Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 novembre 2012 4 29 /11 /novembre /2012 21:31

 

RoyalMonaco_testata_v013_DEF-copie-1.jpg

ArtMonaco_13_eflyer_INFO.jpg 

 

PRIMO WEB MAGAZINE AL MONDO DI MONACO DIVENUTO CARTACEO.       

IN PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/ 

AGENDA MONACO

 

LE MARCHE DE NOEL 2012 SUR LE ROCHER DE MONACO

A DES PRIX FABRICATIONS !

 

« Fontaine des Parfums »  12 rue Basse  à 100 m du PALAIS

 

3ème WEEK-END de L’AVENT

JEUDI 13, VENDREDI 14, SAMEDI 15 &  DIMANCHE 16 DECEMBRE

*de 12 h à 18 h*

 

ORCHESTRÉ PAR BRUNA VIALE !

 

. SA NOUVELLE COLLECTION « LE LANGAGE DES PIERRES »

MAIS AUSSI !

. SA GAMME DE BIJOUX ORIGINAUX

MAIS ENCORE !

. LA RESTAURATION DE VOS BIJOUX

 

Partager cet article

Repost0
26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 13:12

 

RoyalMonaco_testata_v013_DEF-copie-1.jpg

ArtMonaco_13_eflyer_INFO.jpg 

 

PRIMO WEB MAGAZINE AL MONDO DI MONACO DIVENUTO CARTACEO.       

IN PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/ 

 

From the Island of Skye to Monte-Carlo

Bringing together the best of Scotland and Monaco
_H6Q1331a.jpg
On Friday November 23rd, the Scots from the island of Skye set foot in the Salle Belle Epoque of the Hermitage Hotel in Monte-Carlo.
Bringing together the whisky from Talisker, music from Admiral Fallow and the Scottish culture.
A 7-course St Andrew's banquet dinner was prepared under the supervision of chef Michael Smith from the island's famous restaurant, the Three Chimneys.
The guests had the opportunity to taste some exceptional rare Talisker single malts and La Maison D'Ecosse's limited edition blended scotch, selected and presented by Charles MacLean, world renowned expert and a patron of the Monte Carlo Whisky Society.
_H6Q1354a.jpg

HSH Prince Albert's arrival was announced by the tunes of the Scottish bagpipe player, John Thomson.
The fund raising auction benefiting the Prince Albert II of Monaco Foundation, included a luxury VIP tour of the Scottish Highlands which culminates with a glittering dinner at Glenborrodale Castle. The truly Scottish evening was organised by Monaco resident, Anita Di Sotto, who heads the House of Scotland. 


Mettiamo  insieme il meglio della Scozia e Monaco

  

Venerdì scorso 23 novembre, gli scozzesi dell'isola di Skye sono entrati per la prima volta nella Salle Belle Epoque dell'Hôtel Hermitage a Monte-Carlo.
Li' hanno anche portato lo whisky  Talisker, la musica del Admiral Fallow (Ammiraglio a riposo) e la cultura scozzese.

 


_H6Q1622.jpg

 

La cena "banchetto Sant'Andrea"  di 7 portate di è stata preparata sotto la supervisione dello chef  Michael Smith del noto ristorante britannico Three Chimneys ( I Tre Camini ).
Gli ospiti hanno avuto l'opportunità di libare alcuni malti eccezionali, il Talisker  e La Maison D'Ecosse's edizione limitata Blended Scotch, selezionati e presentati da Charles MacLean, esperto di fama mondiale e patrono della Società Monte Carlo Whisky.
L'arrivo di S.A.S. il Principe Alberto è stato annunciato dalle musiche del suonatore di cornamusa scozzese, John Thomson.

_H6Q1576.jpg

La raccolta di fondi all'asta a beneficio della Fondazione  del Principe Alberto II di Monaco , includeva anche un tour VIP di lusso delle Highlands scozzesi  culminantesi con una scintillante cena al   Castello di Glenborrodale . La serata tipicamente scozzese è stata organizzata da Anita Di Sotto, residente monegasca, che dirige la House Scotland (Casa della Scozia).

Partager cet article

Repost0
25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 09:44

 

RoyalMonaco_testata_v013_DEF-copie-1.jpg

ArtMonaco_13_eflyer_INFO.jpg 

 

PRIMO WEB MAGAZINE AL MONDO DI MONACO DIVENUTO CARTACEO.       

IN PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/ 

 

Signature du nouveau Plan RAMOGEPOL lors de la 45ème réunion de la commission RAMOGE

RAMOGEsignataires 900x900

 

Les signataires de gauche à droite : le Vice- Amiral d'Escadre Yann TAINGUY, Monsieur Paul MASSERON et Monsieur Giuseppe ITALIANO- (c) Gouvernement de Monaco

Ce vendredi 23 novembre, à l’issue de la 45ème réunion de la commission RAMOGE, Monsieur Paul MASSERON, Conseiller de Gouvernement pour l’Intérieur, le Vice- Amiral  d'Escadre Yann TAINGUY, Préfet Maritime de Méditerranée pour la partie française ainsi que Monsieur Giuseppe ITALIANO, du Ministère de l’Environnement italien, ont signé le nouveau Plan RAMOGEPOL pour la lutte contre les pollutions marines accidentelles en Méditerranée, modifié selon les nouvelles dispositions en vigueur en Italie et France.

Partager cet article

Repost0
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 14:35

 

RoyalMonaco_testata_v013_DEF-copie-1.jpg

ArtMonaco_13_eflyer_INFO.jpg 

 

PRIMO WEB MAGAZINE AL MONDO DI MONACO DIVENUTO CARTACEO.       

IN PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/ 

 

 

 

Ambasciata d’Italia

nel Principato

di Monaco


 

MorabitoFoto-curriculum.jpg

 

                                                                S.E. Antonio MORABITO


INFORMAZIONI IMPORTANTI SUL DIRITTO DI VOTO PER CORRISPONDENZA AI CITTADINI ITALIANI RESIDENTI, in vista delle elezioni per il rinnovo del Parlamento italiano nel 2013, votando per i candidati che si presentano nella Circoscrizione estero.

 

Il VOTO è un DIRITTO tutelato dalla Costituzione Italiana e che, in base alla Legge 27 dicembre 2001, n.459, i cittadini italiani residenti all’estero, iscritti nelle liste elettorali della circoscrizione estero, possono VOTARE PER  POSTA. A tal fine, si raccomanda di controllare e regolarizzare la propria situazione anagrafica e l’esatto indirizzo presso l’Ambasciata (scheda n.1).

 

E’ POSSIBILE IN ALTERNATIVA SCEGLIERE DI VOTARE IN ITALIA PRESSO IL PROPRIO COMUNE, comunicando per iscritto la propria scelta (OPZIONE) all’Ambasciata entro i termini di legge.

La scelta (opzione) di votare in Italia vale solo per una consultazione elettorale.

 

Chi desidera votare in Italia deve darne comunicazione scritta agli uffici consolari ENTRO IL 31 DICEMBRE 2012.

In ogni caso l’opzione DEVE PERVENIRE all’Ufficio consolare NON OLTRE I DIECI GIORNI SUCCESSIVI A QUELLO DELL’INDIZIONE DELLE VOTAZIONI. Tale comunicazione può essere scritta su carta semplice e - per essere valida - deve contenere nome, cognome, data, luogo di nascita, luogo di residenza e firma dell’elettore. Per tale comunicazione si può anche utilizzare l’apposito modulo (scheda n.2) disponibile presso il Consolato oppure scaricabile dal sito web dell’Ambasciata.

 

Se la dichiarazione non è consegnata personalmente, dovrà essere accompagnata da copia di un documento di identità del dichiarante.

 

Come prescritto dalla normativa vigente, sarà cura degli elettori verificare che la comunicazione di opzione spedita per posta sia stata ricevuta  in tempo utile dal proprio Ufficio consolare.

 

Gli elettori che scelgono di votare in Italia in occasione delle prossime elezioni politiche, ricevono dai rispettivi Comuni italiani la cartolina-avviso per votare -presso i seggi elettorali in Italia - per i candidati nelle circoscrizioni nazionali e non per quelli della Circoscrizione Estero.

Se si sceglie di rientrare in Italia per votare, la Legge NON prevede alcun tipo di rimborso per le spese di viaggio sostenute, ma solo agevolazioni tariffarie all’interno del territorio italiano.

 

La scelta di votare in Italia può essere successivamente REVOCATA con una comunicazione scritta da inviare o consegnare all’Ufficio consolare con le stesse modalità ed entro gli stessi termini previsti per l’esercizio dell’opzione.

 

 

L’UFFICIO CONSOLARE E’ A DISPOSIZIONE PER OGNI ULTERIORE CHIARIMENTO

 

 

 

Scheda n.2

MODULO DI OPZIONE

PER L’ESERCIZIO DEL DIRITTO DI VOTO IN ITALIA IN OCCASIONE DELLE ELEZIONI POLITICHE 2013

 

Il/la sottoscritto/a:

Cognome:

 

Cognome da nubile (non sposata):

 

Nome:

 

Luogo di nascita:

 

Data di nascita:

 

Residente all’estero in 

 

STATO:

 

CAP:

 

CITTA’:

 

Al seguente indirizzo:

 

 











Iscritto in Italia all’Anagrafe degli Italiani Residenti all’Estero (A.I.R.E.) del Comune di:

 

OPPURE

già residente in Italia nel Comune di:

 

COMUNICA

di volersi recare in Italia, nel Comune dove risulta iscritto/a nelle liste elettorali, per votare in occasione delle elezioni per il rinnovo della Camera dei deputati e del Senato della Repubblica che si terranno nel 2013.

 

A tal fine dichiara di essere a conoscenza che, andando a votare in Italia, non usufruirà di alcun rimborso per le spese di viaggio sostenute ma solo delle agevolazioni tariffarie previste sul territorio italiano.

 

 

__________________                                                     _______________________

       Data e luogo                                                                          (firma dell’elettore)

 

DA COMPILARE IN OGNI SUA PARTE IN STAMPATELLO

Spazio riservato all’Ufficio

Ricevuto il:                                                                          L’Autorità Consolare

 

 

 

 

L’elettore COMUNICA l’opzione all’Ufficio consolare entro:

  1. il 31 dicembre dell’anno precedente la scadenza naturale della legislatura (aprile 2013);
  2. entro il 10° giorno successivo alla indizione delle votazioni, in caso di scioglimento anticipato delle Camere.

 

In ogni caso, l’opzione DEVE PERVENIRE all’Ufficio consolare non oltre il 10° giorno successivo all’indizione delle votazioni.

 

 

Partager cet article

Repost0
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 09:09

albertfete2012T6-news-2888.jpg 

Photo (c) Palais Princier de Monaco

 

I membri della famiglia regnante di Monaco all'uscita della Messa alla Cattedrale di San Nicola a Monaco per celebrare la Giornata Nazionale del Principato.
Monaco-NatDay-2012a.jpg
Presenti alla Messa ed al Te Deum di quest'anno sono stati oltre al  Sovrano Alberto II ed alla Principessa Charlene, la Principessa Reale Carolina, la Principessa Stéphanie, Andrea, Charlotte e Pierre Casiraghi, la baronessa Elizabeth-Ann de Massy e sua figlia Melanie.

 
Vi era, inoltre, quale ospite d'onore di quest'anno , il Principe regnante  
Hans-Adam IIdel del Liechtenstein. Dopo la Messa, i membri della Famiglia Principesca sono rientrati  al Palazzo del Principe, dove hanno presenziato alla parata annuale   dai balconi che dominano la Piazza in cui erano raccolti i sudditi monegaschi e gli invitati.
MonaconatAndrea-Casiragh.jpg

Da sin. Pierre, Charlotte e Andrea Casiraghi, la Baronessa Elizabeth-Ann de Massy e sua figlia Melanie Antoinette
La festa nazionale di Monaco, o 'Fête Nationale', è  celebrata fin dal 19 novembre dal 1952, durante il regno del Principe Ranieri III.

 

RoyalMonaco_testata_v013_DEF-copie-1.jpg

ArtMonaco_13_eflyer_INFO.jpg 

 

PRIMO WEB MAGAZINE AL MONDO DI MONACO DIVENUTO CARTACEO.       

