Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 février 2014 7 09 /02 /février /2014 09:18

 

Royal-Monaco--black.jpg

 

 RoyalMonaco_testata.jpg

 

PRIMO WEB MAGAZINE DI MONACO EDITO IN CARTACEO.      

IN PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES WEB SUR "ROYAL MONACO JOURNAL

MEDICINE & CHINESE TRADITIONAL MEDICINE 

Luigi39tab-copie-1.jpgLuigi Mattera is a certified by CERFPA (St. Laurent du Var-France) in HOMEOPATHY (biennale) & ZUO TUINA MASSAGE OF TRADITIONAL CHINESE MEDICINE - Online certificate from TEXAS CHIROPRACTIC COLLEGE (Pasadena-Texas 2007) in CHIROPRACTIC SPORTS & CHIROPRACTIC TREATMENT OF GOLF INJURIES.

In the past, he has been Captain aboard tanker ships . He got  Italian UNIVERSITY DOCTORATE in Foreigner and Litterature Languages (IULM Milano - Italy) and 3 years UNIVERISTY DIPLOMA in Public Relations and Discipline Administration (ISTITUTO UNIVERSITARIO LINGUE MODERNE -  Milano)

 

PRESENTS:  Royal Monaco Médecine

 

logo-wim

WOMAN'S INSTITUTE OF MONACO

WIM Monaco www.wim.mc

Présidente d'Honneur : Madame Charlotte Casiraghi

frise news
 

FLASH
Balance désavantageuse pour le Protelos
Février 2014

Le Comité Européen pour l’Evaluation des Risques en matière de Pharmacovigilance  vient de recommander la suspension de l’autorisation de mise sur le marché de l’anti-ostéoporotique Protelos®, des laboratoires Servier.

Ce médicament, utilisé chez la femme ménopausée ou chez l’homme dans le traitement de l’ostéoporose en prévention du risque fracturaire, est commercialisé en France depuis janvier 2006.

De l’ensemble des données désormais disponibles, il ressort un sur-risque d'événements cardiaques graves et d'événements thromboemboliques. En outre, d’autres événements graves sont notés : réactions cutanées sévères, troubles de la conscience, crises convulsives, atteintes hépatiques et anémies.

Le nouvel arbitrage européen préconise le retrait du marché.
La décision finale des instances européennes est attendue pour les prochains mois. 

 

 

banner

frise news

Partager cet article

Repost0
6 février 2014 4 06 /02 /février /2014 07:14

 

Royal-Monaco--black.jpg

 

 RoyalMonaco_testata.jpg

 

PRIMO WEB MAGAZINE DI MONACO EDITO IN CARTACEO.      

IN PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES WEB SUR "ROYAL MONACO JOURNAL

MEDICINE & CHINESE TRADITIONAL MEDICINE 

Luigi39tab-copie-1.jpgLuigi Mattera is a certified by CERFPA (St. Laurent du Var-France) in HOMEOPATHY (biennale) & ZUO TUINA MASSAGE OF TRADITIONAL CHINESE MEDICINE - Online certificate from TEXAS CHIROPRACTIC COLLEGE (Pasadena-Texas 2007) in CHIROPRACTIC SPORTS & CHIROPRACTIC TREATMENT OF GOLF INJURIES.

In the past, he has been Captain aboard tanker ships . He got  Italian UNIVERSITY DOCTORATE in Foreigner and Litterature Languages (IULM Milano - Italy) and 3 years UNIVERISTY DIPLOMA in Public Relations and Discipline Administration (ISTITUTO UNIVERSITARIO LINGUE MODERNE -  Milano)

 

PRESENTS:  Royal Monaco Médecine

 

 
logo-wim

WOMAN'S INSTITUTE OF MONACO

WIM Monaco www.wim.mc

Présidente d'Honneur : Madame Charlotte Casiraghi

frise news
 

 LE SYNDROME D’APNEES OBSTRUCTIVES DU SOMMEIL  

HacquinDr Astrid HACQUIN 
Chirurgien-dentiste 
Monaco 
 
Février 2014
 
Les Syndromes d’Apnées du Sommeil (SAS) sont dus à des arrêts répétés de la respiration au cours du sommeil.
Il s'agit d'une pathologie relativement fréquente qui est mal connue et qui peut avoir des conséquences graves. 
A chaque apnée, cœur et cerveau subissent un stress.
 
Le SAS est un trouble respiratoire responsable d'une perturbation plus ou moins importante du sommeil, sans que le sujet en soit obligatoirement conscient. Il sera question ici du Syndrome d’Apnées par mécanisme Obstructif du Sommeil (SAOS)
Selon les estimations, environ 4 à 5 % des hommes et 2 % des femmes seraient atteints de SAOS.
 
Le manque de sommeil a des conséquences néfastes
La quantité et la qualité du sommeil étant essentielles pour l’individu, le SAOS peut entraîner une détérioration de la qualité de vie et représente un handicap important pour l’activité professionnelle et pour la vie sociale.
Lorsque l’on manque de sommeil on peut avoir, à un degré plus ou moins sévère, les effets suivants :
- fatigue diurne
- somnolence avec possible endormissement
- manque de concentration
- difficultés à s'adapter, à gérer certaines situations quotidiennes
Astrid9- sautes d'humeur, irritabilité
- stress
- pertes de mémoire
- absence de désir pour les activités sociales
- perte de motivation et manque d'énergie
 
Ainsi, les risques de dépression, de troubles sexuels mais aussi d’accident de la route sont augmentés.
 
Les mécanismes des SAS
- On sait que le pharynx est composé de tissus mous.
- Le jour, ses parois sont écartées grâce aux tensions musculaires et l'air peut parfaitement circuler.
- Au cours du sommeil, les muscles se relâchent, les parois du pharynx se ramollissent et, chez certains individus, la circulation de l’air est plus difficile: c’est une hypopnée.
- Les vibrations de l'air sur les structures de la gorge sont responsables du ronflement. 
- A un stade de plus, il s'agit d'une Apnée Obstructive du Sommeil  (SAOS) lorsque les parois du pharynx  s’affaissent complètement et que l’air ne peut plus passer du tout, le patient s'arrête temporairement de respirer. 
Astrid2b Astrid3 Astrid4
Passage normal  Blocage partiel
Ronflement

 Blocage total
Apnée

La respiration recommence suite à un micro-réveil, qui permet aux muscles du pharynx de se contracter, et à la gorge de s’ouvrir à nouveau. 
 
 
Un tel événement peut durer 10 secondes ou plus. Il peut être fréquent et se produire jusqu'à plusieurs centaines de fois par nuit. Le sommeil est perturbé sans que le sujet n'en ait forcément conscience (éveils brefs après chaque apnée).
 
Le Syndrome d'Apnée du Sommeil Central (SASC) causé par une défaillance de la commande respiratoire,
et le Syndrome Obésité Hypoventilation (SOH) qui concerne des patients obèses ne pouvant plus évacuer correctement l’excès de CO2 accumulé pendant la nuit
ont des mécanismes différents.
 
Les conséquences du SAOS
L'apnée du sommeil entraîne une dégradation de la qualité de vie avec des conséquences graves parfois.
Les conséquences socio-professionnelles en termes de productivité mais aussi de sécurité ne sont pas négligeables.
Mais surtout, l’hypertension, les maladies cardiovasculaires, les AVC, le diabète ont des liens étroits avec le SAOS.
Ces complications expliquent que non traité, le SAOS diminue l’espérance de vie.
 
Quand rechercher un SAOS ?
Il faudra prendre en considération :
- le témoignage du conjoint sur un ronflement important, une perturbation ou des efforts lors de la respiration 
Astrid1- la fatigue
- les maux de tête
- les troubles de l’humeur
- une baisse du désir
Le SAOS doit être plus particulièrement recherché dans la population présentant des facteurs de risques : obésité, alcool, cigarette, utilisation de somnifères, antécédents familiaux, certaines pathologies cardiaques.
 
Comment diagnostiquer le SAOS ?
Deux tests permettent le diagnostic.
Astrid8- L'examen le plus précis est la polysomnographie, étude du sommeil, réalisée à l’hôpital pendant une nuit. Elle permet, grâce à des électrodes, de mesurer différents paramètres : les différentes phases du sommeil ainsi que leurs qualités, les mouvements musculaires, oculaires, les efforts à la respiration, le nombre d’apnées/hypopnées, le ronflement, la saturation du sang en oxygène,…
- La polygraphie ventilatoire est un deuxième moyen de diagnostic. C’est une étude du sommeil réalisée à la maison. Elle est moins contraignante et un peu moins précise mais très fréquemment utilisée car plus simple.
-Ces études sont généralement prescrites par les médecins du sommeil : ORL, pneumologue…
Petite nouveauté : les porteurs de pacemakers ayant très souvent des apnées du sommeil qui, elles-mêmes, aggravent les problèmes cardiovasculaires, de nouveaux pacemakers ont été récemment mis au point pour permettre la détection du SAS. L'étude préliminaire, encourageante, demande à être confirmée. Si des SAS sont dépistés, les moyens classiques ci-dessus seront mis en route.
 
Comment traiter le SAOS ?
Le contrôle du poids reste essentiel et les habitudes avant le coucher doivent être revues et suivies tout au long du traitement.
 
Trois traitements efficaces
Astrid5La machine à pression positive qui permet grâce à un masque facial ou nasal porté la nuit d’apporter l’oxygène en quantité suffisante, est le traitement de référence mais la tolérance et l’adhésion des patients sont souvent médiocres, à tel point que depuis octobre 2013, le traitement n'est remboursé que s’il est correctement suivi. C'est une première !
La chirurgie des voies aériennes supérieures qui, selon différentes techniques, permet d’éliminer les tissus relâchés qui obstruent le fond de la gorge.
Astrid6 Astrid7
Appareils d' avancée mandibulaire
 - Les appareils d’avancée mandibulaire
ces appareils sont portés la nuit comme  de simples gouttières. 
Ils empêchent que  les tissus mous du fond de la gorge n’obstruent le passage de l’air en  maintenant la mâchoire du bas vers  l’avant.
 
Avant l’utilisation de ces appareils, le chirurgien-dentiste doit réaliser un examen clinique et radiographique de la cavité buccale, des dents et des articulations de la mâchoire.
Il existe plusieurs contre-indications à ces appareils (quantité insuffisante de dents en bonne santé, les gencives plus ou moins saines…).
Il faut être bien conseillé car tous les appareils n’ont pas la même efficacité.
- Enfin, un nouveau traitement vient d'être proposé : la stimulation du nerf (l'hypoglosse) qui restaure le tonus du muscle. Elle ne réveille pas le patient et est synchronisée avec les efforts respiratoires pendant les apnées. Les résultats préliminaires doivent être confirmés par de plus larges études.
 
Conclusion
Les apnées du sommeil sont dans la plupart des cas associées au ronflement, à des arrêts respiratoires la nuit, à une somnolence diurne et à une fatigue chronique. En présence de deux des symptômes décrits, il faut suspecter un SAOS et envisager une consultation spécialisée qui permettra, le cas échéant, de soulager et protéger le patient.
  
Pour en savoir plus
 

 

Partager cet article

Repost0
5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 14:10

 

Royal-Monaco--black.jpg

 

 RoyalMonaco_testata.jpg

 

PRIMO WEB MAGAZINE DI MONACO EDITO IN CARTACEO.      

IN PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES WEB SUR "ROYAL MONACO JOURNAL

MEDICINE & CHINESE TRADITIONAL MEDICINE 

Luigi39tab-copie-1.jpgLuigi Mattera is a certified by CERFPA (St. Laurent du Var-France) in HOMEOPATHY (biennale) & ZUO TUINA MASSAGE OF TRADITIONAL CHINESE MEDICINE - Online certificate from TEXAS CHIROPRACTIC COLLEGE (Pasadena-Texas 2007) in CHIROPRACTIC SPORTS & CHIROPRACTIC TREATMENT OF GOLF INJURIES.

In the past, he has been Captain aboard tanker ships . He got  Italian UNIVERSITY DOCTORATE in Foreigner and Litterature Languages (IULM Milano - Italy) and 3 years UNIVERISTY DIPLOMA in Public Relations and Discipline Administration (ISTITUTO UNIVERSITARIO LINGUE MODERNE -  Milano)

 

PRESENTS:  Royal Monaco Médecine

      Ce message contient des images, si vous ne les voyez pas »lisez le message en ligne.

logo-wim

WOMAN'S INSTITUTE OF MONACO

WIM Monaco www.wim.mc

Présidente d'Honneur : Madame Charlotte Casiraghi

frise news

 

 

 LES LOMBALGIES

alexSyaAlexia SIBONY 
Kinésithérapeute 
Ingénieur qualité en management de la santé 
Monaco 

Janvier 2014

Les douleurs lombaires touchent 80% de la population. 
Le repos n'est pas la solution. 
La volonté du patient est déterminante pour obtenir la guérison. 
La prévention dès le jeune âge est souhaitable.

alexia1La lombalgie est le terme médical qui désigne les douleurs de la région lombaire. C'est une affection très courante et le plus souvent sans gravité.
Moins de 10% des cas sont en rapport avec une cause inflammatoire, traumatique, tumorale ou infectieuse.
On a longtemps considéré que le repos strict permettait de guérir la lombalgie. Cette conception est totalement fausse.

 

Un peu d'anatomie
*La colonne vertébrale est composée des vertèbres, des disques intervertébraux qui servent d'amortisseur et d'éléments associés (muscles, ligaments...) qui assurent la cohésion et la mobilité de l'ensemble.
*Le vieillissement du disque intervertébral entraîne une perte de souplesse de la colonne vertébrale et donc, un risque plus élevé de lombalgie.

                 alexia2

Quelques chiffres
* 70 à 80% des personnes souffrent d'une lombalgie au moins une fois dans leur vie.
* 7% des lombalgies deviennent chroniques.
* 75% des coûts d'indemnisation pour lombalgie sont dus aux formes chroniques.

