtant, définitivement fantastique, pour reprendre le mot de Pialat. Comme le cinéma qu’on aime. On souhaiterait que cela dure quelques heures de plus. » Le Nouvel Observateur

 

§ Rencontre avec Thierry Frémaux

Directeur de l’Institut Lumière de Lyon, Président de l’association Frères Lumière, Directeur général du Festival de Cannes

 

§ Dédicace de son livre Sélection officielle. Journal

Editions Grasset et Fasquelle, 2017

 

Renseignements : 04 92 04 06 66

 

Vendredi 5 mai 2017 à 19h30

Projection du film Voyage à travers le cinéma français de Bertrand Tavernier

Dans son documentaire présenté à Cannes l’année dernière, Bertrand Tavernier propose une balade subjective et personnelle dans le septième art français des années 1930 à 1970.

« On est emporté dans ce voyage comme par un grand film d'amour, l'amour du cinéma et ce qu'il peut nous révéler du monde, de nous-mêmes et de notre histoire. » Le Figaro

 

Grands Prix et Palmes d’Or

 

« Une comète vivante posée pour quelques jours sur la Croisette. Le Festival est un no man’s land apolitique, un microcosme de ce que serait le monde si les hommes pouvaient prendre des contacts directs et parler la même langue » Jean Cocteau

 

« Chaque remise de Palme est singulière et belle. (…) Je souhaite qu’elle soit toujours ce Graal qui rend les cinéastes fous de désir pour elle. Qu’elle continue à consacrer le talent en récompensant de grands artistes ou à découvrir qui seront les cinéastes prometteurs de demain. » Thierry Frémaux

 

La plus haute distinction du Festival de Cannes fait rêver depuis 70 ans jeunes réalisateurs, cinéastes confirmés, et cinéphiles du monde entier qui suivent chaque année le festival et attendent avec impatience de découvrir le palmarès.

 

La Cinémathèque a choisi de revisiter l’histoire du plus célèbre festival de cinéma en proposant une mise en perspective dont l’ultime jury est le temps :

 

Les Grands Prix de 1946 à 1954

Rares et difficilement visibles, les Grands Prix attribués aux meilleurs films présentés en compétition officielle avant la création de la Palme d’or en 1955 font revivre les débuts du festival :

§ Maria Candelaria d’Emilio Fernandez

§ Brève Rencontre de David Lean

§ Dumbo de Ben Sharpsteen, Norman Ferguson, Wilfred Jackson, Jack Kinney et Bill Roberts

§ Ziegfeld Follies de Vincente Minnelli, George Sidney, Lemuel Ayers, Roy Del Ruth et Robert Lewis

§ Antoine et Antoinette de Jacques Becker

§ Les Maudits de René Clément

§ La Symphonie pastorale de Jean Delannoy

§ Le Troisième Homme de Carol Reed

§ Mademoiselle Julie d’Alf Sjoberg

§ La Porte de l’Enfer de Teinosuke Kinugasa

 

 

 

 

 

La première et la dernière Palme d’or (1955/2016)

Plus de 60 ans séparent ces deux histoires d’amours néoréalistes :

§ Marty de Delbert Mann, 4 Oscars en 1956 (meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur scénario et meilleur acteur)

§ Moi, Daniel Blake de Ken Loach, César du meilleur film étranger en 2017

 

Les Palmes d’or françaises

Certains films palmés ont fait polémique, provoqué des scandales pour certains, mais ont surtout consacré des auteurs. La Cinémathèque vous propose de découvrir 7 cinéastes à travers 7 Palmes d’or françaises :

§ Une aussi longue absence d’Henri Colpi

§ Les Parapluies de Cherbourg de Jacques Demy

§ Un homme et une femme de Claude Lelouch

§ Sous le soleil de Satan de Maurice Pialat

§ Entre les murs de Laurent Cantet

§ La Vie d'Adèle - Chapitre 1 & 2 d’Abdellatif Kechiche

§ Dheepan de Jacques Audiard

 

Les Séances spéciales

Des films pour en (sa)voir plus sur un auteur, un acteur, un thème en deux séances !

 

Claudia Cardinale

Elle incarne l’affiche du 70ème Festival de Cannes… La Cinémathèque revient sur le début de sa carrière à travers 3 films marquants :

§ Le Bel Antonio de Mauro Bolognini, Grand Prix au Festival de Locarno en 1960

« Claudia Cardinale et Marcello Mastroianni  sont tous deux magnifiques en affrontant des situations délicates dans le sous-entendu. » Télérama

§ La Fille à la valise de Valerio Zurlini

« Un chef-d’œuvre qui reste, par sa virtuosité et ses audaces, une des œuvres majeures d'un cinéma italien qui vit son âge d'or. » Libération

§ La Viaccia de Mauro Bolognini

« Belmondo et Claudia Cardinale dans un mélodrame auquel Bolognini donne un certain raffinement pictural. » Le Figaro

 

Pedro Almodóvar

Il préside le jury du 70ème Festival de Cannes… La Cinémathèque revient sur le film qui le révéla au grand public, et son dernier film :

§ Talons aiguilles, César du meilleur film étranger en 1993

« Ce film a marqué en son temps un cap dans l'œuvre et la carrière d'Almodóvar » Télérama

§ Julieta, présenté en compétition officielle à Cannes l’année dernière

« Ce chef-d’œuvre confirme Almodovar au rang des plus grands. » Positif

 

« Le réalisateur symbolise, mieux que tout autre, les deux piliers de la philosophie cannoise : le cinéma comme fête et le cinéma comme ambition artistique. » Télérama

 

Le Rendez-vous mensuel

 

Jeudi 11 mai à 20 heures

Jean Douchet avec les Incontournables de l’Histoire du cinéma

Jean Douchet présentera Viridiana de Luis Buñuel, Palme d’or 1961.

« Le film raconte l'histoire d'une femme qui apprend à voir. C'est aussi la métaphore politique d'une Espagne aveuglée depuis 1936. » Télérama

 

Légende des visuels :

§ Thierry Frémaux copyright Photo © Brigitte Lacombe

§ La Porte de l'Enfer © Tous droits reserves Daiei Studios

§ Le Bel Antonio © Tous droits réservés Arco Film, Cino del Duca, Société Cinématographique Lyre

 

 

Cinémathèque de Nice

Acropolis – 3, esplanade Kennedy – Nice

Carte d’abonnement : 2,50 €

Séance : 3 €

Carnet de 5: 12 €

Etudiants, scolaires : 2 €

Informations : www.cinematheque-nice.com

Tél. : 04 92 04 06 66

Partager cet article

Repost0
3 mai 2017 3 03 /05 /mai /2017 11:05
MONACO: LIONS CLUB CELEBRA UN SECOLO AL SERVIZIO DEGLI ALTRI

LIONS CLUB CELEBRA

UN SECOLO AL SERVIZIO DEGLI ALTRI

Era il 7 giugno 1917 quando Melvin Jones, un uomo d’affari americano, ha creato a Chicago il primo L.I.O.N.S. Club. L’acronimo sta per Liberty, Intelligence, Our, Nations, Safety (liberté et compréhension sont la sauvegarde de nos nations) e sintetizza la missione di questa grande organizzazione umanitaria che oggi conta 1,4 milioni di membri, suddivisi in oltre 46.000 clubs in 220 paesi del mondo.

