Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 09:25
RoyalMonaco_testata.jpg 

  ROYAL MONACO RIVIERA WEB MAGAZINE 

  PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/ 

       

MEDICINE & CHINESE TRADITIONAL MEDICINE 

Luigi39tab-copie-1.jpg


Luigi Mattera is a certified by CERFPA (St. Laurent du Var-France) in HOMEOPATHY (biennale) & ZUO TUINA MASSAGE OF TRADITIONAL CHINESE MEDICINE - Online certificate from TEXAS CHIROPRACTIC COLLEGE (Pasadena-Texas 2007) in CHIROPRACTIC SPORTS & CHIROPRACTIC TREATMENT OF GOLF INJURIES.

In the past, has been Captain aboard tanker ships . He got  University Doctorate in Foreigner and Litterature Languages (IULM Milano - Italy) and 3 years University Diploma  in Public Relations and Discipline Administration (IULM Milano)

 PRESENTS:  

Royal Monaco Médicine

ACTUALITE MEDICALE

 

Un test moléculaire pour prédire la survie après cancer du poumon

Publié le 02/02/2012 Partager sur Twitter Partager sur Facebook Imprimer l'article Envoyer à un confrère Réagir à l'article Enregistrer dans ma bibliothèque Reduire Agrandir


Contrairement à ce qui se passe pour certains autres cancers, la survie en cas de cancer pulmonaire non à petites cellules (CPNPC) est grevée, même après chirurgie précoce, d’un taux élevé de reprise évolutive allant de 35 à 60 %. Une chimiothérapie à base de sels de platine est couramment utilisée dans les stades II et IIIA de la maladie, avec un bénéfice clairement démontré mais n’a pas, selon les critères conventionnels, d’indication au stade IA ni même IB.

L’analyse de la signature génique tumorale a, certes permis, dans des études de faible ou moyenne importance, une amélioration de l’évaluation du pronostic postopératoire des formes précoces de cancers du poumon mais nécessite des prélèvements congelés, reste complexe à mettre en œuvre et est donc d’un accès clinique limité.

Deux études de validation aux USA et en Chine

L’Université de Californie San Francisco (UCSF) s’est employée à mettre au point un test moléculaire simple et reproductible afin d’améliorer la stratification du risque chez les patients opérés à un stade précoce, selon les critères conventionnels, d’un CPNPC non épidermoïde mais à haut risque de récidive. Ce test a été élaboré à partir d’une PCR quantitative de 14 gènes extraits d’échantillons tissulaires provenant des prélèvements de 361 patients opérés à l’UCSF entre 1997 et 2007. Cette étude, au collectif déjà vaste, vient d’être validée par deux autres études indépendantes et de large échelle, l’une de la Division Permanente de Recherche Kaiser (KPDOR), à partir d’une cohorte de 433 patients de stade I opérés entre 1998 et 2008, la seconde, chinoise, menée sous la direction du Consortium d’Essais Cliniques Chinois (CCTC) qui a enrôlé 1 006 patients entre 2000 et 2008. La cohorte UCSA et les deux de validation étaient identiques en terme d’âge, de sexe, de tabagisme, de décès à 5 ans, d’ARN disponible à partir des prélèvements tissulaires, de type histologique (essentiellement des adénocarcinomes) et surtout en terme de stratification avec une grande majorité de stades I. Les critères d’exclusion étaient similaires dans la cohorte  californienne et dans les deux cohortes de validation : cancers épidermoïdes (ceux-ci ayant des différences considérables en matière de gènes avec les autres types histologiques) ; prélèvement tissulaire absent ou inadapté avec moins de 25 % de tissu tumoral dans la pièce ; décès postopératoire précoce, dans les 30 jours ; chimiothérapie préalable ; marges opératoires positives, enfin autres cancers survenus dans les 3 ans précédant le diagnostic  (à l’exclusion des carcinomes baso-cellulaires et épidermoïdes cutanés pour la cohorte chinoise uniquement).

Amplification de l’ADN de 14 gènes

Techniquement, après extraction de l’ARN tissulaire à partir de simples prélèvements fixés et inclus sous paraffine, sans congélation, les étapes suivantes consistent en une transcription reverse, une pré-amplification puis une amplification par PCR quantitative de l’ADN de 14 gènes préalablement sélectionnés, 11 impliqués dans l’oncogenèse tumorale (tels que BAG1,BRCA1,CDCG,ERB3…), 3 servant de gènes de référence (ESD,TDB et  YAP1). A partir de l’expression relative de l’amplification génique, un algorithme pronostique est calculé avec mise au point d’un score continu pour chaque patient puis regroupement, en fonction des 33e et de 67e percentiles et classification du risque en trois groupes : risque élevé, intermédiaire ou faible.

Le critère prédictif majeur retenu pour l’établissement de cette nouvelle stratification du risque a été  le taux de mortalité globale, ainsi que, pour l’étude KPDOR, le taux de mortalité spécifique par cancer du poumon.

Une performance prédictive supérieure à celle de tous les autres facteurs de risque

A 5 ans, la survie globale, appréciée suivant l’analyse Kaplan Meier, s’établit, dans la cohorte KPDOR à 71,4 %(intervalles de confiance 60,5-80,0) dans le groupe désigné à bas risque par le test moléculaire, à 58,3 % (48,8-66,6) dans le groupe à risque intermédiaire et à 49, 2 % (42,2-55,8) dans le groupe à  haut risque, soit un p très significatif à 0,0003. Ces données ont été peu modifiées après exclusion des 18 patients qui avaient une chimiothérapie  postopératoire. Dans la cohorte de validation chinoise, les pourcentages ont été très comparables, respectivement de 74,1 % (66,6-80,6,), 57,4 % (48,3-65,5) et 44,6 %(40,2-48,9), là encore très significatifs (p< 0,0001) avec une survie moyenne de 101,1 mois en cas de faible risque, de 79,2 mois en cas de risque intermédiaire et de 43,1 mois en cas de risque élevé. Après analyse multi variable, dans aucune des trois cohortes, il n’a pu être identifié de facteurs de risque standard susceptibles de mieux rendre compte ou même d’égaler les informations pronostiques tirées de l’analyse génique tumorale. Bien plus, en complément de cette analyse, un calcul de type AUROC, a confirmé que le test moléculaire d’amplification génique était plus performant que la classification habituelle basée sur les critères du NCCN américain.

En conclusion, le travail mené à l’UCSF confirme l’utilité d’un test simple, facile à mettre en œuvre en pratique quotidienne, basé sur une PCR quantitative à partir de prélèvements,  inclus dans la paraffine et donc non congelés, capable d’identifier les patients à haut risque de mortalité après résection chirurgicale précoce d’un CPNPC non épidermoïde et ce, avec une précision plus grande que celle obtenue avec les échelles de classification habituelles type NCCN. Il est à remarquer que ce test a été validé par deux études indépendantes à très large échelle, sur des patients d’origine géographique et ethnique très diverse, incluant au total 2 250 malades, ce qui est un collectif très considérable. On peut ainsi espérer qu’il sera possible dans l’avenir, de discriminer grâce à ce test, au sein du stade I, très hétérogène, les patients  à haut risque, donc les plus susceptibles de bénéficier d’une chimiothérapie adjuvante.



Dr Pierre Margent

 

Kratz JR et coll. : A practical molecular assay to predict survival in resected non-squamous, non-small-cell lung cancer: development and international validation studies. Lancet 2012, publication avancée en ligne le 27 janvier. doi:10.1016/S0140-6736(11)61941-7

Partager cet article

Repost0
1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 07:41
RoyalMonaco_testata.jpg 

  ROYAL MONACO RIVIERA WEB MAGAZINE 

  PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/ 

       

MEDICINE & CHINESE TRADITIONAL MEDICINE 

Luigi39tab-copie-1.jpg


Luigi Mattera is a certified by CERFPA (St. Laurent du Var-France) in HOMEOPATHY (biennale) & ZUO TUINA MASSAGE OF TRADITIONAL CHINESE MEDICINE - Online certificate from TEXAS CHIROPRACTIC COLLEGE (Pasadena-Texas 2007) in CHIROPRACTIC SPORTS & CHIROPRACTIC TREATMENT OF GOLF INJURIES.

In the past, has been Captain aboard tanker ships . He got  University Doctorate in Foreigner and Litterature Languages (IULM Milano - Italy) and 3 years University Diploma  in Public Relations and Discipline Administration (IULM Milano)

 PRESENTS:  

Royal Monaco Médicine

ACTUALITE MEDICALE

 

Le poids à la naissance, un marqueur du risque de morbidité et de mortalité maternelles

Publié le 31/01/2012 Partager sur Twitter Partager sur Facebook Imprimer l'article Envoyer à un confrère Réagir à l'article Enregistrer dans ma bibliothèque Reduire Agrandir


Le faible poids à la naissance de la progéniture a été associé avec une augmentation, chez les mères, de la mortalité précoce et de l’incidence des cardiopathies ischémiques.  On sait que le poids à la naissance dépend de l’âge gestationnel et à un moindre degré du sexe. D’autres types de mesures de la croissance fœtale que celui du simple poids à la naissance pourraient ainsi permettre de mieux prédire la morbidité et la mortalité maternelles.

Dans le but d’évaluer cette hypothèse, l’étude d’une cohorte historique au Danemark a examiné l’association entre d’une part le poids à la naissance, standardisé sur l’âge gestationnel et le sexe, et l’index pondéral et d’autre part la mortalité et la morbidité cardiovasculaire de la mère.

Les données des femmes ayant eu un singleton lors de leur premier accouchement entre 1978 et 2007 ont été recueillies dans le registre NPR (the Danish National Patient Registry). Au total 782 287 femmes âgées de 15 à 50 ans ont été suivies pendant une période moyenne de 14,6 ans (0,25-40,2 ans) correspondant à 11 600 945 personnes-années.

Les données examinées étaient les variations du poids à la naissance standardisé et l’index pondéral standardisé, mesurées par la déviation standard (SD) à la médiane. Les critères de jugement étaient la mortalité et la morbidité maternelle (hypertension, cardiopathie ischémique, thrombose, hémorragie cérébrale et diabète).

Pendant la période de suivi (14, 6 ans), 15 902 (2 %) femmes ont émigré et 8 876 (1,1 %) sont décédées.

Les risques de mortalité ultérieure et de maladie cardiovasculaire sont apparus plus élevés chez les femmes ayant accouché d’enfants de faible poids et ces risques augmentaient avec la diminution de la croissance fœtale. Pour le poids à la naissance standardisé et la mortalité maternelle ultérieure, le nadir du profil de risque était entre -0,5 et -1 SD (Hazard ratio HR=0,91 ; intervalle de confiance à 95 % IC95 : 0,83-1,00) et il augmentait avec la diminution de la croissance fœtale avec un pic à < -3 SD (HR=2,75 ; IC à 95 : 2,37-3,19) comparé à la médiane.