On distingue
* Les lombalgies aigües d'évolution égale ou inférieure à 4 semaines.
* Les lombalgies subaigües qui ont une évolution comprise entre 4 et 12 semaines.
* Les lombalgies chroniques marquées par leur ancienneté supérieure à 3 mois.
* Les lombalgies récidivantes définies par la survenue d'au moins deux épisodes aigus à moins d'un an d'intervalle.

Les causes
De nombreuses causes sont à l'origine des douleurs lombaires :
* Lésion d'un muscle, d'un tendon, ou d'un ligament
* Pathologies des disques intervertébraux (pouvant entrainer une hernie discale,    voir une sciatique)
* Arthrose
* Ostéoporose (fréquente surtout chez la femme ménopausée).

Les facteurs de risques
alexia3* La sédentarité est à l'origine de la plupart des maux du dos, car elle entraîne un affaiblissement des muscles
* Le surpoids (l'embonpoint augmente la charge subie par les vertèbres, en particulier les vertèbres lombaires)
* Les contractures musculaires mal prises en charge ou négligées
* Les mauvaises postures au travail, en voiture, pendant le sommeil
* La pénibilité de l'activité professionnelle
* La grossesse (les femmes enceintes doivent supporter un poids supplémentaire à un moment où les hormones féminines induisent un relâchement des tissus musculaires)

Quelle prise en charge ?
Le traitement de la lombalgie impose une participation active du patient. Certains programmes de rééducation utilisent même le terme de "contrat".

Le traitement médical
A partir de l'examen clinique et des descriptions du patient, le médecin proposera assez rarement des examens complémentaires (radiographie, IRM, scanner) la première fois, établira un diagnostic et prescrira un traitement médicamenteux et/ou de la rééducation.
La prise en charge des lombalgies aigües est avant tout médicale.
Le traitement vise à rendre la douleur supportable, afin de continuer ou de reprendre une vie normale.

La prescription de rééducation
-Dans la lombalgie aiguë, il faut continuer son activité en évitant les mouvements les plus douloureux.
-Dans les lombalgies subaigües ou récidivantes, le kinésithérapeute joue un rôle essentiel pour prévenir les rechutes et le passage à la chronicité. Il doit permettre la reprise des activités dans les meilleures conditions.

-Le programme de rééducation associe prise en charge de la douleur, séances d'éducation et de conseils (éducation thérapeutique), exercice physique et accompagnement psychologique (surtout dans le cadre des lombalgies chroniques).

alexia6*La kinésithérapie a pour objectifs
- d'améliorer les positions pratiquées lors de d'efforts ou au repos,
- de muscler le dos et la ceinture abdominale,
- d'assouplir les membres inférieurs, voire les muscler.

Mais il ne faut pas attendre de la seule kinésithérapie la résolution de tous les problèmes. De plus, elle n'est efficace que si des exercices quotidiens sont pratiqués par le patient de façon autonome.

L'infiltration lombaire sera traitée dans une prochaine newsletter

Les moyens
Le kinésithérapeute dispose d'une série d'actes comprenant notamment :
* Les exercices thérapeutiques (ou gymnastique médicale)
* Le massage à visée de relaxation musculaire
* L'électrothérapie (courant basses fréquences, libérant des endorphines à visée antalgique)
* La balnéothérapie (rééducation en piscine ayant un effet antalgique)
* La thermothérapie (thérapie par la chaleur à visée antalgique), la cryothérapie et les réflexothérapies.

alexia7La contention par ceinture lombo-sacrée est indiquée en cas de douleurs invalidantes pour certains actes forcés. Dans les phases douloureuses, elle soulage les vertèbres en les immobilisant (pas totalement) et maintient une chaleur qui relaxe les muscles

Le yoga
alexia8Le yoga associe mouvements d'étirement ou stretching (qui a pour but de développer la souplesse corporelle) et assouplissements musculaires. C'est une des solutions efficaces proposées aujourd'hui, notamment lorsque les douleurs lombaires ne cessent pas après 3 mois.

L'ostéopathie
Le traitement par des manipulations ostéopathiques des articulations (pressions appliquées manuellement sur les os et les tissus) dans la région lombaire présente de bons résultats, notamment chez la femme enceinte. Attention, ce traitement ne convient pas à tout le monde...

La chirurgie ne concerne que 1 à 2 % des patients ayant des problèmes lombaires dégénératifs

La prévention
-Dès le jeune âge, elle est hautement souhaitable : elle fera l'objet d'une autre newsletter.
-A l'âge adulte, la meilleure façon de prévenir le mal de dos, ou d'améliorer la santé de son dos s'il est déjà douloureux, est une bonne hygiène de vie et la pratique d'exercices physiques : natation, gymnastique douce, yoga,...
La plupart des sports sont bénéfiques si on les pratique dans de bonnes conditions.

Astuce
Quelquefois, un podologue peut découvrir que le placement du pied est susceptible de déséquilibrer tout le squelette. Il suffira alors de corriger cet élément.

Ce qu'il faut retenir...
Les lombalgies sont des affections très courantes et de différentes formes, souvent liées au travail. Les conséquences peuvent être lourdes : arrêts de travail, inaptitudes, invalidité...

La volonté du patient est déterminante pour obtenir la guérison.
La prise de conscience de son dos et de ses différentes parties (cervicale, dorsale et lombaire) par des exercices thérapeutiques favorise les bonnes postures, au travail, à la maison, en voiture, pendant le sommeil et assure ainsi une diminution significative des douleurs lombaires.

alexia5Lorsque l'on souffre du dos et si la lombalgie est d'origine musculaire, il est recommandé de reprendre son activité le plus tôt possible. Sans activité, les douleurs augmentent et cela peut réduire le tonus et la souplesse des muscles.

L'éducation thérapeutique (ETP) fait partie aujourd'hui du panel de solutions pour permettre aux patients de retrouver leur autonomie, adapter la prise en charge de la douleur, les rassurer pour aider à se remettre en activité aussi bien physiquement que professionnellement et socialement.

Pour en savoir plus 
Lombalgie.fr
Site M'tondos
Institut national d'éducation et de prévention pour la santé
La lombalgie sur le site de l'assurance maladie 

Crédit photos : site http://www.webmd.com/ et site de l'assurance maladie

 

 

banner

frise news

Rejoignez le forum de discussion sur la page en ligne 
ou sur la page Facebook du WIM (visible sans compte personnel)
Inscrivez-vous ici pour recevoir les prochaines newsletters

www.wim.mc

Partager cet article

Repost0
2 février 2014 7 02 /02 /février /2014 12:06

 

Royal-Monaco--black.jpg

 

 RoyalMonaco_testata.jpg

 

PRIMO WEB MAGAZINE DI MONACO EDITO IN CARTACEO.      

IN PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES WEB SUR "ROYAL MONACO JOURNAL

MEDICINE & CHINESE TRADITIONAL MEDICINE 

Luigi39tab-copie-1.jpgLuigi Mattera is a certified by CERFPA (St. Laurent du Var-France) in HOMEOPATHY (biennale) & ZUO TUINA MASSAGE OF TRADITIONAL CHINESE MEDICINE - Online certificate from TEXAS CHIROPRACTIC COLLEGE (Pasadena-Texas 2007) in CHIROPRACTIC SPORTS & CHIROPRACTIC TREATMENT OF GOLF INJURIES.

In the past, he has been Captain aboard tanker ships . He got  Italian UNIVERSITY DOCTORATE in Foreigner and Litterature Languages (IULM Milano - Italy) and 3 years UNIVERISTY DIPLOMA in Public Relations and Discipline Administration (ISTITUTO UNIVERSITARIO LINGUE MODERNE -  Milano)

 

PRESENTS:  Royal Monaco Médecine

     

Objet: les professeurs Alain Treisser et Franco Borruto du CHPG de Monaco présentent au collège national des sages femmes de Paris l"Odon device"
borrutressierCHPG-MATERNITE_ED.jpg
L’histoire raconte que le Dr Dubois accourut tout essoufflé dans les appartements de Napoléon en demandant la permission d’utiliser les forceps pour l’impératrice Marie- Louise….
Pourtant, rares sont les cas au cours des siècles où furent accordés des consentements pour l’utilisation des forceps et des ventouses.
En fait, cette décision était liée au sentiment d’une « nécessité inéluctable et au manque de solution alternative » que ce soit l’extraction instrumentale ou la césarienne, dont nous savons que les indications ne sont pas les mêmes.
L’absence de progression dans la deuxième étape du travail, et en particulier au- delà d’un certain " niveau " offre peu d’alternatives : spatules, forceps, ventouses et mini ventouses (kiwi)
Ces pratiques ont été utilisées jusqu’à nos jours mais un mécanicien de Buenos Aires, Jorge Odon les a récemment transformées.
En essayent d'extraire un bouchon d’une bouteille vide, il a durant la nuit, trouvé une solution. Et pris d’une géniale intuition il réalise que ce système pourrait être utilisé pendant le travail durant l’accouchement.

borrut.jpg  
Il réveille sa femme, lui confie ses idées lumineuses. Ensuite, il les confie à un obstétricien qui, loin de rire en l’écoutant, lui permet de développer son système et de le mettre en pratique.
Après des tentatives réussies et la résolution des problèmes techniques, l’invention a suscité l’attention d’un coordinateur médical de l’OMS, le Dr Mario Meraldi.
Ce dernier présente sur la scène médicale l’ODON DEVICE;
L’appareil sort des frontières de l’Argentine et devient l’objet d’une phase d’étude 1 ayant pour ambition de le diffuser dans le monde entier.
L’insertion de l’appareil prend moins d’une minute ; nul besoin d’autres outils ni de connaissances sophistiquées et aucune nécessité de connaissances approfondies.
Les résultats publiés suite aux premiers cas sont passionnants.
Cependant, on doit attendre la fin de la phase 1 et le début de la phase 2 de l’étude pour être en mesure de confirmer que le souhait du Dr CORVISART avait transmis au Dr Dubois se réalise:
« Arrête de faire des forceps, il faut chercher quelque chose de plus moderne « 
Depuis ce jour deux siècles se sont écoulés, puis un mécanicien est arrivé et l’obstétrique vient peut-être d’enregistrer une grande innovation

Partager cet article

Repost0
22 janvier 2014 3 22 /01 /janvier /2014 15:22

 

Royal-Monaco--black.jpg

 

 RoyalMonaco_testata.jpg

 

PRIMO WEB MAGAZINE DI MONACO EDITO IN CARTACEO.      

IN PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES WEB SUR "ROYAL MONACO JOURNAL

MEDICINE & CHINESE TRADITIONAL MEDICINE 

Luigi39tab-copie-1.jpgLuigi Mattera is a certified by CERFPA (St. Laurent du Var-France) in HOMEOPATHY (biennale) & ZUO TUINA MASSAGE OF TRADITIONAL CHINESE MEDICINE - Online certificate from TEXAS CHIROPRACTIC COLLEGE (Pasadena-Texas 2007) in CHIROPRACTIC SPORTS & CHIROPRACTIC TREATMENT OF GOLF INJURIES.

In the past, he has been Captain aboard tanker ships . He got  Italian UNIVERSITY DOCTORATE in Foreigner and Litterature Languages (IULM Milano - Italy) and 3 years UNIVERISTY DIPLOMA in Public Relations and Discipline Administration (ISTITUTO UNIVERSITARIO LINGUE MODERNE -  Milano)

 

PRESENTS:  Royal Monaco Médecine

 

L’arthrose des membres inférieurs, un frein à la conduite

 

Comme aux autres âges de la vie, la voiture joue un rôle important pour la mobilité des seniors. L’un des éléments déterminants de l’aptitude à une conduite sans risque est la capacité de freiner en urgence et d’arrêter la voiture sur une courte distance. Deux facteurs interviennent sur la distance parcourue par une voiture lors d’un arrêt d’urgence : la distance de freinage et la distance de réaction. Les avancées technologiques ont considérablement réduit les distances de freinage, faisant qu’actuellement, jusqu’à une vitesse de 60 km/h, la distance de réaction (distance parcourue par la voiture jusqu’à ce que le conducteur réagisse et active le système de freinage) est supérieure à la distance de freinage.

Beaucoup d’éléments interviennent sur cette distance de réaction. Une équipe allemande a choisi de s’intéresser à l’influence de la présence d’arthrose des membres inférieurs sur la sécurité du freinage. Dans les études évaluant les bénéfices des arthroplasties de hanches, il n’est pas rare de trouver les performances de conduite à la période préopératoire comme références d’une conduite sans danger. Mais est-ce bien vrai ? L’arthrose de hanche ou du genou n’aurait-elle pas un impact sur la rapidité de la réponse à une sollicitation ?

Un simulateur de conduite a été fabriqué, sur le modèle d’une « voiture moyenne européenne », avec des capteurs sur la pédale de frein et l’accélérateur, afin de mesurer le temps total du freinage, le temps de réaction, le temps que met la personne à passerle pied d’une pédale à l’autre et la force de freinage. Les patients, souffrant d’arthrose du genou droit (n = 18) ou gauche (n = 15) ou encore de la hanche droite (n = 20) ou gauche (n = 19), étaient comparés à des patients sans arthrose. Les limites fixées par les autorités en charge de la sécurité routière, pour un freinage en toute sécurité, vont de 700 ms à 1 500 ms, selon que le freinage est dans l’urgence ou non.

L’arthrose du genou droit ou de la hanche droite augmentent sensiblement le temps de freinage. Curieusement, l’arthrose du genou gauche l’augmente aussi, dans des proportions identiques à celle du genou droit. L’arthrose de la hanche gauche en revanche n’affecte pas le temps de freinage. Pour un véhicule roulant à 100 km/h, la différence des temps de freinage entre les patients arthrosiques et les sujets sains résulte en une augmentation moyenne conséquente de la distance de freinage, de 3,7 m en cas d’arthrose du genou gauche et de 3,3 m en cas d’arthrose du genou droit. Cela peut représenter la différence entre une collision et la possibilité de s’arrêter à temps, même si aucun des participants ne dépasse un temps de freinage de 600 ms qui justifierait une interdiction de la conduite. Paradoxalement, l’arthrose ne modifie en rien la force de freinage.