Nel 1948 è stato fondato a Parigi il primo Lions Club di Francia, mentre nel 1961 S.A.S. il Principe Ranieri III ha patrocinato e appoggiato la nascita del Lions Club di Monaco.

Nel corso degli anni il Club nel Principato si è dimostrato estremamente attivo, rispondendo alle necessità della comunità e garantendo il proprio aiuto alle persone più svantaggiate della società, alle vittime di catastrofi naturali o promuovendo progetti dedicati alla preservazione dell’ambiente.

Un impegno costante e fedele al motto “We Serve” (Nous servons), che i clubs hanno adottato nel 1948 e che si affianca allo slogan del centenario: “Dove c’è una necessità, c’è un Lions” (Partout où il y a un besoin, il y a un Lions).

Un impegno che ha portato il Financial Times, nel 2007, ad eleggere i Lions Club come prima organizzazione mondiale non governativa per efficacia, trasparenza e gestione.

Il Club di Monaco festeggerà questo anniversario così importante - i 100 anni dei Lions Internazionale - mercoledì 17 maggio 2017 con una serata eccezionale "Chicago Night" all’Hotel Hermitage, con musica e presentazione dell'epoca. Questa occasione vedrà anche la consegna di un assegno all’Œuvre de Sœur Marie, con il ricavato del recente Loto-Bingo dello Chapiteau.

LE LIONS CLUB CELEBRE UN SIECLE

AU SERVICE D’AUTRUI

 

Le 7 juin 1917 Melvin Jones homme d’affaires américain créa à Chicago le premier L.I.O.N.S. Club. L’acronyme veut dire : Intelligence, Our, Nations, Safety (liberté et compréhension sont la sauvegarde de nos nations).

L’acronyme synthétise la mission de cette grande organisation humanitaire qui compte à ce jour 1,4 millions de membres repartis, en 46000 clubs dans 220 pays du monde.

En 1948 a été fondé à Paris le premier Lions Club de France et, en 1961 sous le haut patronage de S.A.S. le Prince Rainier III est né le Lions Club de Monaco.

Au fil des années le Lions club de la Principauté a été très actif,  a fait face aux besoins de la communauté  en aidant les personnes défavorisées, les victimes de catastrophes naturelles et a contribué au développement de projets dédiés à la préservation de l’ambiance.

Un engagement sans relâche, fidèle à la devise « We serve » (nous servons), adoptée par les lions en1948 et au slogan « partout où il y a un besoin, il y a un Lions ».

 En 2007 le Lions Club a été élu par le Financial Time première O.N.G. mondiale par efficience, transparence et gestion.

 Le Club de Monaco fêtera ses 100 ans, le mercredi 17 mai 2017 avec une grande soirée sur le thème « années jazz » à l’hôtel Hermitage de Monaco.

 Au cours de cette soirée un chèque représentant la totalité des bénéfices du Loto Bingo qui s’est déroulé le premier avril 2017 au chapiteau de Fontvieille sera remis aux responsables des œuvres de Sœur Marie.

www.lionsmonaco.com

Partager cet article

Repost0
3 mai 2017 3 03 /05 /mai /2017 07:06
METROPOLE NICE: Animations nature gratuites sur réservation de mai à août 2017

••Rendez-vous de mai à août 2017••

Animations nature gratuites sur réservation

Conformément à la volonté de Christian Estrosi, Président de la Région Provence-Alpes Côte d’Azur, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur, la Métropole s’est engagée dans une démarche de préservation de son patrimoine naturel exceptionnel. Elle dénombre ainsi 13 sites classés Natura 2000 sur son territoire dont 1 site en mer.

Natura 2000 est le réseau européen de sites naturels terrestres et marins identifiés pour la rareté ou la fragilité des espèces animales et végétales et de leurs habitats naturels. Il concilie la sauvegarde de la biodiversité et le maintien des activités humaines.

 

La Métropole Nice Côte d’Azur présente ses Opérations « Curieux de Nature » printemps/été 2017. Au programme : visites guidées, randonnées, animations, jeux permettront à chacun de (re)découvrir les richesses naturelles du territoire.

 

Organisées par la Métropole Nice Côte d’Azur et animées par la Ligue pour la Protection des Oiseaux Provence-Alpes-Côte d’Azur, ces animations sont gratuites et sous réservations.

 

>> Rendez-vous…

 

À LA DÉCOUVERTE DU « MONT FÉRION »

LEVENS - Samedi 13 mai > De 9h30 à 12h (facile)

Balade Natura 2000 - Inscription obligatoire

 

RANDONNÉE NATURA 2000 « LE CASTEL VIEIL »

ROQUEBILLIERE - Samedi 3 juin > De 9h à 15h (niveau sportif)

Randonnée animée par un guide - Inscription obligatoire

 

VISITES DU « VALLON OBSCUR DE DONARÉO »

CASTAGNIERS/ASPREMONT (dans la Plaine du Var) - Dimanche 11 juin

10h ou 13h30 (niveau moyen - terrain humide et glissant)

Visites guidées - Inscription obligatoire

 

RANDONNÉE NATURA 2000 « LE BREC D’UTELLE »

UTELLE - Samedi 17 juin > De 9h à 17h (niveau sportif)

Randonnée animée par un guide - Inscription obligatoire

 

ANIMATIONS ET STAND NATURA 2000

BONSON - Dimanche 25 juin

Lors de la « FÊTE DE L’OLIVIER »

 

VISITES DU « VALLON OBSCUR DE DONARÉO »

CASTAGNIERS/ASPREMONT (dans la Plaine du Var) - Dimanche 2 juillet

10h ou 13h30 (niveau moyen - terrain humide et glissant)

Visites guidées - Inscription obligatoire

 

DÉCOUVERTE NATURE

SAINT-DALMAS-LE-SELVAGE - Samedi 12 août

De 9h-14h : balade familiale / Après-midi : jeux/animations pour les enfants

Inscription obligatoire

 

VISITES DU « VALLON OBSCUR DE DONARÉO »

CASTAGNIERS/ASPREMONT (dans la Plaine du Var) - Vendredi 18 août

10h ou 13h30 (niveau moyen - terrain humide et glissant)

Visites guidées - Inscription obligatoire

 

•  « CHAUVES-SOURIS ET POLLUTION LUMINEUSE »

VENCE (Maison de la Vie Vençoise) - Vendredi 18 août

En soirée : projection et sortie nocturne (prochainement)

 

« CHAUVES-SOURIS ET POLLUTION LUMINEUSE »

SAINT-ETIENNE-DE-TINEE - Samedi 26 août

Lors de la Journée européenne de la chauve-souris

En soirée : projection et sortie nocturne

 

Inscriptions & renseignements

' : 04 89 98 15 00 (Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30)

Courriel : natura2000.metropole@nicecotedazur.org

(Les inscriptions ouvrent 1 mois avant chaque animation)

 

Pour plus d’informations sur les Opérations Curieux de Nature :

http://www.nicecotedazur.org/environnement/biodiversite/curieux-de-nature

Partager cet article

Repost0
2 mai 2017 2 02 /05 /mai /2017 17:27
8ème édition du festival international « Saint-Pétersbourg des enfants »

Dans le cadre du 20ème anniversaire de son jumelage avec Saint-Pétersbourg, la Ville de Nice accueille la 8ème édition du festival international « Saint-Pétersbourg des enfants », mardi 23 et mercredi 24 mai 2017. Soutenu par la Ville de Nice et organisé par le Comité de la Culture de Saint-Pétersbourg, ce projet annuel est une occasion unique de découvrir ou redécouvrir la diversité artistique et la richesse culturelle de cette ville.