IN PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/ 

 

DICHIARAZIONE DELL'AMBASCIATORE D'ITALIA, S.E. ANTONIO MORABITO,  IN OCCASIONE DELLA FESTA NAZIONALE DI MONACO AL GALA OPERISTICO DEL GRIMALDI FORUM.

 

La ciliegina sulla torta offerta per la serata di Gala della Festa Nazionale monegasca è stata la rappresentazione di lunedi 19 novembre sera dell'opera pucciniana, La Fanciulla del West, al Grimaldi Forum. Una serata caratterizzata dagli abiti da sera delle signore, smokings e fracs degli uomini, unitamente  alle uniformi ed alle splendenti insegne portate sul petto dagli ambasciatori ed autorità del Principato.

Abbiamo incontrato nella hall del Grimaldi Forum, dove il Presidente e Ministro Plenipotenziario S.E. Jean Pastorelli riceveva gli invitati, il nostro Ambasciatore Antonio Morabito e Signora Carina Diaz , al quale  abbiamo chiesto una rapida impressione  sull'eco della Festa monegasca nella comunità italiana residente nel Principato. L'Ambasciatore ci risponde:

 

"La politica di trasparenza e di impegno costante sui temi globali, avviata con determinazione da S.A.S. il Principe Alberto II, hanno creato condizioni nuove e favorevoli per il rilancio delle relazioni bilaterali tra il Principato e l'Italia a tutti i livelli sulla base di consolidati rapporti storici, culturali e sociali. Sussiste, cosi', una costruttiva collaborazione italo-monegasca che rivela una piena convergenza di vedute tra i due governi, inparticolare durante la recente convenzione bilaterale svoltasi a Roma lo scorso 8 novembre 2012."

 

NOVEMBRE12-0388A.jpg

               S.E. Antonio Morabito, Ambasciatore d'Italia nel Principato di Monaco

 

ambagalgrim--2-A.jpg

 

NOVEMBRE12-0368A.jpg

Il Presidente Grimaldi Forum, S.E. Jean Pastorelli  accoglie gli Ambasciatori d'Italia e dell'Ordine di Malta.

 

NOVEMBRE12-0371A.jpg

Da sin. accompagnati dalle rispettive consorti, l'Ambasciatore d'Italia, l'Ambasciatore dell'Ordine di Malta ed il Ministro degli Interni del Principato con delega alla Cultura, S.E. Paul Masseron

 

 

NOVEMBRE12-0406A.jpg

Il Segretario di Stato, S.E. Jacques Boisson e Signora. 

NOVEMBRE12-0378A.jpg

Da sin l'Ambasciatrice Carina Diaz Morabito e l' Ambasciatore d'Italia Dr. Antonio Morabito, Sig.ra Martina Wagner, amministratrice del Consolato Mozambicano, Dr.Tjard Christopher Becker, Console Onorario del Mozambico a Monaco, Sig.na Stephanie von Keitz  ed il  Console Onorario di Monaco in Mozambico, Dr. Joaquim Campos de Oliveira.

   

NOVEMBRE12-0379A.jpg

 

 NOVEMBRE12-0383A.jpg

A centro S.E. Irena Radovic, Ambasciatrice del Montenegro col consorte, Sig.Laneken, e l'Ambasciatore       Antonio Morabito

 


NOVEMBRE12-0396A.jpg

        In primo piano, M. Stéphane Bouteloup, Dir. Comunicazioni dell' Opera di Monte-Carlo

ambagalgrim--5-.JPG

 

NOVEMBRE12-0397.JPG

 

NOVEMBRE12-0404.JPG

 

NOVEMBRE12-0403.JPG

 

NOVEMBRE12-0408A.jpg

 

NOVEMBRE12-0399.JPGNOVEMBRE12-0400.JPG

 

NOVEMBRE12-0409A.jpgNOVEMBRE12-0402a.jpg

Partager cet article

Repost0
19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 08:11

 

RoyalMonaco_testata_v013_DEF-copie-1.jpg

ArtMonaco_13_eflyer_INFO.jpg 

 

PRIMO WEB MAGAZINE AL MONDO DI MONACO DIVENUTO CARTACEO.       

IN PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/ 

 

S.A.R. la Princesse de Hanovre et le Couple princier Se sont rendus à la soirée de gala célébrant les 25 ans du "Louis XV", à l'Hôtel de Paris. Ils ont été accueillis par M. Alain Ducasse qui avait convié 240 grands chefs pour cette soirée exceptionnelle.

Photo : S.A.R. la Princesse de Hanovre et le Couple princier Se sont rendus à la soirée de gala célébrant les 25 ans du


 

Partager cet article

Repost0
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 07:15

 

RoyalMonaco_testata_v013_DEF-copie-1.jpg

ArtMonaco_13_eflyer_INFO.jpg 

 

PRIMO WEB MAGAZINE AL MONDO DI MONACO DIVENUTO CARTACEO.       

IN PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/ 

************************************************************************************************************************************

La Fête Nationale monégasque se déroule chaque année le 19 novembre.

(c) Palais Princier

festanazionmc.jpg


Historique :

Le cérémonial actuel remonte au règne du Prince Charles III, à l'époque où la Principauté devient un Etat moderne avec son pavillon national, sa représentation diplomatique à l'étranger et les traités signés avec des puissances étrangères.

En 1857, Charles III décide que le 4 novembre, jour de son Saint-patron, sera jour de la « Fête du Souverain ». De même en 1890, le Prince Albert Ier fixe au 15 novembre, jour de la Saint-Albert, la Fête du Prince.

Le Prince Louis II, qui succède au Prince Albert Ier en 1922, dérogera à cette tradition. En effet, la Saint-Louis est célébrée le 25 août, tombant durant le mois des congés. Selon les termes de l'Ordonnance du 17 juillet 1922, la « Fête du Souverain » est ainsi fixée au 17 janvier, jour de la Saint-Antoine-Abbé, fête patronale de Sa petite fille, la Princesse Antoinette.

Depuis 1951, la « Fête du Souverain », plus souvent appelée « Fête Nationale », a lieu le 19 novembre, jour de la fête de Rainier d'Arezzo, Saint-patron de S.A.S. le Prince Souverain.

Signification :

Comme dans tous les pays, la Fête Nationale est l'occasion pour la communauté nationale de célébrer son identité et ses traditions.

Monaco est une monarchie constitutionnelle qui repose sur l'union étroite du Prince et des Monégasques. Cette union de plus de 7 siècles est le ciment de la communauté nationale et le socle de son indépendance et de ses institutions.

A l'occasion de la Fête Nationale, les Monégasques, ainsi que les habitants de Monaco, se rassemblent autour du Prince Souverain, Chef de l'Etat.
Cérémonies et festivités :

Elles sont le reflet des spécificités et des traditions monégasques :

- les traditions nationales : la remise de distinctions honorifiques par S.A.S. le Prince Souverain et les Membres de Sa Famille ; la remise des Médailles du Travail par le Ministre d'Etat ; la prise d'armes dans la Cour d'Honneur du Palais Princier ; la revue des troupes sur la Place du Palais ;

- les traditions religieuses : la célébration de la Messe d'action de grâce et du Te Deum à la Cathédrale, qui marque l'attachement à la foi catholique ;

- les traditions festives : soirée de gala ; spectacles, divertissements pour enfants et feux d'artifice sur le port offerts par la Mairie ; foire attractions sur le quai Albert 1er ;

- les traditions sociales : les distributions de colis et cadeaux aux plus démunis, aux malades et aux personnes âgées.

Fête Nationale Monégasque

Lundi 19 novembre 2012

Programme des cérémonies et festivités


Jeudi 15 novembre
14 H 30 Remise des Médailles du travail par le Ministre d'Etat Musée Océanographique
17 H 30 Remise des Médailles d'Honneur aux bénévoles par S.A.S. le Prince Salon des Glaces

Vendredi 16 novembre
09 H 30 Remise des Médaille d'Honneur (Fonction Publique) Musée Océanographique
11 H 15 Prise d'Armes et remise de décorations par le Ministre d'Etat Verrière du Grimaldi Forum
15 H 30 Remise Médaille d'Honneur (Centre Hospitalier Princesse Grace) Musée Océanographique


Samedi 17 novembre
10 H 30 Remise de colis à la Croix-Rouge Monégasque par LL.AA.SS. le Prince et la Princesse et S.A.S. la Princesse Stéphanie Croix Rouge Monégasque
15 H 00 Remise des Médailles de l'Education Physique et des Sports par S.A.S. le Prince Ministère d'Etat
17 H 15 Remise de Décorations dans les Ordres de Saint-Charles et de Grimaldi par S.A.S. le Prince Salle du Trône

Dimanche 18 novembre

9 H 45 Remise des Médailles du Mérite National du Sang par S.A.S. le Prince
Salle du Trône
10 H 30 Remise des Médailles de la Reconnaissance de la Croix-Rouge Monégasque par S.A.S. le Prince Salon Bleu
11 H 30 Remise des Décorations du Mérite Culturel par S.A.R. la Princesse de Hanovre Salon Bleu
14 H 30 Remise de Colis par S.A.S. la Princesse Stéphanie Foyer Rainier III
18 H 30 Réception du Corps Diplomatique et du Corps Consulaire Grands appartements
20 H 30 Feux d'Artifice Port de Monaco
21 H 00 Dîner donné en l'honneur des Ambassadeurs Salle Belle Epoque
Hôtel Hermitage


Lundi 19 novembre
10 H 00 Te Deum Cathédrale de Monaco
11 H 20 Prise d'Armes et remise d'insignes de grade et de médailles Cour d'Honneur
11 H 40 Prise d'Armes et défilé militaire Place du Palais
(Salon des Glaces)
13 H 00 Déjeuner officiel Salle du Trône
20 H 00 Soirée de Gala
"La Fanciulla del West" de Giacomo Puccini Grimaldi Forum

 

Les Médailles


Ordre de Saint-Charles (17 novembre à 17h15) - remise par S.A.S. le Prince Albert II

Même si le Prince Honoré V avait formellement créé en 1828 une médaille pour quinze années de services au sein du corps des carabiniers, il n'existe pas de décoration honorifique à Monaco avant 1858. Le Prince Charles III souhaite alors donner à la Principauté tous les attributs de la souveraineté. C'est dans ce contexte qu'il crée l'Ordre de Saint-Charles, voué à son saint patron. Institué par ordonnance du 15 mars 1858, modifiée à trois reprises, le 16 janvier 1863, le 2 novembre 1953 et le 23 décembre 1966, l'Ordre de Saint-Charles récompense le mérite et reconnaît les services rendus à l'Etat ou à la personne du Prince. Il comprend cinq classes : grand-croix, grand officier, commandeur, officier, chevalier.

Le collier de Grand Maître, porté par le Prince Souverain a été réalisé en 1958 à l'occasion du centenaire de l'Ordre.


Ordre de Grimaldi (17 novembre à 17h15) -- remise par S.A.S. le Prince Albert II

Institué par le Prince Rainier III par ordonnance souveraine du 18 novembre 1954, modifiée les 19 juillet 1960 et 23 décembre 1966, l'Ordre de Grimaldi distingue et récompense les personnes qui ont contribué au prestige de la Principauté. Il comprend cinq classes : grand-croix, grand officier, commandeur, officier, chevalier.

Le collier de Grand Maître est offert au Prince Rainier III par les Monégasques en 1974 pour son vingt-cinquième anniversaire de règne.


Ordre du Mérite culturel (18 novembre à 11h30) -- remise par S.A.R. la Princesse de Hanovre

Institué par le Prince Rainier III par ordonnance souveraine du 31 décembre 1952, l'Ordre du Mérite culturel distingue et récompense les personnes qui ont participé, par leurs œuvres ou leur enseignement, au développement des arts, des lettres et des sciences à Monaco ou qui, même à l'étranger, ont contribué, dans ces domaines, au rayonnement intellectuel de la Principauté. Il comprend trois classes (commandeur, officier et chevalier), comme son équivalent français, l'ordre des Arts et des Lettres, créé en 1957.