Par contre, les risques de diabète et d’hypertension étaient plus importants chez les femmes ayant accouché d’enfants à poids élevé à la naissance. Pour le diabète et l’index pondéral standardisé, le nadir du profil de risque ultérieur se trouvait entre + 0,5 et + 1 SD (HR=0,82 ; IC95 : 0,76-0,89) et il augmentait avec  l’augmentation de la croissance fœtale avec un pic à > + 3 SD (HR=17,8 ; IC à 95 % : 15,0-21,0).

Toutes les estimations s’atténuaient après l’ajustement pour d’autres complications de la grossesse.

Les résultats de cette étude montrent que la croissance fœtale est un marqueur du risque ultérieur de la mortalité prématurée, de la maladie cardiovasculaire et du diabète chez la mère. Les auteurs concluent que le poids à la naissance standardisé est meilleur que l’index pondéral pour prédire la morbidité et mortalité maternelles ultérieures. 



Dr Viola Polena

 

Lykke JA et coll. : Fetal growth and later maternal death, cardiovascular disease and diabetes. Acta Obstet Gynecol Scand. 2012; publication avancée en ligne le 11 janvier. doi: 10.1111/j.1600-0412.2012.01355.x.

Partager cet article

Repost0
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 00:00
RoyalMonaco_testata.jpg 

  ROYAL MONACO RIVIERA WEB MAGAZINE 

  PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/ 

       

MEDICINE & CHINESE TRADITIONAL MEDICINE 

Luigi39tab-copie-1.jpg


Luigi Mattera is a certified by CERFPA (St. Laurent du Var-France) in HOMEOPATHY (biennale) & ZUO TUINA MASSAGE OF TRADITIONAL CHINESE MEDICINE - Online certificate from TEXAS CHIROPRACTIC COLLEGE (Pasadena-Texas 2007) in CHIROPRACTIC SPORTS & CHIROPRACTIC TREATMENT OF GOLF INJURIES.

In the past, has been Captain aboard tanker ships . He got  University Doctorate in Foreigner and Litterature Languages (IULM Milano - Italy) and 3 years University Diploma  in Public Relations and Discipline Administration (IULM Milano)

 PRESENTS:  

Royal Monaco Médicine N° 3

ACTUALITE MEDICALE

 

Cancer de la prostate : une nouvelle polémique

Publié le 30/01/2012 Partager sur Twitter Partager sur Facebook Imprimer l'article Envoyer à un confrère Réagir à l'article Enregistrer dans ma bibliothèque Reduire Agrandir


Tout ce qui concerne le cancer de la prostate (KP) est l’objet de controverses souvent passionnées. Et depuis des années, dans la littérature médicale comme au cours des congrès d’urologie et de cancérologie, partisans et adversaire du dépistage systématique par dosage des PSA s’affrontent. De même la conduite à tenir face à un KP avéré mais à faible risque évolutif n’est pas réellement fixée, et, pour un même patient, certains préconisent un traitement radical tandis que d’autres recommandent l’expectative armée.

La publication de l’étude REDEEM ne va pas échapper à ces polémiques (1).

REDEEM (pour REduction by Dutasteride of clinical progression Events in Expectant Management) fait suite à l’essai REDUCE publié en 2010. Celui-ci avait montré que, chez des sujets à risque élevé de KP, un traitement de 4 ans par un inhibiteur de la 5-alpha-testostérone-réductase, le dutastéride, diminuait de 22,8 % la probabilité que des biopsies prostatiques systématiques mettent en évidence un KP au cours du suivi. Les conclusions à tirer de REDUCE avaient été débattues. Les auteurs de l’étude estimaient que le dutastéride était devenue une option à envisager chez les sujets à risque (taux de PSA entre 2,5 et 10 ng/ml avec biopsies négatives). En revanche l’éditorialiste du New England Journal of Medicine soulignait que le dutastéride n’avait réduit que la fréquence des KP de score de Gleason peu élevé (5 à 6) diagnostiqués par des biopsies systématiques et non celles de KP plus évolutifs détectés sur des biopsies pratiquées devant des signes cliniques et biologiques qui sont ceux qui ont une importance pronostique.

Des effets semblant favorables sur la progression des cancers à faible risque

REDEEM avait pour objectif de tester le dutastéride dans une autre indication potentielle, les KP à faible risque pour lesquels une surveillance active est décidée.

Trois cent deux patients porteurs d’un KP de petit volume ayant un score de Gleason de 5 ou 6 et pour qui une expectative armée avait été choisie ont été randomisés en double aveugle en un groupe assigné à la prise de 0,5 mg de dutastéride par jour ou à celle d’un placebo. Le critère principal de jugement retenu pour cette étude était la progression de la maladie. Celle-ci était définie soit de façon anatomopathologique sur l’examen des biopsies systématiques répétées à 18 mois et 3 ans soit de façon clinique (décision de mise en route d’un traitement).

Sur ce critère, le dutastéride a été efficace avec, à 3 ans, 38  % de progression dans le groupe traitement actif contre 48 % dans le groupe placebo (p=0,009).

De plus un nombre plus élevé de patients n’avaient plus de cancer détecté sur les biopsies finales dans le groupe dutastéride que dans le groupe placebo (36 % contre 23 %). 

La tolérance du traitement a été comparable à ce qui a été observé dans les études précédentes avec cet inhibiteur de la 5-alpha-réductase avec des effets secondaires sexuels (notamment baisse de la libido ou trouble de l’éjaculation) ou une gynécomastie chez 24 % des patients contre 15 % sous placebo (p=0,11).

Les auteurs concluent que le dutastéride est une option à envisager chez les patients pour qui une surveillance active a été décidée.

Une conclusion très débattue

Cet avis n’est pas partagé par Chris Parker l’éditorialiste du Lancet (2).

Il souligne  la brièveté du suivi et surtout l’absence de réel double aveugle dans la mesure où la baisse des taux de PSA due au dutastéride était un indicateur permettant aux praticiens de connaître le groupe auquel avait été assigné chaque patient. De ce fait, les décisions de mettre en œuvre un traitement (qui étaient l’un des deux critères de progression retenus) ont pu (et même ont dû) être favorisées artificiellement dans le groupe placebo par des taux plus élevés de PSA. Aussi pour l’éditorialiste le critère le plus pertinent de progression était l’évolution anatomopathologique. Or la différence constatée en faveur du dutastéride sur ce critère n’atteignait pas le seuil de significativité statistique (29 % contre 33 %).

Pour Chris Parker REDEEM comme REDUCE laissent penser que le dutastéride diminue le volume des KP de bas grade sans effet favorable sur la progression des KP de haut grade. L’éditorialiste estime même que l’on ne peut éliminer un effet défavorable du produit sur les KP de haut grade puisque une analyse indépendante des résultats de REDUCE aurait montré que la fréquence des KP de score de Gleason 8 à 10 serait passée de 0,5 % sous placebo à 1 % sous dutastéride (risque relatif multiplié par 2,06 avec un intervalle de confiance à 95 % entre 1,13 et 3,75).

Pour toutes ces raisons Parker estime que, sur les bases de REDEEM,  le dutastéride ne peut être recommandé dans les KP à faible risque pour lesquels une surveillance active est devenue l’attitude de choix pour de nombreux spécialistes. 



Dr Nicolas Chabert

 

1) Fleshner N et coll. : Dutasteride in localised prostate cancer management : the REDEEM randomised, double-blind, placebo-controlled trial. Lancet 2012, publication avancée en ligne le 24 janvier (DOI:10.1016/S0140-6736(11)61619-X).
2) Parker C. : What (if anything) to do about low-risk prostate cancer. Lancet 2012, publication avancée en ligne le 24 janvier (DOI:10.1016/S0140-6736(11)60066-X).

Partager cet article

Repost0
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 22:23
RoyalMonaco_testata.jpg 

  ROYAL MONACO RIVIERA WEB MAGAZINE 

  PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/ 

       

MEDICINE & CHINESE TRADITIONAL MEDICINE 

Luigi39tab-copie-1.jpg


Luigi Mattera is a certified by CERFPA (St. Laurent du Var-France) in HOMEOPATHY (biennale) & ZUO TUINA MASSAGE OF TRADITIONAL CHINESE MEDICINE - Online certificate from TEXAS CHIROPRACTIC COLLEGE (Pasadena-Texas 2007) in CHIROPRACTIC SPORTS & CHIROPRACTIC TREATMENT OF GOLF INJURIES.

In the past, has been Captain aboard tanker ships . He got  University Doctorate in Foreigner and Litterature Languages (IULM Milano - Italy) and 3 years University Diploma  in Public Relations and Discipline Administration (IULM Milano)

 PRESENTS:  

Royal Monaco Médicine N° 3

ACTUALITE MEDICALE

  click on article - cliquer sur les articles - cliccare sul titolo

borruto.jpg

 Franco BORRUTO

Professeur de Gynécologie Obstétrique 
Centre Hospitalier Princesse Grace

Monte-Carlo

 

 

 

Partager cet article

Repost0
24 janvier 2012 2 24 /01 /janvier /2012 14:59

 

 

RoyalMonaco_testata 

 

ROYAL MONACO MEDICINE 

  

PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES SUR "ROYAL MONACO JOURNAL" BIMENSUEL DE IL FOGLIO ITALIANO
DECEMBRE BLOG RANK  74

   

MEDICINE & CHINESE TRADITIONAL MEDICINE

 

Luigi39tab-copie-1.jpg


Luigi Mattera is a certified by CERFPA (St. Laurent du Var-France) in HOMEOPATHY (biennale) & ZUO TUINA MASSAGE OF TRADITIONAL CHINESE MEDICINE - Online certificate from TEXAS CHIROPRACTIC COLLEGE (Pasadena-Texas 2007) in CHIROPRACTIC SPORTS & CHIROPRACTIC TREATMENT OF GOLF INJURIES.

In the past, has been Captain aboard tanker ships . He got  University doctorate in Foreigner and Litterature Languages (IULM Milano - Italy) and 3 years University Diploma  in Public Relations and Discipline Administration (IULM Milano)

 PRESENTS:

ACTUALITE MEDICALE

 

Cancer de la prostate : une plus longue survie sans métastase sous dénosumab

Publié le 14/01/2012 Partager sur Twitter Partager sur Facebook Imprimer l'article Envoyer à un confrère Réagir à l'article Enregistrer dans ma bibliothèque Reduire Agrandir


Les métastases osseuses sont une cause majeure de morbidité et de mortalité dans le cancer de la prostate, posant de très lourds problèmes de santé publique.