 

Le 23 mai à 19 heures, assistez à l’ouverture officielle du festival au Théâtre National de Nice, avec la programmation d'un concert-gala de musique classique « Virtuoses en herbe », par les élèves d’une des plus prestigieuses écoles de musique de Saint-Pétersbourg, lauréats de nombreux concours nationaux et internationaux.

 

Durant deux jours, petits et grands pourront découvrir les expositions de dessins d’enfants « Saint-Pétersbourg à travers les yeux d’un enfant » et de poupées-marionnettes « Le monde magique des marionnettes de Saint-Pétersbourg. Poupées pour enfants et adultes », ou encore assister au spectacle de marionnettes de cirque « Poupées et clowns ».

 

Tout public, riche et diversifié, le festival « Saint-Pétersbourg des enfants » offre la possibilité de découvrir les talents de la « Venise du Nord ».

 

 

Théâtre National de Nice

Promenade des arts – Nice

04 93 13 19 00

Partager cet article

Repost0
28 avril 2017 5 28 /04 /avril /2017 17:01
FESTIVAL DI CANNES: Fuori concorso arriva l'ultimo film di Roman Polanski "D'après une histoire vraie"

Si completa il programma del 70/mo festival di Cannes. La selezione ufficiale si arricchisce dei seguenti film: in concorso The Square dello svedese Ruben Östlund, fuori concorso arriva l'ultimo film di Roman Polanski D'après une histoire vraie. Nel Certain Regard: La Cordillera dell'argentino Santiago Mitre, Walking past the Future del cinese Li Ruijun. Tra le proiezioni speciali arriva Le Vénérable W. di Barbet Schroeder, Carré 35 della promessa francese Éric Caravaca, tra le proiezioni per ragazzi: Zombillénium di Arthur de Pins e Alexis Ducord. Infine per l'edizione del 70/mo, il cui programma di celebrazioni sarà annunciato prossimamente, il festival di Cannes prevede intanto un omaggio ad André Téchiné con la presentazione del suo nuovo film Nos années folles e un film concerto di Tony Gatlif con la proiezione di Djam per il Cinéma de la Plage.

ANSA) - ROMA

Partager cet article

Repost0
27 avril 2017 4 27 /04 /avril /2017 18:42
MENTON: LES MATINALES AU MUSEE JEAN COCTEAU COLLECTION SEVERIN WUNDERMAN

Les Matinales / le Brunch

 

Dimanche 7 mai 2017 / Concert à 11 h

***

Dans le cadre de ses Matinales, le musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman de Menton donne carte blanche à Sabine Marzé, directrice artistique du Festival International de Mandoline de Castellar, pour un concert gratuit.

(Entrée gratuite dans la limite des places disponibles)

***

Les musiciens

Sabine Marzé, mandoline

Concertiste de renommée internationale et directrice artistique du Festival International de Mandoline de Castellar, Sabine Marzé a remporté le 1er Prix du Concours international de Mandoline solo d’Osaka au Japon en 2007. Elle est professeur de mandoline et de formation musicale au Conservatoire départemental de musique des Alpes-Maritimes.

Carlo Aonzo, mandoline

Carlo Aonzo se produit dans le monde entier et notamment aux États-Unis. Il apporte à la mandoline classique un style renouvelé, inspiré à la fois par ses origines italiennes et sa culture folk, blues et bluegrass.

http://www.carloaonzo.com/

Anne-Sophie Llorens, guitare

Diplômée du Conservatoire National Supérieur de Paris, puis de l'université de Yale et celle de John Hopkins de Baltimore, elle forme avec Sabine Marzé le Duo Romanesca. Elle enseigne actuellement au Conservatoire de Nice.

Patrick Barbato, contrebasse

Également diplômé du Conservatoire National Supérieur de Paris, il a été contrebassiste solo au Capitole de Toulouse, avant de rejoindre les rangs de l'Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo en 1992.

Marine Moletto, mandole

Élève de Sabine Marzé au Conservatoire départemental de musique des Alpes-Maritimes, elle assurera la partie de mandole afin de former un "Quintette à plectre" (deux mandolines, mandole, guitare, contrebasse).

Un programme varié :

- des œuvres concertantes : Concerto en Do M de Vivaldi,

- des œuvres symphoniques : I mandolini a congresso de C. A. Bracco,

- des pièces orchestrales de différentes influences : le Japon avec The song of Japanese Autumn de Yasuo Kuwahara, le Mexique avec la Suite mexicaine d'Edouardo Angulo, ou l'Espagne avec le célèbre Recuerdos de la Alhambra de F. Tarrega.

Concert suivi d’un brunch.

Brunch à midi – 18 €, sur réservation au 06 03 05 87 92 avant jeudi 4 mai.

Musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman

2 quai de Monléon – 06500 MENTON

www.museecocteaumenton.fr

04 89 81 52 50

 

Partager cet article

Repost0
26 avril 2017 3 26 /04 /avril /2017 18:25
LA SCOMPARSA DI CARLO RIVA, PIONIERE E  LEGGENDA  DELLA MOTONAUTICA

LA SCOMPARSA DI CARLO RIVA, PIONIERE E  LEGGENDA  DELLA MOTONAUTICA

Come successe a Maranello per Enzo Ferrari e ad Alba per Pietro Ferrero, anche a Sarnico, sul Lago d`Iseo, il sindaco ha decretato lunedi 10 aprile 2017 il lutto cittadino per la morte del suo  illustre e  noto internazionalmente  cittadino, l`ingegner Carlo RIVA, spentosi serenamente nel sonno alle ore 11, fondatore del marchio omonimo impresso sui motoscafi richiesti in tutto il Globo facendolo divenire una leggenda della motonautica da diporto..Le figlie Lia e Maria Pia, i nipoti e pronipoti, con una cerimonia molto composta presso la chiesa Parrocchiale San Martino, tra il suono delle sirene delle sue barche,  lo hanno accompagnato al suo ultimo approdo unitamente agli  operai che hanno lavorato per lui, le maestranze che hanno contribuito a rendere famoso il marchio Riva, i più stretti collaboratori, gli ammiratori, i rappresentanti dei cantieri che continuano a restaurare i suoi motoscafi-gioiello*, le associazioni, i sindaci, le forze dell’ordine..

Moltissimi gli omaggi floreali per Carlo Riva e, tra i tanti, spiccavano i magnifici fiori bianchi e rossi del Principe Alberto di Monaco. I familiari e  l’architetto  Piero Maria Gibellini , presidente della Riva Historical Society  continueranno a mantenere viva la memoria storica di Carlo Riva attraverso la rivista Vivariva e i numerosi libri scritti sull’argomento, diventati veri e propri punti di riferimento per tutti gli appassionati.