Les auteurs insistent sur le fait que les différentes approches thérapeutiques de l’arthrose des membres inférieurs, telles que la kinésithérapie, devraient tenir compte du fait que l’arthrose du genou gauche altère autant que celle du genou droit les capacités de conduite. Cela doit être pris en compte aussi pour les patients après une prothèse du genou gauche.

Dr Roseline Péluchon

 

 

RÉFÉRENCES
Hofmann U.K. et coll. : Osteoarthritis of the knee or hip significantly impairs driving ability (cross-sectional survey). BMC MusculoskeletalDisorders 2014, 15: 20. doi:10.1186/1471-2474-15-20.

Partager cet article

Repost0
19 janvier 2014 7 19 /01 /janvier /2014 14:51

 

Royal-Monaco--black.jpg

 

 RoyalMonaco_testata.jpg

 

PRIMO WEB MAGAZINE DI MONACO EDITO IN CARTACEO.      

IN PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES WEB SUR "ROYAL MONACO JOURNAL

MEDICINE & CHINESE TRADITIONAL MEDICINE 

Luigi39tab-copie-1.jpgLuigi Mattera is a certified by CERFPA (St. Laurent du Var-France) in HOMEOPATHY (biennale) & ZUO TUINA MASSAGE OF TRADITIONAL CHINESE MEDICINE - Online certificate from TEXAS CHIROPRACTIC COLLEGE (Pasadena-Texas 2007) in CHIROPRACTIC SPORTS & CHIROPRACTIC TREATMENT OF GOLF INJURIES.

In the past, he has been Captain aboard tanker ships . He got  Italian UNIVERSITY DOCTORATE in Foreigner and Litterature Languages (IULM Milano - Italy) and 3 years UNIVERISTY DIPLOMA in Public Relations and Discipline Administration (ISTITUTO UNIVERSITARIO LINGUE MODERNE -  Milano)

 

PRESENTS:  Royal Monaco Médecine

 

 

Poursuivre le dépistage du cancer du col après 65 ans ?

 

En ce mois de janvier plusieurs campagnes d’information placent le dépistage du cancer du col de l’utérus au cœur de l’actualité médicale. En amont de la semaine européenne de prévention et dépistage du cancer du col (19 au 25 janvier), l’Institut national du cancer et le ministère des Affaires sociales et de la Santé diffusent jusqu’au 28 janvier une campagne radio pour sensibiliser les femmes à la nécessité de réaliser régulièrement des frottis, notamment chez les plus de 50 ans. Au même moment la publication d’une étude cas-contrôle britannique vient souligner l’impact du dépistage dans cette population.

Il y a un manque de consensus sur l’âge limite de l’intérêt du dépistage et peu de preuves directes sur lesquelles baser des recommandations. Les femmes régulièrement dépistées de 50 à 64 ans ont-elles un risque réduit de cancer du col à 65-83 ans ? D’autre part, le risque est-il suffisamment faible chez les femmes bien dépistées ayant des antécédents de tests négatifs et d’absence de lésions de haut grade pour justifier l’arrêt du dépistage à 65 ans, et comment ce risque évolue-t-il avec l’âge ? Des questions auxquelles répond une équipe de Londres avec la plus grande étude jamais réalisée sur le dépistage et le risque de cancer du col utérin à 65 ans et plus.

6 fois plus de risque de cancer cervical entre 65 et 83 ans en l’absence de dépistage entre 50 et 64 ans

L’étude inclut tous les cas de cancer du col invasif chez les femmes de 65 ans et plus (n = 1 341) enregistrés en Angleterre et au Pays de Galles de 2007 à 2012 par des médecins généralistes du NHS, le service national de santé britannique, et 2 contrôles appariés par cas sélectionnés au hasard à partir des registres (n= 2 646 ; 2,7 % des cas n’ont qu’un seul contrôle). Les données sur les antécédents de dépistage sont celles du système de dépistage national par cytologie conventionnelle ou liquide.

Le risque le plus élevé de cancer est observé chez les femmes ayant des antécédents de cytologie anormale (Odds ratio [OR] = 1,83 par rapport aux femmes non dépistées de 50 à 64 ans). Les femmes atteintes de cancer sont plus susceptibles de ne pas avoir eu de dépistage de 50 à 64 ans que la population générale (40 % contre 16 %) et moins susceptibles d'avoir eu un dépistage adéquat négatif (21 % contre 53 %). Celles ayant bénéficié d’un dépistage adéquat négatif sont environ six fois moins susceptibles d’avoir un cancer du col utérin à 65 ans ou plus (OR = 0,16, intervalle de confiance à 95 % : 0,13 à 0,19) que les femmes n’ayant pas fait de test depuis l’âge de 50 ans.

Le taux absolu de cancers pour 100 000 années-femmes est estimé à 4,0 chez les femmes dépistées correctement et négatives, 24,5 chez les femmes non dépistées, et 43,0 chez les femmes ayant des antécédents de dépistage anormal. Il se traduit par un risque à 20 ans de 8 cancers pour 10 000 femmes avec dépistage adéquat négatif à l'âge de 65 ans, 49 cancers pour 10 000 en cas d’absence de dépistage et 86 pour 10 000 en cas de dépistage anormal.

Dépister à intervalles réguliers

Par rapport à l’absence de dépistage de 50 à 64 ans, le risque le plus faible est observé pour un intervalle ≤ 5,5 ans entre 2 dépistages (OR = 0,25), et un intervalle de 9 à 15 ans se révèle également protecteur, bien que dans une moindre mesure. Les auteurs estiment d’autre part que, en l'absence de dépistage entre 50-64 ans, le taux de cancer du col utérin chez les femmes de 65-79 ans (actuellement de 9,6 pour 100 000 années-femmes) aurait été multiplié par 2,3. Inversement, si toutes les femmes avaient bénéficié d’un examen à des intervalles  ≤  5,5 ans entre 50 et 64 ans, le nombre de cancers à 65-79 ans aurait été réduit de 38 %.

On observe au final un effet protecteur du dépistage par cytologie entre 50 et 64 ans contre l’apparition ultérieure d’un cancer du col, protection maximale avec un dépistage régulier et qui diminue progressivement quand augmente le délai écoulé depuis le dernier dépistage négatif. Le risque de cancer du col augmente avec l’âge chez les femmes bénéficiant d’un dépistage adéquat négatif (de 0,07 dans la tranche d’âge 65-69 ans à 0,28 chez les 75-79 ans et 0,37 chez les 80-83 ans). Des analyses de sensibilité montrent que les résultats de cette étude sont robustes. La protection associée au dépistage est plus importante pour les carcinomes épidermoïdes que les adénocarcinomes en accord avec les lésions détectées par cette méthode. A la lumière de l'espérance de vie, il semble approprié d’envisager d'augmenter l'âge du dernier dépistage.

Dominique Monnier

 

 

RÉFÉRENCES
Cuzick J et coll. Cervical Screening at Age 50–64 Years and the Risk of Cervical Cancer at Age 65 Years and Older: Population-Based Case Control Study. PLoS Med. 2014; 11: e1001585. Publication avancée en ligne le 14 janvier. Doi : 10.1371/journal.pmed.1001585

Partager cet article

Repost0
17 janvier 2014 5 17 /01 /janvier /2014 06:08

 

Royal-Monaco--black.jpg

 

 RoyalMonaco_testata.jpg

 

PRIMO WEB MAGAZINE DI MONACO EDITO IN CARTACEO.      

IN PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES WEB SUR "ROYAL MONACO JOURNAL

MEDICINE & CHINESE TRADITIONAL MEDICINE 

Luigi39tab-copie-1.jpgLuigi Mattera is a certified by CERFPA (St. Laurent du Var-France) in HOMEOPATHY (biennale) & ZUO TUINA MASSAGE OF TRADITIONAL CHINESE MEDICINE - Online certificate from TEXAS CHIROPRACTIC COLLEGE (Pasadena-Texas 2007) in CHIROPRACTIC SPORTS & CHIROPRACTIC TREATMENT OF GOLF INJURIES.

In the past, he has been Captain aboard tanker ships . He got  Italian UNIVERSITY DOCTORATE in Foreigner and Litterature Languages (IULM Milano - Italy) and 3 years UNIVERISTY DIPLOMA in Public Relations and Discipline Administration (ISTITUTO UNIVERSITARIO LINGUE MODERNE -  Milano)

 

PRESENTS:  Royal Monaco Médecine

 

Hépatite C : chronique d’une guérison annoncée

 

La mise à disposition de combinaisons de médicaments administrés uniquement par voie orale est souhaitable pour les patients infectés par le virus de l'hépatite C (VHC).

Cette publication rapporte les résultats d’une étude clinique ouverte ayant évalué une association daclatasvir (un inhibiteur du complexe de réplication du VHC NS5A) plus sofosbuvir (un inhibiteur nucléotidique de la polymérase NS5B du VHC) chez des sujets infectés par le VHC de génotype 1, 2, ou 3.

Il s’agit d’une étude ouverte ayant inclus des patients naïfs de traitement, 44 infectés par un virus de génotype 1 et 44 par un virus de génotype 3 ou 4, qui ont été randomisés pour recevoir une bithérapie daclatasvir 60 mg/j + sofosbuvir 400 mg/j associée, ou non, à de la ribavirine, pour une durée totale de 24 semaines.

L’étude a été élargie pour inclure 123 patients supplémentaires de génotype 1 qui ont été randomisés pour recevoir la combinaison daclatasvir et sofosbuvir, avec ou sans ribavirine, pendant 12 semaines (82 patients préalablement non traités) ou 24 semaines (41 patients en échec virologique d’une trithérapie avec du télaprévir ou du bocéprévir combiné au peginterféron alfa plus la ribavirine).

Le critère de jugement principal était la réponse virologique soutenue (ARN du VHC< 25 UI par millilitre) à la semaine 12 après la fin du traitement (RVS-12).

Au total 211 patients ont été traités.

Parmi les patients de génotype 1, 98 % des 126 qui n’avaient pas été préalablement traités et 98 % des 41 patients en échec d’un précédent traitement avec des inhibiteurs de la protéase du VHC avaient une réponse virologique soutenue à la semaine 12 après la fin du traitement.
De même, 24 des 26 malades (92 %) infectés par un génotype 2 et 16 des 18 (89 %) infectés par un virus de génotype 3 avaient une réponse virologique soutenue à la semaine 12.

Avec ou sans ribavirine, c’est pareil

Des taux élevés de RVS-12 ont été observées aussi bien chez les patients infectés par un VHC de sous-types 1a et 1b (98 % et 100 %, respectivement) que chez ceux ayant un génotype CC ou non-CC et de l’IL28B (93 % et 98 %, respectivement).

L’utilisation de ribavirine, ou son absence, n’a pas modifié les taux de RVS-12, de 94 % et 98 % respectivement.

Il est important de signaler que l’évaluation de la charge virale à la semaine 24 post-traitement ont confirmé les résultats de l’évaluation à S12.

Un patient de génotype 3, sans ribavirine, a rechuté après la fin du traitement.

Les événements indésirables les plus fréquents ont été la fatigue, des maux de tête et des nausées.

Les anomalies biologiques le plus souvent rapportées ont été l’hypophosphorémie et l’élévation de la glycémie. La baisse de l’hémoglobine, après 24 semaines de traitement, était de -2,2g/dl chez les patients ayant eu de la ribavirine contre -0,3 g/dl chez ceux qui n’avaient pas été traités par cette molécule. Ces chiffres étaient de -2,8 et -0,9 g/dl après 12 semaines de traitement.

Cette étude suggère qu’une combinaison de daclatasvir plus sofosbuvir, administrée par voie orale une fois par jour, est associée à des taux élevés de réponse virologique soutenue chez les patients infectés par le VHC de génotype 1, 2, ou 3, y compris en cas d’échec à une trithérapie antérieure éventuelle comprenant du télaprévir ou du bocéprévir.

Pr Marc Bardou

 

 

RÉFÉRENCES
Sulkowski M et coll. Daclatasvir plus Sofosbuvir for Previously Treated or Untreated Chronic HCV Infection. N Engl J Med., 2014; 370: 211-21

Partager cet article

Repost0
11 janvier 2014 6 11 /01 /janvier /2014 18:31

 

Royal-Monaco--black.jpg

 

 RoyalMonaco_testata.jpg

 

PRIMO WEB MAGAZINE DI MONACO EDITO IN CARTACEO.      

IN PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES WEB SUR "ROYAL MONACO JOURNAL

MEDICINE & CHINESE TRADITIONAL MEDICINE 

Luigi39tab-copie-1.jpgLuigi Mattera is a certified by CERFPA (St. Laurent du Var-France) in HOMEOPATHY (biennale) & ZUO TUINA MASSAGE OF TRADITIONAL CHINESE MEDICINE - Online certificate from TEXAS CHIROPRACTIC COLLEGE (Pasadena-Texas 2007) in CHIROPRACTIC SPORTS & CHIROPRACTIC TREATMENT OF GOLF INJURIES.

In the past, he has been Captain aboard tanker ships . He got  Italian UNIVERSITY DOCTORATE in Foreigner and Litterature Languages (IULM Milano - Italy) and 3 years UNIVERISTY DIPLOMA in Public Relations and Discipline Administration (ISTITUTO UNIVERSITARIO LINGUE MODERNE -  Milano)

 

PRESENTS:  Royal Monaco Médecine

11è Biennale Monégasque de Cancérologie,

du 29 janvier au 1er février 2014 au Grimaldi Forum Monaco

 

Un congrès médical de haut niveau rehaussé par le « Prix Prince Albert Ier »

 

La 11ème édition de la Biennale Monégasque de Cancérologie, créée en 1994 à l’initiative du Dr Michel Héry, Chef du Service de Radiothérapie-Oncologie du Centre Hospitalier Princesse Grace, se déroulera au Grimaldi Forum Monaco, du 29 janvier au 1er février  2014.