Leur extrême fréquence résulte d’interactions étroites entre l’os et les cellules tumorales, ces dernières sécrétant dans le microenvironnement osseux des facteurs de croissance qui favorisent l’expression par les cellules stromales et par les ostéoblastes du  RANKL (Receptor Activator for Nuclear Factor κ B Ligand), médiateur essentiel de la formation, de la fonction et de la survie des ostéoclastes. L’activation du RANKL conduit, en effet, à une accélération du turn-over osseux, lui-même aidant grandement à l’implantation des cellules tumorales sur le squelette. De fait, un modèle préclinique a fait la preuve que l’inhibition ostéoclastique prévenait l’apparition de métastases osseuses dans le cancer de la prostate.

Le dénosumab, anticorps monoclonal  d’origine humaine qui se lie spécifiquement et inhibe le RANKL, a déjà été approuvé aux USA dans la prévention des lésions squelettiques et des métastases de tumeurs solides.

Une étude prospective de phase 3, en double aveugle, randomisée, contre placebo a donc été conduite pour évaluer les effets du dénosumab au cours du suivi de cancers prostatiques sans  métastases osseuses décelables à l’inclusion chez des patients à haut risque de progression néoplasique. Ce travail a enrôlé 319 centres dans 30 pays.

Des cancers à haut risque de progression métastatique

Les patients éligibles étaient  des hommes de 18 ans ou plus, souffrant d’un  cancer de la prostate histologiquement prouvé, dont l’état général était conservé (OMS : 1-2) et dont les grandes fonctions étaient satisfaisantes, la valeur initiale de la  fonction rénale n’ayant toutefois pas été prise en compte dans les critères d’inclusion. Ils avaient tous antérieurement subi une orchidectomie bilatérale ou reçu un traitement hormonal de plus de 6 mois par un agoniste de la GhRH ou par un antagoniste hormonal puis développé ultérieurement une hormono-résistance. Leur  testosteronémie  de base était abaissée à moins de 1,72 nm/l. Ils étaient tous à haut risque de progression néoplasique, ce dont témoignait un taux de PSA égal ou supérieur à 8,0 µg/l dans les 3 mois  ayant précédé la randomisation et/ou un doublement de ce taux dans les 10 mois. Etaient exclus de l’étude les malades dont la ou les métastases avaient été mises en évidence  lors de l’imagerie initiale (scintigraphie isotopique et, si nécessaire, scanner, IRM ou radiographies standard), ceux avec des antécédents d’ostéomyélite, d’ ostéonécrose de la mâchoire ou d’autres cancers dans les 5 ans précédents, ceux ayant  déjà reçu un traitement par dénosumab ou par bisphosphonate IV, enfin ceux chez qui avait été administré un bisphosphonate  per os de façon continue pendant 3 ans ou plusLes traitements concomitants ou les autres traitements anti-néoplasiques en cours ont été poursuivis durant l’essai.

Le protocole de soins a consisté en l’administration par voie sous cutanée de 120 mg de dénosumab toutes les 4 semaines ou d’un placebo sous forme de sérum physiologique. En dehors de la découverte d’une hypercalcémie, un apport vitamino-calcique était vivement recommandé.

Un retard à la survenue de la première métastase

Ainsi, entre Février 2006 et Juillet  2008, 1 432 patients ont été randomisés, 716 dans le bras dénosumab, 716  dans le bras placebo.Une scintigraphie isotopique de suivi a été réalisée tous les 4 mois avec, en cas de doute sur une métastase, confirmation par une seconde imagerie (scanner, IRM ou radiographies conventionnelles). Le suivi en imagerie a été maintenu jusqu’en Juillet 2010 et le recueil d’informations jusqu’en Décembre 2010.

La durée moyenne de l’étude a été de 19 mois (9-30) dans le groupe dénosumab et de 18 (9-30) dans le groupe placebo. Durant cette période, 605 patients dont développé une métastase osseuse, symptomatique dans 165 cas, silencieuse dans les 440 autres. Cent décès ont été à déplorer.

Le résultat le plus marquant de l’étude a été la démonstration que le dénosumab  prolongeait la survie sans métastases (c'est-à-dire le délai jusqu’à l’apparition de la première métastase ou jusqu’au décès)  de 4,2 mois en moyenne, ce délai passant de 25,2 mois sous placebo à 29,5 mois sous traitement, soit une diminution du risque de 15 % (p = 0,028).

Le dénosumab a également retardé la survenue de la première métastase, symptomatique ou non, le délai passant de 29,5 mois dans le groupe témoin à 33,2 mois dans le groupe traité (p = 0,032 )

Par contre, la survie globale n’a pas été significativement différente dans les 2 groupes, respectivement de 43,9mois sous dénosumab et 44, 8 sous placebo (p =0 91).

Les effets secondaires les plus fréquemment  observés ont été des douleurs rachidiennes, des arthralgies, une diarrhée, des infections urinaires avec un taux de survenue égal dans les 2 groupes. Par contre, 33 patients (5 %) ont développé,  sous  dénosumab, une ostéonécrose du maxillaire, aucun cas n’ayant été rapporté dans le groupe témoin ; 12 (2 %) ont présenté également sous traitement une  hypocalcémie face à 2 (1 %) sous placebo .Aucun anticorps anti-dénosumab ‘a été détecté dans le sérum en cours d’étude.

Ainsi, au terme d’une large étude multicentrique, randomisée, de phase 3, contre placebo, il apparaît que le dénosumab, anticorps d’origine humaine inhibiteur du RANKL, prolonge de façon significative le délai de survie sans métastases de patients porteurs d’un cancer prostatique en échappement hormonal et à haut risque métastatique. Cet  effet bénéfique confirme le rôle majeur joué par le microenvironnement osseux et l’importance du ligand RANKL dans la survenue de métastases osseuses au cours des cancers de la prostate.



Dr Pierre Margent

 

Smith MR et coll. : Denosumab and bone-metastasis-free survival in men with castration-resistant prostate cancer: results of a phase3, randomized, placebo- controlled trial. Lancet, 2012 ; 379 : 39-46

Partager cet article

Repost0
24 janvier 2012 2 24 /01 /janvier /2012 14:28

 

 

RoyalMonaco_testata 

 

ROYAL MONACO MEDICINE 

  

PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES SUR "ROYAL MONACO JOURNAL" BIMENSUEL DE IL FOGLIO ITALIANO
DECEMBRE BLOG RANK  74

   

MEDICINE & CHINESE TRADITIONAL MEDICINE

 

Luigi39tab-copie-1.jpg


Luigi Mattera is a certified by CERFPA (St. Laurent du Var-France) in HOMEOPATHY (biennale) & ZUO TUINA MASSAGE OF TRADITIONAL CHINESE MEDICINE - Online certificate from TEXAS CHIROPRACTIC COLLEGE (Pasadena-Texas 2007) in CHIROPRACTIC SPORTS & CHIROPRACTIC TREATMENT OF GOLF INJURIES.

In the past, has been Captain aboard tanker ships . He got  University doctorate in Foreigner and Litterature Languages (IULM Milano - Italy) and 3 years University Diploma  in Public Relations and Discipline Administration (IULM Milano)

 PRESENTS:

ACTUALITE MEDICALE

 

 

PREVENZIONE

di Franco BORRUTO

Professeur de Gynécologie Obstétrique 
Centre Hospitalier Princesse Grace

Monte-Carlo

borruto.jpg

 

Dal 21 al 28 Gennaio 2012 si celebra la tradizionale settimana di prevenzione del tumore della cervice uterina. Il tumore al collo dell'utero si puo' prevenire ed il consiglio del ginecologo alla donna è fondamentale. L'infezione da Papillomavirus (HPV) costituisce la causa necessaria ma non sufficiente allo sviluppo del tumore del collo dell'utero. Si stima che circa il 75% delle donne sessualmente attive si infettino nel corso della vita con un virus HPV ad alto rischio oncogeno e che il rischio di contagio persista per tutta la vita sessualmente attiva.

La prevenzione primaria, attraverso la vaccinazione anti-HPV, ha l'obiettivo di indurre un'efficace protezione prima del contagio da HPV oncogeni, grazie all'attivazione di anticorpi specifici a livelli superiori e più duraturi rispetto a quelli prodotti dopo l'infezione naturale. La vaccinazione non protegge contro tutti i tipi di HPV che possono causare il cancro. Per questo motivo screening e vaccinazione insieme forniscono la migliore protezione possibile contro il cancro alla cervice.

 

+++++++++++++++++++

Francais 

 
Du 21 au 28 Janvier 2012, on célèbre la traditionnelle semaine de la prévention du cancer du col de l'utérusLe cancer du col utérin peut être prévenu et le conseil du gynécologue est essentielL'infection par le virus du papillome humain (HPV) est une condition nécessaire mais pas suffisante dans le développement du cancer du col utérin . Il est estimé qu'environ 75% des femmes sexuellement actives vont s' infecter pendent  la vie avec un HPV à haut risque oncogène et le risque d'infection persiste pendant la vie sexuellement active.
 La prévention primaire à travers la vaccination contre le HPV a pour but d'assurer une protection efficace vis a vis de  l'infection par HPV oncogène. Cette protection s'effectue  par l'activation d'anticorps spécifiques à des niveaux plus élevés et plus durables qu'avec les anticorps produits après une infection naturelle . La vaccination ne protège pas contre tous les types de VPH qui peuvent causer le cancer. Pour cette raison, le dépistage par frottis  et la vaccination conjointe fournissent la meilleure protection possible contre le cancer du col de l'utérus.

+++++++++++++++++++++
English
From
21 to 28 January 2012, celebrates the traditional week of prevention of cervical cancer. The cervical cancer it can 'prevent, .
gynecologist's advice to women is crucial. Infection with Human Papillomavirus (HPV) is necessary but not sufficient cause for the development of cervical cancer. It is estimated that about 75% of sexually active women will infect throughout  your life with a high-risk oncogenic HPV and the risk of infection persists in the woomen sexually active.
Primary prevention through HPV vaccination has the goal of inducing effective protection before infection with oncogenic HPV, through the activation of specific antibodies :to higher levels and longer lasting than those produced after natural infection . The vaccination does not protect against all types of HPV that can cause cancer. For this reason, screening and vaccination together provide the best protection against cervical cancer.