La redazione del Royal Monaco esprime le più sentite condoglianze ai familiari anche nel ricordo personale dell`Ingegner Carlo Riva a cui fu dedicato un articolo sul raduno RIVA nel Principato di Monaco alcuni anni addietro.

Luigi MATTERA

 

* La RAM di Sarnico, di Patrizio FERRARESE, riafferma ancora una volta di aver raccolto più di tutti  l`héritage di Carlo Riva. E la rinascita del « vecchio » BalckCorsair ne è la prova osservando alcune immagini del reportage girato nei cantieri di Sarnico per la ricostruzione della sua più grande imbarcazione costruita da RIVA nel 1985, giuntavi venti mesi addietro e rimessa in acqua applicando, ovviamente, quanto di meglio offriva la tecnologia di oggi dopo 15.000 ore di lavoro e l'intervento di alcune tra le migliori aziende di costruzioni nautiche: il risultato è stupefacente. Una rinascita cui possono aspirare non solo le barche RIVA ma anche quelle di cantieristiche simili e di privati appassionati che desiderano dare nuova vita alle proprie imbarcazioni da diporto.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LA SCOMPARSA DI CARLO RIVA, PIONIERE E  LEGGENDA  DELLA MOTONAUTICA
LA SCOMPARSA DI CARLO RIVA, PIONIERE E  LEGGENDA  DELLA MOTONAUTICA
LA SCOMPARSA DI CARLO RIVA, PIONIERE E  LEGGENDA  DELLA MOTONAUTICA
LA SCOMPARSA DI CARLO RIVA, PIONIERE E  LEGGENDA  DELLA MOTONAUTICA
LA SCOMPARSA DI CARLO RIVA, PIONIERE E  LEGGENDA  DELLA MOTONAUTICA
LA SCOMPARSA DI CARLO RIVA, PIONIERE E  LEGGENDA  DELLA MOTONAUTICA

Partager cet article

Repost0
24 avril 2017 1 24 /04 /avril /2017 12:20
Sanremo: Mostra degli artisti partigiani Ivaldo e Orvieto al Palazzo Nota Mercoledi 26 aprile

Palazzo Nota: mercoledì 26 aprile inaugurazione

della mostra degli artisti partigiani Ivaldo e Orvieto

Verrà inaugurata mercoledì 26 aprile, alle 17, a Palazzo Nota la mostra “Gli stati dell’animo, Sanremo e la Guerra” dedicata a due partigiani combattenti che hanno lasciato una testimonianza indelebile della loro arte: il pittore Italo Ivaldo e il pittore, musicista e scultore Renzo Orvieto.

L’esposizione è organizzata dall’Assessorato al Turismo, Cultura e Manifestazioni in collaborazione con la sezione ANPI “G. Cristiano Pesavento” di Sanremo e l’Istituto Storico di Imperia.

 

E’ realizzata con opere pittoriche e scultoree, nonché con documentazione originale, messe a disposizione dalle famiglie Ivaldo e Orvieto ed è visitabile sino al 6 maggio (dal martedì al sabato, dalle 9 alle 18.30, ingresso libero).

 

Sabato 6 maggio, alle 16.30, si svolgerà la conferenza conclusiva con la presentazione del catalogo della mostra.

L’intento – racconta Amelia Narciso, Presidente della sezione ANPI Sanremo “G. Cristiano Pesavento” - è far emergere, attraverso le loro opere e le testimonianze di vita, Ivaldo e Orvieto dall’oblio che li avvolge da troppo tempo a Sanremo. Questa mostra può diventare un importante momento di incontro culturale e di memoria tra i cittadini e, ci si augura, tra gli studenti grazie ad artisti verso i quali ci sentiamo sempre debitori di un riconoscimento e di un dovuto tributo”.

Italo Ivaldo, nome di battaglia “Demetrio”: già da studente della Regia Accademia Albertina delle Belle Arti di Torino fu vittima, come tutta la famiglia, di persecuzioni per le sue idee antifasciste. Nel 1943 fondò un giornale di lotta clandestino “La Macchia” e nel 1944, dopo una fase di organizzazione della lotta partigiana in Sanremo, salì in montagna unendosi alla V Brigata. Per le sofferenze patite nella vita da partigiano si ammalò gravemente fino a morire, nel 1946. La vita breve e le sofferenze per le sue scelte non gli impedirono di lasciare comunque la testimonianza della sua arte.

Renzo Orvieto, partigiano combattente nella Val Tanaro (ilMaestro”): tutta la sua vita è stata dedicata alla Resistenza e, per le sculture e i quadri che rappresentano temi della Resistenza, ha ricevuto il riconoscimento, forse per lui il più prestigioso, dal Comune di Cuneo che, nel 30° Anniversario della Liberazione, lo ha nominato “rappresentante dell'Arte della Resistenza. La nostra città ha l’onore di custodire nei giardini alcune delle sue opere più significative e la mostra è un’importante occasione di conoscerne in modo approfondito l’origine e il significato.

Entrambi hanno trovato ispirazione anche nei paesaggi della città di Sanremo, di cui è raccontata la luminosa bellezza naturale e l’indimenticabile varietà dei personaggi che l’hanno popolata, fissati per sempre nelle loro opere

Con questa mostra – conclude l’Assessore Cassini – la nostra città vuole ricordare due artisti, anche partigiani, profondamente legati a Sanremo, le cui famiglie sono ancora molto attente nel tramandarne la memoria. Il nuovo museo civico di Palazzo Nota apre le porte alla storia e al ricordo, in un percorso di sicuro interesse per noi e le generazioni future”.

 

LA MOSTRA

“GLI STATI DELL’ANIMO, SANREMO E LA GUERRA”

Una finestra aperta sulla città di Sanremo prima e dopo la Guerra: la leggerezza contrapposta all’oppressione del regime fascista e il mutamento sorto nell’animo dall’esperienza della lotta partigiana e dello strazio della guerra civile.

La mostra offre questa visione stereoscopica attraverso l’opera di due artisti, accomunati dall’azione eroica nella Resistenza, ma con destini e stili diversi.

Da un lato Renzo Orvieto, nome di battaglia “Il Maestro” che, principalmente dopo il conflitto, esprime con grande forza e intensità, tanto nelle opere pittoriche che scultoree, l’affermarsi degli ideali partigiani e la riconquistata libertà attraverso il sacrificio della lotta, esponendo le sue opere a livello nazionale ed internazionale fino agli anni ’90.

Dall’altro Italo Ivaldo, nome di battaglia “Demetrio”, che dipinge nel periodo antecedente e durante la guerra, contrapponendo alla retorica fascista dell’epoca una gioiosa quotidianità di ispirazione cosmopolita e anti-autarchica. Ammalatosi in montagna, muore a 33 anni nel ‘46, nell’età in cui prendevano consistenza gli ideali per cui aveva combattuto.

L’esposizione suddivide le opere pittoriche degli autori in due sezioni distinte: una dedicata alla serena vitalità di Sanremo, delle sua gente ed una in cui la cupezza della guerra e la forza della lotta si manifestano nelle opere di entrambi gli artisti in seguito all’esperienza dirompente della Resistenza.