Médaille d'honneur

* Médaille d'Honneur aux bénévoles (15 novembre à 17h30) -- remise par S.A.S. le Prince Albert II
* Médaille d'Honneur (16 novembre à 9h30) -- remise par S.E. M. Michel Roger -- Ministre d'Etat
* Médaille d'Honneur (16 novembre à 15h30) -- remise par S.E. M. Michel Roger -- Ministre d'Etat

Instituée par le Prince Albert Ier par ordonnance du 5 février 1894, modifiée par ordonnances souveraines du 20 avril 1925, du 13 novembre 1952 et du 10 novembre 2006, la Médaille d'honneur récompense le dévouement ainsi que les services exceptionnels civils et militaires. Elle comporte une première classe en or, une deuxième classe en argent et une troisième classe en bronze.


Médaille de l'Education physique et des Sports (17 novembre à 15h00) - remise par S.A.S. le Prince Albert II

Instituée par le Prince Louis II par ordonnance souveraine du 20 août 1939, la Médaille de l'Education physique et des Sports récompense les personnes qui, par des performances remarquables, par une pratique continue et exemplaire ou par leur enseignement, contribuent au développement de l'éducation physique et des sports dans la Principauté. Elle comporte une première classe en vermeil, une deuxième classe en argent et une troisième classe en bronze.


Médaille de la Reconnaissance de la Croix-Rouge Monégasque (18 novembre à 10h30) - remise par S.A.S. le Prince Albert II

Instituée par Ordonnance Souveraine du 16 octobre 1950 pour récompenser de dévouement et les services exceptionnels rendus à la Croix-Rouge sur le plan international ou sur le plan national, elle comporte une première classe en vermeil, une deuxième classe en argent, une troisième classe en bronze.


Médaille du Mérite National du Sang (18 novembre à 9h45) - remise par S.A.S. le Prince Albert II

Instituée par Ordonnance Souveraine du 30 juillet 1993 pour récompenser le dévouement et les mérites des donneurs de sang, elle comporte une première classe en vermeil, une deuxième classe en argent, une troisième classe en bronze.

 

Médaille du Travail (15 novembre à 14h30) - remise par S.E. M. Michel Roger -- Ministre d'Etat

Instituée par Ordonnance Souveraine du 6 décembre 1924, modifiée par Ordonnances Souveraines du 29 janvier 2007, pour récompenser les bons services des travailleurs.

Elle comporte deux classes : Argent et Bronze


Remise de colis à la CRM aux personnes âgées (17 novembre à 10h30) -- remis par S.A.S. le Prince Albert II et S.A.S. la Princesse Stéphanie

Chaque année, le service social de la CRM distribue environ entre 130 et 140 colis alimentaires. Cette année ils seront au nombre de 132


Lundi 19 novembre 2012
Année de la Foi

FÊTE NATIONALE

Messe Solennelle d'action de Grâce

TE DEUM

Messe pour le Chef de l'Etat
9h45 : Départ du cortège des concélébrants de la Salle synodale vers la Cathédrale par la Rue des Fours et la rue de l'Abbaye. Entrée dans la Cathédrale par la Porte centrale. Les prêtres rejoignent directement leur place dans le Chœur. Mgr l'Archevêque s'arrête à l'entrée de la Cathédrale, avec le porte-croix et deux céroféraires, ainsi qu'avec le Vicaire général.

9h55 :Accueil de S.E.M. le Ministre d'Etat par le Chanoine Philippe BLANC Curé de la Cathédrale, qui le conduit à son fauteuil, puis gagne ensuite la grande Porte.

10h : Accueil de la Famille Princière à la Grande Porte. Entrée dans la Cathédrale.

Orgue : David JOHNSON, Trumpet Tune in C

Encensement de l'autel

Les Prêtres accompagnateurs se rendent à leur place au fond du Chœur. Le Célébrant reste à l'autel, dépose Crosse et Mitre, et encense l'autel Puis il revient à la Cathèdre.

_____________

Présence de la marine américaine aux célébrations de la Fête nationale Monégasque 2012


A l'occasion de la Fête Nationale, le Prince Souverain a invité des Officiers de la marine Américaine qui représentent leur Pays dont le Vice-Amiral d'escadre Craig Pandolfe pour prendre part aux célébrations de la Fête Nationale.

Un détachement de l'US Navy appartenant à l'équipage de L'USS Mount Whitney défilera aux côtés des Carabiniers, des Sapeurs-Pompiers et de la Sureté Publique, le 19 novembre, à 11h40, lors de la Prise d'Armes sur la Place du Palais princier.

 

USS MOUNT WHITNEY

Le bateau sera à quai, dans le port de Monaco, du 19 au 21 novembre. Il sera accueilli par les traditionnels coups de canon auxquels il répondra.

L'USS Mount Whitney (LCC/JCC 20) est un navire de commandement de classe Blue Ridge de la marine américaine et qui sert de navire amiral depuis février 2005 pour la sixième flotte basée en mer Méditerranée. Il est également le navire amiral du commandement interarmées Europe basé à Lisbonne et de la « NATO Response Force » lors des opérations navales européennes. Il était auparavant affecté au commandement de la deuxième flotte.

 

VICE-AMIRAL D'ESCADRE CRAIG PANDOLFE
Il est :
* Commandant de la 6ème flotte des Etats-Unis
* Commandant des forces de frappe et d'appui de l'Otan
* Commandant en second des forces navales des Etats-Unis en Europe
* Commandant en second des forces navales des Etats-Unis en Afrique
* Commandant de la composante interarmées de la force maritime en Europe.
Il occupe ces fonctions depuis le 3 octobre 2011



Soirée de Gala

« La Fanciulla del West » de GIACOMO PUCCINI
Opéra de Monte-Carlo au Grimaldi Forum
Samedi 19 novembre (sur invitation du Palais)

Opéra en trois actes
Musique de Giacomo Puccini (1858--1924)
Livret de Guelfo Civinini et Carlo Zangarini
d'après la pièce de David Belasco, La Fille du Far-West
Création : Metropolitan Opera, New York, 10 décembre 1910
Première à l'Opéra de Monte-Carlo, le 2 avril 1912
Dernière à l'Opéra de Monte-Carlo, le 4 mars 1973
Dans le cadre de la Fête nationale monégasque
Production du Théâtre de l'Opéra de Rome
Direction musicale Pinchas Steinberg
Mise en scène, décors & costumes Giancarlo Del Monaco
Lumières Wolfgang von Zoubek
Chef de choeur Stefano Visconti
CHOEUR DE L'OPERA DE MONTE-CARLO
CHOEUR DE L'OPERA DE NICE
ORCHESTRE PHILHARMONIQUE DE MONTE-CARLO

Partager cet article

Repost0
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 06:57

 

RoyalMonaco_testata_v013_DEF-copie-1.jpg

ArtMonaco_13_eflyer_INFO.jpg 

 

PRIMO WEB MAGAZINE AL MONDO DI MONACO DIVENUTO CARTACEO.       

IN PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/ 

 

15 novembre 2012

 

Princeautism.jpg

Soirée de Gala en faveur de l'association MONAA "Monaco Against Autism"


 Photo 1 :Soirée de Gala en faveur de l'association MONAA

 

 

 

Le Couple princier a participé hier a la soirée donnée en faveur de l'association "Monaco Against Autism" (MONAA) dont S.A.S. la Princesse Charlène est la Présidente d'Honneur.Une vente aux enchères et un concert exclusif d'Umberto Tozzi ont été organisés afin de récolter des fonds pour soutenir la recherche et accompagner des structures qui luttent contre l'autisme sur le terrain et au quotidien.S.A.R. l'Infante Pilar de Borbon, Duchesse de badajoz était l'invitée d'honneur de cet événement qui a eu lieu au Sporting d'été.

 

 

Monaco Against Autism Gala Night

  November 18, 2012 at 5:30 am by  

 

November 14, 2012 – Monte Carlo

by b-The Royal Forum

 

The Prince and Princess of Monaco hosted the Monaco Against Autism Gala Night in Monte Carlo. Also in attendance from Monaco was Albert’s cousin, Ann-Elizabeth de Massy, and her daughter, Melanie. The guest of honour was Infanta Pilar of Spain, Duchess of Badajoz who was accompanied by her son, Don Bruno Gómez-Acebo and his wife Barbara. Also from Spain came Baroness Carmen Thyssen-Bornemisza and Doña María Zurita (daughter of Infanta Margarita and niece of King Juan Carlos).

Other royal guests were Prince Sergius of Yugoslavia and his wife Eleonora, the Duke and Duchess of Castro and Marie Marguerite, Duchess of Anjou.

Princess Charlene is the Honorary President of the “Monaco Against Autism” (MONAA) association. The gala night raised funds for the association which helps organisations involved in autism.

Partager cet article

Repost0
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 08:32

RoyalMonaco_testata_v013_DEF-copie-1.jpg

 

  IL PRIMO WEB MAGAZINE AL MONDO DI MONACO DIVENUTO CARTACEO.

Images intégrées 1 

Lundi 12 novembre 2012

 

 

Communiqué UM – Fête Nationale

 

 

Portons haut les couleurs de la Principauté, lundi 19 novembre. Les candidats de la liste Union Monégasque conduite par Jean-François Robillon donnent rendez-vous à tous les Monégasques, sur la Place du Palais, à partir de 11 heures, après le Te Deum, afin de réitérer notre indéfectible attachement au Prince Souverain, à la Princesse Charlène, à la Famille Princière et aux Institutions monégasques. Nous sommes tous fiers de nos spécificités, fiers d’être Monégasques ! Viva u Principu, Viva Munegu !

Rens : 93 25 23 02 www.unionmonegasque.mc

 

Partager cet article

Repost0
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 08:58

 

RoyalMonaco_testata_v013_DEF-copie-1.jpg

 

artmonacoheather letters

 

  IL PRIMO WEB MAGAZINE AL MONDO DI MONACO DIVENUTO CARTACEO.

       

 

IN PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/ 

 

     12 novembre : Anniversario della nascita di Grace Kelly.

grace-20kelly-200x0.jpg

SAS  La Principessa Grace di Monaco era nata il 12 novembre 1929 a Philadelphia. Di discendenza  irlandese-americana (da parte del padre John B. Kelly, Sr.) e tedesca (da parte della madre Margaret Majer Katherine ), Grace Kelly ed i suoi fratelli, Margaret , John e Lizanne, avevano ricevuto una rigorosa educazione cattolica romana.

Prima del suo matrimonio nella famiglia regnante del Principato di Monaco, Grace Kelly ha avuto una folgorante carriera cinematografica  dal 1950, con una serie di film di successo come High Noon, La finestra sul cortile e Dial M for Murder.

Nel 1954, ha vinto un Oscar per il suo ruolo di Georgie Elgin in  
The Country Girl, mentre il suo ultimo film prima del suo matrimonio fu High Society con Bing Crosby e Frank Sinatra. Nel 1956, Grace Kelly sposò S.A.S. Il Principe Ranieri III di Monaco, dopo una breve storia d'amore . Il loro matrimonio resta ancora carico di fascino oggigiorno.

November 12th, 1929 - Birth of Princess Grace of Monaco

November 12th, 2012

 

H.S.H. The Princess Grace of Monaco was born on November 12th, 1929 in Philadelphia. She was from Irish descent ( father John B. Kelly, Sr.) and German descent (mother Margaret Katherine Majer.). Grace Kelly and her brothers Margaret, John and Lizanne,  had a strict Roman Catholic education.

Prior to her marriage into the Princely Family of Monaco, Grace Kelly had an impressive movie career in the 1950s, with a string of hit movies such as High Noon, Rear Window and Dial M for Murder.

In 1954, she won an Academy Award for her role as Georgie Elgin in The Country Girl; while her last movie prior to her marriage was High Society with Bing Crosby and Frank Sinatra. In 1956, Grace married Prince Rainier III of Monaco after a short romance. Their wedding still captivates many to this day.

Partager cet article

Repost0
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 09:55

 

RoyalMonaco_testata_v013_DEF-copie-1.jpg

 

  IL PRIMO WEB MAGAZINE AL MONDO DI MONACO DIVENUTO CARTACEO.