Avec ses 1 500 participants, plus de 200 orateurs et de nombreuses Sociétés savantes représentées, cette Biennale demeure le congrès francophone de cancérologie le plus important. Son Conseil scientifique est d’ailleurs composé de médecins les plus reconnus par leurs activités professionnelles et leurs travaux publiés.

 

Tous les cancers passés au crible des plus éminents spécialistes

La 11ème édition de cette Biennale va aborder de nombreux thèmes d’actualité dans le traitement de tous les cancers. Citons entre autres le développement de la Génomique et des Biotechnologies, la notion de Médico-Economie, le suivi d’essais de médecine personnalisée… Elle s’attachera bien sûr à décliner toutes les avancées dans le traitement de nombre de cancers (sein, poumon, prostate, colorectal, ovaire, pancréas, gastrique, etc).

La nouveauté de cette édition 2014 consistera en l’étude de cas clinique interactifs (en lien direct avec l’orateur, à l’aide de tablettes numériques), sur des thématiques là encore variées : sarcomes, cancer du rein, de l’ovaire, digestif,… ou encore sur un cas clinique d’un patient atteint d’un CBNPC EGFR muté.

 

L’Académie de Médecine décernera le « Prix Prince Albert Ier »

Au cours de ce congrès médical, la prestigieuse Académie de Médecine décernera,  le jeudi 30 janvier à 19h dans la Salle Empire de l’Hôtel de Paris, le « Prix Prince Albert Ier », d’un montant de 5 000 euros.

Créé en 1923 à l’initiative du Trisaïeul de SAS le Prince Souverain et financé dès lors par la Principauté, il est destiné à récompenser tous les deux ans « un travail ayant fait progresser le diagnostic ou le traitement des cancers ». Il est attribué par un jury constitué des académiciens membres de la Commission de cancérologie.

 

Des facilités d’inscription pour intéresser le maximum de professionnels

Autre particularité du rendez-vous monégasque : tous les professionnels de santé basés en Principauté, dans les Alpes-Maritimes, le Var et les Bouches-du-Rhône bénéficient de la gratuité d’inscription. Idem pour les ARC, infirmiers, manipulateurs et internes de spécialité (sur simple présentation d’un justificatif).

Pour tous les autres professionnels, un tarif préférentiel de 495 € est en vigueur jusqu’au 29 novembre.

 

Inscriptions directement en ligne surwww.biennalecancero2014.com

Partager cet article

Repost0
11 janvier 2014 6 11 /01 /janvier /2014 07:41

 

Royal-Monaco--black.jpg

 

 RoyalMonaco_testata.jpg

 

PRIMO WEB MAGAZINE DI MONACO EDITO IN CARTACEO.      

IN PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES WEB SUR "ROYAL MONACO JOURNAL

MEDICINE & CHINESE TRADITIONAL MEDICINE 

Luigi39tab-copie-1.jpgLuigi Mattera is a certified by CERFPA (St. Laurent du Var-France) in HOMEOPATHY (biennale) & ZUO TUINA MASSAGE OF TRADITIONAL CHINESE MEDICINE - Online certificate from TEXAS CHIROPRACTIC COLLEGE (Pasadena-Texas 2007) in CHIROPRACTIC SPORTS & CHIROPRACTIC TREATMENT OF GOLF INJURIES.

In the past, he has been Captain aboard tanker ships . He got  Italian UNIVERSITY DOCTORATE in Foreigner and Litterature Languages (IULM Milano - Italy) and 3 years UNIVERISTY DIPLOMA in Public Relations and Discipline Administration (ISTITUTO UNIVERSITARIO LINGUE MODERNE -  Milano)

 

PRESENTS:  Royal Monaco Médecine

Chlamydia trachomatis: vingt minutes pour en détecter l'infection


 

 

Responsable de la majorité des infections sexuellement transmissibles (IST) d'origine bactérienne, Chlamydia trachomatis affecte en moyenne de 5 % à 10 % de la population et est particulièrement répandue chez les jeunes en âge de procréer. Source d’infections qui peuvent être sévères, c’est une cause majeure d’infertilité. La fréquence du portage asymptomatique avec persistance d’une infection à bas bruit pose un véritable problème de santé publique. La détection du germe utilise classiquement des techniques basées sur la PCR (polymerase chain reaction) avec amplification d’un gène de l'ADN chromosomique de la bactérie, de l'ARN ribosomique, ou d’une séquence spécifique de l'ADN extrachromosomique. Très sensibles et spécifiques,  les techniques d'amplification génique ont l’inconvénient de nécessiter un laboratoire central possédant des automates d'amplification et de détection coûteux et du personnel formé.

Une équipe de chercheurs a mis au point une méthode rapide et sensible utilisable sur échantillon urinaire permettant de s’affranchir de l’étape de purification de l’ADN et ne nécessitant pas d’équipement spécialisé. En alternative à la PCR, elle fait appel à une méthode d’amplification isotherme de l’ADN, la RPA (recombinase polymerase amplification) directement à partir d’échantillons d’urine lysés.

Amplification par recombinase polymérase

La RPA est une technique récente qui couple un amorçage spécifique utilisant un complexe recombinase à une synthèse d’ADN par déplacement de brin. Les réactions sont sensibles, spécifiques et rapides et fonctionnent à basse température. La méthode décrite a une limite de détection de 5 à 12 agents pathogènes par test, du même ordre que les autres techniques basées sur l’amplification génique, et permet en 20 minutes une détection à partir d’urine non purifiée.

La RPA utilise cinq ingrédients principaux: un échantillon de l'ADN à amplifier, un complexe amorce-recombinase, qui déclenche le processus de copie ; les nucléotides à partir desquels se forment les nouveaux brins ; une polymérase qui les assemble dans le bon ordre, et des protéines de liaison à l'ADN simple brin, qui contribuent à maintenir l'ADN d'origine tandis que le nouvel ADN est en cours. Le complexe amorce-recombinase est en mesure de se fixer à l'ADN double brin, ce qui élimine la nécessité du chauffage. Une fois le complexe en place, il se désassemble, permettant à l'ADN polymérase de commencer la synthèse d'un nouveau brin d'ADN complémentaire, tandis que les protéines de liaison attachent et stabilisent le brin déplacé. Dans des conditions précises,  le processus se répète automatiquement, entraînant une augmentation exponentielle de l’ADN.

Validation chez 70 patients

Pour l’identification et l’amplification par RPA, les chercheurs ont sélectionné un fragment du gène CDS2 conservé dans les souches de C. trachomatis sexuellement transmissibles. Le plasmide est présent en multiples copies par génome bactérien.

La méthode est testée chez 70 patients de 18 à 25 ans d’une clinique estonienne (51 femmes et 19 hommes) adressés par leur médecin pour des tests de dépistage d’IST, qui fournissent un échantillon d’urines du premier jet. Les lysats utilisés pour la RPA sont préparés par chauffage de l’échantillon pendant cinq minutes à 90°C. Pour comparaison les échantillons sont aussi testés par une méthode usuelle validée sur automate.

Dans la RPA, jusqu’à 5 µL d’urine peuvent être utilisés sans inhibition de la réaction d’amplification et la détection nécessite un minimum de 0,05 µL d’urine traitée par la chaleur. Le processus complet prend moins de 20 minutes : les 5 minutes d’incubation à 90°C sont suffisantes pour relarguer tout l’ADN des cellules, et l’amplification nécessite 10 minutes à 38°C. Cinquante-huit  échantillons sont négatifs par les 2 méthodes, soit une spécificité de 100 % pour l’essai RPA (Intervalle de confiance 95 % :92 %-100 %). Sur 12 échantillons d’urine positifs selon la méthode usuelle (dont 3 correspondant à des cas symptomatiques), 10 sont positifs par RPA et 2 sont négatifs, en utilisant 5 µL de lysat urinaire. La sensibilité de la méthode est ainsi estimée à 83 % (IC 95 % : 51 %-97 %).

Au final, cette procédure simple ne nécessite ni thermocycleur ni appareil coûteux et a l’avantage de pouvoir être réalisée rapidement sur place avec de bonnes spécificité et sensibilité.

Dominique Monnier

 

 

 

 

 

 

Références
Krõlov K et coll. Sensitive and Rapid Detection of Chlamydia trachomatis by Recombinase Polymerase Amplification Directly from Urine Samples. J Mol Diagn., 2014; 16: 127-35

 

Partager cet article

Repost0
5 janvier 2014 7 05 /01 /janvier /2014 18:07

 

Royal-Monaco--black.jpg

 

 RoyalMonaco_testata.jpg

 

PRIMO WEB MAGAZINE DI MONACO EDITO IN CARTACEO.      

IN PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES WEB SUR "ROYAL MONACO JOURNAL

MEDICINE & CHINESE TRADITIONAL MEDICINE 

Luigi39tab-copie-1.jpgLuigi Mattera is a certified by CERFPA (St. Laurent du Var-France) in HOMEOPATHY (biennale) & ZUO TUINA MASSAGE OF TRADITIONAL CHINESE MEDICINE - Online certificate from TEXAS CHIROPRACTIC COLLEGE (Pasadena-Texas 2007) in CHIROPRACTIC SPORTS & CHIROPRACTIC TREATMENT OF GOLF INJURIES.

In the past, he has been Captain aboard tanker ships . He got  Italian UNIVERSITY DOCTORATE in Foreigner and Litterature Languages (IULM Milano - Italy) and 3 years UNIVERISTY DIPLOMA in Public Relations and Discipline Administration (ISTITUTO UNIVERSITARIO LINGUE MODERNE -  Milano)

 

PRESENTS:  Royal Monaco Médecine

 

IVG : l’Europe suivra-t-elle la voie espagnole ?

 

 

Madrid, le lundi 30 décembre 2013 –Jusqu’en 2010, l’interruption volontaire de grossesse (IVG) n’était possible en Espagne qu’à trois conditions : avant 12 semaines d’aménorrhée en cas de viol, avant 22 semaines si une malformation fœtale était dépistée et jusqu’à la fin de la grossesse si la santé physique ou psychique de la mère semblait en jeu (et en cas de malformation fœtale engageant le pronostic vital). Cette notion de danger pour la santé psychique de la mère connut au fil des ans une interprétation de plus en plus large, si bien que l’Espagne présenta bientôt un taux d’avortement comparable aux pays européens autorisant cette pratique sans restriction (si ce n’est de délai). Par ailleurs, certaines IVG se pratiquaient très tardivement (au-delà des cas de malformation fœtale engageant le pronostic vital), soulevant régulièrement l’émotion de la population. La loi portée par le gouvernement socialiste de Zapatero contribua à mettre fin à cette hypocrisie en autorisant pleinement l’avortement jusqu’à 14 semaines d’aménorrhée et ne le permettant jusqu’à vingt-deux semaines qu’en cas de malformation du fœtus ou de danger pour la santé de la mère. Cette législation eut un effet contraire à l’explosion du nombre d’IVG tant redoutée par ses détracteurs: on compta 5 % d’avortement en moins sous son égide !

Des interruptions médicales de grossesse pour malformations du fœtus très restreintes

Cependant, le débat restait vif en Espagne et longtemps après l’adoption de la loi libéralisatrice de 2010 le sujet demeurait au cœur des préoccupations politiques. L’engagement de revenir sur la législation de Zapatero compta même parmi les propositions phares les plus discutées du parti populaire aujourd’hui au pouvoir. Le gouvernement de Mariano Rajoy n’a pas oublié sa promesse de campagne : vendredi, il a adopté en conseil des ministres son projet de loi de réforme de la loi autorisant l’avortement. S’il est adopté, l’IVG ne sera désormais plus possible qu’en cas de viol et si la santé mentale et physique de la mère est en danger. Afin d’éviter les dérives observées avant la loi de Zapatero, la menace psychique devra être attestée par l’avis concordant de deux psychiatres n’ayant aucun lien avec la clinique où aura été déposée la demande d’avortement. Concernant les malformations du fœtus, elles ne pourront donner lieu à une interruption médicale de grossesse que s’il s’agit d’une maladie mortelle à très court terme.

Un exemple pour l’Europe ?

La majorité parlementaire étant acquise au parti populaire, l’adoption du texte fait peu de doute. Les appels du parti socialiste contre le texte ont en effet peu de chance d’être entendus, même chez les élus de droite peu favorables au texte qui ne prendront pas le risque de désavouer le gouvernement sur un des engagements les plus marquants de son programme. Cette victoire annoncée du parti populaire n’empêche pas les opposants de se mobiliser activement. Les manifestations sont nombreuses dans la rue et sur internet (où l’on scande « plus jamais ça » en présentant des images de cintre ou d’aiguille à tricoter) et dépassent les frontières espagnoles. Outre la solidarité exprimée par les groupes féministes du monde entier, ces actions témoignent d’une crainte que cette loi espagnole initie un mouvement de retour sur les lois favorables à l'IVG dans l’Europe entière. Telle est d’ailleurs la volonté du gouvernement espagnol lui-même. « Nous avons fait la première loi qui reflète l'opinion majoritaire des citoyens européens (…) et je suis convaincu que cette initiative aura des prolongements dans les Parlements d'autres pays européens » a ainsi déclaré le ministre de la Justice espagnol, Alberto Ruiz-Gallardon qui a indiqué qu'il se rendrait à Bruxelles en février pour présenter le texte. Le ministre espagnol espère s’inscrire dans le sillage du rejet par le Parlement européen, il y a quelques semaines, du rapport du député portugais Edite Estrela qui souhaitait obtenir une reconnaissance européenne de la liberté de choix des femmes et plus largement du droit à l’IVG.