Partager cet article

Repost0
24 janvier 2012 2 24 /01 /janvier /2012 08:05


RoyalMonaco_testata 

 

ROYAL MONACO MEDICINE 

  

PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES SUR "ROYAL MONACO JOURNAL" BIMENSUEL DE IL FOGLIO ITALIANO
DECEMBRE BLOG RANK  74

   

MEDICINE & CHINESE TRADITIONAL MEDICINE

 

Luigi39tab-copie-1.jpg


Luigi Mattera is a certified by CERFPA (St. Laurent du Var-France) in HOMEOPATHY (biennale) & ZUO TUINA MASSAGE OF TRADITIONAL CHINESE MEDICINE - Online certificate from TEXAS CHIROPRACTIC COLLEGE (Pasadena-Texas 2007) in CHIROPRACTIC SPORTS & CHIROPRACTIC TREATMENT OF GOLF INJURIES.

In the past, has been Captain aboard tanker ships . He got  University doctorate in Foreigner and Litterature Languages (IULM Milano - Italy) and 3 years University Diploma  in Public Relations and Discipline Administration (IULM Milano)


PRESENTS:

ACTUALITE MEDICALE

 

 

Combien de temps avant la prochaine ostéodensitométrie ?

Publié le 23/01/2012 Partager sur Twitter Partager sur Facebook Imprimer l'article Envoyer à un confrère Réagir à l'article Enregistrer dans ma bibliothèque Reduire Agrandir

 

La haute autorité de santé (HAS) a émis en 2006 des recommandations sur la durée de l’intervalle pouvant séparer deux ostéodensitometries (ODM) de dépistage chez les femmes de 60 à 80 ans.

Si le T score à l’extrémité supérieur du fémur (ESF) est > à –1 sur une première ODM, un deuxième examen pourra être réalisé dans les 2 à 5 ans après le premier en fonction de l’ancienneté de la ménopause, du résultat de la première mesure et de la persistance ou de l’apparition de facteurs de risques.

Si le T score (ESF) est compris entre –1 et –2,5, une deuxième ODM sera proposée dans les 3 à 5 ans.

Ces propositions découlent d’un accord professionnel. Aucune étude n’a estimé à quel rythme doivent être pratiquées les ODM pour pouvoir identifier une ostéoporose avant l’apparition d’une fracture majeure.

Dans ce travail prospectif nord américain, 4 957 femmes d’au moins 67 ans sans ostéoporose à l’entrée ont été suivies pendant 15 ans. Le critère d’évaluation principal était l’intervalle entre les ODM (IODM) défini comme la durée estimée au cours de laquelle 10 % des femmes développaient une ostéoporose avant fracture et avant tout traitement antiostéoporotique.

Les participantes ont été réparties selon leur T score à la hanche et au col fémoral : dans le groupe 1, ODM normale ; groupe 2, ostéopénie légère (T score de –1,01 à –1,49) ; groupe 3 ostéopénie modérée (T score –1,5 à –1,99) ; ou groupe 4, ostéopénie sévère (T score de –2 à –2,49).

Le nombre de femmes ayant développé une ostéoporose durant la période de suivi a été de10/1 255 (0,8 %) chez les femmes du groupe 1, 64/1 386 (4,6 %) chez les femmes du groupe 2, 30/1478 (20,9 %) chez les femmes du groupe 3 et 841/1351 (62,3 %) chez les femmes du groupe 4.

L’IODM était de 16,8 ans (intervalle de confiance à 95 % [IC 95 %] : 11,5 à 24,6) pour le groupe 1, 17,3 ans (IC 95 % 13,9-21,5) pour le groupe 2, 4,7 ans (IC 95 % : 2,4 à 5,2) pour le groupe 3 et 1,1 ans (IC 95% : 1 – 1,3) pour le groupe 4.

Pour les femmes ostéopéniques à l’entrée, le groupe de T score, l’âge, l’IMC, l’utilisation d’œstrogènes, étaient des facteurs prédictifs significatifs d’évolutivité.

Au sein d’un groupe, le temps estimé de passage d’une ostéopénie à une ostéoporose était plus long chez les femmes les plus jeunes et chez celles sous œstrogènes à l’entrée.

Chez 121 femmes, une fracture de hanche ou vertébrale est survenue avant l’apparition d’une ostéoporose densitométrique.

Ces résultats suggèrent qu’une ostéoporose se développe chez moins de 10 % des femmes âgées, à 15 ans lorsque leur DMO est normale ou légèrement diminuée, à 5 ans lorsque l’ ostéopénie est modérée et à 1 an pour les ostéopéniques sévères.

Les auteurs recommandent aux cliniciens de prendre en compte l’âge de leur patiente lors de la détermination de l’intervalle entre les DMO de dépistage.

Cette étude comporte de nombreux points forts, tels que la grande taille de la cohorte et la durée du suivi. Soulignons cependant quelques limites : l’absence de prise en compte du rapport coût-efficacité et le nombres de femmes sélectionnées au départ mais finalement exclues de l’étude en raison d’une ostéoporose à l’entrée.



Dr Juliette Lasoudris Laloux


Gourlay ML et coll. : Bone-Density Testing Interval and Transition to Osteoporosis in Older Women. N Engl J Med., 2012; 366: 225-33.

Partager cet article

Repost0
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 00:34


RoyalMonaco_testata 

Royal Monaco Journal - EDIZIONE 0

 

ROYAL MONACO MEDICINE N°2

  

PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES SUR "ROYAL MONACO JOURNAL" BIMENSUEL DE IL FOGLIO ITALIANO
DECEMBRE BLOG RANK  74

   

MEDICINE & CHINESE TRADITIONAL MEDICINE

 

Luigi39tab-copie-1.jpg


Luigi Mattera is a certified by CERFPA (St. Laurent du Var-France) in HOMEOPATHY (biennale) & ZUO TUINA MASSAGE OF TRADITIONAL CHINESE MEDICINE - Online certificate from TEXAS CHIROPRACTIC COLLEGE (Pasadena-Texas 2007) in CHIROPRACTIC SPORTS & CHIROPRACTIC TREATMENT OF GOLF INJURIES.

In the past, has been Captain aboard tanker ships . He got  University doctorate in Foreigner and Litterature Languages (IULM Milano - Italy) and 3 years University Diploma  in Public Relations and Discipline Administration (IULM Milano)


PRESENTS:

ACTUALITE MEDICALE

Un meilleur développement cognitif pour les enfants nourris au sein

Publié le 10/01/2012 Partager sur Twitter Partager sur Facebook Imprimer l'article Envoyer à un confrère Réagir à l'article Enregistrer dans ma bibliothèque Reduire Agrandir


Plusieurs études ont montré que le QI des enfants sous allaitement maternel est supérieur de 5 points en moyenne à celui des enfants sous allaitement artificiel mais les paramètres qui interfèrent sont nombreux. Après correction des facteurs de confusion, en particulier l’éducation maternelle, la différence semble beaucoup moins nette.

Une étude britannique apporte une nouvelle lumière sur le sujet. Le nombre des enfants suivis a permis de tenir compte de ces nombreux facteurs, notamment la durée de la gestation et le statut socio-économique des parents.

L’étude longitudinale (Millenium Cohort Study) est partie d’un échantillon représentatif de la population générale de 18 818 enfants nés au Royaume Uni en 2000-2001, vivants à 9 mois. Les informations détaillées ont été recueillies à 9 mois, 3, 5 et 7 ans. L’importance de l’effectif a permis de stratifier, en cas d’allaitement maternel, sa durée et d’étudier à part les prématurés nés entre 28 et 37 semaines. A 5 ans, les enfants ont été soumis à des tests cognitifs validés en comparaison du test de Wechsler, explorant le vocabulaire, la concordance d’images et l’organisation spatiale (British Ability Scales). Les enfants nés de grossesses multiples ou avant 28 SA, non blancs, ne parlant pas anglais ont été exclus. Finalement, l’étude a porté sur 11 879 enfants dont 778 prématurés.

Parmi les mères, 8 % ont consommé des boissons alcoolisées, 23 % ont fumé pendant la grossesse, 14 % étaient seules, 7 % avaient fait des études supérieures. Le taux d’allaitement maternel a été de 68 % (63 % pour les prématurés), sa durée d’au moins 4 mois pour 31 %, dont 16 % exclusivement. Une corrélation notable a été observée entre la durée de l’allaitement maternel et une grossesse planifiée, l’absence de tabac, des mères plus âgées,  non seules, de niveau d’éducation et de classe sociale plus élevés. Parmi les mères qui avaient allaité au moins 4 mois, 61 % faisaient chaque jour la lecture à leur enfant contre 45 % de celles n’ayant jamais allaité.

Pour les enfants nés à terme, le score de vocabulaire augmentait avec la durée d’allaitement, jusqu’à 114,2 pour 1 an contre 106,5 chez les enfants jamais allaités. Après ajustement en fonction des facteurs de confusion, une amélioration significative de 2 points était constatée pour le score de concordance d’images en cas d’allaitement d’au moins 4 mois et pour le  vocabulaire après au moins 6 mois d’allaitement maternel. Chez les prématurés, une augmentation du score de vocabulaire de 4 points a été notée en cas d’allaitement ≥ 4 mois et de concordance d’images si allaitement ≥ 2 mois, et d’organisation spatiale de 6 si l’allaitement avait duré au moins 2 mois. Ces différences suggèrent que les enfants alimentés au sein ont une avance de 1 à 6 mois sur ceux sous lait artificiel.

En conclusion, l’allaitement au sein est associé à une amélioration du développement cognitif, en particulier chez les prématurés. 

 

Illustration : l'amélioration des capacités cognitives de l’enfant vu par Paul Cézanne



Pr Jean-Jacques Baudon

 

Quigley MA et coll. : Breastfeeding is associated with improved child cognitive development: a population-based cohort study. J Pediatr 2012; 160: 25-32

Partager cet article

Repost0
11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 11:09


RoyalMonaco_testata 

ROYAL MONACO MEDICINE WEB MAGAZINE 

  

PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES SUR "ROYAL MONACO JOURNAL" BIMENSUEL DE IL FOGLIO ITALIANO
DECEMBRE BLOG RANK  74

   

MEDICINE & CHINESE TRADITIONAL MEDICINE

 

Luigi39tab-copie-1.jpg


Luigi Mattera is a certified by CERFPA (St. Laurent du Var-France) in HOMEOPATHY (biennale) & ZUO TUINA MASSAGE OF TRADITIONAL CHINESE MEDICINE - Online certificate from TEXAS CHIROPRACTIC COLLEGE (Pasadena-Texas 2007) in CHIROPRACTIC SPORTS & CHIROPRACTIC TREATMENT OF GOLF INJURIES.