Sono esposti inoltre 7 bronzi di Orvieto tra cui “Il contadino ed il Partigiano” da cui è stato realizzato il monumento per il Comune di Badalucco, eroico paese dell’entroterra imperiese.

La mostra espone insieme al dato storico ed umano anche stili ed influenze diverse.

Italo Ivaldo, in un periodo in cui la scelta estetica si mescolava alla politica e all'avversità al regime, trova i propri riferimenti artistici ne “I Sei di Torino” a cui si avvicina durante gli studi all’Accademia Albertina e con cui condivide gli ideali ed i principi antifascisti che si esprimono attraverso una pittura tonale delicata e solare, semplice nello schema compositivo e vivace nel ritmo, anti monumentale e antieroica, a volte intimista, aperta alla quotidianità.

Renzo Orvieto, la cui espressione pittorica nasce e si sviluppa dalla Resistenza, esprime un sentimento epico nei valori di forza sociale di uguaglianza e democrazia, attraverso tonalità cupe e scelte di colori freddi, con forti contrasti di luci e ombre che si trasformano in profondi solchi e plasticità statuarie in movimento. La stessa sintesi espressiva si trova nelle opere scultoree in cui traspare la tenacia dell’essere umano nelle vicende della vita.

Entrambi trovarono ampio spazio per la loro ispirazione, sia nel proprio vissuto politico di partigiani combattenti, ma anche nei paesaggi e nei personaggi della città di Sanremo, di cui questa mostra racconta la luminosa bellezza naturale e la indimenticabile varietà dei personaggi che la popolavano, da essi fissati per sempre nelle loro opere.

 

Testo di Susanna Ivaldo

 

 

CENNI BIOGRAFICI

Renzo Orvieto è nato a Torino il 20 aprile del 1922. Dopo aver conseguito il diploma in composizione musicale, si dedica con estremo fervore alla pittura ed alla scultura imponendosi ben presto all’attenzione dei più qualificati critici.

Ospitato in importanti gallerie è seguito con interesse dalla TV che gli dedica alcuni servizi a commento delle numerose sue “personali”.

Il Comune di Sanremo gli commissiona il Monumento ai Martiri della Resistenza che è inaugurato dal Vice Presidente della Camera il 3 giugno 1972.

Nel dicembre del ‘73 il suo dipinto “Uniti nella Resistenza” viene prescelto per il manifesto commemorativo del Convegno Italo-Sovietico 1943-1973 sul tema: “Il contributo della Resistenza all’unità e alla pace in Europa”.

La sua evidente sensibilità per la penosa sofferenza del mondo del lavoro interessa il Comune di Bologna il cui Assessorato alla Cultura lo invita ad ordinare una sua “personale” nelle Sale del Baraccano e include una sua opera nella Galleria d’Arte Moderna. Anche Marzabotto ospita una sua opera, “Alba tragica a Marzabotto”, nella Sala del Consiglio Comunale.

A pochi mesi di distanza, nell’ottobre del ‘74, il Comune di Perugia ospita nel Monumentale Atrio del Palazzo dei Priori, oltre che nei Saloni del Grifo e del Leone, una sua “personale”, notevole per numero e qualità delle opere intitolata, come già a Bologna, alla “Resistenza”.

Il Comune di Cuneo, sensibilissimo al richiamo esercitato dal 30° Anniversario della Liberazione, ha posato l’attenzione su Orvieto, ex partigiano combattente in Val Tanaro e in queste valli, ritenendolo valido rappresentante dell’arte nella Resistenza.

Il 25 settembre dello stesso anno sarà inaugurato per il Comune di Badalucco, eroico paese dell’entroterra Imperiese, un monumento di Orvieto intitolato al Partigiano e al Contadino, omaggio che il paese ha voluto dedicare al valoroso e tenace valligiano che su quelle montagne ha assistito e sostenuto il partigiano in piena solidarietà con lui fino alla vittoria finale.

Renzo Orvieto è morto a Sanremo il 28 febbraio 1999.

Il 27 settembre 2002 il Comune di Sanremo gli dedica un portico su iniziativa dell’ANPI.

 

Italo Ivaldo è nato a Sanremo il 15 dicembre 1913, figlio di Antonio Natale conosciuto come “Tunin de Marina” (titolare della Merceria di Piazza S. Siro). Dietro consiglio del Maestro Piana viene iscritto al Regio Liceo Artistico dell’Accademia Albertina di Torino dove frequenta gli ambienti del gruppo “I Sei di Torino” da cui trae i propri riferimenti culturali, condividendo il contrasto al regime di Lionello Venturi, guida spirituale del gruppo. La perdita della cattedra di Lionello Venturi a causa del credo politico e la sottoscrizione da parte di tutti i suoi insegnanti del “giuramento di fedeltà al regime fascista” induce Ivaldo ad abbandonare gli studi e fare ritorno a Sanremo per non adeguarsi ad un’accademia allineata al fascio.

A Sanremo si dedica con totale dedizione alla pittura, sostenuto soprattutto dal fratello arruolato come Tenente Medico, insieme all’amico Mario Guerzoni e nell’agosto del 1942 apre con Emilio Biga la mostra Ivaldo-Biga in via Matteotti 20 a Sanremo.

A seguito della morte sotto le armi del fratello Antonio, si acuiscono i sentimenti antifascisti e dopo l’8 settembre 1943 partecipa attivamente alla Resistenza con il nome di battaglia “Demetrio” e occupandosi della rivista clandestina “La Macchia” che stampa in casa con il ciclostile. A causa di una delazione, tutta la famiglia viene condannata e arrestata: la madre, il padre ed Emilia Cassini, membro acquisito della famiglia, vengono arrestati e torturati a Villa Giulia e poi a Villa Magnolie, quest’ultima per aver nascosto documenti circa la rivista clandestina e informazioni sui partigiani viene deportata nel campo di concentramento di Ravensbruck . Italo Ivaldo, appena divenuto padre del primo dei due figli Antonio e Serenella, è costretto a fuggire in montagna mentre la moglie Gina Brambilla travestita da vecchia con in grembo il figlio si nasconde a Verezzo presso la famiglia Rodi fino al ’45.

Ivaldo "Demetrio" partecipa alle battaglie di Bajardo del 5 settembre ‘44, Upega 17 ottobre ‘44 è a San Romolo quando c’è il rastrellamento del 17 novembre 1944.

Il 25 aprile 1945 partecipa alla liberazione di Sanremo. Il 30 settembre 1945 partecipa alla Mostra che il C.L.N. apre al Casinò di Sanremo “Un Fiore tra le macerie”.

Ammalatosi in montagna durante la Resistenza, muore nel 1946 poco dopo la nascita della secondogenita, all’età di 33 anni.