Une évolution contraire...en Irlande

Le vote très serré du Parlement européen (334 voix contre 327) révèle les tensions qui existent encore sur ce sujet au sein de l’Europe. Pour les associations telle que le Planning familial, l’année 2013 a d’ailleurs été marquée par le durcissement de plusieurs lois encadrant l’IVG. Son accès a ainsi été restreint en Biélorussie et en Macédoine. Par ailleurs, dans les pays où il est autorisé, les conditions sont souvent difficiles : en Hongrie, il n’y a désormais plus aucune clinique pratiquant gratuitement l’avortement médicamenteux, tandis qu’en Italie plus de 85 % des médecins font jouer leur clause de conscience pour refuser de pratiquer des avortements. Le Planning familial voit également comme un signe inquiétant le fait que la Suisse doit se prononcer en février 2014 sur un projet de loi d'initiative populaire, demandant l'arrêt du remboursement des IVG. Faut-il y voir une réelle menace sur le droit à l’avortement en Europe ? Ces craintes sont récurrentes mais ne doivent pas faire oublier certains mouvements contraires. Ainsi, en Irlande, qui connaît la législation la plus stricte en la matière puisque l’avortement n’est possible qu’en cas de danger pour la santé de la femme, le décès de Savita Halappanavar, une jeune dentiste morte de septicémie faute d’avoir vu sa grossesse interrompue alors qu’elle était en train de faire une fausse couche, a relancé le débat.

Aurélie Haroche


Partager cet article

Repost0
3 janvier 2014 5 03 /01 /janvier /2014 18:54

 

Royal-Monaco--black.jpg

 

 RoyalMonaco_testata.jpg

 

PRIMO WEB MAGAZINE DI MONACO EDITO IN CARTACEO.      

IN PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES WEB SUR "ROYAL MONACO JOURNAL

MEDICINE & CHINESE TRADITIONAL MEDICINE 

Luigi39tab-copie-1.jpgLuigi Mattera is a certified by CERFPA (St. Laurent du Var-France) in HOMEOPATHY (biennale) & ZUO TUINA MASSAGE OF TRADITIONAL CHINESE MEDICINE - Online certificate from TEXAS CHIROPRACTIC COLLEGE (Pasadena-Texas 2007) in CHIROPRACTIC SPORTS & CHIROPRACTIC TREATMENT OF GOLF INJURIES.

In the past, he has been Captain aboard tanker ships . He got  Italian UNIVERSITY DOCTORATE in Foreigner and Litterature Languages (IULM Milano - Italy) and 3 years UNIVERISTY DIPLOMA in Public Relations and Discipline Administration (ISTITUTO UNIVERSITARIO LINGUE MODERNE -  Milano)

 

PRESENTS:  Royal Monaco Médecine

 

Cinq fruits et légumes par jour : plus qu’un simple slogan

L’incidence des maladies cardiovasculaires est en déclin en Europe et aux Etats-Unis. Elles sont toutefois encore responsables de la moitié des décès en Europe et d’un tiers aux Etats-Unis. L’alimentation joue un rôle important dans la prévention des pathologies cardiovasculaires et de nombreux travaux ont notamment mis en évidence le rôle protecteur d’une alimentation riche en fibres.

Une équipe du Royaume-Uni fait le point grâce à une revue de la littérature parue sur le sujet depuis 1993 et traitant du lien entre la consommation de fibres alimentaires et la protection cardiovasculaire. Au total 22 études de cohorte ont été incluses dans une méta-analyse. Celle-ci confirme le bien-fondé des recommandations actuelles. La consommation quotidienne de 7 g de fibres alimentaires est en effet associée à une diminution de 9 % du risque cardiovasculaire et des pathologies coronaires.

L’objectif paraît tout à fait accessible. En effet, un apport de 7 g de fibres correspond à la consommation d’une portion de céréales complètes  et d’une portion de haricots ou de lentilles ou encore à 2 à 4 portions de fruits et légumes.

Mais ce n’est pas tout à fait aussi simple, puisque l’efficacité n’est pas la même selon le type de fibres et leur provenance. Une augmentation de la consommation de fibres insolubles, de fibres des céréales, fruits et légumes est associée à une réduction du risque cardiovasculaire. Une augmentation de la consommation de fibres insolubles et de fibres provenant des céréales et des légumes est de surcroît associée à une réduction du risque de coronaropathie.

Plusieurs mécanismes peuvent expliquer cet effet de la consommation de fibres sur le risque cardiovasculaire. Par la formation de gels, les fibres solubles atténueraient l’absorption des sucres et des lipides dans l’intestin. Ces gels pourraient avoir aussi un rôle de ralentisseurs de la vidange gastrique et par là réguleraient la sensation de satiété, contribuant à limiter la prise de poids. Les fibres solubles et les molécules d’amidon subissent une fermentation dans le côlon, produisant des acides gras à chaine courte qui peuvent contribuer à réduire le taux de cholestérol circulant. De plus, les céréales renferment des anti-oxydants, saponine et autres phytostérols qui peuvent eux aussi agir sur le risque cardiovasculaire. Les auteurs notent toutefois que la différence d’efficacité des fibres selon leur origine met en évidence la nécessité d’œuvrer à une meilleure compréhension de leur mode d’action.

Dr Roseline Péluchon

Références

Threapleton DE et coll. : Dietary fibre intake and risk of cardiovascular disease: systematic review and meta-analysis. BMJ 2013;347:f6879

Partager cet article

Repost0
31 décembre 2013 2 31 /12 /décembre /2013 19:48

 

Royal-Monaco--black.jpg

 

 RoyalMonaco_testata.jpg

 

PRIMO WEB MAGAZINE DI MONACO EDITO IN CARTACEO.      

IN PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES WEB SUR "ROYAL MONACO JOURNAL

MEDICINE & CHINESE TRADITIONAL MEDICINE 

Luigi39tab-copie-1.jpgLuigi Mattera is a certified by CERFPA (St. Laurent du Var-France) in HOMEOPATHY (biennale) & ZUO TUINA MASSAGE OF TRADITIONAL CHINESE MEDICINE - Online certificate from TEXAS CHIROPRACTIC COLLEGE (Pasadena-Texas 2007) in CHIROPRACTIC SPORTS & CHIROPRACTIC TREATMENT OF GOLF INJURIES.

In the past, he has been Captain aboard tanker ships . He got  Italian UNIVERSITY DOCTORATE in Foreigner and Litterature Languages (IULM Milano - Italy) and 3 years UNIVERISTY DIPLOMA in Public Relations and Discipline Administration (ISTITUTO UNIVERSITARIO LINGUE MODERNE -  Milano)

 

PRESENTS:  Royal Monaco Médecine

 

 

Pas d’inversion…du déclin cognitif avec des vitamines !

 

Aux USA, plus d’un individu sur trois prend régulièrement une supplémentation vitaminique (SPV) pour tenter de prévenir nombre de maladies chroniques. En matière de réduction du déficit cognitif lié à l’âge, qui est souvent une étape avant la démence, les bénéfices d’une telle supplémentation sont, à ce jour, très discutables.

L’essai Physicians’Health Study II (PHS II) est une étude à large échelle, randomisée, en double aveugle, contrôlée sous placebo, de type 2 x 2 x 2 x 2. Elle a testé l’apport de béta carotène, de vitamine E, d’acide ascorbique et d’une SPV chez des médecins de sexe masculin de plus de 50 ans dans la prévention des maladies chroniques. PHS II a ainsi montré que la prise régulière de poly vitamines réduisait le risque de cancer. L’étude du bénéfice éventuel sur la dégradation de la fonction cognitive liée à l’âge constituait un de ses objectifs secondaires. Le recrutement de PHS II s’est fait en 2 phases : en Juillet 1997 avec l’inclusion des sujets qui avaient déjà participé à l’étude PHS I, débutée en 1982, et pris aspirine ou béta carotène puis en juillet 1999 avec de nouvelles inclusions de médecins hommes identifiés à partir d’une liste fournie par l’American Medical Association. Les participants ne devaient pas être porteurs d’une cirrhose ou d’une hépatopathie active, ni prendre des anti coagulants ou souffrir d’une maladie grave susceptible de compromettre le suivi à long terme. Ils ne devaient pas non plus, de leur propre initiative, absorber des compléments vitaminiques. Au total 14 641 médecins ont été inclus dans PHS II, dont 7641 issus de PHS I et 7 000 nouveaux participants.

Deux groupes de médecins de plus de 65 ans avec ou sans vitamines

En 1998, dans le cadre de PHS II, a débuté une étude complémentaire portant sur l’évolution de la fonction cognitive chez des hommes d’au moins 65 ans ; 5 947 sujets ont été inclus, dont 4 016 issus de l’étude originelle PHS I. Tous ont bénéficié d’une évaluation neuro psychologique de départ, suivie d’une seconde en 2002, d’une troisième en 2006 et enfin d’une dernière en 2010. L’étude s’est terminée le 1 Juin 2011. Deux groupes ont été constitués de manière randomisée: un groupe intervention (n= 2 980) avec SPV, un groupe sous placebo (n= 2697). La fonction cognitive a été appréciée de diverses façons à partir d’entretiens téléphoniques : Telephone Interview for Cognitive Status (TICS) et l’East Boston Memory Test (EBMT), étude de la mémoire verbale à partir d’une liste de 10 mots tirés du TICS, enfin étude des fonctions exécutives. Un score composite d’appréciation de la cognition a été établi à partir des tests cognitifs réalisés et a constitué le critère principal de l’étude. Le critère secondaire comprenait  un score composite concernant plus particulièrement la mémoire verbale, qui est un élément prédictif important du risque de maladie d’Alzheimer. Des analyses complémentaires ont permis de quantifier le rôle éventuel de covariables telles que âge, consommation tabagique et alcoolique, indice de masse corporelle, comorbidités, habitudes alimentaires …).

A l’inclusion, les 2 groupes étaient identiques. Le délai moyen entre randomisation et première évaluation a été de 2,5 ans (0,8-5,3 ans), celui entre randomisation et dernière batterie de tests de 8,5 ans (0,3-14,2 ans). L'adhésion au protocole a été très satisfaisante. Durant l’étude, il a été noté une diminution moyenne de -0,046 SU par an pour le score global, de -0,044 pour le score verbal et de -0,16 pour le TICS.

Même profil de dégradation de la fonction cognitive dans les deux groupes

Globalement, aucune différence n’a été décelé entre les 2 groupes lors du suivi en ce qui concerne la dégradation avec le temps de la fonction cognitive. A la première évaluation, le score composite global était de 0,01 SU (SD, 0,7) dans le groupe intervention face à -0,005 SU (SD,0,7) sous placebo. Au terme de la quatrième évaluation, après en moyenne 8,5 ans, la différence entre les 2 bras pour le score composite s’établissait à 0,02 SU (pour un intervalle de confiance, IC, à 95% compris entre -0,04 et 0,08 SU). Il en était de même pour le second critère ayant trait plus particulièrement à la mémoire verbale, la différence étant de 0,01 SU (IC : -0,05 à 0,07). Les résultats du TICS et de l’étude du contrôle des fonctions exécutives ne différèrent pas non plus entre groupe SPV et placebo. Enfin, la prise en compte, dans un second temps, des différentes covariables et comorbidités  n’a pas affecté les résultats globaux. Il ressort donc de ce large essai randomisé, de longue durée, contrôlé, qu’une SPV quotidienne prise par des hommes de 65 ans ou plus ne modifie pas, comparativement à la prise d’un placebo, le devenir à long terme de la fonction cognitive.

Les résultats de PHS II sont à rapprocher de ceux, souvent divergents, d’études observationnelles antérieurement publiées. Ainsi, le Chicago Health and Aging Project avait, au terme d’un suivi de 2,1 ans de 2 889 participants, rapporté un bénéfice de la vitamine E sur le ralentissement du déclin cognitif. A l’inverse, la Nurses’Health Study, après un suivi de 16 010 femmes pendant 4 ans n’a retrouvé aucune association entre prise d’anti oxydants et déclin cognitif. Des résultats, parfois opposés, ont aussi été  tirés d’études observationnelles ayant porté sur la prise de longue durée de vitamines du groupe B.

Une population d’étude trop bien nourrie…

Plusieurs réserves doivent toutefois venir tempérer les conclusions de ce travail. PHS II a concerné une population d’hommes bien nourris, sans carence nutritionnelle ou vitaminique patente. Il est aussi envisageable que la SPV ait été débutée trop tardivement, après 65 ans ou menée pendant une durée inadaptée, empêchant de démasquer un bénéfice potentiel. Ainsi, le même essai PHS II avec le béta carotène a laissé apparaître un effet positif de la supplémentation sur la fonction cognitive globale et la mémoire verbale après seulement 18 ans. De plus, ce travail n’a porté que sur des sujets de race blanche, de niveau éducationnel élevé. Or, il est acquis que le risque de développement et l'âge de survenue de la maladie d’Alzheimer varient avec le niveau d’enseignement. En outre, la première évaluation par tests n’a été faite, en moyenne, que 2,5 ans (0,8-5,3 ans) après la randomisation, ce qui a pu masquer un éventuel bénéfice très précoce. Enfin, la formulation précise de la SPV a varié au fil du temps, les posologies de vitamine D passant ainsi de 400 à 500 UI tandis que celles de vitamine A étaient réduites de 5 000 à 2 500 UI. Ces réserves faites, il faut, au contraire, signaler plusieurs points forts de cet essai. Il a inclus un effectif large, suivi prés de 10 ans, compris 4 évaluations d’une batterie de tests neuro psychologiques bien validés couvrant différents domaines de la fonction cognitive, avec une adhésion remarquable au protocole.

En résumé, et par opposition aux résultats en matière de risque de cancer, il ressort de l’essai PHS II, ayant inclus 5 947 hommes de plus de 65 ans sur une décennie, qu’une SPV quotidienne n’améliore pas, vs placebo, le déclin cognitif lié à l’âge. Des travaux à venir devront toutefois porter sur des types de population autres que celle de PHS II (médecins blancs, âgés, correctement nourris et éduqués) et sur la possibilité de prévenir d’autres maladies chroniques.

Dr Pierre Margent

 

RÉFÉRENCES
Grodstein F et coll. : Long Term Multivitamin Supplementation and Cognitive Function in Men. A randomized trial. Ann Intern Med. 2013; 159: 806-814.