        

IN PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/ 

 

IL DISAPPUNTO DEL PARLAMENTO MONEGASCO VERSO IL CONSIGLIO NAZIONALE EUROPEO

Luigi Mattera

 

NOVEMBRE12-0129a.jpg

Da sin. Fabrice Notari, Jean-François Robillon e Alexandre Bordero

L’elemento cardine portato  dalla presidenza del  Conseil National nel consueto incontro mensile, di novembre, con la stampa  è stato il manifesto disappunto verso il Consiglio d’Europa dopo la richiesta di  questi alla Commissione di Venezia circa i valori di costituzionalità del Principato di Monaco.

I deputati dell’Assemblea, ci dice il Dr. Jean-FrançoisRobillon, Presidente del Parlamento monegasco (Conseil National), hanno adottato all’unanimità una dichiarazione volta a denunciare la decicione della Commissione parlamentare di controllo del Consiglio Europeo per il ricorso presentato dalla Commissione di Venezia.  Il testo è stato trasmesso  al Presidente dell’Assemblea  del Consiglio Europeo, Jean-Claude Mignon,  al Presidente della Commissione di controllo, Andrea Henkel ed alla deputata Anne Brasseur, relatrice del rapporto che, con grande sorpresa dei deputati monegaschi Bernard Marquet e Jean-Charles Gardetto, presenti alla lettura del testo, aveva chiesto di far esaminare dai giuristi lo standard delle disposizioni  costituzionali del Consiglio Nazionale compatibili con quelle europee.

 

NOVEMBRE12-0128a.jpg

 

Jean-François Robillon, confida la propria perplessità, soprattutto in riferimento al fatto che l’ammissione di Monaco al Consiglio Europeo aveva già subito una logica e ponderata analisi prima che il Principato ne venisse autorizzato a farne parte, né si comprende cosa sia stato ritenuto modificato da allora per richiedere l’intervento della Commissione di Venezia. « Ci si sente trattati come un bambino che prende uno sculaccione dai genitori senza saperne il motivo », metaforizza Robillon !

I « genitori » risponderanno il 13 novembre quando la commissione si riunirà nuovamente a Parigi !

 

Partager cet article

Repost0
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 17:10

 

CLICCARE SU - CLIQUER - CLICK ON EXPAND

 

Partager cet article

Repost0
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 14:44

 

RoyalMonaco_testata_v013_DEF-copie-1.jpg

 

artmonacoheather letters

 

  IL PRIMO WEB MAGAZINE AL MONDO DI MONACO DIVENUTO CARTACEO.

       

 

IN PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/ 

 

From the TRF Avatar gallery

Rumors have been circling since the engagement announcement of Andrea Casiraghi and Tatiana Santo Domingo, but Tatiana has now confirmed that she is pregnant with the couples first child. The baby is due to be born in January 2013 and will be the first grandchild for the Princess of Hanover, Hereditary Princess Caroline of Monaco.

Any child born to Prince Albert II and his wife, Princess Charlene, will take the place of Hereditary Princess Caroline. However, if the Princely Couple do not have children, the baby Andrea and Tatiana are expecting will be third-in-line to the throne of Monaco, preceded only by the father-to-be and the Hereditary Princess, providing the couple marries. If it’s a girl she could be replaced by a younger brother if no changes to the law will be made. Following Monaco law, it is irrelevant as to when the couple marries, before or after the birth. Tatiana told journalists that the wedding is to take place after the birth.

Andrea is the oldest child of Princess Caroline and her second husband, the late Stefano Casiraghi. Andrea has a younger sister, Charlotte, a younger brother, Pierre, and a younger half-sister from his mothers marriage to the Prince of Hanover, Princess Alexandra of Hanover. The third marriage of his mother also gave him two stepbrothers  Hereditary Prince Ernst August and Prince Christian of Hanover.

Tatiana was born on 24 November 1983 as the daughter of the late Julio Santo Domingo and Vera Rechulski. She has a younger brother, Julio.

The couple started dating 7 years ago and their engagement was announced in July 2012.

More information about the couple, their engagement and the pregnancy can be found in the following threads:

Andrea Casiraghi and Tatiana Santo Domingo Current Events Part 15
Engagement of Andrea Casiraghi and Tatiana Santo Domingo; 2 July 2012
Andrea Casiraghi and Tatiana Santo Domingo expecting first child for 2013 

Filed under Monaco Royals

Partager cet article

Repost0
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 16:06

RoyalMonaco_testata_v013_DEF-copie-1.jpg

 

artmonacoheather letters

 

  IL PRIMO WEB MAGAZINE AL MONDO DI MONACO DIVENUTO CARTACEO.

       

IN PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/ 

 

Saisine de la Commission de Venise :

le Conseil National adopte à l’unanimité

une déclaration commune sur le respect du système institutionnel 

Mardi 30 octobre 2012 

 

Les élus de l’Assemblée ont adopté à l’unanimité la déclaration soumise par le Président du Conseil National, Jean-François Robillon, visant à dénoncer la décision de la Commission de Suivi de l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe de recourir à la saisine de la Commission de Venise dans le cadre du dialogue de post-suivi instauré avec Monaco depuis 2009, en tous points contraires à l’avis du Conseil National, qui n’a jamais souhaité une extension de ses pouvoirs.

Le texte adopté par l’ensemble des Conseillers Nationaux réitère la ferme volonté de l’Institution de préserver et de défendre l’équilibre institutionnel de la Principauté tel que défini par la Constitution révisée de 2002.

La déclaration du Conseil National a été adressée au Président de l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe, M. Jean-Claude MIGNON, ainsi qu’au Président de la Commission de Suivi, M. Andres HERKEL, et au Rapporteur de la Commission de Suivi, Mme Anne BRASSEUR.


Partager cet article

Repost0
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 20:38

RoyalMonaco_testata_v013_DEF-copie-1.jpg

 

artmonacoheather letters

 

  IL PRIMO WEB MAGAZINE AL MONDO DI MONACO DIVENUTO CARTACEO.

       

IN PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/ 

 

 

Budget Rectificatif 2012

 

 

Séance Publique du 18 octobre 2012

 

Intervention du Président du Conseil National,

Jean-François Robillon

 

en conclusion des explications de vote

sur le projet de Budget Rectificatif 2012

 

Monsieur le Ministre,

Madame et Messieurs les Conseillers de Gouvernement,

Chers Collègues,

 

Ce soir, après plus de quinze heures de débats souvent constructifs mais malheureusement parfois proprement indignes de la part de certains élus, le Conseil National est appelé à se prononcer sur le Budget Rectificatif de l’Etat pour l’exercice 2012, conformément aux dispositions constitutionnelles.

 

Ce soir, les Conseillers Nationaux doivent donc procéder à des choix responsables.

 

 

C’est un moment institutionnel de première importance, où la dignité des Conseillers Nationaux aurait dû être perceptible à chaque instant, de chaque intervention.

 

Vous l’aurez remarqué, j’ai bien dit « aurait dû », car la teneur de certains propos entendus dans cet Hémicycle, l’ignominie de certaines menaces à peine déguisées à l’encontre de collègues et de Membres du Gouvernement Princier, sont plus que regrettables.

 

Je le dis et le répète : ces attitudes sont tout simplement indignes et irresponsables de la part de représentants de nos compatriotes.

 

« Le privilège extraordinaire de la responsabilité ». C’est ainsi que Nietzsche caractérisait la grandeur de l’homme.

 

Les exemples de ces derniers soirs ont pu démontrer que certains ne partagent pas cette philosophie.

 

Voilà au moins un choix que ces élus semblent pleinement assumer en préférant parler à la légère et privilégier la division.

 

Pour ma part, je trouve cette attitude dangereuse, a fortiori dans un contexte où l’union devrait prévaloir autour des questions qui engagent l’avenir de notre Pays.

 

L’union, qui devrait prévaloir aussi pour préserver la prospérité de notre Pays et son modèle social exceptionnel.

 

L’union, pour s’assurer de la pérennité des spécificités nationales et défendre la priorité nationale, dans tous les domaines.

 

L’union enfin, pour aborder sereinement et de manière constructive les grandes préoccupations nationales, tant au niveau de la situation sociale au sein de la Société des Bains de Mer, des programmes d’investissements en matière de logements, de bureaux et de commerces, que de l’avenir du secteur industriel en Principauté.

 

Notre devoir, en tant qu’élu, est bien celui de partenaire attentif et constructif du Gouvernement Princier pour que les meilleures décisions puissent être prises pour Monaco, selon les axes définis par le Prince Souverain.


C’est pourquoi, il est particulièrement regrettable que les mêmes élus qui s’agitent en Séance Publique, devant les caméras, soient trop souvent silencieux en Commission et en Séance Privée, avec ou sans le Gouvernement.

 

Le travail du Conseil National ne se limite pas aux postures et aux effets de manche en Séance Publique.

 

Les propositions et les suggestions, comme les remarques et les critiques constructives, trouvent toute leur place dans le travail quotidien de l’Assemblée.

 

Voilà l’enjeu du mandat confié par les compatriotes.

 

Voilà le sens de nos responsabilités en tant qu’élus.

 

Voilà l’objet de nos prérogatives, dans le système institutionnel de la Principauté.

 

A cet égard, je pense que c’est justement parce que, à tout moment, nous avons à l’esprit le respect que nous devons au Souverain et à Son Gouvernement, que ce dernier est beaucoup plus enclin à nous écouter lorsque nos demandes sont légitimes.

 

C’est pourquoi j’en viendrais à présent au cœur des enjeux soulevés par le Budget Rectificatif de l’Etat pour l’année 2012.

 

L’enjeu principal de ce projet de loi consiste bien en un retour à l’équilibre du Budget de l’Etat.

 

Le Gouvernement avait annoncé un retour à l’équilibre primaire dès cette année. C’est bien le cas.

 

 

 

Dans votre intervention Monsieur le Ministre, vous nous avez confirmé je vous cite « un excédent budgétaire structurel sera sans doute constaté dès 2012, si l’on soustrait la provision de 40 millions d’euros pour le nouvel hôpital ». Pour être précis, cet excédent serait de l’ordre de 17,2 millions d’euros.

Ce qui est loin d’être négligeable.

 

Ce qui est conforme aux prévisions du Budget Primitif et très encourageant pour le retour à l’équilibre absolu l’année prochaine, c’est-à-dire zéro déficit même en prenant en compte l’épargne de 40 millions destinée à la construction future du nouvel hôpital.

 

Je me réjouis bien évidemment de ces résultats.

 

Ils témoignent de l’engagement continu d’une majorité d’élus du Conseil National, aux côtés du Gouvernement Princier, pour favoriser la prospérité de notre Pays.

 

Pourquoi insister sur ces chiffres ?

 

Tout simplement parce que seule une prospérité renouvelée de notre économie pourra garantir la pérennité de notre modèle économique et social privilégié.

 

Des finances publiques saines et équilibrées permettront de renouveler la confiance des entrepreneurs et des investisseurs dans notre économie.

 

Des finances publiques saines et équilibrées permettront également de renforcer les investissements rentables de l’Etat, nécessaires et vitaux pour préserver la maîtrise du domaine public.

 

En ce sens, le Conseil National appliquera la plus grande vigilance lors de l’examen des projets de loi de désaffectation de parcelles publiques, au premier rang desquelles, celle nécessaire pour voir aboutir le projet de la SBM au Sporting d’Hiver mais aussi la restructuration du Centre Commercial de Fontvieille.

 

Je crois effectivement que les investissements seront les garants de l’emploi de demain et du maintien du niveau actuel de protection sociale.

 

La bonne tenue des finances publiques cette année est effectivement rendue possible grâce à l’amélioration significatives de recettes mais aussi à la maîtrise des dépenses publiques. A cet égard, permettez-moi de remercier les différents services de l’Etat, fonctionnaires et agents de l’Administration, qui ont permis d’accomplir de telles avancées en si peu de temps.

 

Sans leur travail quotidien, sans leur volonté et leur capacité d’adaptation, jamais nous n’aurions pu connaître d’aussi bons résultats. A toutes et à tous, un grand merci.

 

Je n’oublie pas cependant que l’équilibre des finances publiques ne fait pas tout.

 

Il faut que cette réalité des chiffres se traduise aussi dans la vie de tous les jours. Qu’elle se traduise dans les faits. Qu’elle soit partagée par les entreprises, les salariés et les foyers monégasques.