 

 

Partager cet article

Repost0
22 avril 2017 6 22 /04 /avril /2017 12:27
TOP MARQUES 2017

TOP MARQUES 17

Partager cet article

Repost0
14 avril 2017 5 14 /04 /avril /2017 19:42
68ème FESTIVAL DE MUSIQUE DE MENTON DU 29 JUILLET AU 13 AOÛT

A LA DECOUVERTE DU 68ème FESTIVAL DE MUSIQUE DE MENTON

Cette année, l’événement phare de l’est du département prendra ses quartiers d’été du 29 juillet au 13 août. De belles soirées prometteuses au clair de lune en écoutant cordes frappées et pincées, bois et vents, mais aussi chant et bandonéon !

www.festival-musique-menton.fr (espace presse, téléchargement dossier de presse et visuels artistes)

Chaque année, le dévoilement du programme du Festival de musique de Menton est attendu avec impatience par les mélomanes de France et de Navarre, mais également par ceux du monde entier. Il faut dire qu’ininterrompu depuis sa création par André Boröcz en 1949, ce prestigieux événement – le plus ancien de France avec celui d’Aix-en- Provence – a su préserver son excellence et son authenticité, ses racines profondes, ainsi que la convivialité et la simplicité, ses spécificités. En ce vendredi 7 avril à la villa Maria Serena, Jean-Claude Guibal, Député-Maire, et Paul-Emmanuel Thomas, directeur artistique, ont accueilli Anne-Marie Dumont, conseiller départemental 06, et Pierre-Paul Léonelli, conseiller régional PACA, leurs partenaires, pour le traditionnel point presse. Et si tous ont exprimé leur profond attachement à ce Festival, chacun était heureux du retour de la Région après dix ans d’absence. Un retour avec une subvention de 50 000€ « une aide légitime, normale, qui n’aurait jamais dû cesser », souligne le représentant de Christian Estrosi. Un montant qui vient s’ajouter aux 80 000€ annuels du Département et aux 700 000€ de la Ville.

Du côté des interprètes

Cette édition 2017 s’annonce prometteuse avec en ouverture le grand pianiste turc Fazil Say. Le retour de l’enfant chéri de Menton que l’on pourra entendre dans un concerto de Mozart et un concerto de sa propre composition. D’autres légendes du piano suivront sur le parvis de la basilique, comme Christian Zacharias dans des Valses nobles et sentimentales, Lars Vogt et deux concerti de Beethoven ou encore Nelson Freire dans des oeuvres de Villa-Lobos peu jouées en concert. Côté musique de chambre, le public retrouvera le violoniste Renaud Capuçon aux côtés de la jeune génération montante française : le violoncelliste Edgar Moreau et le pianiste David Kadouch. Renaud Capuçon qui, lors de la conférence de presse, est intervenu en duplex pour évoquer le sentiment d’amitié qui le lie au Festival. À ne pas manquer non plus le duo violon-piano entre Christian Tetzlaff et Leif Ove Andsnes ainsi que la venue du quatuor Hagen et du clarinettiste Jörg Widmann.

Du côté des nouveautés

Directeur artistique pour la cinquième année consécutive, Paul-Emmanuel Thomas est un artiste éclectique qui, cette fois encore, a concocté quelques rencontres originales. Tout d’abord Le couronnement de Poppée, un opéra baroque de Monteverdi qui sera donné en version concert par l’ensemble Matheus et leur chef Jean-Claude Spinosi. La seconde rencontre sera la venue du célèbre bandonéoniste Juan José Mosalini qui fêtera son jubilé de carrière. Une soirée tango dans laquelle la danse fera son apparition. Et pour clôturer cette 68e édition, l’orchestre Il Pomo d’Oro et la mezzo-soprano Marie-Nicole Lemieux rendront hommage à Anna Girò, célèbre interprète de Vivaldi. Mais le festival ne serait plus le Festival de Menton sans ses concerts au musée Cocteau et ses master-classes données par la Zakhar Bron School of music de Zurich. Ni sans son festival Off constitué, entre autres, de rendez-vous sur l’esplanade Francis-Palmero, de conférences, d’expositions, de visites-guidées et d’un jeu sur smartphone !

Légende photo 1 : Jean-Claude Guibal, Députa-Maire de Menton, Paul-Emmanuel Thomas – Directeur du Festival de Musique / Anne-Marie Dumont, conseiller départemental 06 et Pierre-Paul Léonelli, conseiller régional PACA

Photo 2 : Conférence de presse du 7 avril, Renaud Capuçon en duplex depuis Paris, un moment fort de l’avant-festival

Partager cet article

Repost0
14 avril 2017 5 14 /04 /avril /2017 19:42
68ème FESTIVAL DE MUSIQUE DE MENTON DU 29 JUILLET AU 13 AOÛT

A LA DECOUVERTE DU 68ème FESTIVAL DE MUSIQUE DE MENTON

Cette année, l’événement phare de l’est du département prendra ses quartiers d’été du 29 juillet au 13 août. De belles soirées prometteuses au clair de lune en écoutant cordes frappées et pincées, bois et vents, mais aussi chant et bandonéon !

www.festival-musique-menton.fr (espace presse, téléchargement dossier de presse et visuels artistes)

Chaque année, le dévoilement du programme du Festival de musique de Menton est attendu avec impatience par les mélomanes de France et de Navarre, mais également par ceux du monde entier. Il faut dire qu’ininterrompu depuis sa création par André Boröcz en 1949, ce prestigieux événement – le plus ancien de France avec celui d’Aix-en- Provence – a su préserver son excellence et son authenticité, ses racines profondes, ainsi que la convivialité et la simplicité, ses spécificités. En ce vendredi 7 avril à la villa Maria Serena, Jean-Claude Guibal, Député-Maire, et Paul-Emmanuel Thomas, directeur artistique, ont accueilli Anne-Marie Dumont, conseiller départemental 06, et Pierre-Paul Léonelli, conseiller régional PACA, leurs partenaires, pour le traditionnel point presse. Et si tous ont exprimé leur profond attachement à ce Festival, chacun était heureux du retour de la Région après dix ans d’absence. Un retour avec une subvention de 50 000€ « une aide légitime, normale, qui n’aurait jamais dû cesser », souligne le représentant de Christian Estrosi. Un montant qui vient s’ajouter aux 80 000€ annuels du Département et aux 700 000€ de la Ville.

Du côté des interprètes

Cette édition 2017 s’annonce prometteuse avec en ouverture le grand pianiste turc Fazil Say. Le retour de l’enfant chéri de Menton que l’on pourra entendre dans un concerto de Mozart et un concerto de sa propre composition. D’autres légendes du piano suivront sur le parvis de la basilique, comme Christian Zacharias dans des Valses nobles et sentimentales, Lars Vogt et deux concerti de Beethoven ou encore Nelson Freire dans des oeuvres de Villa-Lobos peu jouées en concert. Côté musique de chambre, le public retrouvera le violoniste Renaud Capuçon aux côtés de la jeune génération montante française : le violoncelliste Edgar Moreau et le pianiste David Kadouch. Renaud Capuçon qui, lors de la conférence de presse, est intervenu en duplex pour évoquer le sentiment d’amitié qui le lie au Festival. À ne pas manquer non plus le duo violon-piano entre Christian Tetzlaff et Leif Ove Andsnes ainsi que la venue du quatuor Hagen et du clarinettiste Jörg Widmann.