Partager cet article

Repost0
28 décembre 2013 6 28 /12 /décembre /2013 09:11

 

Royal-Monaco--black.jpg

 

 RoyalMonaco_testata.jpg

 

PRIMO WEB MAGAZINE DI MONACO EDITO IN CARTACEO.      

IN PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES WEB SUR "ROYAL MONACO JOURNAL

MEDICINE & CHINESE TRADITIONAL MEDICINE 

Luigi39tab-copie-1.jpgLuigi Mattera is a certified by CERFPA (St. Laurent du Var-France) in HOMEOPATHY (biennale) & ZUO TUINA MASSAGE OF TRADITIONAL CHINESE MEDICINE - Online certificate from TEXAS CHIROPRACTIC COLLEGE (Pasadena-Texas 2007) in CHIROPRACTIC SPORTS & CHIROPRACTIC TREATMENT OF GOLF INJURIES.

In the past, he has been Captain aboard tanker ships . He got  Italian UNIVERSITY DOCTORATE in Foreigner and Litterature Languages (IULM Milano - Italy) and 3 years UNIVERISTY DIPLOMA in Public Relations and Discipline Administration (ISTITUTO UNIVERSITARIO LINGUE MODERNE -  Milano)

 

PRESENTS:  Royal Monaco Médecine


 

Les boissons énergisantes peuvent provoquer des accidents cardiovasculaires graves

 

La consommation de boissons énergisantes croît régulièrement notamment chez les jeunes. Aux Etats Unis, on estime qu’en 4 ans, entre 2007 et 2011, le nombre de consultations les concernant dans les centres d’urgences a plus que doublé pour dépasser 20 000.

L’augmentation de la consommation de ces boissons va de pair avec la mise en évidence de leurs nombreux effets secondaires potentiels. La plupart de ces effets adverses ont été attribués à la teneur élevée en caféine de ces boissons qui contiennent d’ailleurs bien d’autres ingrédients. De plus, les adolescents associent ces boissons à l’ingestion d’alcool, et à celle d’autres substances, ce qui majore le risque de survenue d’effets secondaires.

Les données concernant les complications cardiovasculaires associées à la prise de boissons énergisantes restent éparses et limitées. C’est ce qui a conduit M. Goldfarb et coll. à revoir tous les cas publiés entre 1980 et 2013 et à analyser les caractéristiques cliniques, le profil de la consommation de ces breuvages, les co-ingestions et les résultats des examens cardiovasculaires pratiqués. Ils ont ainsi répertorié 15 cas d’accidents cardiovasculaires (arythmies auriculaires : 5 cas ; arythmies ventriculaires : 5 cas ; allongement de l’intervalle QT : 1 cas ; sus-décalage du segment ST : 4 cas) auxquels ils ont ajouté 2 cas d’arrêt cardiaque survenus dans leur propre institution.

Ces 17 sujets étaient âgés de 13 à 58 ans, 13 étaient des hommes et 15 d’entre eux avaient moins de 30 ans. Seul un de ces sujets avait des antécédents cardiaques mineurs.

Dans la plupart des cas, les investigations cardiaques n’ont pas mis en évidence d’anomalies qui auraient prédisposé à la survenue de l’événement cardiovasculaire.

Parmi les 11 sujets victimes d’accident cardiovasculaire sérieux  (à savoir, arrêt cardiaque, arythmies  ventriculaires, sus-décalage du segment ST),  5 ont signalé avoir bu de grandes quantités de boisson énergisante, 4 avouaient une co-ingestion d’alcool ou d’autres drogues et 2 présentaient une canalopathie.

Plusieurs facteurs expliquent la nocivité cardiovasculaire des boissons énergisantes qui sont souvent consommées rapidement et en grande quantité. La caféine augmente le taux des catécholamines circulantes. A noter que la caféine n’apparait pas toujours en tant que telle sur l’étiquette du produit car elle est incluses dans divers additifs (guarana, noix de kola…) qui en contiennent des quantités non négligeables. Par ailleurs, les boissons énergisantes augmentent l’agrégation plaquettaire et altèrent  la fonction endothéliale ; en outre, il a été montré expérimentalement que, consommées avant un effort, elles diminuent le flux myocardique et augmentent la consommation d’oxygène du myocarde, toutes interactions qui favorisent l’ischémie cardiaque. Quant à l’hypokaliémie, elle est proportionnelle à la quantité de caféine absorbée et peut contribuer à l’apparition de troubles du rythme ventriculaire ou d’une mort subite. Enfin, les boissons énergisantes peuvent révéler une maladie des canaux (sodique, calcique ou potassique) à l’échelon cellulaire en allongeant l’intervalle QT ou en bloquant la conduction du canal sodique.

En conclusion, les boissons énergisantes peuvent être à l’origine d’accidents cardiovasculaires dont certains peuvent être potentiellement très graves. S’il est vrai que le nombre de cas rapportés peut paraitre faible par rapport au grand nombre des consommateurs de ce type de boisson, il faut souligner que la fréquence réelle des événements cardiovasculaires est largement sous-estimée car ils sont loin d’être tous publiés. Des études épidémiologiques seraient nécessaires afin d’estimer l’amplitude réelle du risque cardiaque associé à l’ingestion de boissons énergisantes et d’identifier ceux parmi les consommateurs potentiels qui seraient les plus vulnérables.

Dr Robert Haïat

 

 

RÉFÉRENCES
Goldfarb M et coll. : Review of Published Cases of Adverse Cardiovascular Events After Ingestion of Energy Drinks. Am J Cardiol 2014; 113: 168-172.

Partager cet article

Repost0
25 décembre 2013 3 25 /12 /décembre /2013 09:25

 

Royal-Monaco--black.jpg

 

 RoyalMonaco_testata.jpg

 

PRIMO WEB MAGAZINE DI MONACO EDITO IN CARTACEO.      

IN PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES WEB SUR "ROYAL MONACO JOURNAL

MEDICINE & CHINESE TRADITIONAL MEDICINE 

Luigi39tab-copie-1.jpgLuigi Mattera is a certified by CERFPA (St. Laurent du Var-France) in HOMEOPATHY (biennale) & ZUO TUINA MASSAGE OF TRADITIONAL CHINESE MEDICINE - Online certificate from TEXAS CHIROPRACTIC COLLEGE (Pasadena-Texas 2007) in CHIROPRACTIC SPORTS & CHIROPRACTIC TREATMENT OF GOLF INJURIES.

In the past, he has been Captain aboard tanker ships . He got  Italian UNIVERSITY DOCTORATE in Foreigner and Litterature Languages (IULM Milano - Italy) and 3 years UNIVERISTY DIPLOMA in Public Relations and Discipline Administration (ISTITUTO UNIVERSITARIO LINGUE MODERNE -  Milano)

 

PRESENTS:  Royal Monaco Médecine


 

Et si la reine Victoria avait raison...

 

La Reine VictoriaLa diffusion de messages de santé publique ne date pas d’aujourd’hui. Au 19ème siècle déjà, l’Angleterre victorienne brandissait de grands principes pour se garder en bonne santé. L’un de ces slogans a défié le temps : « Une pomme par jour éloigne le médecin pour toujours ». Il paraîtrait que Sir W. Churchill ajoutait « … pourvu que l’on vise bien». 
Aujourd’hui, au Royaume-Uni comme ailleurs dans le monde, une modification de l’hygiène de vie est recommandée en première intention pour la prévention primaire des pathologies cardio-vasculaires. Certains préconisent aussi la prescription d’une statine dès que le risque cardio-vasculaire à 10 ans atteint 20 %. Sans compter que de récentes méta-analyses concluaient à un rapport bénéfice-risque favorable pour la prévention primaire par statines pour tous les sujets de plus de 50 ans.
 
Alors pomme ou statine ? Deux chercheurs de l’université d’Oxford ont voulu en avoir le cœur net et ont modélisé l’efficacité, sur la mortalité cardio-vasculaire, de la prescription d’une statine ou de la consommation quotidienne d’une pomme chez tous les sujets de plus de 50 ans. 
Ce n’est pas cette étude qui départagera les pro des anti-statines. Si une statine est prescrite à toute la population de plus de 50 ans, la réduction annuelle des décès de cause cardio-vasculaire est évaluée à 9 400 (7 000 à 12 500), si l’on considère qu’au moins 70 % des patients prennent leur traitement. Pour leurs calculs, les auteurs ont considéré qu’une baisse de 1,0 mmol/l de LDL cholestérol réduit  la mortalité de 12 %, ce qui est généralement admis. La consommation d’une pomme par jour réduirait quant à elle le nombre de décès de 8 500 (6 200 à 10 800), avec là aussi une observance de 70 %.

Mais toute thérapeutique un tant soi peu efficace a ses effets indésirables. Les auteurs estiment que la prise de statine provoquerait 1 000 cas d’atteinte musculaire et 12 000 cas de diabète de plus que la consommation quotidienne d’une pomme. Quand au coût du traitement, il est fort probable que la pomme quotidienne coûterait plus cher que le comprimé de statine. Les auteurs remarquent toutefois que les complications administratives du système de santé inciteraient les personnes concernées à acheter les pommes à leurs frais dans une épicerie plutôt que dans les pharmacies, ce qui serait tout bénéfice pour le NHS (National Health Service).

Dr Roseline Péluchon

 

 

 

RÉFÉRENCES
Briggs ADM et coll. : A statin a day keeps the doctor away: comparative proverb assessment modelling study. BMJ 2013 ; 347: f7267

Partager cet article

Repost0
22 décembre 2013 7 22 /12 /décembre /2013 17:27

 

Royal-Monaco--black.jpg

 

 RoyalMonaco_testata.jpg

 

PRIMO WEB MAGAZINE DI MONACO EDITO IN CARTACEO.      

IN PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES WEB SUR "ROYAL MONACO JOURNAL

MEDICINE & CHINESE TRADITIONAL MEDICINE 

Luigi39tab-copie-1.jpgLuigi Mattera is a certified by CERFPA (St. Laurent du Var-France) in HOMEOPATHY (biennale) & ZUO TUINA MASSAGE OF TRADITIONAL CHINESE MEDICINE - Online certificate from TEXAS CHIROPRACTIC COLLEGE (Pasadena-Texas 2007) in CHIROPRACTIC SPORTS & CHIROPRACTIC TREATMENT OF GOLF INJURIES.

In the past, he has been Captain aboard tanker ships . He got  Italian UNIVERSITY DOCTORATE in Foreigner and Litterature Languages (IULM Milano - Italy) and 3 years UNIVERISTY DIPLOMA in Public Relations and Discipline Administration (ISTITUTO UNIVERSITARIO LINGUE MODERNE -  Milano)

 

PRESENTS:  Royal Monaco Médecine

 

Cigarette électronique : l’Union européenne parvient à un accord dans la douleur

Bruxelles, le jeudi 19 décembre 2013 - Les discussions autour de la nouvelle directive anti-tabac préparée par l’Union européenne ont été difficiles, notamment celles portant sur l’encadrement de la cigarette électronique. L’opposition entre les états membres souhaitant que ce dispositif soit assimilé à un médicament et les pays favorables à une plus grande libéralisation a été très marquée, de même que les tensions entre la Commission et le Parlement, si bien que l’accord initialement prévu lundi soir a été repoussé jusqu’à mercredi. Le texte finalement adopté hier prévoit que les pays qui assimilent la cigarette à un médicament pourront conserver leur législation. La vente des cigarettes électronique restera par ailleurs interdite aux mineurs et les fabricants devront se soumettre à une procédure de demande d’autorisation. Enfin, la concentration maximale de nicotine pouvant être contenue dans une recharge ne pourra dépasser 20gm/ml et la capacité des cartouches sera réduite à 2ml, des seuils qui font fulminer les fabricants de cigarette électronique. Nous reviendrons prochainement sur l’impact de ces nouvelles normes européennes.

M.P

Partager cet article

Repost0
22 décembre 2013 7 22 /12 /décembre /2013 06:49

 

Royal-Monaco--black.jpg

 

 RoyalMonaco_testata.jpg

 

PRIMO WEB MAGAZINE DI MONACO EDITO IN CARTACEO.      

IN PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES WEB SUR "ROYAL MONACO JOURNAL

MEDICINE & CHINESE TRADITIONAL MEDICINE 

Luigi39tab-copie-1.jpgLuigi Mattera is a certified by CERFPA (St. Laurent du Var-France) in HOMEOPATHY (biennale) & ZUO TUINA MASSAGE OF TRADITIONAL CHINESE MEDICINE - Online certificate from TEXAS CHIROPRACTIC COLLEGE (Pasadena-Texas 2007) in CHIROPRACTIC SPORTS & CHIROPRACTIC TREATMENT OF GOLF INJURIES.

In the past, he has been Captain aboard tanker ships . He got  Italian UNIVERSITY DOCTORATE in Foreigner and Litterature Languages (IULM Milano - Italy) and 3 years UNIVERISTY DIPLOMA in Public Relations and Discipline Administration (ISTITUTO UNIVERSITARIO LINGUE MODERNE -  Milano)

 

PRESENTS:  Royal Monaco Médecine

 

COU ET DECOLLETE : toxine botulique, fillers, lipofilling...

MCMissanaDr Marie-Christine MISSANA 
Chirurgie Esthétique, Plastique et Reconstructrice 
CHPG Monaco 

Décembre 2013

Une bonne hygiène de vie minimise le vieillissement du cou et du décolleté. D'un point de vue esthétique, il est souhaitable que la prise en charge soit la plus précoce possible.

Les imperfections, les expressions négatives du temps, les rides, les modifications de volume, peuvent être actuellement réparées grâce à divers produits injectables.

Missana ridesUtilisés isolément ou de façon combinée dans l’application bien connue du traitement du vieillissement du visage, ces même produits apportent des résultats remarquables au niveau du cou et du décolleté.

Comment agissent-ils ?
La toxine botulique va diminuer la contraction des muscles génératrice de rides en agissant au niveau de la jonction nerf-muscle. Elle va également permettre d’améliorer un décolleté abimé par le soleil en augmentant l’hydratation de la peau.