 

Or, nous avons appris par voie de presse, quelques jours avant le début de l’examen de ce Budget Rectificatif, que des plans sociaux étaient annoncés dans le secteur industriel.

 

Nous constatons par ailleurs que les commerçants, les petites et moyennes entreprises ainsi que nos artisans connaissent des difficultés croissantes et ne ressentent pas encore les effets bénéfiques d’un retour à des finances publiques équilibrées.

 

Autant de préoccupations sociales que nous aurons à cœur de défendre lors des tous prochains débats consacrés au Budget Primitif 2013.

 

Nous serons comme toujours vigilants pour que tous les Monégasques, les entrepreneurs, les professions libérales, les salariés et notamment ceux de la Société des Bains de Mer, les fonctionnaires et les retraités ne soient pas les oubliés de la croissance. Vous pouvez compter sur le Conseil National pour y veiller.

Mes Chers Collègues,

 

Ce soir plus que jamais, je vous donc encourage à la responsabilité.

 

En vous positionnant clairement sur ce Budget Rectificatif satisfaisant à bien des égards, vous traduirez et assumerez ainsi des choix précis et sans ambiguïté pour nos compatriotes.

 

Je vous remercie.

 

 

Motivation de vote de Monsieur Pierre Lorenzi

Président de la Commission de l’Education et de la Jeunesse

 

Merci Monsieur le Président.

 

Monsieur le Ministre,

Madame et Messieurs les Conseillers de Gouvernement, Chers Collègues,

Mesdames, Messieurs,

 

Le modèle économique et social de la Principauté a été une fois de plus le thème central de nos débats budgétaires. Comment, dans un contexte international incertain, maintenir le haut niveau de ce modèle tout en disposant de finances publiques saines ? Pour la plupart des Etats occidentaux, la solution d’une telle équation n’a pas encore été trouvée. La Principauté, elle, fait clairement figure d’exception et il faut saluer la démarche du Gouvernement, soutenue par la Majorité, d’un retour à l’équilibre budgétaire pour l’année prochaine. Le Gouvernement a même de l’avance sur son propre calendrier et, tous ici ne pouvons que nous en féliciter.

 

Cette politique de discipline budgétaire porte donc ses fruits. De plus, il faut souligner que les dépenses d’investissements ne constituent pas la variable d’ajustement comme nous avons pu l’entendre çà et là. C’est certain, si l’on se réfère aux crédits budgétés, on pourrait croire à une diminution mais, ce qu’il faut avoir à l’idée, ce sont les chiffres de l’exécution budgétaire. Il faut être cohérent, nous demandons sans cesse au Gouvernement Princier de faire preuve de davantage de précisions dans les prévisions budgétaires et de contenir les reports de crédits.

 

Comment reprocher alors, comme c’est le cas, une inscription moindre de dépenses d’investissement mais dont l’exécution, elle, sera bien meilleure. Il ne faut pas demander au Gouvernement de faire preuve de réalisme et de sincérité budgétaire pour finalement le lui reprocher lorsqu’il y parvient, cela n’a pas de sens. D’où la nécessité de ne se fier qu’aux dépenses exécutées. Sur ce point, les chiffres sont éloquents, les dépenses d’investissements sont même en hausse par rapport aux années précédentes, ce dont on peut se satisfaire car, comme nous l’avons rappelé, un pays qui n’investit pas est un pays qui stagne.

 

Mais nous aurons l’occasion de revenir sur la notion d’investissement lors du Budget Primitif parce que, selon ce qu’on entend part investissement, rachat/hors rachat d’immeuble, entretien/hors entretien, provision/hors provision, il est facile de fausser les résultats, alors que ceux-ci sont bénéfiques et témoignent de la bonne santé de notre économie. Certains pensaient avoir le monopole de la technique financière et économique, l’examen de ce Budget, encore plus que les autres, leur a montré que tel n’était clairement pas le cas.

 

Ainsi que je le disais lors de mon intervention de politique générale, l’Etat doit prioriser certains investissements rentables. Il doit également veiller à ce que les entreprises monégasques bénéficient des retombées de l’investissement public et j’aurai l’occasion de revenir sur ces considérations très prochainement. Pour l’heure, même si certaines améliorations sont encore possibles – tout est perfectible – l’optimisme raisonné dont témoigne ce budget rectificatif 2012 m’invite à voter en sa faveur.

 

Intervention de M. Alexandre BORDERO,

Président de la Commission des Finances et de l’Economie Nationale

Motivation vote du BR 2012

 

Merci Monsieur le Président,

 

Avec un déficit ramené à 22,8 millions d’euros comprenant les 40 millions d’euros de dépenses consacrées à la construction future du nouvel hôpital, une augmentation des recettes exceptionnelles et des dépenses de fonctionnement maîtrisées, le Budget Rectificatif marque une étape importante vers le retour à l’équilibre budgétaire absolu. Cette année, pour reprendre une de vos expressions, M. le Ministre, on ne dépensera pas plus que ce que l’on gagne.

 

Tout le monde s’accordera pour dire que la croissance des recettes a été exceptionnelle durant les trois quarts de cette année 2012 qui viennent de s’écouler, cette croissance a bénéficié de la convergence de plusieurs facteurs favorables.

 

Une augmentation de la TVA perçue à Monaco, signe de la bonne tenue de notre économie.

 

Une augmentation mécanique de la TVA issue du compte de partage avec la France.

 

Une augmentation des droits de mutations suite au vote de la loi n° 1381 en juin 2011.

 

Une augmentation de l’impôt sur les bénéfices due principalement à une meilleure perception de la part des services fiscaux.

 

Mais ces circonstances doivent, je le pense, être considérées comme exceptionnelles.

 

Même si, et nous l’espérons tous, la croissance de nos recette va se poursuivre, il est fort probable que l’an prochain cette croissance sera inférieure à celle de cette année.

 

C’est pour cela que l’effort de maîtrise des dépenses doit être poursuivi, ainsi d’ailleurs que celui qui consiste à optimiser les recettes.

 

La prudence s’impose donc pour le budget 2013 ; d’autant plus que la crise qui nous entoure est loin d’être finie.

 

Toutefois l’embellie de nos finances publiques ne doit pas nous faire oublier que des secteurs de notre économie connaissent des difficultés graves. Les débats l’ont montré, notre secteur industriel et son devenir préoccupent tous les conseillers nationaux. Nous avons apprécié la réponse qui nous a été faite de pouvoir réorganiser la commission consultative du commerce et de l’industrie afin de pouvoir mener une réflexion ensemble, mais aussi avec les professionnels concernés sur le devenir de notre industrie.

 

 

Un autre secteur de première importance a fait l’objet de nombreux débats, il s’agit bien sur du secteur des jeux et plus largement de la SBM. Aux difficultés économiques dues à la crise mais aussi à des choix, ou des non choix, stratégiques des instances dirigeantes de cette société, vient se greffer un climat social délétère, qui risque de compromettre le plan de relance imaginé par cette société et dont nous souhaitons tous qu’il réussisse. Mais il faut être clair et ne pas se voiler la face, le plan renaissance ne pourra réussir qu’avec la participation du personnel et dans un climat social apaisé.

 

Ne perdons jamais de vue que Monaco à besoin d’une SBM florissante, cette société est en effet le premier contributeur au budget de l’état, elle est aussi le premier employeur privé pour nos compatriotes.

 

Pour en revenir au Budget Rectificatif proprement dit, je ne peux que répéter ma satisfaction et voter pour ce budget, qui tout en maintenant une discipline budgétaire nécessaire en temps de crise, sanctuarise notre modèle social, prépare l’avenir en maintenant un niveau d’investissement très satisfaisant et en épargnant 40 millions pour les futurs investissements liés au CHPG.

 

 

 

Motivation de vote de Monsieur Bernard Marquet

Président de la Commission de l’Environnement et du Cadre de Vie

 

Merci Monsieur le Président.

Monsieur le Ministre,

Madame et Messieurs les Conseillers de Gouvernement, Chers Collègues,

 

Pour la première fois depuis de nombreuses années, le Gouvernement a clairement affiné ses prévisions budgétaires, permettant aux Elus que nous sommes de travailler dans de meilleures conditions et de disposer d’une meilleure visibilité des finances publiques de l’Etat.

 

Ce Budget Rectificatif véhicule aussi la satisfaction du travail accompli, notamment sur les droits de mutation. Le Gouvernement s’était fixé l’objectif d’un retour à l’équilibre primaire, parole tenue, même si nous resterons vigilants quant à la pérennité de cet équilibre. Oui le travail et l’investissement payent. Nous pouvons être confiants dans l’avenir de Monaco, nos spécificités et nos Institutions nous assurent tout à la fois le dynamisme et la stabilité dont nous avons besoin en cette période d’incertitudes internationales.

 

            Dans le rapport de la Commission des Finances, mon collègue BORDERO a salué la campagne du « faire-savoir » menée à l’échelle internationale par le Gouvernement Princier. Nous, majorité, pensons également que cette voie est la meilleure car elle témoigne de l’ouverture sur le monde dont la Principauté a toujours su faire preuve sous l’impulsion de ses Princes, cela fait partie de notre histoire et de notre culture.

 

Alors que les difficultés peuvent nous inviter à un repli sur soi, presque grégaire et instinctif, je reste persuadé que la seule voie possible se situe dans la défense acharnée de nos spécificités, que nous ne pourrons préserver qu’en les expliquant et en les faisant reconnaître. Soyons patriotes et soyons fiers de qui nous sommes.

 

Et pour cela, il ne suffit pas de rester « entre nous » comme une palourde sur son rocher, en suivant l’exemple de Nos Princes. Monaco n’a jamais surmonté les difficultés en menant la politique de l’autruche. De grâce, ne confondons pas notre indépendance avec l’autarcie.

 

Nous le voyons, notre situation s’améliore grâce à une gestion saine et prudente des deniers publics, mais aussi grâce à l’effort de tous nos compatriotes. Nous devons tous participer à cela et, pour ces raisons, je voterai en faveur de ce Budget Rectificatif.

 

Partager cet article

Repost0
13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 06:01

 

RoyalMonaco_testata_v013_DEF-copie-1.jpg

 

artmonaco13A

  IL PRIMO WEB MAGAZINE AL MONDO DI MONACO DIVENUTO CARTACEO.

       

IN PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/ 

 

I PRINCIPI DI MONACO AL BALLO DEL GIGLIO DI FIRENZE

 

giglio.jpg

 

Il Principe Alberto II di Monaco e la Principessa Charlene hanno partecipato al Ballo del Giglio, edizione 2012, a Firenze, il 10 ottobre.

Entrambi in nero, la Principessa Charlene indossava un abito di seta “ capestro georgette plissè” con schiena aperta e volant a cascata che è stato disegnato con una cintura di smeraldo floreale ricamato in rilievo e firmato Gucci.

giglio1.jpg

L'ambasciatore del Principato di Monaco in Italia, Philippe Blanchi, insieme al Console del Principato di Monaco a Firenze, Alessandro Giusti, al prefetto Luigi Varratta e al questore di Firenze, Francesco Zonno, . hanno accolto i Principi al loro arrivo a Firenze. Successivamente la coppia reale si è trasferita negli uffici del sindaco Matteo Renzi dove è avvenuto lo scmabio dei doni : Un mazzo floreale bianco-rosso, i colori della città e del Principato di Monaco, per la Principessa Charlene ed un libro antico su Firenze al Principe Alberto II. Il sindaco Renzi ha anche offerto ai Principi i bicchieri “Victoria and Albert” e la brocca “Federica”, oggetti ispirati al Rinascimento.

giglio2A.jpg
   La Marchesa Roberta Gilardi Sestito col Console del Principato di Monaco in Firenze, Dr. Alessandro Giusti

 

Il BALLO DEL GIGLIO è promosso dal Consolato Onorario del Principato in Firenze ed è iniziato alle 19,30 al Palazzo Pitti con più di trecento ospiti, numerose autorità fiorentine e monegasche, oltre a molti VIP. L'evento si e' svolto nella maestosa cornice di Palazzo Pitti ove i selezionatissimi ospiti hanno potuto ammirare la grandiosita' di tale gioiello fiorentino.

 

La Principessa Charlene è stata invitata a tagliare il nastro dell’apertura della magnifica Sala Bianca dove si è svolto il "Ballo del Giglio" , in cui tutti sono rimasti incantati dalla bellezza di tale capolavoro architettonico nonché dal perfetto restauro.