In the past, has been Captain aboard tanker ships . He got  University doctorate in Foreigner and Litterature Languages (IULM Milano - Italy) and 3 years University Diploma  in Public Relations and Discipline Administration (IULM Milano)


PRESENTS:

ACTUALITE MEDICALE

La chirurgie bariatrique protège des maladies cardiovasculaires

Publié le 10/01/2012 Partager sur Twitter Partager sur Facebook Imprimer l'article Envoyer à un confrère Réagir à l'article Enregistrer dans ma bibliothèque Reduire Agrandir


On le savait déjà, la chirurgie bariatrique, la seule méthode vraiment efficace pour faire maigrir massivement et durablement les sujets obèses sévères, réduit l’incidence du diabète, des cancers et de la mortalité totale. Ces données, issues de l’étude SOS sont aujourd’hui complétées par un nouveau résultat de cette même étude : la chirurgie bariatrique diminue l’incidence des maladies cardiovasculaires (CV). Rappelons que SOS est une étude prospective contrôlée mais non randomisée dans laquelle un groupe de patients ayant bénéficié d’une chirurgie de l’obésité (anneau gastrique, by-pass ou gastrectomie verticale) est suivi parallèlement à des sujets témoins obèses appariés sur 18 variables.

L’évaluation concernant l’effet de la chirurgie sur les maladies CV a été réalisée après une durée médiane de suivi de 15 ans. L’incidence des décès CV et des premiers évènements CV ont été réduits respectivement de 53 % et 33 % chez les sujets opérés par rapport aux témoins dans les analyses ajustées sur les paramètres qui différaient entre les deux groupes à l’inclusion dans l’étude. Mais cet effet bénéfique de la chirurgie n’est pas corrélé à l’importance de la perte de poids, ni à la valeur initial de l’IMC. Autrement dit, ce ne sont pas forcément les plus obèses ni ceux qui perdent le plus de poids qui profitent le plus du traitement chirurgical. Inversement, les patients les plus insulinorésistants sont ceux qui en bénéficient le plus (nombre de sujets à traiter pour éviter un décès chez les sujets ayant une insulinémie élevée: 21 dans le « groupe chirurgie » vs 173 chez les témoins).

Ces derniers résultats ouvrent la voie de la recherche sur les critères permettant de sélectionner les patients qui bénéficieront le plus de la chirurgie bariatrique (sujets indulinorésistants ?). L’IMC pourrait à l’avenir ne plus être le critère principal sur lequel une indication opératoire est proposée. En outre, ils laissent entrevoir l’existence d’effets bénéfiques de la chirurgie indépendants de la perte de poids.

Dans l’immédiat, nous sommes à nouveau rassurés sur l’intérêt de la chirurgie bariatrique à long terme. Mais ces données ne nous permettent pas de passer outre les recommandations qui préconisent, pour le moment, la chirurgie uniquement dans des situations d’obésité sévère, où il est raisonnable de penser que les bénéfices l’emportent sur les risques.



Dr Boris Hansel

 

Sjostrom L et coll. : Bariatric Surgery and Long-term Cardiovascular Events.
JAMA. 2012 ; 307 : 56-65.

 

 

Partager cet article

Repost0
7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 08:17


RoyalMonaco_testata 

Royal Monaco Journal - EDIZIONE 0

 

ROYAL MONACO MEDICINE N°2

  

PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES SUR "ROYAL MONACO JOURNAL" BIMENSUEL DE IL FOGLIO ITALIANO
DECEMBRE BLOG RANK  74

   

MEDICINE & CHINESE TRADITIONAL MEDICINE

 

Luigi39tab-copie-1.jpg


Luigi Mattera is a certified by CERFPA (St. Laurent du Var-France) in HOMEOPATHY (biennale) & ZUO TUINA MASSAGE OF TRADITIONAL CHINESE MEDICINE - Online certificate from TEXAS CHIROPRACTIC COLLEGE (Pasadena-Texas 2007) in CHIROPRACTIC SPORTS & CHIROPRACTIC TREATMENT OF GOLF INJURIES.

In the past, has been Captain aboard tanker ships . He got  University doctorate in Foreigner and Litterature Languages (IULM Milano - Italy) and 3 years University Diploma  in Public Relations and Discipline Administration (IULM Milano)


PRESENTS:

 

 

Samedi 7 janvier 2012

 

Vendredi 6 janvier 2012

 

Jeudi 5 janvier 2012

 


Partager cet article

Repost0
7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 07:20


RoyalMonaco_testata 

Royal Monaco Journal - EDIZIONE 0

 

ROYAL MONACO MEDICINE WEB MAGAZINE 

  

PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES SUR "ROYAL MONACO JOURNAL" BIMENSUEL DE IL FOGLIO ITALIANO
DECEMBRE BLOG RANK  74

   

MEDICINE & CHINESE TRADITIONAL MEDICINE

 

Luigi39tab-copie-1.jpg


Luigi Mattera is a certified by CERFPA (St. Laurent du Var-France) in HOMEOPATHY (biennale) & ZUO TUINA MASSAGE OF TRADITIONAL CHINESE MEDICINE - Online certificate from TEXAS CHIROPRACTIC COLLEGE (Pasadena-Texas 2007) in CHIROPRACTIC SPORTS & CHIROPRACTIC TREATMENT OF GOLF INJURIES.

In the past, has been Captain aboard tanker ships . He got  University doctorate in Foreigner and Litterature Languages (IULM Milano - Italy) and 3 years University Diploma  in Public Relations and Discipline Administration (IULM Milano)


PRESENTS: ACTUALITE MEDICALE

 

Troubles de la mémoire chez l’insuffisant cardiaque : surtout après 60 ans

Publié le 06/01/2012 Partager sur Twitter Partager sur Facebook Imprimer l'article Envoyer à un confrère Réagir à l'article Enregistrer dans ma bibliothèque Reduire Agrandir

 

L’association entre insuffisance cardiaque et déclin cognitif a été suggérée il y a une trentaine d’années lorsque l’on s’est intéressé à l’origine cardiaque potentielle du dysfonctionnement cérébral. Différentes études ont cependant conduit à des résultats contradictoires suggérant une relation complexe entre les caractéristiques démographiques et médicales (comorbidités autres) des patients et les facteurs cardiovasculaires. 

L’objectif de cette nouvelle étude était d’explorer les liens entre l’âge, la fonction d’éjection du ventricule gauche (FEVG) et la mémoire parmi des patients insuffisants cardiaques en prenant en compte d’autres facteurs susceptibles d’influer sur le statut cognitif.

L’étude, rétrospective, a porté sur 207 patients (17 à 72 ans) souffrant d’insuffisance cardiaque qui ont tous bénéficié entre septembre 2006 et septembre 2008 d’une batterie de tests neuropsychologiques (mémoire verbale et visuelle, attention, fonction exécutive, symptômes dépressifs…).

La FEVG a  été évaluée par échocardiographie transthoracique en distinguant FEVG > 30 % ou < 30 %. Quatre groupes d’âge ont été  constitués (< 45, 46-55, 56-62, ou > 63 ans).

Une analyse univariée a identifié  les facteurs associés à de faibles scores aux tests de mémoire : antécédents d’HTA, prise de benzodiazépines, niveau d’instruction moins que secondaire, faibles scores aux tests explorant l’attention et la fonction exécutive, symptômes dépressifs auto rapportés.

Une analyse multivariée linéaire avec ajustement en fonction de ces covariables significatives a décelé, une interaction significative entre l’âge et la FEVG pour ce qui est des performances mnésiques. Ainsi, les performances mnésiques restent stables chez les patients de moins de 63 ans quelle que soit la FEGV alors qu’après  63 ans un déclin significatif de la fonction mémoire est constatée quant la FEVG  est inférieure à 30 % (p<0,02).  Une analyse multivariée post hoc a montré que les composants les plus touchés étaient le rappel verbal différé et en reconnaissance.



Dr Giovanni Alzato


Festa JR et coll. : Association of Low Ejection Fraction With Impaired Verbal Memory in Older Patients With Heart Failure. Arch Neurol. 2011;68:1021-1026.

Partager cet article

Repost0
6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 08:10


RoyalMonaco_testata 

Royal Monaco Journal - EDIZIONE 0

 

ROYAL MONACO MEDICINE WEB MAGAZINE 

  

PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES SUR "ROYAL MONACO JOURNAL" BIMENSUEL DE IL FOGLIO ITALIANO
DECEMBRE BLOG RANK  74

   

MEDICINE & CHINESE TRADITIONAL MEDICINE

 

Luigi39tab-copie-1.jpg


Luigi Mattera is a certified by CERFPA (St. Laurent du Var-France) in HOMEOPATHY (biennale) & ZUO TUINA MASSAGE OF TRADITIONAL CHINESE MEDICINE - Online certificate from TEXAS CHIROPRACTIC COLLEGE (Pasadena-Texas 2007) in CHIROPRACTIC SPORTS & CHIROPRACTIC TREATMENT OF GOLF INJURIES.

In the past, has been Captain aboard tanker ships . He got  University doctorate in Foreigner and Litterature Languages (IULM Milano - Italy) and 3 years University Diploma  in Public Relations and Discipline Administration (IULM Milano)


PRESENTS:

 

ACTUALITE MEDICALE

A chirurgien trop rapide, cure de hernie moins solide !

Publié le 04/01/2012 Partager sur Twitter Partager sur Facebook Imprimer l'article Envoyer à un confrère Réagir à l'article Enregistrer dans ma bibliothèque Reduire Agrandir


Le rapport entre la durée opératoire (DO) et la qualité des suites est mal connu, mais, pour la cure de hernie inguinale (HI ) ou crurale (HC), le critère de jugement, binaire, étant la survenue ou non de la récidive herniaire (RH) avec son corollaire, la réintervention,  on dispose d’un bon « marqueur ». Les auteurs suédois ont étudié la relation entre DO et RH à partir d’un registre national de 123 917 cas (114 057 hommes) concernant les adultes de plus de 15 ans et sur la période allant de 1998 à 2007 ; une RH a ainsi pu être rattachée à sa cure initiale même si elle a été opérée ailleurs, à condition toutefois qu’elle ait donné lieu à un nouveau traitement chirurgical.

La DO (mesurée entre le coup de bistouri et la dernière agrafe) a été divisée en 4 quartiles : < 36,  36 à 50, 51 à 66, > 66 mn. Les HI bilatérales ont été considérées comme 2 interventions différentes. Les techniques opératoires étaient nombreuses : herniorraphies, plaques posées par voie ouverte, dont la technique de Lichtenstein, cœlioscopie par voie extra- ou transpéritonéale, ou plugs. Chaque technique a été comparée à elle-même pour éviter les biais, les 2/3 des cures de HI en Suède étant traitées par des plaques posées par voie ouverte. On a également tenu compte du nombre de HI et HC opérées par chaque chirurgien chaque année (<5, 6 à 25, 26 à 50, > 50).