Du côté des nouveautés

Directeur artistique pour la cinquième année consécutive, Paul-Emmanuel Thomas est un artiste éclectique qui, cette fois encore, a concocté quelques rencontres originales. Tout d’abord Le couronnement de Poppée, un opéra baroque de Monteverdi qui sera donné en version concert par l’ensemble Matheus et leur chef Jean-Claude Spinosi. La seconde rencontre sera la venue du célèbre bandonéoniste Juan José Mosalini qui fêtera son jubilé de carrière. Une soirée tango dans laquelle la danse fera son apparition. Et pour clôturer cette 68e édition, l’orchestre Il Pomo d’Oro et la mezzo-soprano Marie-Nicole Lemieux rendront hommage à Anna Girò, célèbre interprète de Vivaldi. Mais le festival ne serait plus le Festival de Menton sans ses concerts au musée Cocteau et ses master-classes données par la Zakhar Bron School of music de Zurich. Ni sans son festival Off constitué, entre autres, de rendez-vous sur l’esplanade Francis-Palmero, de conférences, d’expositions, de visites-guidées et d’un jeu sur smartphone !

Légende photo 1 : Jean-Claude Guibal, Députa-Maire de Menton, Paul-Emmanuel Thomas – Directeur du Festival de Musique / Anne-Marie Dumont, conseiller départemental 06 et Pierre-Paul Léonelli, conseiller régional PACA

Photo 2 : Conférence de presse du 7 avril, Renaud Capuçon en duplex depuis Paris, un moment fort de l’avant-festival

Partager cet article

Repost0
13 avril 2017 4 13 /04 /avril /2017 21:41
MENTON: SOIREE CARITATIVE PRESENTEE PAR ALPHA STELLA AU PROFIT DE L’ASSOCIATION « RÊVES »

 

SOIREE CARITATIVE PRESENTEE PAR ALPHA STELLA

AU PROFIT DE L’ASSOCIATION « RÊVES »

 

Musique et danse

 

Dimanche 30 avril à 16h – Palais de l’Europe

 

***

 

 

l'Association  Alpha Stella va présenter un spectacle Musique et Danse au profit de l'Association "Rêves ", le dimanche 30 avril au Palais de l’Europe, théâtre Francis Palmero.

« Rêves » est une association caritative qui  vient en aide aux enfants malades dont le pronostic de vie est parfois réservé.

Sachant que le rêve le plus souvent demandé par les petits est un voyage à Euro Disney et que celui-ci coûte environ 1500€, les organisateurs comptent sur votre présence pour soutenir leur action.  Vous participerez ainsi à leur offrir un moment de bonheur et assisterez à un joli spectacle, haut en couleurs et plein de charme.

 

Au programme :

 

1ère partie : la Compagnie de danse Pincopallino interprétera "Sur le banc"  sur une chorégraphie de Sandra Delrieu

2ème partie   "Les violons Tziganes"  vous entraineront vers de nouveaux horizons, une nouvelle histoire musicale racontée par de jeunes artistes engagés, exaltés, créatifs et sans cesse en quête de nouvelles sonorités.

Violons, violons alto, violoncelles, contrebasses, flûte, chant, piano et guitare, composent cet ensemble**

 

Tarif : 12€ 

Gratuit pour les enfants de - de 10 ans 

Vente sur place le Dimanche à partir de 15h

 

Contact et réservations au 06 72 49 23 01    

 

** L’Ensemble de violons Tziganes » a été créé en 1989 avec l’assentiment de Philippe Bender, alors Directeur du Conservatoire de Cannes et Chef permanent de l’Orchestre P.A.C.A.

 

Partager cet article

Repost0
13 avril 2017 4 13 /04 /avril /2017 12:20
© Estelle Fernandez/Ville de Nice

© Estelle Fernandez/Ville de Nice

En présence de Charles Scibetta, Maire de Carros, vice-président de la Métropole Nice Côte d’Azur, conseiller départemental, Président du CFA Métropole Nice Côte d’Azur, Dominique Estrosi-Sassone, Sénateur, Adjointe au Maire de Nice, Présidente de la commission « Logement, Rénovation urbaine et Cohésion Sociale » de la Métropole Nice Côte d’Azur, 1ère Vice-présidente du CFA Métropole Nice Côte d’Azur et Marc Champroux, directeur du CFA Métropole Nice Côte d’Azur, ce jour, vous trouvez ci-joint deux visuels de cette cérémonie et le nouveau logo du CFA Métropole Nice Côte d’Azur Université des métiers, 432 apprentis se sont vus remettre leurs diplômes.

Le CFA Métropole Nice Côte d’Azur Université des métiers accueille et forme chaque année près de 1150 jeunes en apprentissage et adultes par an, autour de 13 métiers et près de 22 certifications allant du CAP de boulanger, coiffure, pâtissier, ébéniste, prothésiste dentaire, agent de prévention et de médiation, en passant par le BP esthétique, boulanger, coiffure, boucher… jusqu’au BTS Métiers de l’Esthétique ou Prothèse dentaire. Sous l’impulsion de Christian Estrosi et en concertation avec Charles Scibetta, Maire de Carros, la Métropole Nice Côte d’Azur est depuis le 1er janvier 2017, l’organisme gestionnaire du Centre de Formation d’ Apprentis (CFA) précédemment service en régie de la commune de Carros.

L’apprentissage constitue une des réponses les plus efficaces de lutte contre le chômage des jeunes et pour preuve : 92% de cette promotion 2016 est aujourd’hui en emploi dont les 2 /3 le sont en CDI.

Cette cérémonie a été aussi l’occasion de dévoiler le nouveau logo officiel actant le passage à la Métropole Nice Côte d’Azur.

De gauche à droite) : Jérémy Marusic, Dominique Estrosi-Sassone, Marc Sautron également titulaire de la médaille d’or régionale et qui a représenté la région PACA à la finale nationale à Rungis où pour quelques centièmes de points il n’est pas passé loin du titre  «  meilleur apprenti de France ».

Dans son discours, , Dominique Estrosi-Sassone, Sénateur, Adjointe au Maire de Nice, Présidente de la commission « Logement, Rénovation urbaine et Cohésion Sociale » de la Métropole Nice Côte d’Azur, 1ère Vice-présidente du CFA Métropole Nice Côte d’Azur s’est dit « extrêmement heureuse et fière de participer à cette remise de diplôme ». Elle a également rappelé que « le maître mot doit être celui de la confiance. Nous avons à cœur de tenir les engagements que nous prenons les uns envers les autres [...] L’apprentissage est une filière d’excellence et représente un avenir apaisé, équilibré et radieux pour notre jeunesse. Ce diplôme est la reconnaissance de vos talents, de vos compétences. C’est la première étape dans un parcours de réussite ».

Partager cet article

Repost0
11 avril 2017 2 11 /04 /avril /2017 16:48

SAINT-TROPEZ REPREND DES COULEURS ET SE PARE DE ROSE POUR LA VINGTIEME ANNEE CONSECUTIVE

Paris, le 11 avril 2017 – La Villa Belrose, magnifique hôtel 5* situé sur les hauteurs de Gassin, ouvre à nouveau ses portes le 14 avril. L’occasion idéale pour une escapade tropézienne sous le signe de la détente et de l’élégance, l’année de la vingtième bougie de l’établissement.