L' organizazione e' stata magistrale, curata nei minimi dettagli e l'accoglienza impeccabile. Il ricavato della serata sarà devoluto per metà alla Fondazione Principe Alberto II di Monaco, impegnata sulla protezione dell’ambiente e della promozione dello sviluppo sostenibile globale, e l’altrà metà andrà al Polo Museale Fiorentino.

Partager cet article

Repost0
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 22:18

 

RoyalMonaco_testata_v013_DEF-copie-1.jpg

 

 


 

 

  IL PRIMO WEB MAGAZINE AL MONDO DI MONACO DIVENUTO CARTACEO.

       

IN PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/ 

First gaming experience au Casino du Monte-Carlo Bay

 

 OCTOBRE-0501a.jpg

La Société des Bains de Mer s'est associée avec Aristocrat, le fabricant australien de machines à sous, leader sur le marché asiatique, pour présenter la first gaming experience au Casino du Monte-Carlo Bay. 84 nouvelles machines à sous ont ainsi été installées, avec en avant-première européenne les célèbres "Zorro", "Phantom", ainsi que des machines hybrides.

OCTOBRE-0505a.jpg
Le Casino du Monte Carlo Bay met également une terrasse à la disposition de ses joueurs et compte 167 machines à sous acceptant des mises à partir d'un centime d'€uro.

OCTOBRE-0504a.jpg
L'opération "Magic Wheel" va se dérouler tous les week-ends d'octobre : en jouant sur l'une des machines du Casino du Monte-Carlo Bay les joueurs auront peut être la chance d'actionner la Magic Wheel  et de repartir avec l'un des 500 lots à gagner (2 nuits au Monte-Carlo Bay, des soins aux thermes Marins, des bouteilles prestigieuses de la cave de l'Hôtel de Paris...) dont la valeur totale dépasse les 50 000 €.

OCTOBRE-0503a.jpg

Partager cet article

Repost0
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 20:43

 

RoyalMonaco_testata_v013_DEF-copie-1.jpg

 

Art-Monaco_crownblog2.jpg

 

 

  IL PRIMO WEB MAGAZINE AL MONDO DI MONACO DIVENUTO CARTACEO.

       

IN PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

 

 

Séance Publique Législative,

lundi  8 octobre 2012

 

Intervention de Jean-François Robillon,

Droits de mutation

 

 budgetrobillon

S.E. Michel ROGER, Ministre d'Etat et le Dr. Jean-François Robillon, Président du Conseil National

 

Monsieur le Ministre,

Chers Collègues,

Le Conseil National est fier des résultats que la réforme des droits de mutation a eu sur les recettes de l’Etat.

J’espère de tout cœur que l’embellie des finances publiques pourra rapidement être perçue par toutes nos entreprises, tous nos salariés. Car les derniers plans sociaux annoncés dans le secteur industriel sont inquiétants.

Ils témoignent de la persistance de grandes difficultés subies par certaines de nos entreprises, durement touchées par la conjoncture internationale.

Ils risquent également de pénaliser sinon de compromettre l’objectif de 2,5 % de croissance par an de l’emploi, dont nous avons parlé il y a quelques jours dans le cadre de la réforme du système des retraites.

L’embellie économique ne masquera pas ces situations inquiétantes, dont nous prenons toute la mesure, soyez-en assurés, mais à l’inverse, je suis convaincu que seule l’amélioration des finances publiques nous permettra de réfléchir à des mesures palliatives d’accompagnement pour ces entreprises en difficulté.

Et en matière d’amélioration des finances publiques, la réforme des droits de mutation est un élément fondamental de l’année écoulée.

Depuis plusieurs années le Conseil National avait réclamé, toutes tendances politiques confondues, une réforme de la fiscalité des droits de mutation.

Il s’agissait en effet de mettre fin à l’inégalité entre, d’une part; ceux qui choisissent d’acheter un bien en Principauté en totale transparence et payent des droits de mutations à l’Etat, et ceux qui d’autre part décident d’acheter ces mêmes biens au travers de sociétés basées dans des pays exotiques et qui échappent au paiement de ces droits.

 Il y a un peu plus d’un an, le Conseil National était donc amené à travailler avec le Gouvernement Princier pour mettre en œuvre une telle réforme. L’axe principal retenu était simple et ambitieux : baisser de 40 % les droits versés à l’Etat, en rétablissant, en contre-partie, l’égalité entre tous les acheteurs.

Derrière une mesure de bon sens, la réforme représentait une formidable occasion de renforcer les recettes de l’Etat, en une période d’instabilité économique au niveau international – période qui nous imposait une grande vigilance budgétaire à Monaco.

La réforme des droits mutation est un élément clé de la bonne tenue des finances publiques et des résultats présentés par le Gouvernement cette année. Ceux qui ont voté, il y a un an ce texte, peuvent se féliciter d’avoir pleinement participé à l’effort général, dans l’intérêt de la Principauté. Les chiffres sont éloquents, avec 77 millions d’euros de recettes perçues à fin août 2012, au titre des droits de mutation, alors que les meilleures prévisions tablaient sur      44 millions d’euros d’ici à 2014, la réforme est un franc succès pour Monaco !

Ce soir, nous apportons  un ajustement ce soir à ce texte pour étendre le délai de mise en conformité des entités de la place monégasque.

Nous voulons un Monaco exemplaire, qui garantisse une sécurité juridique et une stabilité des normes en vigueur. Pour garantir et renforcer la confiance des investisseurs, des entrepreneurs et des salariés.

Nous voulons un Conseil National capable de proposer des solutions concrètes, d’amender des textes de loi lorsque cela lui semble juste et nécessaire pour le Pays.

Nous voulons un Conseil National qui puisse dialoguer et travailler en bonne intelligence avec le Gouvernement, pour élaborer les réformes qui s’imposent.

Ce soir, nous pouvons ainsi être fiers du travail accompli avec le Gouvernement pour voir aboutir la réforme des droits de mutations.

Nous resterons un partenaire attentif et constructif du Gouvernement pour travailler, ensemble, à l’amélioration des recettes de l’Etat et réfléchir à des solutions d’avenir, notamment vis-à-vis de nos entreprises et de leurs salariés, qui restent impactés par la crise internationale.

Si l’opposition revient sur la méthode de travail et la précipitation avec laquelle le texte a été voté :


Monsieur Burini nous rappelait déjà, il y a un an, « notre devoir d’élu ».

Je n’entrerais pas ce soir dans les polémiques stériles de l’opposition ni dans leurs phantasmes de martyrs.

Permettez-moi simplement de revenir un instant sur des faits qui sont eux bien avérés :

Votre groupe R&E était représenté dans le groupe d’étude mixte qui a travaillé pendant trois mois avec le Gouvernement et les représentants des professionnels concernés par la réforme des droits de mutation.

 

R&E a ainsi désigné Marc Burini comme représentant de l’opposition dans ce groupe mixte – Conseil National et Gouvernement et professionnels – et pourtant votre représentant ne s’est pas donné la peine d’assister à la réunion de présentation du projet de loi ni même à la réunion de la commission des Finances et de l’Economie du Conseil National durant laquelle les élus ont eu lecture du projet, article par article, et ont pu poser toutes leurs questions.

Partager cet article

Repost0
3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 13:21

RoyalMonaco_testata_v013_DEF-copie-1.jpg

 

Art-Monaco_crownblog2.jpg

 

 

  IL PRIMO WEB MAGAZINE AL MONDO DI MONACO DIVENUTO CARTACEO.

       

IN PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

Arctic Futures Symposium, Oct 4-5, 2012, Brussels

79313149_p.jpg
A packed agenda for next month’s Arctic Futures Symposium will see key Arctic stakeholders debate the region’s energy and marine resources, maritime safety and scientific research. The symposium, which takes place in Brussels on October 4thand 5th, welcomes high-level speakers such as HSH Prince Albert II of Monaco, Maria Damanaki, European Commissioner for Maritime Affairs and Fisheries, Belgian Federal Minister of Foreign Affairs, Foreign Trade and European Affairs Didier Reynders, and Charles Emmerson, Chatham House Senior Research Fellow on Energy, Environment and Resources.
Walt Meier, of the US National Snow and Ice Data Center, will present the significance of the declining in Arctic sea ice during summer 2012. Other featured speakers include Robert Blaauw, Shell International’s Senior Advisor to its Global Arctic Theme, Gustaf Lind, Swedish Ambassador to the Arctic and Chair of the Arctic Council's Senior Arctic Officials, and Duane Smith, President and Vice-Chair, Inuit Circumpolar Council (Canada). Also featured will be Greenland’s Deputy Foreign Minister Inuuteq Holm Olsen, British Antarctic Survey glaciologist Prof. David Vaughan, and Gunnar Wiegand, Acting Managing Director for Europe and Central Asia, European External Action Service. Full speaker list and provisional programme.

The issues facing the Arctic, during this time of change and global warming uncertainty, will be subject to frank and lively debate between these, and other prominent Arctic players, such as EU and Arctic nation policymakers, scientists, and representatives of industry and the Arctic’s indigenous peoples.

This year's symposium also features a roundtable discussion with senior policymakers and representatives from Arctic Council nations, led by Charles Emmerson. The two-day event will also feature presentations and discussions on:
• The future of Arctic energy resources - including renewable energy solutions
• Sustainable management of living natural resources and marine protected areas
• Developing maritime and coastal infrastructure to meet the growing needs of shipping and search and rescue efforts in an ice free Arctic
• The vital importance of long-term scientific monitoring programmes in the Arctic

The Arctic Futures Symposium 2012 is an initiative of the International Polar Foundation, in partnership with the SPF Affaires étrangères, Commerce extérieur et Coopération au développement and the Prince Albert II of Monaco Foundation, with the support of the EU Committee of the Regions, the European External Action Service (EEAS) and the European Commission.

The Arctic Futures Symposium is scheduled for the 4th and 5th of October, in Brussels, at the Committee of the Regions, Jacques Delors Building. Prior registration is mandatory. Registrations must be received no later than Monday, October 1st.

The 2012 Arctic Futures Symposium will take place at the EU Committee of the Regions Jacques Delors Building, located at:

Rue Belliard / Belliardstraat 101
B - 1040 Brussels, Belgium

For registration details and with further information, please visit www.arcticfutures.org or contact us at: events@polarfoundation.org or +32 2 543 06 98

Press contact: Dave Walsh International Polar Foundation, Brussels, Belgium, +32 493 140 966 (M), or +32 2 543 06 98 Email: dwalsh@polarfoundation.org

Programme:
 
The Symposium's provisional programme is available here. Note: there may be some small changes to the programme – please check www.arcticfutures.org for updates.