La DO moyenne a été de 50 mn. On a compté 2 677 (2,2 %) interventions pour RH. Il a été constaté que, toutes techniques confondues, par comparaison aux interventions longues (> 66 mn) , le raccourcissement de la DO était associé à une augmentation du risque relatif de RH réopérée, pour atteindre 26 % de plus en cas de DO < 36 mn ; si on se limite aux techniques de Lichtenstein, ce coefficient atteint 45 %. Par ailleurs, plus les chirurgiens opèrent de HI, plus la DO est brève. Les femmes récidivent plus que les hommes (plus de HC) mais ceci n’est patent que pour les interventions dépassant 36 mn. A l’opposé c’est pour les cures rapides que l’âge prend son importance (20 % de plus de RH après 60 ans). En revanche, le taux des complications, notamment des abcès (essentiellement superficiels) diminue presque de moitié dans les interventions courtes par rapport à celles qui dépassent 66 mn.

Ces résultats doivent encourager le chirurgien à donner le pas à la minutie sur la vitesse, à résister aux pressions économiques qui chiffrent « l’heure de bloc », et à de défier de la fast-surgery.



Dr Jean-Fred Warlin

 

Van der Linden W et coll. : National register study of operating time and outcome in hernia repair. Arch.Surg. 2011;146(10):1198-1203.


Partager cet article

Repost0
5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 19:41


RoyalMonaco_testata 

Royal Monaco Journal - EDIZIONE 0

 

ROYAL MONACO MEDICINE WEB MAGAZINE 

  

PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES SUR "ROYAL MONACO JOURNAL" BIMENSUEL DE IL FOGLIO ITALIANO
DECEMBRE BLOG RANK  74

   

MEDICINE & CHINESE TRADITIONAL MEDICINE

 

Luigi39tab-copie-1.jpg


Luigi Mattera is a certified by CERFPA (St. Laurent du Var-France) in HOMEOPATHY (biennale) & ZUO TUINA MASSAGE OF TRADITIONAL CHINESE MEDICINE - Online certificate from TEXAS CHIROPRACTIC COLLEGE (Pasadena-Texas 2007) in CHIROPRACTIC SPORTS & CHIROPRACTIC TREATMENT OF GOLF INJURIES.

In the past, has been Captain aboard tanker ships . He got  University doctorate in Foreigner and Litterature Languages (IULM Milano - Italy) and 3 years University Diploma  in Public Relations and Discipline Administration (IULM Milano)


PRESENTS:

 

ACTUALITE MEDICALE

Pour améliorer l’érection… mangez des pistaches !

Publié le 05/01/2012 Partager sur Twitter Partager sur Facebook Imprimer l'article Envoyer à un confrère Réagir à l'article Enregistrer dans ma bibliothèque Reduire Agrandir


Il fut un temps où les amandes, cacahuètes et autres oléagineux,  trop salés, trop gras et forts en calories (100 g = 600 calories), étaient considérés comme des calories vides « junk food » à éviter dans un régime sain. Les choses ont bien changé depuis et la FDA (Food and Drug Administration) aux USA les considère maintenant comme des aliments « de qualité ». En effet ils sont riches en protéines, fibres, graisses mono et poly-insaturées, vitamines et antioxydants. Plusieurs études ont montré que consommés modérément, ils ont un effet hypocholestérolémiant et protecteur vis-à-vis des maladies cardiovasculaires.

Et si de plus ils amélioraient l’érection !

Une équipe turque s’est penchée sur cet aspect et a examiné les effets de la consommation de pistaches d’Alep sur  le score de l’index International de la fonction érectile (IIEF-15), les paramètres du Doppler pénien couleur (DPC) et le taux des lipides dans le sérum des malades consultant pour une dysfonction érectile (DE).

Au total 17 hommes mariés avec DE depuis plus de 12 mois ont été inclus dans cette étude prospective.

Les patients ont consommé 100 g par jour de pistaches pendant 3 semaines. Ils ont été évalués avant et après ce régime par IIEF-15, DPC, et bilan lipidique complet.

Le score IIEF-15 a augmenté de 36 ± 7,5 avant le régime à 54,2 ± 4,9 après (p=0,001). La vitesse systolique maximale pénienne mesurée au Doppler est passée de 35,5 ± 15,2 à 43,3 ± 12,4 cm/s, (p=0.,018). Les taux de cholestérol total et de LDLc ont diminué significativement (p<0,008) avec une augmentation du HDLc (p= 0,001).

Les auteurs concluent que la consommation de pistaches améliore l’érection et les paramètres du doppler pénien.

Evidemment cette étude ne porte que sur peu de malades et il n’y a pas de groupe contrôle (l’effet placebo dans les études sur la DE est voisin de 30 %). De plus, et c’est à la mode de le dénoncer, les auteurs ont un grave conflit d’intérêt ! En effet la Turquie est le principal exportateur de pistaches, les auteurs ayant pu être influencés par leur zèle patriotique pour pousser à « consommer turc ».

Ceci dit on ne risque pas grand chose à essayer... à dose modérée bien sûr.



Dr Rodi Courie

 

Aldemir M et coll. : Pistachio Diet Improves Erectile Function Parameters and Serum Lipid Profiles in Patients with Erectile Dysfunction. Int J Impot Res,. 2011; 23: 32-38.

Partager cet article

Repost0
5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 08:13


RoyalMonaco_testata 

Royal Monaco Journal - EDIZIONE 0

 

ROYAL MONACO MEDICINE WEB MAGAZINE 

  

PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES SUR "ROYAL MONACO JOURNAL" BIMENSUEL DE IL FOGLIO ITALIANO
DECEMBRE BLOG RANK  74

   

MEDICINE & CHINESE TRADITIONAL MEDICINE

 

Luigi39tab-copie-1.jpg


Luigi Mattera is a certified by CERFPA (St. Laurent du Var-France) in HOMEOPATHY (biennale) & ZUO TUINA MASSAGE OF TRADITIONAL CHINESE MEDICINE - Online certificate from TEXAS CHIROPRACTIC COLLEGE (Pasadena-Texas 2007) in CHIROPRACTIC SPORTS & CHIROPRACTIC TREATMENT OF GOLF INJURIES.

In the past, has been Captain aboard tanker ships . He got  University doctorate in Foreigner and Litterature Languages (IULM Milano - Italy) and 3 years University Diploma  in Public Relations and Discipline Administration (IULM Milano)


PRESENTS:

 

Jeudi 5 janvier 2012

 

Mercredi 4 janvier 2012

 

Mardi 3 janvier 2012

 

Vendredi 30 décembre 2011

Partager cet article

Repost0
5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 08:03

 

Royal Monaco white

 

ROYAL MONACO MEDICINE WEB MAGAZINE 

  

PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES SUR "ROYAL MONACO JOURNAL" BIMENSUEL DE IL FOGLIO ITALIANO
DECEMBRE BLOG RANK  74

   

MEDICINE & CHINESE TRADITIONAL MEDICINE

 

Luigi39tab-copie-1.jpg


Luigi Mattera is a certified by CERFPA (St. Laurent du Var-France) in HOMEOPATHY (biennale) & ZUO TUINA MASSAGE OF TRADITIONAL CHINESE MEDICINE - Online certificate from TEXAS CHIROPRACTIC COLLEGE (Pasadena-Texas 2007) in CHIROPRACTIC SPORTS & CHIROPRACTIC TREATMENT OF GOLF INJURIES.

In the past, has been Captain aboard tanker ships . He got  University doctorate in Foreigner and Litterature Languages (IULM Milano - Italy) and 3 years University Diploma  in Public Relations and Discipline Administration (IULM Milano)


PRESENTS:

 

Expression of apoptosis-regulating genes in the rat prostate following botulinum toxin type A injection

Tiago Gorgal, Ana Charrua, Joao F Silva, Antonio Avelino, Paulo Dinis and Francisco Cruz

  •  

For all author emails, please log on.

BMC Urology 2012, 12:1 doi:10.1186/1471-2490-12-1

Published: 4 January 2012

Abstract (provisional)

Background

Onabotulinumtoxin A (OnabotA) injection has been investigated as a novel treatment for benign prostatic enlargement caused by benign prostatic hyperplasia. An OnabotA - induced volume reduction caused by sympathetic fibers impairment has been proposed as a potential mechanism of action. Our aim was to investigate the expression of apoptosis-regulating proteins in the rat prostate following OnabotA intraprostatic injection.

Methods

Adult Wistar rats were injected in the ventral lobes of the prostate with 10U of OnabotA or saline. A set of OnabotA-injected animals was further treated with 0.5mg/kg of phenylephrine (PHE) subcutaneously daily. All animals were sacrificed after 1 week and had their prostates harvested. Immunohistochemical staining was performed for Bax, Bcl-xL and caspase-3 proteins and visualized by the avidin-biotin method. The optical density of the glandular cells was also determined, with measurement of differences between average optical densities for each group.

Results

Saline-treated animals showed intense epithelial staining for Bcl-xL and a faint labelling for both Bax and Caspase-3. OnabotA-treated rats showed a reduced epithelial staining of Bcl-xL and a consistently increased Bax and Caspase-3 staining when compared with saline-treated animals. PHE-treated animals showed a stronger Bcl-xL staining and reduced staining of both Bax and Caspase-3 when compared to the OnabotA group. Mean signal intensity measurements for each immunoreaction confirmed a significant decrease of the signal intensity for Bcl-xL and a significant increase of the signal intensity for Bax and Caspase 3 in OnabotA-injected animals when compared with the control group. In OnabotA+PHE treated animals mean signal intensity for Bcl-xL, Bax and Caspase 3 immunoreactions was identical to that of the control animals.

Conclusions

These results support the hypothesis that OnabotA activates apoptotic pathways in the rat prostate through a mechanism that involves sympathetic outflow impairment.

The complete article is available as a provisional PDF. The fully formatted PDF and HTML versions are in production.

 

Partager cet article

Repost0
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 10:02

 

Royal Monaco white

 

ROYAL MONACO MEDICINE WEB MAGAZINE 

  

PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES SUR "ROYAL MONACO JOURNAL" BIMENSUEL DE IL FOGLIO ITALIANO
DECEMBRE BLOG RANK  74

   

MEDICINE & CHINESE TRADITIONAL MEDICINE

 

Luigi39tab-copie-1.jpg


Luigi Mattera is a certified by CERFPA (St. Laurent du Var-France) in HOMEOPATHY (biennale) & ZUO TUINA MASSAGE OF TRADITIONAL CHINESE MEDICINE - Online certificate from TEXAS CHIROPRACTIC COLLEGE (Pasadena-Texas 2007) in CHIROPRACTIC SPORTS & CHIROPRACTIC TREATMENT OF GOLF INJURIES.