Les fillers ou produits de comblement type acide hyaluronique, permettent de remplir, de combler les rides, de créer des volumes, de repulper le cou et le décolleté mais également d’améliorer l’élasticité de la peau grâce à leur pouvoir d’hydratation.

Missana GraisseLe lipofilling ou injection de graisse. Contrairement aux autres produits qui sont commercialisés par les laboratoires pharmaceutiques, la graisse utilisée est prélevée sur la patiente au niveau des faces internes de genoux ou de l’abdomen, des flancs ou des cuisses. Le prélèvement est soigneusement débarrassé des résidus de sang et d’huile. La graisse alors purifiée de tout résidu est injectée à l’aide de fines seringues. Il s’agit d’une véritable auto-greffe de cellules graisseuses.

La graisse va permettre de combler les rides, créer des volumes, repulper et surtout améliorer la qualité de la peau.

Quel type d’anesthésie utiliser ?
Les injections de toxine botulique et produits de comblement sont réalisées après application d’une crème anesthésiante locale 1 à 2 heures avant le geste.

Les injections de graisse sont réalisées exclusivement en milieu chirurgical, sous anesthésie locale voire parfois anesthésie générale si la quantité de graisse à prélever et les zones à traiter sont trop importantes.

Comment s’effectue le traitement ?
Missana Icone-Les injections de toxine botulique au niveau du cou sont effectuées par de multiples injections en collaboration avec la patiente qui contracte les muscles. Le décolleté est traité par de multiples ponctions.

-Les injections de produits de comblement pharmaceutiques sont réalisées soit par multiples ponctions, nappage, ou quadrillage…. à l’aiguille ou à l’aide de canules. La technique est propre à chaque médecin, à l’effet désiré, au produit injecté.

-Les injections de graisse sont effectuées à l’aide de canules. Les dérivés du tissu graisseux pourront être injectés de façon très superficielle à l’aide de fines aiguilles.

Est-ce douloureux ?
Les injections de toxine botulique et produits de comblement sont indolores si une pommade anesthésiante a été appliquée au préalable 1 à 2 heures avant le geste en fonction des patientes.

Il n’existe aucune douleur après le geste opératoire.

Quels sont les risques ?
Tout acte médical comporte un certain nombre d’incertitudes et de risques. Toutefois, en s’adressant à un praticien qualifié, consciencieux, sachant choisir la technique et le produit adéquat, ces interventions présentent des risques limités. La patiente devra néanmoins suivre attentivement les recommandations émises : ne pas fumer après le geste opératoire, ne pas prendre d’aspirine, ni anti-inflammatoires.

Quelles sont les contre-indications ?
Les injections de toxine botulique et acide hyaluronique ne doivent pas être réalisées
-en cas d’allergie ou hypersensibilité connue aux produits
-chez une patiente porteuse de maladie immunologique, neuro-musculaire
-en présence de signes infectieux (type herpès) ou inflammatoires locaux
-en cas de prise de médicaments type anticoagulants, antibiotiques (type aminoside)
-en cas de grossesse et allaitement

Les injections de graisse ne doivent pas être réalisées
-en présence de signes infectieux (type herpès) ou inflammatoires locaux
-en cas de prise de médicaments type anticoagulants.

Au bout de combien de temps redevient-on "normale" ?
De façon générale, les suites sont simples avec quelques "marques" pouvant persister 30 minutes après le geste. Néanmoins, les injections peuvent laisser quelques "bleus" au point d’entrée des aiguilles et canules, quelques rougeurs aux points d’injection, un gonflement, des modifications de sensibilité. Ces signes persistent rarement au delà de quelques jours. Les injections de graisse en grande quantité réalisent un nappage harmonieux en quelques heures.

Missana Avant   Missana Apres
 Avant   Après injection de graisse

 

Quand effectuer ce traitement ?
Le traitement doit débuter dès l’apparition des premiers signes de vieillissement. Il est essentiel d’insister sur l’importance d’un traitement préventif qui va empêcher l’apparition de rides profondes plus difficiles à traiter. Après analyse précise des corrections à effectuer, le chirurgien va établir un programme de traitement adapté à chaque correction et conforme aux désirs de la patiente.

Quelles sont les limites de ce traitement ?
Il n’est pas honnête de proposer ce type de traitement lorsque le cou ou le décolleté présentent des signes de vieillissement trop important. Seul un traitement chirurgical doit alors être envisagé et proposé. 

Le traitement est-il définitif ?
Les injections de toxine botulique et de produits de comblement doivent être répétées à plusieurs reprises dans le temps, contrairement aux injections de graisse dont le résultat est souvent définitif au terme de une voire deux séances.

Le traitement par "laser" et radiofréquence est-il plus efficace?
Les indications et le mode d'action sont totalement différents. 
-Le laser a une efficacité certaine pour toutes les patientes dans la réjuvénation du cou et du décolleté mais les suites sont plus lourdes avec une éviction sociale de plusieurs jours.
-Quant au traitement par radiofréquence, il peut apporter des résultats intéressants chez certaines patientes pour traiter l'ovale du visage.

Comment prévenir ces lésions ?
En ce qui concerne le vieillissement du cou et du décolleté, la prévention est le maître-mot. Elle repose avant tout sur une "hygiène" de vie, car si le processus de vieillissement est lié à des facteurs génétiques, deux éléments extérieurs peuvent être maîtrisés de façon volontaire : l’exposition (et la protection) solaire ainsi que la consommation de tabac.

Ce qu'il faut retenir
Il existe des solutions adaptées au traitement du vieillissement du cou et du décolleté pour chaque patiente, en fonction de la qualité et de la texture de sa peau, de sa graisse, de ses muscles.
Néanmoins, le maître-mot est l'honnêteté que chaque praticien se doit de mettre en avant. Honnêteté de savoir proposer un traitement par injections, laser, peeling lorsqu'ils sont indiqués, honnêteté de proposer un traitement chirurgical lorsqu'il s'impose.

Pour en savoir plus
Nous n'avons pas trouvé de site donnant des informations spécifiques sur le rajeunissement du cou et du décolleté en dehors de ceux d'autres chirurgiens plasticiens.
Les sites des sociétés savantes de chirurgie esthétique n'y consacrent que quelques lignes.  
Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique
Société Française de Dermatologie Chirurgicale et Esthétique
Société Française de Médecine Esthétique

 

 

Partager cet article

Repost0
20 décembre 2013 5 20 /12 /décembre /2013 15:22

 

Royal-Monaco--black.jpg

 

 RoyalMonaco_testata.jpg

 

PRIMO WEB MAGAZINE DI MONACO EDITO IN CARTACEO.      

IN PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES WEB SUR "ROYAL MONACO JOURNAL

MEDICINE & CHINESE TRADITIONAL MEDICINE 

Luigi39tab-copie-1.jpgLuigi Mattera is a certified by CERFPA (St. Laurent du Var-France) in HOMEOPATHY (biennale) & ZUO TUINA MASSAGE OF TRADITIONAL CHINESE MEDICINE - Online certificate from TEXAS CHIROPRACTIC COLLEGE (Pasadena-Texas 2007) in CHIROPRACTIC SPORTS & CHIROPRACTIC TREATMENT OF GOLF INJURIES.

In the past, he has been Captain aboard tanker ships . He got  Italian UNIVERSITY DOCTORATE in Foreigner and Litterature Languages (IULM Milano - Italy) and 3 years UNIVERISTY DIPLOMA in Public Relations and Discipline Administration (ISTITUTO UNIVERSITARIO LINGUE MODERNE -  Milano)

 

PRESENTS:  Royal Monaco Médecine

La Principauté de Monaco et Brasil Monaco Project soutiennent le travail de prévention et de lutte contre le cancer de l’utérus, réalisé à Porto Alegre (Brésil)

brasilborr--3-.jpeg

C’est dans le cadre du “II Congresso Internacional de Controle do Câncer na Mulher” (2ème Congrès International sur le contrôle du cancer chez les femmes) qu’a officiellement été annoncé le lancement d’une grande campagne nationale de vaccination contre le papillomavirus humain au Brésil, en 2014. A cette occasion, l’ état de Rio Grande do Sul, organisateur et coordinateur de cette vaste opération a choisi de s’inspirer du modèle monégasque qui est un des meilleurs au monde, en matière de lutte contre le cancer du col de l’utérus.

C’est pourquoi, le Docteur Paulo Naud, Président du “Congresso Internacional de Controle do Câncer na Mulher”, a souhaité la présence d’un représentant de la Principauté dans le cadre de cette rencontre médicale internationale. Pour ce faire, il s’est adressé à Luciana de Montigny, Présidente de Brasil Monaco Project et lui a demandé de bien vouloir devenir la porte-parole de sa requête auprès du Ministre de la Santé Monégasque, Stéphane Valeri.

La réponse du Ministre ne s’est pas fait attendre et il a donné son total soutien à l’indispensable travail mené dans le cadre de prévention et de la lutte contre le cancer du col utérin au Brésil. Le professeur Borruto (professeur d’obstétrique au CHPG de la Principauté de Monaco, Monte-Carlo) a été désigné pour représenter Monaco au Congrès.

En effet, la Principauté de Monaco développe depuis de nombreuses années, une politique active en matière de prévention en santé publique, portant notamment sur le dépistage des cancers colo-rectaux, du sein, et de l’utérus, couplé à une vaccination contre le papillomavirus humain.

brasilborr--2-.jpeg

Le Professeur Borruto rappelle qu’aucun fait scientifique n’a permis jusqu’à ce jour de remettre en question les bénéfices apportées par ladite vaccination.

brasilborr--1-.jpeg

Luciana de Montigny, quant à elle poursuivra son rôle de porte-parole dans cette lutte contre un cancer qui fait encore bien trop de ravages parmi les femmes d’Amérique du sud. Tout ceci ne doit pas pour autant faire oublier, comme le souligne le professeur Borruto, que le cancer du col de l’utérus est également loin d'être éradiqué en Europe où le taux de vaccination est encore trop faible pour assurer une protection de masse. Il déplore que les détracteurs du vaccin utilisent la médiatisation de cas isolés, incriminant le vaccin d’effets secondaires graves. Il souligne qu’à ce jour, aucun lien direct n’a été prouvé entre lesdits effets secondaires et ladite vaccination.

 

Forte de ses informations, Brasil Monaco Project soutient et soutiendra les efforts des autorités de santé publique et des médecins pour la défense de la santé des femmes.

Partager cet article

Repost0
13 décembre 2013 5 13 /12 /décembre /2013 08:24

 

Royal-Monaco--black.jpg

 

 RoyalMonaco_testata.jpg

 

PRIMO WEB MAGAZINE DI MONACO EDITO IN CARTACEO.      

IN PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES WEB SUR "ROYAL MONACO JOURNAL

MEDICINE & CHINESE TRADITIONAL MEDICINE 

Luigi39tab-copie-1.jpgLuigi Mattera is a certified by CERFPA (St. Laurent du Var-France) in HOMEOPATHY (biennale) & ZUO TUINA MASSAGE OF TRADITIONAL CHINESE MEDICINE - Online certificate from TEXAS CHIROPRACTIC COLLEGE (Pasadena-Texas 2007) in CHIROPRACTIC SPORTS & CHIROPRACTIC TREATMENT OF GOLF INJURIES.

In the past, he has been Captain aboard tanker ships . He got  Italian UNIVERSITY DOCTORATE in Foreigner and Litterature Languages (IULM Milano - Italy) and 3 years UNIVERISTY DIPLOMA in Public Relations and Discipline Administration (ISTITUTO UNIVERSITARIO LINGUE MODERNE -  Milano)

 

PRESENTS:  Royal Monaco Médecine

Davantage de zonas mais pas à cause du vaccin contre la varicelle

Publié le 12/12/2013 Partager sur Twitter Partager sur Facebook Imprimer l'article Envoyer à un confrère Réagir à l'article Enregistrer dans ma bibliothèque Reduire Agrandir


La varicelle est liée à l’infection primaire par le virus varicelle- zona (VZV). La réactivation  virale, généralement  à un âge avancé,  entraîne un zona. Tous les adultes aux USA ont une infection latente au VZV, avec survenue d’environ un million de zona par an.

Dès 1996, l’US Advisory Committee on Immunization Practices (ACIP) a recommandé  la vaccination de routine anti-varicelleuse chez les enfants sains entre 12 et 18 mois, recommandation par  la suite adoptée dans d’autres pays tels que le Canada, l’Australie, l’Allemagne ou la Corée du Sud. Il est possible, bien que discutable, que l’exposition au VZV, par contact avec des enfants varicelleux, augmente l’immunité spécifique et diminue donc le risque de zona ultérieur. A l’inverse, comme l’a suggéré l’UK Health Protection Agency, la vaccination contre la varicelle dans la jeune enfance pourrait  conduire à une augmentation de l’incidence du zona à l’âge adulte. De fait, plusieurs études, menées aux USA de 1945 à 2006, ont rapporté une augmentation de la fréquence des infections zostériennes, augmentation cependant également retrouvée dans des pays n’ayant pas mis en route de programme de vaccination anti-varicelleuse.

En 2006, l’US ACIP a préconisé la vaccination anti-zona chez les adultes de 60 ans ou plus afin de tenter de prévenir la survenue de la maladie et de ses séquelles, dont la neuropathie post zostérienne parfois redoutable. En 2010 toutefois, la couverture vaccinale restait faible, seuls 14,4 % des sujets de plus de 60 ans ayant été vaccinés.