Featured Speakers at Arctic Futures 2012:

• HSH Prince Albert II of Monaco
• Maria Damanaki, European Commissioner for Maritime Affairs and Fisheries
• Gustaf Lind, Swedish Ambassador to the Arctic
• Karsten Klepsvik, Norwegian Ambassador to the Arctic Council
• Hannu Halinen, Finnish Ambassador for Arctic Affairs
• Klavs A. Holm, Danish Ambassador to the Arctic Council
• Hjálmar W. Hannesson, Icelandic Senior Arctic Official
• Inuuteq Holm Olsen, Deputy Foreign Minister of Greenland
• Alexander Kristiyanov, Deputy Chief of Mission of the Russian Federation to the European Union
• Gunnar Wiegand, Acting Managing Director for Europe and Central Asia, European External Action Service
• Didier Reynders, Belgian Federal Minister of Foreign Affairs, Foreign Trade and European Affairs
• Veronika Veits, Head of our Unit for International Affairs, Law of the Sea and Regional Fisheries Organisations, DG MARE
• Caroline Broun, Economic Officer for Environment, Science and Technology, United States Mission to the European Union
• Charles Emmerson, Chatham House Senior Research Fellow on Energy, Environment and Resources and author of The Future History of the Arctic
• Duane Smith, President and Vice-Chair, ICC Canada
• Bernard W. Funston, Chair, Canadian Polar Commission
• Georg Larusson, Director General of the Icelandic Coast Guard
• Lars-Anders Baer, Chair, Working Group of Indigenous Peoples in the Barents Euro-Arctic Region
• Alfred Jakobsen, Executive Director, ICC Greenland Office
• Prof. Konrad Steffen, Director, Swiss Federal Institute for Forest, Snow and Landscape Research
• Robert J. Blaauw, Senior Advisor Global Arctic Theme, Shell International Exploration and Production B.V.
• Prof. David Vaughan, glaciologist from the British Antarctic Survey (BAS) and Lead Co-ordinator of the EU’s FP7-funded ice2sea project
• Dr. Igor Krupnik, Anthropologist and Curator of Arctic and Northern Ethnology collections,Arctic Studies Centre, Smithsonian Institution
• Joachim Schwarz, Former Director, Hamburg Ship Model Research Center
• Julie Grignon, Director General, Directorate General for Electricity, Energy Sector, Québec Ministry of Natural Resources and Fauna
• Walt Meier, Research Scientist, National Snow and Ice Data Center, Univeristy of Colorado Boulder.
• Helge Tangen, Regional Director, Norwegian Meteorological Institute; board member of theEuropean Ice Services (EIS) ; Node Manager for the European Arctic, Polar View Earth Observation Ltd.
• Jens Boye, Fleet Manager, Royal Arctic Line
• Terry Callaghan, Coordinator, INTERACT consortium
• Dorothée Herr, Marine Programme Officer, Global Marine and Polar Programme,International Union for the Conservation of Nature (IUCN)

Partager cet article

Repost0
27 septembre 2012 4 27 /09 /septembre /2012 08:57

 

RoyalMonaco_testata_v013_DEF-copie-1.jpg

 

Art-Monaco_crownblog2.jpg

 

 

  IL PRIMO WEB MAGAZINE AL MONDO DI MONACO DIVENUTO CARTACEO.

       

IN PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/ 

 


Les interventions prononcées à la Séance Publique du 26 septembre 2012, consacrée à l'examen  du projet de loi n° 900, relatif à la réforme des retraites. Présentations des propositions de loi déposées, dont le texte a été adopté à l'unanimité de tous les Elus.

 

Session Extraordinaire

Séance Publique du 26 septembre 2012

Projet de loi n°900, relatif à la réforme du système des retraites des salariés

Allocution du Président du Conseil National,

M. Jean-François ROBILLON

 

budgetrobillon.jpg 

S.E. Michel ROGER, Ministre d'Etat et le Dr. Jean-François Robillon, Président du Conseil National.

 

Monsieur le Ministre,

Chers Collègues,

 

Assurer l’avenir de notre système des retraites est un impératif que le Conseil National a toujours reconnu et partagé avec le Gouvernement. C’est aussi et surtout une obligation morale envers les partenaires sociaux mais aussi envers les générations futures.

 

Les retraites sont le lien cardinal entre les actifs et les non actifs, entre les entrepreneurs et leurs salariés, entre les séniors et les jeunes.

 

On comprend aisément que la question des retraites ne saurait être l’apanage du Gouvernement, ni du Conseil National, de représentants de corporations, encore moins de l’un ou l’autre des mouvements qui composent notre Assemblée.

 

C’est pourquoi, je souhaiterais revenir un instant sur la Session Extraordinaire de ce jour pour rappeler, simplement, ce qu’énonce la Constitution de Monaco. Car je crains, au vu de certains propos tenus dans la presse ces derniers temps, qu’il y ait encore une mauvaise lecture de notre loi fondamentale ou du moins une lecture biaisée de certaines dispositions pourtant très claires.

 

L’article 59 de la Constitution est en effet explicite et ne laisse pas l’ombre d’un doute quant à son interprétation : « le Conseil National se réunit en session extraordinaire, soit sur convocation du Prince, soit, à la demande des deux tiers des membres, sur convocation de son président ». Je peux vous confirmer qu’aucun membre de cette assemblée ne m’a adressé de demande pour recourir à cette prérogative, pour ce qui concerne notre Assemblée, et notre Assemblée seulement, bien évidemment.

 

Je regrette donc que certaines déclarations fausses et calomnieuses aient ainsi été rapportées en contribuant très certainement à alimenter quiproquos et malentendus au tout début de l’examen de ce texte.

 

Car je vous le disais, nous avons tous à cœur de garantir un régime de retraites pérenne, équilibré et équitable. Je ne saurais donc que vous encourager, ce soir, Chers Collègues, dans vos interventions respectives, à conserver à l’esprit cette motivation qui nous anime tous et de veiller à préserver la dignité de nos échanges. Il est évident que l’enjeu de cette réforme ne doit pas être enfermé dans un débat politicien, mais servir avant tout l’intérêt général de notre Pays.

 

La réforme du système des retraites est une problématique complexe, à la fois démographique et financière. Mais il s’agit également, et essentiellement, d’une dimension humaine fondamentale, d’une question sociale de première importance, qui touche directement au quotidien de chaque famille. Nous en sommes tous conscients.

 

C’est pourquoi, je souhaiterais tout d’abord dire à celles et ceux qui ont choisi de manifester pour faire entendre leurs opinions, que leur démarche a été respectée et doit continuer à l’être. Le Conseil National y veillera.

 

Celles et ceux qui ont choisi de ne pas manifester doivent tout autant être respectés. Notre Assemblée y veillera également.

 

Soyez assurés que le Conseil National a entendu vos inquiétudes et écouté attentivement les propositions de chacun des partenaires sociaux qui ont été reçus au sein de l’Hémicycle du Conseil National. Les représentants de la Fédération Patronale, de l’Union des Retraités et de l’Union des Syndicats de Monaco ont permis à tous les Elus d’appréhender la réforme du système des retraites avec le plus grand sérieux, depuis le 24 avril 2012, date du dépôt du premier projet de loi par le Gouvernement.

 

Alors que l’ensemble des Pays européens, sans exception aucune, a été contraint de réformer son système de retraite en adoptant unanimement la solution de l’élévation de l’âge de départ à la retraite, je me réjouis qu’à Monaco, aujourd’hui, Conseil National et Gouvernement, guidés par la recherche du consensus, constitutif de notre système institutionnel, soit parvenu à finaliser un projet de loi juste et viable.

 

Un projet qui ne remet pas en cause les fondamentaux de notre système de retraite, mais procède à des ajustements financiers destinés à en assurer la pérennité.

 

En procédant aujourd’hui à ces ajustements, établis sur la base des études d’actuaires très détaillées, la réforme a pour objectif principal d’être la plus indolore possible et de préserver l’équilibre financier du système à long terme.

 

Lorsque le Conseil National a demandé, à l’occasion des débats budgétaires 2011-2012, que le Gouvernement présente ses arbitrages sur la question d’une telle réforme, c’était avant tout dans une démarche responsable et raisonnable, dans la mesure où, depuis le début des années 2000, la question d’une réforme s’était posée, en des termes d’ailleurs similaires.

 

Des seuils d’alerte avaient alors été mis en place afin de s’accorder sur la définition du moment opportun pour procéder à une telle réforme. Plusieurs voyants étant passés au rouge, la réforme trouvait ainsi une pleine justification.

 

Le Conseil National arrive aujourd’hui au terme de 5 mois de travail constructif avec les partenaires sociaux et le Gouvernement, et guidé par l’intérêt général, les Elus se prononceront ce soir sur une réforme qui nous semble responsable, équitable et juste.

 

Responsable tout d’abord, parce que la Commission des Intérêts Sociaux s’est ralliée à l’unanimité, à l’introduction d’une clause de revoyure dans le dispositif du projet de loi afin de garantir une gestion au plus près des réalités de l’évolution du régime des retraites.

 

Le rendez-vous fixé par cet amendement, entre le Conseil National et le Gouvernement, permettra de dresser le bilan d’application de la réforme, mais également d’ajuster, le cas échéant, les dispositions de la loi en fonction de l’évolution de la conjoncture économique.

 

Le Conseil National estime en effet, qu’un régime de retraites se pilote à environ 5 ans. En raison des fortes incertitudes économiques à venir, il aurait été illusoire et déraisonnable d’annoncer une réforme valable pour les 50 prochaines années. Nous souhaitons tous la pérennité de la réforme, mais nous devons nous donner les moyens de procéder à des ajustements à certaines échéances connues.

 

 

Responsable ensuite, parce le travail du Conseil National s’est toujours voulu constructif avec les partenaires sociaux, comme avec le Gouvernement, constructif avec le dépôt d’amendements améliorant le dispositif projeté. Ainsi, des solutions consensuelles ont pu être dégagées sur tous les points.

 

Ce soir, nous nous prononcerons sur une réforme responsable donc, mais aussi une réforme équitable et juste.

 

Equitable, parce que l’effort sera partagé par les salariés et les entrepreneurs, préservant le pouvoir d’achat des retraités actuels.

 

Juste enfin, parce que le pouvoir d’achat des retraités aux plus faibles revenus sera préservé, grâce au principe de retraite minimale, introduit comme amendement à ce projet de loi.

 

Je vous remercie.

  =======================

 

 

Séance Publique du 26 septembre 2012

Réforme des retraites

 

Intervention de M. Claude CELLARIO,

Président de l’UNAM

 

Monsieur le Président,

Chers Collègues,

 

Lorsque le Gouvernement est venu faire la présentation de ce projet de loi, L’UNAM n’a jamais contesté la nécessité d'une réforme des retraites.

Dés le dépôt du texte et le travail législatif qui a suivi, nous avons eu un dialogue constructif avec les partenaires sociaux et l'association des retraités.

Malheureusement les désaccords que l'on avait constatés de par le passé, étaient persistants entre les parties. Nous nous sommes rendu compte du fossé existant entre les positions des syndicats et du patronat.

Face à cette situation l’UNAM a opté pour une démarche pragmatique. Nous avons estimé, comme la majorité, qu'il était responsable de proposer des améliorations à ce texte de loi, par des amendements, sur trois points.

Le premier concerne la retraite minimale, principe important de justice sociale pour préserver, autant que faire se peut, le pouvoir d'achat de ceux qui ont des bas salaires et donc des petites retraites. Nous devons protéger les plus faibles socialement et ne pas laisser de côté les petits retraités quelque soit leur nombre. C'est une clause de sauvegarde.

 

 

Le second concerne la clause de revoyure.

En effet, comment mesurer véritablement  l'impact réel du dispositif sur les retraites et sur l'équilibre des caisses sans mettre une clause de se revoir pour réétudier le dispositif. Nous sommes conscients qu’il est illusoire de croire que l'on peut réformer un système aussi complexe par une loi pour 50 ans. Cette clause a été fixée à 7 ans.

Ainsi au bout de 7 ans, sauf circonstances majeures incitant à une révision anticipée du texte, on pourra réexaminer les dispositions de la loi et faire des ajustements si nécessaire. Cela permettra aussi de revoir les projections d’actuaires.

De plus le Gouvernement a donné son accord pour  

Le troisième concerne les taux. Des discussions se sont engagées à l'intérieur de la majorité sur les taux variables. Fallait-il les garder ou les substituer par des taux fixes ? Tel était le débat. En fait l’acceptation par le Gouvernement de la clause de revoyure a permis de trouver un consensus car les deux sont liés. En conséquence, les taux peuvent restervariables.

Ces trois amendements ont été admis par le Gouvernement, je m’en réjouis. 

L’UNAM votera, en conséquence, en faveur de ce projet de loi. Nous considérons que ce texte, tel qu’amendé, est socialement juste et économiquement viable.

 


Intervention de Bernard MARQUET

Monsieur le Ministre, Madame et Messieurs les Conseillers de Gouvernement, Chers Collègues, Cher futurs retraités de La Caisses Autonomes des Retraites,

 

Ce soir, je voudrais remercier tous les anciens qui ont créés les caisses sociales à Monaco et notamment la CAR, régime de retraite qui n’a pas son équivalent dans le monde.

Le projet de loi soumis au vote ce soir est un texte très important. D’ailleurs, lors des premières études de ce texte, un groupe de travail avait été créé et tout le monde a travaillé main dans la main dans l’intérêt de la Principauté. Ce que certains voudraient nous faire perdre aujourd’hui, on sait d’ailleurs pas si c’est le mot groupe, ou travail, ou les deux qui les dérangent...