In the past, has been Captain aboard tanker ships . He got  University doctorate in Foreigner and Litterature Languages (IULM Milano - Italy) and 3 years University Diploma  in Public Relations and Discipline Administration (IULM Milano)


PRESENTS:

 

L’arthroplastie du genou augmenterait le risque de fracture de hanche

Publié le 03/01/2012 Partager sur Twitter Partager sur Facebook Imprimer l'article Envoyer à un confrère Réagir à l'article Enregistrer dans ma bibliothèque Reduire Agrandir


Alors qu’il semble a priori que la mise en place d’une prothèse du genou protège le patient des risques de chutes, une étude montrait récemment que ce n’est pas forcément le cas. Elle concluait en effet à une augmentation du risque de fracture de hanche dans l’année suivant une arthroplastie genou.

Une équipe européenne a voulu en savoir plus et utilisé une base de données hollandaise comme point de départ à une étude cas-contrôles. Au total 33 104 patients figuraient dans cette base dans l’intervalle de temps de l’étude (janvier 1991 à décembre 2002), et pendant cette période, 6 763 d’entre eux avaient été pris en charge pour une fracture de hanche. Chaque « cas » était apparié par âge, genre et situation géographique, à 4 « contrôles ».

Le constat paraît clair : il existe une augmentation de 54 % du risque de fracture de hanche pour les patients ayant eu une prothèse du genou (Odds Ratio : 1,54 ; Intervalle de confiance à 95% : 1,19 à 2,00). Le risque n’est pas le même selon l’âge des patients, et paradoxalement plus élevé pour les moins de 70 ans (2,76 ; 1,16 à 6,59) alors qu’aucune augmentation statistique ne peut être mise en évidence pour les patients de plus de 80 ans.

Le risque de fracture de hanche a tendance à être plus élevé dans les quelques années suivant la chirurgie, mais cette augmentation n’atteint pas la signification statistique. L’augmentation constatée au cours des dernières années des prescriptions d’antalgiques en période postopératoire ne modifie en rien les résultats.

Il s’agit donc de la deuxième étude montrant une augmentation du risque de fracture de hanche après une prothèse du genou. Selon les auteurs, il se pourrait que les patients, soudain soulagés de leurs douleurs, reprennent une activité trop rapidement après l’intervention, ce qui expliquerait en partie l’augmentation du risque chez les patients les plus jeunes, les plus actifs. Des douleurs, une ankylose ou une atrophie musculaire résiduelles pourraient être à l’origine des chutes.

Il convient d’évaluer soigneusement le risque de fracture de hanche chez les patients pour lesquels a été posée une indication de prothèse du genou et de mettre en place, le cas échéant, des mesures de prévention adaptées.



Dr Roseline Péluchon

 

Lalmohamed A et coll. : Knee Arthroplasty and Risk of Hip Fracture: A Population-Based, Case–Control Study. Calcif Tissue Int.,2011 ; publication avancée en ligne le 18 décembre. DOI 10.1007/s00223-011-9558-1

Partager cet article

Repost0
3 janvier 2012 2 03 /01 /janvier /2012 08:32

 

Royal Monaco white

 

ROYAL MONACO MEDICINE WEB MAGAZINE 

  

PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES SUR "ROYAL MONACO JOURNAL" BIMENSUEL DE IL FOGLIO ITALIANO
DECEMBRE BLOG RANK  74

   

MEDICINE & CHINESE TRADITIONAL MEDICINE

 

Luigi39tab-copie-1.jpg


Luigi Mattera is a certified by CERFPA (St. Laurent du Var-France) in HOMEOPATHY (biennale) & ZUO TUINA MASSAGE OF TRADITIONAL CHINESE MEDICINE - Online certificate from TEXAS CHIROPRACTIC COLLEGE (Pasadena-Texas 2007) in CHIROPRACTIC SPORTS & CHIROPRACTIC TREATMENT OF GOLF INJURIES.

In the past, has been Captain aboard tanker ships . He got  University doctorate in Foreigner and Litterature Languages (IULM Milano - Italy) and 3 years University Diploma  in Public Relations and Discipline Administration (IULM Milano)


PRESENTS:

 

Du jus d’orange pour perdre du ventre ?

Publié le 02/01/2012 Partager sur Twitter Partager sur Facebook Imprimer l'article Envoyer à un confrère Réagir à l'article Enregistrer dans ma bibliothèque Reduire Agrandir


Les publications scientifiques concernant la relation entre les apports en calcium et le statut en vitamine D d’une part et le poids ou la composition corporelle d’autre part se sont multipliées au cours des dernières années. Les travaux épidémiologiques suggèrent l’intérêt de la supplémentation vitaminocalcique pour le contrôle du poids mais cela n’est pas complètement confirmé par les essais randomisés.

Dans une nouvelle étude, des patientes en surpoids ou obèses (n=171) ont été conseillées par une diététicienne pour réduire modérément leurs apports caloriques et pratiquer 10 000 pas/jour. Elles ont été réparties dans deux essais randomisés pour analyser l’effet sur le poids  et sur la masse grasse mesurée au scanner, d’un jus d’orange enrichi en calcium (350 mg/verre) et en vitamine D (100 UI de vitamine D3 par verre) soit, normalement sucré (étude n° 1 ; 27 g de sucre /verre), soit allégé en sucre (étude n°2 : 2, 13 de sucre par verre). Les volontaires devaient en consommer trois verres par jour pendant seize semaines. Les critères d’inclusion des sujets (femmes uniquement, âge : 18 à 65 ans, IMC : 25 à 35 kg/m²) étaient identiques dans les deux essais cliniques. On notera que de nombreux sujets ont interrompu le suivi proposé (26 % dans l’étude n° 1 ; 20 % dans l’étude n°2).

La perte de poids, de l’ordre de l’ordre de 3 kg, était attribuable à la prise en charge diététique. Dans aucune des deux études elle n’était majorée par la supplémentation vitaminocalcique. En revanche, par rapport aux témoins, la réduction de graisse viscérale était plus importante chez les sujets supplémentés, que ce soit avec le jus d’orange normalement sucré ou son équivalent allégé en glucides. Cette réduction de la graisse abdominale liée à la supplémentation était spécifique de la composante viscérale puisqu’elle n’était pas retrouvée pour la graisse sous-cutanée quantifiée au même niveau lombaire. Enfin, le jus d’orange enrichi en calcium/vtamine D n’a pas eu d’impact significatif, ni bénéfique ni délétère, sur les paramètres glucidiques (insulinémie, glycémie) ou les lipides plasmatiques.

L’analyse combinée des deux essais montre une réduction trois fois plus importante de la graisse viscérale attribuable à la consommation du jus d’orange enrichi en calcium et en vitamine D.

Ces résultats sont en faveur d’une action possiblement bénéfique du calcium et de la vitamine D sur le métabolisme lipidique et/ou la répartition de la graisse corporelle. Néanmoins, les effets métaboliques à long terme restent inconnus : s’atténuent-ils ou au contraire s’amplifient-t-ils ? En outre, bien qu’au cours du suivi diététique rigoureux, la consommation quotidienne de jus d’orange n’ait pas entravé la perte de poids, qu’en est-il en l’absence d’un tel suivi ? Enfin, on rappellera les données récentes qui suggèrent qu’une supplémentation calcique (en complément alimentaire) est associée à une augmentation du risque de coronaropathie.

En clair, le jus d’orange qui fait perdre du ventre, ce n’est pas pour toute suite !



Dr Boris Hansel

 

Rosenblum JL et coll. : Calcium and vitamin D supplementation is associated with decreased abdominal visceral adipose tissue in overweight and obese adults.
Am J Clin Nutr., 2012; 95: 101-8

Partager cet article

Repost0
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 19:00

 

Royal Monaco white

 

ROYAL MONACO RIVIERA WEB MAGAZINE 

  

PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES SUR "ROYAL MONACO JOURNAL" BIMENSUEL DE IL FOGLIO ITALIANO
RITROVATE I NOSTRI ARTICOLI SUL CARTACEO BIMENSILE "ROYAL MONACO JOURNAL"
NOVEMBRE BLOG RANK  75

 

MEDICINE & CHINESE TRADITIONAL MEDICINE

 

Luigi39tab-copie-1.jpg


Luigi Mattera is a certified by CERFPA (St. Laurent du Var-France) in HOMEOPATHY (biennale) & ZUO TUINA MASSAGE OF TRADITIONAL CHINESE MEDICINE - Online certificate from TEXAS CHIROPRACTIC COLLEGE (Pasadena-Texas 2007) in CHIROPRACTIC SPORTS & CHIROPRACTIC TREATMENT OF GOLF INJURIES.

In the past, has been Captain aboard tanker ships . He got  University doctorate in Foreigner and Litterature Languages (IULM Milano - Italy) and 3 years University Diploma  in Public Relations and Discipline Administration (IULM Milano)


 

  PRESENTS:

 

De l’intérêt des bêtabloquants en cas d’insuffisance rénale chronique

Publié le 30/12/2011 Partager sur Twitter Partager sur Facebook Imprimer l'article Envoyer à un confrère Réagir à l'article Enregistrer dans ma bibliothèque Reduire Agrandir


Il est aujourd’hui assez bien admis que l’insuffisance rénale chronique (IRC) est un puissant marqueur de risque cardiovasculaire indépendant. Il existe une corrélation inverse entre la clairance de la créatinine et le risque cardiovasculaire.

Il a été bien démontré que les bêtabloquants réduisent la mortalité en cas d’antécédent d’infarctus du myocarde ou d’insuffisance cardiaque. Il convient cependant de noter que l’insuffisance rénale chronique sévère était la plupart du temps un critère de non inclusion de ces études.

C’est la raison pour laquelle une revue systématique de la littérature a été menée par une équipe internationale sur le thème de l’intérêt des bêtabloquants en cas d’insuffisance rénale chronique.

Les auteurs de ce travail ne se sont intéressés qu’aux études prospectives et randomisées concernant des patients ayant une insuffisance rénale chronique modérée à sévère, voire terminale (stade 3 à 5) et suivis pendant au moins 3 mois.

Il en ressort de l’analyse des études contrôlées par placebo (6 études rassemblant 5 972 patients ayant une insuffisance cardiaque systolique) qu’en cas d’IRC (débit de filtration glomérulaire estimé ≤ 60 ml/minute/1,73 m2) un traitement par bêtabloquant s’accompagne d’une mortalité toutes causes confondues réduite de près de 30 % (risk ratio [RR] : 0,72 ; intervalle de confiance à 95 % [IC] : 0,64-0,80) et une mortalité cardiovasculaire réduite d’un tiers (RR : 0,66 ; IC : 0,49-0,89).