Une étude, sous la direction de C M Hales, a été conduite pour préciser les tendances de l’incidence du zona dans la population américaine vieillissante et ses relations possibles avec le programme de vaccination contre la varicelle. Elle a porté sur un échantillon de sujets âgés de 65 ans ou plus, bénéficiaires de Medicare, enrôlés entre 1991 et 2010. L’incidence du zona a été mesurée en nombre de cas divisé par le total, en personnes-années, en séparant sujets sains et sujets potentiellement immunodéprimés. On s’est assuré que les modifications d’incidence n’étaient pas liées à une modification du programme Medicare, ni à un changement de comportement des participants en matière de santé. Trois périodes d’étude ont été définies: une première, avant l’implantation de la vaccination, de 1992 à 1995, une seconde, à la phase de mise en route du programme vaccinal, de 1996 à 1998, enfin une dernière, après implantation complète, allant de 2000 à 2010. Les résultats ont été ajustés en fonction de l’âge, du sexe, de l’origine ethnique et corrélés avec le taux de couverture vaccinale des enfants de 19 à 35 mois.

Une incidence augmentée de 40 %, sans rapport avec la couverture vaccinale contre la varicelle

Au total, 2 845 533 bénéficiaires de Medicare entre 1992 et 2010 ont été inclus dans la cohorte, totalisant 22 508 343 personnes-années avec une moyenne de 7 ans par sujet. L’âge moyen variait de 76,1 ans en 1992 à 77,1 ans en 2010. On a dénombré, durant cette période 281 317 cas dezona. L’incidence a cru de 40 %, passant de 10,2 /1 000 personnes - années en 1992 à 14,3 en 2010. Par contre, l’âge de survenue est resté stable : 76,9 ans en 1992 et 77,9 ans en 2010. Entre 1996 et 1998, l’incidence s’est élevée de 0,2 % par rapport à celle de la période pré vaccinale (hausse non significative). L’augmentation des cas de zona a concerné tous les types de population, y compris les sujets sans, a priori, aucun facteur d’immunosuppression. Toutefois, le risque relatif (RR) de zona était plus élevé chez la femme que chez l’homme (RR : 1,21 pour un intervalle de confiance, IC, à 95 % compris entre 1,19 et 1,24) et, comparativement aux Blancs, moins important chez les Noirs (RR : 0,76 ; IC : 0,72- 0,81). Point notable, l’incidence du zona n’a varié aucunement en fonction de l’importance de la couverture vaccinale anti-varicelleuse (RR : 0,9998; IC : 0,0993- 1,0003). Entre 1997 et 2010, l’augmentation d’incidence  a été identique dans les états avec forte couverture vaccinale (moyenne : 82 %) et dans ceux où elle était restés plus faible (moyenne : 64 %).

Il ressort de cette vaste étude que l’incidence du zona est, chez les personnes âgées aux USA, en constante augmentation mais, en aucune façon, liée à la pratique de la vaccination anti-varicelleuse chez le jeune enfant. La hausse avait débuté avant 1996, date de la mise en route du programme vaccinal. Elle ne s’est pas accélérée quand le taux de couverture du vaccin a atteint 90 % et que, parallèlement, le nombre de varicelles a baissé. L’âge de survenue  est, de même resté inchangé. Ces résultats viennent confirmer ceux d’études antérieures réalisées avant et après l’introduction de la vaccination. Ils rejoignent aussi ceux de pays sans mise en route de programme vaccinal anti-varicelleux. Ils ne paraissent pas non plus liés à des artefacts tels que majoration de l’immunosuppression avec l’âge, modifications des pratiques sanitaires ou encore du programme Medicare. La recommandation, à partir de 2006, de vacciner contre le zona les sujets de plus de 60 ans a conduit à  une couverture vaccinale faible ne pouvant pas modifier grandement l’incidence de l’affection zostérienne.

Ce travail n’a reposé que sur des données issues de bases administratives. Il est possible que l’incidence réelle du zona ait été sous estimée et que les différences observées selon l’origine ethnique aient été liées à des comportements sanitaires et à un accès aux soins différents. Il n’a concerné que les sujets de plus de 65 ans alors qu’un cas sur deux de zona survient avant cet âge. Enfin, d’autres co-facteurs potentiels, tels que parentalité, taille de la famille, co habitation avec un ou des jeunes enfants…n’ont pas été pris en compte dans l’analyse. Il n’en reste pas moins que l’augmentation d’incidence du zona est patente dans les populations âgées, qu’elle n’a, à ce jour aucune explication claire et qu’elle n’a pas été modifiée par la mise en route de la vaccination anti-varicelleuse chez le jeune enfant. Elle pose des problèmes de santé publique croissants et pourrait rendre d’autant plus utile la vaccination anti zostérienne dans cette tranche d’âge.



Dr Pierre Margent

Partager cet article

Repost0
5 décembre 2013 4 05 /12 /décembre /2013 15:39

 

Royal-Monaco--black.jpg

 

 RoyalMonaco_testata.jpg

 

PRIMO WEB MAGAZINE DI MONACO EDITO IN CARTACEO.      

IN PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES WEB SUR "ROYAL MONACO JOURNAL

MEDICINE & CHINESE TRADITIONAL MEDICINE 

Luigi39tab-copie-1.jpgLuigi Mattera is a certified by CERFPA (St. Laurent du Var-France) in HOMEOPATHY (biennale) & ZUO TUINA MASSAGE OF TRADITIONAL CHINESE MEDICINE - Online certificate from TEXAS CHIROPRACTIC COLLEGE (Pasadena-Texas 2007) in CHIROPRACTIC SPORTS & CHIROPRACTIC TREATMENT OF GOLF INJURIES.

In the past, he has been Captain aboard tanker ships . He got  Italian UNIVERSITY DOCTORATE in Foreigner and Litterature Languages (IULM Milano - Italy) and 3 years UNIVERISTY DIPLOMA in Public Relations and Discipline Administration (ISTITUTO UNIVERSITARIO LINGUE MODERNE -  Milano)

 

PRESENTS:  Royal Monaco Médecine

Un nouveau test sanguin pour détecter les polypes adénomateux du côlon

Publié le 04/12/2013 Partager sur Twitter Partager sur Facebook Imprimer l'article Envoyer à un confrère Réagir à l'article Enregistrer dans ma bibliothèque Reduire Agrandir


Le dépistage précoce des adénomes du côlon, suivi de leur exérèse, réduit de 85 à 90 % l’incidence du cancer colorectal. Si la colonoscopie est la méthode de choix, beaucoup de personnes répugnent à s’y soumettre du fait de sa nature invasive. La recherche de sang occulte dans les selles a un sens dans le cadre d’un dépistage de masse des carcinomes mais ne permet que rarement la découverte d’adénomes. L’analyse PSP (Polyp Specific Polymer) est une nouvelle méthode de diagnostic pouvant détecter divers changements pathologiques dans une variété d'organes à partir d’un échantillon de sang. Elle détecte une composition sanguine anormale à partir de l’examen microscopique de sang dénaturé par la chaleur, remis en suspension, séché et cristallisé en particules de 60 à 600 nanomètres.

Les structures polymériques résultantes apportent des informations sur le fonctionnement des organes et des cellules. Des chercheurs allemands évaluent l’application de cette méthode à l’analyse des polypes du côlon dans un essai randomisé multicentrique de phase III.

Des polymères distincts en cas de polypes adénomateux

Toutes les étapes de la procédure utilisent un processus standardisé validé. Une fois passée la phase de recherche qui fait appel à la microscopie électronique et à la spectrométrie d'absorption des rayons X, les structures analysées par PSP sont détectées visuellement, car facilement reconnaissables. Cette méthode n’exige donc de la part du biologiste qu’une analyse qualitative des particules en microscopie optique. Réglementairement elles doivent cependant être conservées après acquisition d'images, ce qui implique le stockage d’un grand nombre de données. Les chercheurs décrivent les motifs indicateurs de polypes en analyse d’images comme des tiges allongées auxquelles sont attachées des dents ou des branches courtes. Des représentations graphiques théoriques leurs sont associées permettant de les décrire avec différents paramètres mathématiques caractéristiques. Qualitativement les différentes formes de polymères observés font en sorte que seuls les sujets chez lesquels on soupçonne fortement un polype adénomateux sont positifs, du moins en théorie.

Validation de la méthode

L’essai a inclus 233 patients de plus de 50 ans qui ont subi une colonoscopie avec biopsie. Les données d’analyse PSP (202 patients) étaient négatives pour 114 patients, et positives dans 88 cas où des structures spécifiques des polypes du côlon ont été identifiées. Les données de 188 patients ont pu être utilisées pour comparer les résultats de l’analyse PSP et des examens histologiques. Elles permettent d’évaluer la sensibilité de la méthode PSP à 72,4 % (intervalle de confiance à 95 % [IC95 %] : 52,8 % -87,3 %) et sa spécificité à 62,3 % (IC95 % : 54,2 % -69,8 %). Sa valeur prédictive positive est de 37,2 % (IC95 % : 30,5 % -44,5 %) et sa valeur prédictive négative de 88,0 % (IC95 % : 80,0 % - 93,0 %). La prévalence des polypes, de 23,6 %, est similaire à celle connue dans la population germanique. La comparaison des résultats obtenus par deux opérateurs différents montre qu’ils sont similaires à 93,9 %, suggérant que la méthode PSP est indépendante des opérateurs.

Dans leur discussion les auteurs soulignent que le processus d’évaluation des polymères est en cours d’automatisation. Ils comparent les caractéristiques de la PSP à celles des différentes méthodes existantes de détection d’anomalies du côlon et concluent que cette méthodologie représente pour la première fois la possibilité d'identifier efficacement les sujets les plus à risque justifiant l'endoscopie. Ils soulignent aussi qu’aucun cas d’adénocarcinome n’a été oublié par la PSP, et espèrent de ce test qu’il permettra une meilleure prévention du cancer colorectal.



Dominique Monnier

Partager cet article

Repost0
26 novembre 2013 2 26 /11 /novembre /2013 13:59

 

Royal-Monaco--black.jpg

 

 RoyalMonaco_testata.jpg

 

PRIMO WEB MAGAZINE DI MONACO EDITO IN CARTACEO.      

IN PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES WEB SUR "ROYAL MONACO JOURNAL

Mangez des noix !

 

Publié le 25/11/2013   |  1 réaction 


Les études qui suggèrent les bénéfices des noix (c'est-à-dire plus généralement les fruits à coques, noix, noisettes, amandes etc…), notamment cardiométaboliques, ne manquent pas. La FDA (Food and Drug Administration) et de nombreuses sociétés savantes ont par conséquent inclus dans leurs recommandations nutritionnelles, celle de manger des noix régulièrement. L’étude de Bao et al. renforcent l’hypothèse du bienfait des noix en examinant cette fois la relation entre la consommation de noix et la mortalité.

Les chercheurs ont analysé les données des cohortes de professionnels de santé américains : NHS study (infirmières américaines) et HPFS study (professionnels de sexe masculin). La consommation de noix était évaluée à l’aide de questionnaires fréquentiels, à deux reprises, en 1980 et 1984.Les sujets déjà malades (cancers, maladies cardiovasculaires) étaient exclus de l’analyse pour limiter le biais de rétrocausalité (une maladie entraîne un changement de comportement alimentaire). La population étudiée comptait 76 464 femmes et 42 498 hommes. Les mangeurs de noix étaient moins fréquemment des fumeurs ; ils pratiquaient plus d’activité physique, buvaient plus d’alcool, et prenaient plus fréquemment des multivitamines. En outre, ils étaient plus minces et consommaient davantage de fruits et légumes que les petits ou non consommateurs de noix.

La durée de suivi était en moyenne de 30 ans pour les femmes et de 24 ans pour les hommes. Après ajustement sur les facteurs confondants identifiés, il existait une forte relation inverse entre la consommation de noix et la mortalité totale. Ainsi, une consommation régulière et fréquente de noix (au moins sept rations de 28 grammes par semaine) était associée à une réduction de 20 % de la mortalité. Une consommation plus faible semble également protectrice : le risque était significativement réduit de 7 %, 11 %, 13 % et 15 % respectivement pour un apport de noix < 1 fois/semaine, 1 fois/semaine, 2 à 4 fois/semaine et 5 à 6 fois/semaine. L’incidence des décès liée à des causes particulières (cancers, maladie cardiaque et respiratoires) était également réduite chez les consommateurs de noix.

Les cacahuètes aussi

Une analyse distinguant les cacahuètes des autres noix montre des effets comparables de ces deux sous catégories d’oléagineux. Pour démontrer la robustesse de leurs résultats, les auteurs ont effectué des analyses complémentaires de sensibilité (exclusion des sujets tombants malades les deux premières années, exclusion des sujets ayant un faible IMC…) et les résultats ont été similaires. De même, l’ajustement sur un score d’adhésion au régime méditerranéen n’a pas substantiellement modifié les conclusions.

Bien qu’une étude observationnelle ne puisse en aucun cas affirmer la causalité de la relation observée, cette étude apporte de forts arguments complémentaires en faveur du bienfait des noix pour réduire les maladies chroniques et les décès associés. Les résultats sont notamment concordants avec ceux d’une analyse secondaire effectuée récemment dans la population de l’étude PREDIMED.

Les mécanismes supposés font intervenir la composition des noix qui est caractérisée par une teneur relativement élevée en graisses insaturées, en fibres, en vitamines (folates, niacine, vitamine E), minéraux (potassium, calcium, magnésium), flavonoïdes, caroténoïdes et phytosterols.
Signalons enfin qu’il n’y a pas de prise de poids chez les mangeurs de noix, que ce soit dans la présente étude ou dans celles publiées précédemment.

La conclusion pratique est simple : conseillons à nos patients de manger des noix tous les jours !



Dr Boris Hansel


Bao Y et coll. : Association of nut consumption with total and cause-specific mortality.
N Engl J Med., 2013 ; 369: 2001-11. DOI: 10.1056/NEJMoa1307352

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : ROYAL MONACO RIVIERA ISSN 2057-5076
  •  ROYAL MONACO RIVIERA      ISSN 2057-5076
  • : Royal Monaco Riviera web magazine fondé par Luigi MATTERA est le PREMIER site online de Monaco en presse écrite . Royal Monaco Riviera, il primo sito online del Principato divenuto cartaceo.ARTE, CULTURA, SOCIETA' della Riviera Ligure e Costa Azzurra!
  • Contact

Recherche