A seulement quelques minutes de l’effervescence du village le plus célèbre de France, la Villa d’inspiration florentine de 40 chambres se tient fièrement sur une colline ombragée de pins parasol. Elle dresse ainsi à ses hôtes un tableau exceptionnel sur les eaux azures du Golfe de Saint-Tropez. C’est dans ce cadre idyllique, que l’on peut profiter de l’immense piscine chauffée, de soins haut de gamme de la marque NIANCE ou d’une sieste à l’ombre des palmiers.

Il fera également bon se restaurer au bord de la piscine au restaurant « Le Petit Belrose » ou sur la terrasse panoramique du restaurant étoilé. Le Chef Pietro Volontè puise son inspiration dans ses racines italiennes et propose une cuisine moderne et raffinée aux multiples influences méditerranéennes.

Un autre anniversaire de taille y sera célébré cette année également : le restaurant « Le Belrose » fête ses 15 ans d’étoile… D’un coup de baguette magique, il emmènera ses convives explorer leurs papilles et les saveurs de ses mets.

Enfin, les concierges de l’hôtel, membres de l’association « Clés d’Or » se feront un point d’honneur à donner leurs précieux conseils sur les atouts des alentours : petits villages traditionnels, vignobles, plages,… et activités exclusives telles que la location de bateaux luxueux, le survol de la région en hélicoptère…  


En attendant le 14 avril, la Villa Belrose se découvre et se réserve sur : http://www.villa-belrose.com/ 

 
À propos de la Villa Belrose
Entre ciel et mer, la Villa Belrose, hôtel 5* nouveau membre de Small Luxury Hotels of the World, offre son élégante silhouette à l’horizon azur du Golfe de Saint-Tropez. Dans le territoire naturel de Gassin, où foisonnent les pins parasols, la Villa Belrose, d’inspiration Florentine, décline ses façades jaune mimosa, ses balustrades immaculées et ses terrasses en espaliers sur un domaine de 7 000m2.
Ouverte d’avril à octobre, la Villa propose une cuisine gastronomique étoilée avec son Chef Pietro Volontè qui a gagné sa première étoile au Guide Michelin en 2016. Jeune, généreux et passionné, il allie parfaitement modernité et tradition avec de jolies touches italiennes.
Toutes les photos de la Villa Belrose sur ce lien :
http://bit.ly/1QRi9Yv

Partager cet article

Repost0
11 avril 2017 2 11 /04 /avril /2017 05:57
Mohamed Sabaawi: Psichiatra e Artista - In giugno alla chiesa anglicana di Bordighera

L`Artista Mohamed Sabaawi, noto e stimato pittore dell'arte contemporanea, dal 2 al 10 giugno 2017 espone le sue opere presso la Chiesa Anglicana - Via Vittorio Veneto 36 a Bordighera. La Mostra dal titolo " La Rinascita in Luce" è una panoramica su 20 paesaggi e opere figurative. La Mostra è a cura di Joanna Muszynska.

Mohamed Sabaawi: Psichiatra e Artista

di Mariagrazia BUGNELLA

 

MOHAMED SABAAWI  : PSICHIATRA E ARTISTA   

 Il Vernissage "REBIRTH IN THE LIGHT"avrà luogo venerdi 2 giugno, alle ore  18:00

Orari: ogni giorno 16:00 – 20:00, anche su appuntamento

La passione per l’Arte è un elemento naturale per Sabaawi , egli crea con i suoi lavori rappresentazioni naturalistiche e paesaggi e ritratti in una perfetta fusione dei dettagli alla ricerca della luce nelle sue infinite sfumature.

Artisti, scrittori, poeti e viaggiatori lo sanno ormai da secoli: l'esperienza dell'Italia – dai suoi incredibili spazi alla stessa storia – amplia la prospettiva di ognuno. Mohamed Sabaawi si trasferisce da Washington in Italia cinque anni fa lasciandosi alle spalle il suo lavoro di psichiatra con l'intenzione di espandere la propria percezione artistica e visione globale.  I lavori di questa mostra fissano le impressioni dei luoghi e delle persone che egli ha incontrato nei primi anni trascorsi in Italia.

 Mohamed Sabaawi inizia i suoi studi artistici da ragazzo in Alessandria d' Egitto con Seif Wanly, primo ad introdurre l'arte moderna in Egitto.  A seguito delle pressanti richieste della famiglia, sospende gli studi artistici formali per diventare medico e si dedica quindi alla pratica psichiatrica per quasi 30 anni negli Stati Uniti.  Negli ultimi dieci anni Mohamed riscopre la sua passione per l'arte e torna a studiare con noti pittori nella comunità artistica americana di Asheville, Nord Carolina. 

 I decenni di lavoro come psichiatra hanno delineato una maggiore sintonia della tecnica con la propria sfumatura emozionale; questo approfondimento trova infatti nuove espressioni nel modo in cui egli identifica sulla tela l'essenza stessa dei soggetti.  Il suo lavoro si può definire emotivamente espressivo e dotato di un'unica capacità in grado di unire un'intuizione psicologica e spirituale alla rappresentazione realistica dei suoi soggetti.  La sensibilità squisita al valore di colore e al luce e l’espressività della sua pennellata sono alla base del suo stile attraente e caratteristico.

Oggi lavora nel suo studio/galleria in Via Dritta nella città alta di Bordighera.  I suoi dipinti si trovano in collezioni private negli Stati Uniti.

 

MOHAMED SABAAWI

Exhibition dates: June 2-10, 2017

Vernissage: Friday June 2, 18:00

Exhibition hours: daily from 15:30 – 17:30 and by appointment

Presenting a collection of +/- 20 landscapes and figurative works

Title: Rebirth into Light

As artists, writers, poets and travelers have known for centuries, the experience of Italy–from otherworldly vistas to its living history–expands one’s perspective. Mohamed Sabaawi moved from Washington, D.C. to Italy five years ago to seek this broadening of vision and perception.  The works in this exhibition epitomize his impressions of the places and people he has encountered in his first years in Italy.Mohamed began his art studies as a young man in Alexandria, Egypt with Seif Wanly, who introduced modern art to Egypt.  Under family pressure, he interrupted his formal study of fine arts to become a medical doctor, practicing psychiatry for almost 30 years in the U.S.  In the last ten years he revived his focus on the arts, studying with noted painters in the American arts colony of Asheville, North Carolina as well as in Tuscany.Mohamed’s decades in psychiatry attuned his senses to emotional nuance; this aptitude finds new expression in the way he identifies and interprets on canvas the essence of his subjects.  His work has been characterized as emotionally resonant, uniting the truth of a realistic representation with psychological and spiritual intuition.  Exquisite sensitivity to color value and light and the expressiveness of his brushwork are the foundation of his appealing and characteristic style. Today he works from a studio and gallery space at Via Dritta 16/20 in the old town of Bordighera, Italy.  His paintings are found in private collections in the United States.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : ROYAL MONACO RIVIERA ISSN 2057-5076
  •  ROYAL MONACO RIVIERA      ISSN 2057-5076
  • : Royal Monaco Riviera web magazine fondé par Luigi MATTERA est le PREMIER site online de Monaco en presse écrite . Royal Monaco Riviera, il primo sito online del Principato divenuto cartaceo.ARTE, CULTURA, SOCIETA' della Riviera Ligure e Costa Azzurra!
  • Contact

Recherche