Ce bénéfice est obtenu au détriment d’un sur risque de bradycardie (RR : 4,92 ; IC : 3,20-7,55) et d’hypotension (RR : 5,08 ; IC : 3,48-7,4).

Ce travail devait également concerner deux études (n : 977) ayant comparé bêtabloquants et inhibiteur de l’enzyme de conversion chez des insuffisants rénaux sans insuffisance cardiaque. L’insuffisance des données recueillies n’a malheureusement pas permis de conclure sur ce versant.

Ce travail suggère donc que les bêtabloquants réduisent la mortalité toutes causes confondues et la mortalité cardiovasculaire chez les insuffisants cardiaques ayant une IRC modérée à sévère, voire terminale, mais ne permet pas de conclure quant à l’intérêt des bêtabloquants en cas d’IRC sans insuffisance cardiaque associée.

Les auteurs en appellent à des études prospectives dans ce domaine.



Dr Olivier Meillard

 

Badve SV et coll. Effects of beta-adrenergic antagonists in patients with chronic kidney disease. A systematic review and meta-analysis. J Am Coll Cardiol 2011; 58:1152-61

Partager cet article

Repost0
29 décembre 2011 4 29 /12 /décembre /2011 18:22

 

Royal Monaco white

 

ROYAL MONACO RIVIERA WEB MAGAZINE 

  

PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES SUR "ROYAL MONACO JOURNAL" BIMENSUEL DE IL FOGLIO ITALIANO
RITROVATE I NOSTRI ARTICOLI SUL CARTACEO BIMENSILE "ROYAL MONACO JOURNAL"
NOVEMBRE BLOG RANK  75

 

MEDICINE & CHINESE TRADITIONAL MEDICINE

 

Luigi39tab-copie-1.jpg


Luigi Mattera is a certified by CERFPA (St. Laurent du Var-France) in HOMEOPATHY (biennale) & ZUO TUINA MASSAGE OF TRADITIONAL CHINESE MEDICINE - Online certificate from TEXAS CHIROPRACTIC COLLEGE (Pasadena-Texas 2007) in CHIROPRACTIC SPORTS & CHIROPRACTIC TREATMENT OF GOLF INJURIES.

In the past, has been Captain aboard tanker ships . He got  University doctorate in Foreigner and Litterature Languages (IULM Milano - Italy) and 3 years University Diploma  in Public Relations and Discipline Administration (IULM Milano)


 

  PRESENTS:

 

Dépistage du cancer du colon : mieux à gauche qu’à droite !

Publié le 28/12/2011 Partager sur Twitter Partager sur Facebook Imprimer l'article Envoyer à un confrère Réagir à l'article Enregistrer dans ma bibliothèque Reduire Agrandir

 

Le cancer du colon serait la deuxième cause de décès par cancer en Europe, après le cancer du poumon. Le test de dépistage au gaïac (guaiac–based faecal occult blood test) a fait la preuve d’un bon rapport coût-efficacité et selon certains travaux, le dépistage systématique par ce test proposé tous les 2 ans permettrait de réduire de 16 % la mortalité par cancer du côlon.
Au Royaume Uni, une campagne de dépistage a démarré dans tout le pays en 2006, et les sujets âgés de 60 à 69 ans se sont vus proposer le test. Deux ans après le début de la campagne, plus de 2 millions de tests avaient été distribués et un bilan de ce premier round est publié. Certaines conclusions de ce rapport retiennent l’attention.
La participation totale à la campagne est de 49,5 % pour les hommes et de 54,4 % pour les femmes. Mais il est étonnant de constater une réelle différence de participation entre la population londonienne et les autres. A Londres en effet, la participation ne dépasse pas 40 %, alors qu’elle atteint 55 à 60 % dans le reste du pays. Cette différence ne semble pas spécifique au dépistage du cancer du côlon, puisque les campagnes de dépistage du cancer du sein et du col de l’utérus sont aussi moins suivies à Londres que dans les provinces. Selon les auteurs, cela tiendrait aux conditions démographiques, à une population plus mixée, plus souvent issue de l’immigration, mais aussi à une plus grande utilisation dans la capitale des services de santé privés, avec une préférence pour le dépistage individuel.
Au total, 1,08 millions de test ont été retournés, et se sont révélés positifs chez 2,5 % des hommes et 1,5 % des femmes. Seulement 83 % de ces patients dont le test était positif ont subi une coloscopie de contrôle, estimée inutile ou inappropriée pour 7,6 % des patients et refusée par 3,7 % d’entre eux.
Un adénome à haut risque sera dépisté chez 43 % des hommes et 29 % des femmes, alors qu’environ 10 % des coloscopies découvriront un cancer (11,6 % des hommes et 7,8 % des femmes), ce qui est en adéquation avec les résultats des études pilotes. Les cancers sont dans 71 % des cas découverts à un stade précoce (10 % de polypes transformés, 32 % de Duke A et 30 % de Duke B).
Le résultat le plus inattendu et celui qui ouvre sans doute le plus de réflexion est la localisation des cancers, avec 77 % des cancers dépistés au niveau du côlon gauche (29 % du rectum et 45 % du sigmoïde), alors que les données nationales ne comptent que 66 % de cancers coliques gauche dans les populations non dépistées systématiquement. Les auteurs n’ont pas d’explication définitive pour ce constat, mais émettent l’hypothèse que les cancers du colon droit ne produisent pas de saignements occultes détectables tant qu’ils n’ont pas atteints une certaine dimension.
Les auteurs estiment que ces premiers résultats sont très encourageants et que s’ils se confirment, l’objectif de 16 % de baisse de la mortalité pourrait être atteint. Il pourrait être encore amélioré par le remplacement dans les prochaines années du test au gaïac par le test immunochimique fécal.
En France, le dépistage systématique du cancer du côlon a été généralisé à la fin de l’année 2008. Toute la population âgée de 50 à 79 ans se voit proposer un test au gaïac tous les 2 ans.

Dr Roseline Péluchon


Logan RFA et coll. : Outcomes of the Bowel Cancer Screening Programme (BCSP) in England after the first 1 million tests. Gut 2011. Publication avancée en ligne le 7 décembre 2011. doi:10.1136/gutjnl-2011-300843.

Partager cet article

Repost0
27 décembre 2011 2 27 /12 /décembre /2011 02:08

 

Royal Monaco white

 

ROYAL MONACO RIVIERA WEB MAGAZINE 

  

PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES SUR "ROYAL MONACO JOURNAL" BIMENSUEL DE IL FOGLIO ITALIANO
RITROVATE I NOSTRI ARTICOLI SUL CARTACEO BIMENSILE "ROYAL MONACO JOURNAL"
NOVEMBRE BLOG RANK  75

   

MEDICINE & CHINESE TRADITIONAL MEDICINE

 

Luigi39tab-copie-1.jpg


Luigi Mattera is a certified by CERFPA (St. Laurent du Var-France) in HOMEOPATHY (biennale) & ZUO TUINA MASSAGE OF TRADITIONAL CHINESE MEDICINE - Online certificate from TEXAS CHIROPRACTIC COLLEGE (Pasadena-Texas 2007) in CHIROPRACTIC SPORTS & CHIROPRACTIC TREATMENT OF GOLF INJURIES.

In the past, has been Captain aboard tanker ships . He got  University doctorate in Foreigner and Litterature Languages (IULM Milano - Italy) and 3 years University Diploma  in Public Relations and Discipline Administration (IULM Milano)


PRESENTS:

 

ACTUALITE MEDICALE

Faire baisser la pression artérielle nocturne à tout prix ?

Publié le 22/12/2011   | 2 réactions Partager sur Twitter Partager sur Facebook Imprimer l'article Envoyer à un confrère Réagir à l'article Enregistrer dans ma bibliothèque Reduire Agrandir


Un certain nombre d’études indiquent que la pression artérielle (PA) nocturne pourrait être un meilleur indicateur du risque cardiovasculaire que la PA diurne ou encore que la moyenne des 24 heures. Une équipe espagnole a souhaité réévaluer le sujet et surtout tenter de déterminer laquelle de la baisse thérapeutique de la PA, nocturne ou diurne, est la plus efficace pour réduire le risque cardiovasculaire.

Pour ce faire, ils ont suivi de manière prospective quelque 3 300 sujets (1 718 hommes et 1 626 femmes âgés en moyenne de 52,6 +/- 14,5 ans) pendant une moyenne de 5,6 ans. Il s’agissait d’un échantillon représentatif de la population espagnole avec des sujets tout autant normotendus qu’hypertendus, bien traités, insuffisamment traités ou non traités.
Les patients hypertendus à leur entrée dans l’étude étaient randomisés pour prendre soit tous leurs médicaments antihypertenseurs au réveil, soit au moins l’un d’entre eux au coucher (la randomisation était équilibrée sur chacun des principes actifs).
La pression artérielle était mesurée par MAPA (mesure ambulatoire de la pression artérielle) pendant 48 heures à l’entrée dans l’étude, puis annuellement, ou trimestriellement en cas d’adaptation nécessaire du traitement.

Après ajustements, il est apparu que la PA nocturne était un marqueur prédictif indépendant d’événements cardiovasculaires, contrairement à la PA enregistrée dans la journée.
Les auteurs ont calculé que toute baisse de la PA systolique nocturne de 5 mm Hg était associée à une baisse de 17 % du risque cardiovasculaire (p < 0,001), et ce, indépendamment des autres modifications tensionnelles observées. Ce bénéfice serait même observé pour des chiffres tensionnels systoliques nocturnes moyens en deçà de 120 mm Hg.

Ce travail suggère que la PA nocturne pourrait être le meilleur marqueur tensionnel de morbidité et de mortalité cardiovasculaire. Il suggère également que la baisse de la PA nocturne pourrait devenir l’un des objectifs clé de tout traitement antihypertenseur.
Et les auteurs de recommander une utilisation plus large de la MAPA en routine quotidienne.



Dr Olivier Meillard

 

Hermida RC et coll. : Decreasing sleep-time blood pressure determined by ambulatory monitoring reduces cardiovascular risk. J Am Coll Cardiol 2011 ; 58 : 1165-73.

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : ROYAL MONACO RIVIERA ISSN 2057-5076
  •  ROYAL MONACO RIVIERA      ISSN 2057-5076
  • : Royal Monaco Riviera web magazine fondé par Luigi MATTERA est le PREMIER site online de Monaco en presse écrite . Royal Monaco Riviera, il primo sito online del Principato divenuto cartaceo.ARTE, CULTURA, SOCIETA' della Riviera Ligure e Costa Azzurra!
  • Contact

Recherche