C’est une nouvelle fois grâce au consensus voulu par la Majorité qu’une solution d’équilibre sociale a pu être trouvée. Et nous ne pouvons que nous en réjouir.

Je souhaiterais également remercier l’ensemble des personnes qui ont œuvré au sein des caisses sociales depuis sa création et notamment à son Directeur actuel, Monsieur Jean-Jacques Campana, que je tenais à remercier personnellement pour sa précieuse collaboration.

Les retraites est, sans aucune doute, un sujet qui touche tout le monde. C’est donc un sujet sensible et les réactions ont été à la hauteur des enjeux, même si parfois elles pouvaient paraître excessives – est-ce l’effet de nos tempéraments méditerranéens ? -, voire personnels… Mais là n’est pas l’important, tout ce qui est excessif est insignifiant…

Ce qui est essentiel aujourd’hui c’est que, conformément à nos Institutions, à notre Constitution, à notre législation, la société Monégasque, dans son ensemble, a amené sa pierre à l’édifice.

Je voudrais remercier tous les acteurs sociaux : les retraités, les syndicats, le patronat mais également le Gouvernement Princier pour leur collaboration et leur disponibilité. Grâce à nos nombreux échanges constructifs durant l’été, nous avons pu saisir la technicité du sujet, ce qui nous a permis d’apporter la plus-value du Conseil National.

La Majorité a eu un été studieux ! Et il est amusant de remarquer qu’il y a quelques mois Monsieur Nouvion pour Rassemblement & Enjeux disait à la presse locale « il n’est pas urgent de légiférer » et Madame Poyard-Vatrican de surenchérir « on le votera après les élections » !

Edgar Faure aimait à rappeler que « ce n’est pas la girouette qui tourne mais le vent »… D’ailleurs, la Minorité a voté les amendements, mais pas le rapport, quelle contradiction… une nouvelle fois…

La vérité c’est que c’est la Majorité qui a proposé les amendements en y mettant toute son énergie et ses convictions. La Minorité n’ayant, comme à son habitude, que suivi de très loin le travail de la Commission sans réellement faire de propositions concrètes, comme le reconnaît Monsieur Nouvion dans le Monaco-Matin d’aujourd’hui. Je suis d’accord avec vous Monsieur Nouvion « la montagne accouche d’une souris » c’est bien tout ce buzz que vous avez créé qui a été inutile…

Notre Pays peut être fier car il a eu le courage politique d’une réforme des retraites et ce, par anticipation, avant qu’il n’y ait plus d’argent dans les caisses, comme cela a été le cas dans les Pays voisins où, quel que soit le bord politique, la peur de ne pas être réélu a conduit les réformes dans des impasses.

Cette réforme est importante et nécessaire. Je voterai donc en faveur de ce texte.

Je vous remercie.

 ===================


PRESENTATION PROPOSITION DE LOI N°204 ET 205 – ALEXANDRE BORDERO

Merci Monsieur le Président,

 

Comme vous venez de le dire, ces deux propositions de loi, bien que séparées pour des arguments de technique juridique, n’en demeurent pas moins complémentaires. Elles poursuivent le même objectif : lancer le chantier du droit de la consommation en Principauté de Monaco. Pourquoi ? La raison en est très simple. A Monaco, qui sont les consommateurs ? Eh bien, tout le monde, les Monégasques tout d’abord, les résidents ensuite et enfin toutes les personnes qui se rendent à Monaco tous les jours.

 

En Principauté plus qu’ailleurs, la consommation, génératrice de TVA, joue un rôle central dans l’économie monégasque, puisqu’elle constitue La, avec un L majuscule, recette par excellence pour le Budget de l’Etat. Offrir une protection au consommateur, c’est renforcer la sécurité des achats donc rendre l’achat attractif. On le sait depuis longtemps, l’aspect normatif de la consommation est un facteur incitatif très fort. C’est d’ailleurs pour cela que de très nombreux Etats, par exemple, les Etats d’Amérique, du Nord ou Latine, ont des législations très structurées et complètes sur le droit de la consommation. Il importe donc désormais de rattraper notre retard législatif.

 

Je dis bien retard car le droit de la consommation existe à Monaco, je pense par exemple à la sécurité alimentaire ou à l’économie numérique. Nous ne cherchons donc pas à nous attribuer la paternité du droit de la consommation monégasque car nous avons conscience de nous insérer au sein d’un tout et nous savons que l’Etat monégasque veille à l’intérêt des consommateurs. C’est pourquoi il nous faut initier un mouvement plus général dès à présent, à partir de nos spécificités et en utilisant les réflexions des autres Etats dans le monde pour prendre le meilleur et laisse le « médiocre » de côté. C’est ce que l’UDM a souhaité faire au travers de ses deux propositions de loi.

 

L’une traite des clauses abusives, c’est-à-dire toutes ses clauses qui sont imposées aux consommateurs dans tous les contrats de la vie quotidienne et qu’ils ne peuvent que subir, faute de pouvoir les identifier, ou tout simplement d’avoir le choix : vente, prestations de service, tout est potentiellement concerné. Cette proposition de loi veut avant toute chose informer les monégasques et les résidents et leur donner les moyens d’agir autrement qu’en ayant recours à l’Etat. Dans cet ordre d’idée, la proposition de loi poursuit l’objectif d’inciter à la création des associations de défense des consommateurs. Elle pose également une définition générale du consommateur, cet être insaisissable et pourtant omniprésent parce que nous le sommes tous à un moment ou à un autre de nos actions. Cette définition générale pourrait être la bienvenue compte tenu du fait que le consommateur existe aujourd’hui dans des textes spéciaux ou dans la jurisprudence.

 

L’autre traite de la sécurité et de la conformité des produits. Sous ce vocabulaire un peu mystérieux se cachent des réalités très concrètes. On songe par exemple aux problèmes du bisphénol A pour les biberons des nouveau-nés, aux hormones de croissance, au scandale du distilbène dont on apprend au bout de trente années qu’il est la cause de cancers ou encore des prothèses défectueuses… Les sujets ne manquent pas et continueront nécessairement de se développer en même temps que les avancées scientifiques. Au travers de cette thématique, c’est finalement de la course entre le droit et la science dont il est question.

 

Pour conclure, je dirai que ces propositions de loi sont avant tout une incitation à la réflexion, à une réflexion que le Gouvernement et le Conseil National pourraient mener de concert sur la création d’un droit du consommateur « made in Monaco », un peu à l’image du très prochain Code de l’économie monégasque dont nous attendons tous beaucoup.

 

Je vous remercie.

=================


PRESENTATION RESIDENCE ALTERNEE – GERARD BERTRAND

Merci Monsieur le Président,

 

Cette proposition de loi, comme son nom l'indique, souhaite permettre l'introduction de la résidence alternée en droit monégasque. Résidence alternée, c'est-à-dire la possibilité, pour les parents ou pour les magistrats, de fixer la résidence en alternance au domicile de chacun d'eux. Elle est le fruit des réunions publiques – les cafés citoyens – organisées par l’Union des Monégasques et qui ont rencontré un très vif succès, tout particulièrement sur les enjeux de société. L’Union des Monégasques met ainsi à profit ses contacts réguliers avec les Monégasques pour répondre à leurs attentes.

 

La proposition de loi se veut modérée, pragmatique et, plus que tout, elle souhaite mettre l'intérêt de l'enfant au cœur de la problématique familiale en privilégiant une organisation si possible consensuelle. En instaurant cette possibilité, les enfants pourront conserver les liens primordiaux qui les unissent à chacun de leurs parents.

 

L'UDM ne l'érige pas en dogme ou en obligation et laisse ainsi toute latitude aux principaux concernés et aux magistrats pour trouver les meilleurs solutions qui soient dans chaque cas d'espèce : chaque enfant a des besoins spécifiques, chaque famille a ses modes de fonctionnement. La résidence alternée est ainsi pensée comme un dispositif par essence temporaire qu'il conviendra d'adapter au fur et à mesure de la vie de l'enfant et de ses besoins. L'UDM est certaine qu'à Monaco plus qu'ailleurs, la résidence alternée peut fonctionner de manière optimale. La faible taille de notre territoire sera certainement un avantage puisque cela permettra de minimiser les contraintes purement matérielles ou organisationnelles.

 

Bien sûr la résidence alternée imposera également une autre répartition des ressources entre les parents. C'est pourquoi la proposition de loi, sans changer la qualité de chef de foyer, j'insiste sur ce point, permettra le partage des allocations familiales entre les parents, au stade de leur paiement. Nous espérons que cette proposition de loi sera également le lieu idoine pour permettre l'ouverture d'autres débats sociaux, par exemple celui de l'absence d'allocations familiales pour les travailleurs indépendants, source légitime de mécontentement pour un certain nombre de nos compatriotes.

 

Je vous remercie.

===================


Proposition de loi N°202 – nuisances sonores -  Bernard MARQUET

Merci Monsieur le Président,

 

Les nuisances sonores, vaste programme en perspective tant le thème est devenu récurrent ces dernières années. Lors de ses rencontres avec les Monégasques, notamment lors de sa réunion consacrée à la qualité de vie en Principauté de Monaco, nos compatriotes nous ont une fois de plus alertés sur les nuisances qu’ils subissaient au quotidien.

 

Grâce à l’action concertée du Gouvernement et de la majorité, des mesures réglementaires pertinentes sur les horaires de chantier ont pu être prises. Ce n’était bien évidemment que le début, le meilleur restait à venir au travers du Code de l’environnement. Cela n’a pas empêché l’UDM de poursuivre sa réflexion et, par conséquent, de souhaiter les concrétiser au travers de cette proposition de loi. Afin d’éviter que la démagogie ne fasse place à un débat qui ne peut être que sérieux, je préfère le dire ce soir : la proposition de loi instaure un dispositif mesuré et équilibré.

           

L’équilibre, c’est le maître mot en cette matière. Eternelle problématique de Monaco qui doit croître tout en continuant d’être ce lieu exceptionnel que nous chérissons tous. Ce constat ne peut être nié : les  nuisances sonores existent et existeront toujours aussi longtemps qu’il y aura une activité humaine. La proposition de loi, s’inspirant résolument des travaux sur le Code de l’environnement, envisage le dispositif avec, en premier lieu, une prévention si possible à la source et, le cas échéant, la mise en place de mesures de compensation, financières ou autres.

 

Le texte propose ainsi une définition élargie du bruit qui permet d’appréhender toutes les activités humaines. Elle confère bien évidemment à l’exécutif la plénitude de prérogatives pour la mise en œuvre technique de ce dispositif, le tout dans le cadre de l’intérêt général. Par exemple, sans supprimer les dérogations pour les horaires de chantier, l’UDM souhaite que leur encadrement soit plus contraignant et sur des critères objectifs. Elle invite également l’autorité administrative à faire utilisation des autorisations d’urbanisme pour imposer de véritables plans de lutte contre les nuisances sonores en présence de chantiers, en prenant en compte l’ensemble du voisinage.

           

Outre cet aspect administratif, il est créé un volet « responsabilité civile » avec l’instauration d’un régime objectif de responsabilité du fait des nuisances sonores anormales, inspirée de la théorie des troubles anormaux du voisinage que connaît le droit monégasque. Cet aspect est d’autant plus important qu’une procédure ad hoc vient en complément pour favoriser la recherche de solutions de conciliation, ce qui est apparu comme tout à fait justifié compte tenu des spécificités monégasques. Au sein de cet aspect judiciaire, et comme elle s’y était engagée lors du vote de la loi modernisant le tribunal du travail, l’UDM a inséré une procédure de référé élargie destinée à compléter celle qui existe déjà en matière d’urgence.

 

Enfin, la proposition reprend le principe de la cartographie sonore de la Principauté en insistant pour que ce document soit accessible à tous.

 

Je vous remercie.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : ROYAL MONACO RIVIERA ISSN 2057-5076
  •  ROYAL MONACO RIVIERA      ISSN 2057-5076
  • : Royal Monaco Riviera web magazine fondé par Luigi MATTERA est le PREMIER site online de Monaco en presse écrite . Royal Monaco Riviera, il primo sito online del Principato divenuto cartaceo.ARTE, CULTURA, SOCIETA' della Riviera Ligure e Costa Azzurra!
  • Contact

Recherche